RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Absolution

            Robert Laffont
            EAN : 9782221126349
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 468
            Format : 1 x 215 mm
            Absolution

            Michel MARNY (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 22/08/2013

            Quand une célèbre écrivain sud-africaine rencontre un jeune universitaire chargé d’écrire sa biographie… Un duel littéraire fascinant qui tourne au thriller psychologique post-apartheid.

            « Patrick Flanery est un romancier d’un talent et d’une intelligence exceptionnels,
            et il ne fait que commencer. »
            The New Yorker

            Clare Wald, icône du microcosme littéraire blanc et de gauche de Cape Town, est contactée par Sam Leroux, un jeune universitaire qui souhaite retracer sa carrière dans une biographie. Parallèlement aux entretiens qu’elle donne à Sam, Clare enquête sur la disparition de sa fille, Laura, qui a rejoint la lutte...

            Clare Wald, icône du microcosme littéraire blanc et de gauche de Cape Town, est contactée par Sam Leroux, un jeune universitaire qui souhaite retracer sa carrière dans une biographie. Parallèlement aux entretiens qu’elle donne à Sam, Clare enquête sur la disparition de sa fille, Laura, qui a rejoint la lutte armée anti-apartheid en 1989, en pleine guérilla. Au fil de ses recherches, Clare s’interroge sur les motivations de sa fille, auteure probable d’attentats à la bombe ayant fait de nombreuses victimes, tandis que le travail de Sam dévoile des liens inavouables entre Clare et l’ancien régime d’apartheid. Mais Sam lui-même est loin d’avoir tout dit à Clare sur les événements qui le relient à Laura. Entre ambivalence et faux-semblants, chacun va devoir faire tomber les masques pour entrevoir enfin la part de vérité cachée qui lui manquait.
            Si tous les personnages d’Absolution ont en commun des secrets lancinants, tous ont aussi une soif inextinguible de vérité. Fascinante prouesse littéraire, ce roman est construit comme une boule à facettes, où différentes versions des mêmes événements révèlent tour à tour un aspect d’une vérité toujours changeante. Qu’il s’agisse de Clare, de Sam, ou de Laura (dont sa mère a conservé le journal intime), chacun n’a accès qu’à un seul versant de l’histoire qui les relie et que l’auteur nous laisse le soin de recomposer. Multipliant le nombre de sources, Patrick Flanery construit un récit d’une complexité diabolique dont le sens général s’éclaire au fur et à mesure, pour exploser dans un feu d’artifice de révélations finales.
            Interrogeant à la fois les notions de culpabilité, de bien et de mal, mais aussi les limites de la démocratie et de la liberté pour laquelle certains payent de leur vie, ce premier roman dévoile toute la complexité de la société sud-africaine contemporaine. Mais au bout du compte, Absolution est un hommage à la littérature, seule capable de relier l’histoire individuelle à l’histoire collective.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221126349
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 468
            Format : 1 x 215 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • carolectrice Posté le 27 Mars 2019
              Un roman politico-familial fort où s'entrechoquent abandons, trahisons, luttes armées, vols, torture, déracinements... ou comment l'on survit à la violence de la société sud-africaine grâce à la littérature.
            • clairejeanne Posté le 5 Septembre 2016
              Eh bien, mais quel bouquin ! C'est quelque chose ! Voilà un livre très fort, qui marque. Un jeune universitaire, Sam Leroux, qui vient de rentrer en Afrique du Sud après avoir fait ses études, s'être marié et avoir un peu travaillé aux USA, a obtenu la possibilité tout à fait exceptionnelle d'interviewer une auteure, sud-africaine également, Clare Wald, pour rédiger sa biographie. Il se souvient bien l'avoir déjà rencontrée à Amsterdam, elle, dit ne pas s'en souvenir. C'est une femme âgée qui n'a pas un caractère facile, elle est séparée de son mari, avocat et professeur de droit et a eu deux enfants : une fille qui s'est engagée dans la lutte armée anti apartheid en 1989 et qui a disparu ensuite, et un garçon Mark, avocat, qui semble avoir des rapports curieux avec sa mère. Premier sujet abordé par Sam et Clare, la politique ; Clare dit être apolitique, plutôt libérale, et on apprend qu'elle avait une soeur aînée, Nora, qui a été assassinée en même temps que son mari, un boer, dirigeant du "National Party" (parti à l'origine de l'apartheid). Ce sujet de la soeur aînée haineuse et jalouse parcourt tout le livre, apportant des révélations successives plutôt étonnantes. Dans... Eh bien, mais quel bouquin ! C'est quelque chose ! Voilà un livre très fort, qui marque. Un jeune universitaire, Sam Leroux, qui vient de rentrer en Afrique du Sud après avoir fait ses études, s'être marié et avoir un peu travaillé aux USA, a obtenu la possibilité tout à fait exceptionnelle d'interviewer une auteure, sud-africaine également, Clare Wald, pour rédiger sa biographie. Il se souvient bien l'avoir déjà rencontrée à Amsterdam, elle, dit ne pas s'en souvenir. C'est une femme âgée qui n'a pas un caractère facile, elle est séparée de son mari, avocat et professeur de droit et a eu deux enfants : une fille qui s'est engagée dans la lutte armée anti apartheid en 1989 et qui a disparu ensuite, et un garçon Mark, avocat, qui semble avoir des rapports curieux avec sa mère. Premier sujet abordé par Sam et Clare, la politique ; Clare dit être apolitique, plutôt libérale, et on apprend qu'elle avait une soeur aînée, Nora, qui a été assassinée en même temps que son mari, un boer, dirigeant du "National Party" (parti à l'origine de l'apartheid). Ce sujet de la soeur aînée haineuse et jalouse parcourt tout le livre, apportant des révélations successives plutôt étonnantes. Dans le chapitre suivant, l'auteur raconte l'attaque de la maison de Clare ; c'est aussi l'un des sujets du livre, les graves problèmes de sécurité, dans la ville du Cap (et à Johannesbourg plus tard dans le récit) ; Clare et son assistante seront obligées de déménager dans une maison complètement blindée et surveillée. Dans un certain nombre de chapitres Clare parle à Laura, sa fille disparue ; à partir de lettres que Laura lui avait adressées - bien que leurs rapports aient été très difficiles - des carnets qu'elle a laissés, d'articles de journaux et de son imagination, Clare pose de multiples questions et essaie de reconstituer ce qui a pu arriver à sa fille. Elle aurait été prise en stop par le conducteur d'un camion, Bernard, accompagné d'un enfant s'appelant Sam... Ce petit garçon, orphelin, dont on comprend que ses parents ont dû mourir en perpétrant un attentat, sera élevé ensuite par une tante ; ce qui est sûr, contrairement à ce que pense Clare, c'est que Sam connaissait déjà Laura, amie de ses parents, et que Bernard n'est pas mort accidentellement. Clare avoue à sa fille qu'elle a tout de suite reconnu Sam et qu'elle sait ce qui les lie. Petit à petit, le récit progresse, les personnages s'étoffent, le lecteur est pris par l'histoire, passionnante, quasiment un thriller ; l'auteur distille ses révélations à son rythme, échafaudant les différents étages de ce qu'il veut construire. Et puis il y a l'Histoire du pays, remarquablement racontée - en tout cas sur une assez longue période - à travers ce qui est arrivé à Clare, Sam et Laura. Ce qui est le plus intéressant dans cette "plongée sud-africaine, c'est de se rendre compte que les choses sont tout de même un peu plus complexes qu'un "simple" problème blanc / noir ; les discussions de Clare et de son fils Mark en particulier sont passionnantes. Ici le problème est vu du côté blanc, les descendants des anglais et ceux des hollandais, les afrikaners, formant deux mondes assez différents. Un livre remarquable, profond, d'une grande richesse de thèmes et écrit par un auteur qui maîtrise parfaitement ses sujets. De la belle littérature !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Titania Posté le 18 Octobre 2014
              L'Afrique du Sud toujours, une de mes obsessions. Ce livre difficile raconte la nouvelle Afrique du Sud qui se cherche entre violence des uns et enfermement des autres derrière de hautes barrières de sécurité. Le retour sur un passé proche, de la lutte armée pour renverser un régime indigne et pour les tenants de l'apartheid, pour ne pas voir leur monde disparaitre. Au milieu de cela, Clare l'écrivain est à la recherche de réponses sur le rôle de sa fille disparue présumée morte, jamais retrouvée. Un roman très fort, jamais manichéen.
            • cotoon Posté le 6 Janvier 2014
              Très bon livre, dommage qu'il soit peu connu apparemment. Mais, découvrir l’Afrique du sud au travers de ce livre, même connaissant un peu son douloureux passé ne donne pas spécialement envie d'y aller en villégiature... Trop de comptes encore non réglés, trop de douleurs, trop de fantômes errants... malgré la beauté de ce pays qui affleure parfois au fil des pages entre les lignes "haute tension", une ambiance oppressante, faite de peurs et de non-dits se dégage de murs édifiés derrière des murs, derrière des murs et encore des murs. Pas très optimiste tout ça, hélas! Vérité et réconciliation???
            • Alexmotamots Posté le 19 Novembre 2013
              Un roman riche sur l'Afrique du Sud post-apartheid qui s'interroge sur cette période de son histoire. J'ai trouvé le début très acrocheur, l'auteur sait construire une ambiance de suspens. Je me suis en revanche un peu ennuyée (mais si peu) au milieu du roman, l'auteur ayant déjà semé ses petits cailloux permettant d'imaginer l'histoire. Puis le suspens revient sur la fin du roman. L'auteur y décrit toutefois un pays où il ne fait pas bon vivre, où tout le monde se méfie de tout le monde, le personnage principale, Clare, obligée elle-même de vivre dans une magnifique propriété grillagée. J'ai appris que les prisons d'Afrique du Sud étaient dignes de celles d'Argentine (excepté la présence de l'armée française, mais enfin elle ne pouvait pas être partout....). Une conclusion fort triste qui m'a fait quitter à regret les personnages qui ne connaîtront jamais les motivations profondes de leurs proches. L'image que je retiendrai : Celle du jardin de Clare dans sa seconde maison, jardin dans lequel elle ne peut pas faire pousser ce qu'elle veut de peur de heurter son jardinier.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.