RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            A propos d'un gamin

            Plon
            EAN : 9782259188951
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 324
            Format : 140 x 225 mm
            A propos d'un gamin

            CHRISTOPHE MERCIER (Traducteur)
            Collection : Feux croisés
            Date de parution : 06/05/1999

            La rencontre de deux londoniens attachants: un pauvre gamin de douze ans et un pauvre vieux de trente-six ans. Que la vie est dure à tout âge! Mais qu'elle peut être drôle sous le regard lucide et caustique de Nick Hornby.

            «Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories aussi psychorigides qu'improbables à propos de l'existence, la vie n'est pas facile.
            Pour un célibataire londonien de trente-six ans, riche,...

            «Pour un petit Londonien de douze ans, que sa mère, baba cool divorcée et dépressive, affuble de grosses lunettes et de mocassins ringards, et à qui elle inculque des théories aussi psychorigides qu'improbables à propos de l'existence, la vie n'est pas facile.
            Pour un célibataire londonien de trente-six ans, riche, oisif, mais qui a de plus en plus de mal à dénicher des compagnes bien roulées, indulgentes et disponibles, la vie n'est pas facile non plus.
            Quand le gamin et le célibataire se rencontrent dans un club pour femmes seules où le célibataire s'est indûment introduit, les choses deviennent de plus en plus compliquées. Nick Hornby en dit beaucoup, en riant, sur la triste condition des mâles célibataires de tous âges, dans les tristes temps que nous vivons.»
            Christophe Mercier

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259188951
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 324
            Format : 140 x 225 mm
            Plon
            19.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « A Propos d’un gamin, c’est du Hornby juré craché. Le récit d’un fabulateur compulsif en quête d’une possible identité. (...) C’est un Londres ironique mais aux teintes moroses de single mothers et pubs enfumés, d’émissions idiotes de fin d’après-midi et d’horizons existentiels bouchés que Hornby saisit d’un trait caustique, jamais méprisant... Un regard étonamment lucide et élégamment transfiguré sur la société anglaise, sans égal parmi les écrivains de la dernière génération. » L’Evènement du jeudi, 11 juin 1998

            PRESSE

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • DrStrider Posté le 19 Mai 2019
              Lecture en VO Fun, attachant
            • Arwen78 Posté le 23 Décembre 2018
              C'est un livre plein d'humour et cynique à la fois. Ce roman traite de thèmes graves : Suicide, harcèlement moral, dépression, mensonges ... Will est un personnage intéressant. Au début, il paraît complètement superficiel, mais la rencontre avec Marcus qui va s'immiscer progressivement dans sa vie, va tout changer. On découvre alors un Will protecteur et capable de prendre soin d'un enfant même s'il ne s'en rend pas compte ou qu'il refuse de l'admettre. J'ai beaucoup aimé l'évolution des deux personnages, au final Marcus n'est pas le seul à sortir plus mature de cette histoire. C'est un roman drôle et touchant d'amitié et d'humanité.
            • AMR Posté le 21 Octobre 2018
              Je poursuis ma découverte de l'univers de Nick Hornby par À propos d'un gamin, une étrange histoire d'amitié entre un célibataire, dilettante et désabusé, et un garçon de douze ans, mal dans sa peau et dans sa vie auprès d'une mère dépressive et suicidaire, le tout se passant dans le Londres des années 1990. Je suis persévérante ; en effet, ma première lecture de cet écrivain anglais, Haute fidélité, avait été laborieuse et je m'y étais ennuyée, développant une véritable antipathie pour le personnage principal. C'est dire que j'ai commencé ma lecture avec un petit à priori défavorable. Depuis, quelqu'un m'a dit que l'univers de Nick Hornby convient davantage aux quadragénaires d'aujourd'hui qui avaient donc vingt ans dans les années 1990 : la bande son des romans, les séries télé évoquées leur sont plus familières… J'ai peut-être vingt ans de trop, mais j'ai entendu parler de Nirvana tout de même ! Ici, le récit est daté par le suicide de Kurt Cobain en 1994 et cette année-là, j'avais pile l'âge de Will, le personnage adulte principal et, de plus, j'ai presque l'âge de l'auteur… Rien n'est perdu, je ne suis pas encore « has been », qu'on se le dise ! Pas... Je poursuis ma découverte de l'univers de Nick Hornby par À propos d'un gamin, une étrange histoire d'amitié entre un célibataire, dilettante et désabusé, et un garçon de douze ans, mal dans sa peau et dans sa vie auprès d'une mère dépressive et suicidaire, le tout se passant dans le Londres des années 1990. Je suis persévérante ; en effet, ma première lecture de cet écrivain anglais, Haute fidélité, avait été laborieuse et je m'y étais ennuyée, développant une véritable antipathie pour le personnage principal. C'est dire que j'ai commencé ma lecture avec un petit à priori défavorable. Depuis, quelqu'un m'a dit que l'univers de Nick Hornby convient davantage aux quadragénaires d'aujourd'hui qui avaient donc vingt ans dans les années 1990 : la bande son des romans, les séries télé évoquées leur sont plus familières… J'ai peut-être vingt ans de trop, mais j'ai entendu parler de Nirvana tout de même ! Ici, le récit est daté par le suicide de Kurt Cobain en 1994 et cette année-là, j'avais pile l'âge de Will, le personnage adulte principal et, de plus, j'ai presque l'âge de l'auteur… Rien n'est perdu, je ne suis pas encore « has been », qu'on se le dise ! Pas de surprise au début : le héros vit à Londres, il a 36 ans, il collectionne les histoires d'amour sans lendemain et fréquente (oh my God !) le magasin de disque tenu par le personnage principal de haute-fidélité… Heureusement, le récit se construit dans l'alternance des points de vue : deux personnages se partagent la vedette à part égale et par chapitres entrecroisés. Si Will m'exaspère tant sa vie oisive, facile et superficielle manque d'intérêt et d'accomplissement personnel entre sorties, voyage, sport et surtout « réalité alternative imaginaire » le rendant capable d'inventer les pires canulars pour pimenter le « nonsense » de son existence ou pour « visiter la vie des gens », j'ai rapidement été touchée par le second membre de l'improbable binôme imaginé par Nick Horby. Marcus, du moins au début, apparaît comme le plus cabossé des deux, le plus fragile, le plus touchant aussi. Il présente une maturité et un sens de l'observation exemplaires pour son âge et sa capacité de dérision dépasse en justesse et en profondeur les tentatives désopilantes de l'adulte en face de lui. C'est devenu assez jouissif pour moi de voir comment Nick Hornby échafaude son récit pour, peu à peu, piéger Will et bouleverser sa vie ; petit à petit, Will devient moins « cool » et l'alternance des points de vue se fait miroir, dans la description ou la simple évocation de la même « désespérance » ou de la même « folie monomaniaque » même si les détails sont différents d'une vie à l'autre, d'un milieu sans argent à un univers avec. Un étrange lien s'établit, avec l'expérience de l'adulte paradoxalement mise au service de l'enfant non pas dans une relation faussement paternaliste mais pour aider Marcus à réussir sa vie d'enfant, auprès des adolescents(es) de son âge et dans son établissement scolaire où il est victime de harcèlement. Parmi les bonnes surprises de ce roman, il y a la place donnée aux figures féminines, nombreuses, diverses, fortes et fragiles à la fois, déterminées et dépressives… La dépression, justement, est une des clés de lecture, avec sa vision déformée du monde, son prisme dévastateur. Nick Hornby frappe juste et quand l'émotion s'allie à l'ironie, à la dérision et à l'humour « so british » le résultat est plutôt pas mal. Le passage de la neutralité à la prise de conscience est aussi une problématique à retenir : à partir de quel moment se sent-on concerné par ce qui arrive aux gens autour de soi ? Comment se font et se défont les connexions entre les gens ? Il s'agit bien de passer de l'autre côté d'une paroi de verre déformant ou d'un miroir… Enfin, ce roman porte en filigrane l'étrangeté et la solitude, une atmosphère capiteuse et désespérée. Eh bien, je me sens plus à l'aise dans le défi lecture autour de Nick Hornby auquel j'ai accepté de participer… Un bon livre, en fin de compte, même si j'ai mis un peu de temps à en venir à bout, alternant beaucoup avec mes autres lectures.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Moccha Posté le 13 Juin 2018
              Trop mignon ce petit Marcus, à la recherche d'amour, d'affection et d'amis, et déjà bien trop adulte pour son age.
            • Lilvm Posté le 26 Août 2017
              Ce livre a été une très bonne lecture. Je m'attendais à une comédie légère, et dans ce cas là soit on accroche avec l'humour du roman, soit ce n'est pas le cas, mais en fait, c'était plus que ça. Les personnages sont loin d'être des modèles et font souvent des choix franchement discutables mais malgré tout, ils sont attachants. J'ai adoré l'humour du roman et j'ai beaucoup aimé le personnage de Will, il est horrible, et en même temps, je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'on avait tous un peu les mêmes pensées que lui par moments mais qu'on ne les assume pas vraiment. J'ai eu parfois quelques problèmes toutefois avec le personnage de Marcus. C'est souvent le cas avec les personnages de cet âge là, il faisait plus jeune et plus naïf que son âge par moments, et par d'autres, c'était le contraire. La relation entre Will et Marcus est franchement improbable mais délectable. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution de cette relation. J'ai bien apprécié également les références culturelles qui sont un peu partout dans ce roman. L'auteur parvient également à aborder des thèmes plus difficiles et sait doser à la perfection l'humour et le drame pour... Ce livre a été une très bonne lecture. Je m'attendais à une comédie légère, et dans ce cas là soit on accroche avec l'humour du roman, soit ce n'est pas le cas, mais en fait, c'était plus que ça. Les personnages sont loin d'être des modèles et font souvent des choix franchement discutables mais malgré tout, ils sont attachants. J'ai adoré l'humour du roman et j'ai beaucoup aimé le personnage de Will, il est horrible, et en même temps, je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'on avait tous un peu les mêmes pensées que lui par moments mais qu'on ne les assume pas vraiment. J'ai eu parfois quelques problèmes toutefois avec le personnage de Marcus. C'est souvent le cas avec les personnages de cet âge là, il faisait plus jeune et plus naïf que son âge par moments, et par d'autres, c'était le contraire. La relation entre Will et Marcus est franchement improbable mais délectable. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution de cette relation. J'ai bien apprécié également les références culturelles qui sont un peu partout dans ce roman. L'auteur parvient également à aborder des thèmes plus difficiles et sait doser à la perfection l'humour et le drame pour ne jamais en faire de trop. C'est bien mené, avec finesse et intelligence. Le style est très fluide, ce qui rend la lecture encore plus agréable.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…