Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221092125
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm

Affaire classée

Collection : Best-sellers
Date de parution : 16/05/2002

Une affaire trop vite classée resurgit du passé…

Un dossier à boucler avant la fin de la nuit. Dans la maison où Nina, sa fille adoptive, s'est endormie, le commissaire Marion planche sur une enquête très pénible. Un bruit dans son jardin, l'alarme de sa voiture qui se déclenche pour la deuxième fois de la soirée, et la...

Un dossier à boucler avant la fin de la nuit. Dans la maison où Nina, sa fille adoptive, s'est endormie, le commissaire Marion planche sur une enquête très pénible. Un bruit dans son jardin, l'alarme de sa voiture qui se déclenche pour la deuxième fois de la soirée, et la voilà dehors, tendue. Le téléphone a sonné plusieurs fois, des appels anonymes. Dehors, personne. Rassurée, Marion s'apprête à regagner sa table de travail quand elle le voit. Un petit paquet, posé sur la boîte aux lettres. Au mépris de toute prudence, elle l'ouvre, et replonge cinq années en arrière.Des souliers d'enfant, des petits souliers rouges, qu'une main anonyme est venue lui déposer. Des souliers qui appartenaient à Lili-Rose, une fillette morte au fond d'un puits. C'était la première enquête de Marion en tant que commissaire. Elle avait à faire ses preuves, devant ces hommes qui la testaient, et c'est elle qui était descendue récupérer le corps brisé de l'enfant, gagnant ainsi leur estime. Mais elle n'a jamais pu oublier cette enquête classée trop vite, cette mort inexplicable considérée par tous comme un banal accident. Ces petits souliers sont pour elle un signe impérieux: quelqu'un lui demande de reprendre l'enquête. Négligeant les affaires en cours, les ordres de Quercy, le grand patron, et la loi elle-même, qui lui interdit de rouvrir une affaire classée sans motifs précis, elle repart sur les traces de Lili-Rose Patrie. Tourmentée, rendue hypersensible par sa grossesse lourde de questions sans réponses – elle ne sait pas, et peut-être ne veut pas savoir, qui est le père de l'enfant qu'elle porte –, elle se lance dans une enquête tortueuse et angoissante. Son seul indice: un ergot de rapace retrouvé dans un vêtement de la fillette. Elle ne peut compter sur la famille Patrie, éclatée, comme dissoute dans un silence meurtri: le frère, handicapé mental, ne lui donne que des informations décousues; la mère, internée dans un hôpital psychiatrique, ne parle plus. Jusqu'au jour où Marion découvre que Mme Patrie s'est échappée de sa prison médicale…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221092125
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Carmendb Posté le 28 Avril 2019
    La commissaire Edwige Marion reçoit un soir un paquet, une paire de petites chaussures rouges dans un sachet avec la fiche de scellé et des appels téléphoniques masqués se multiplient sur son répondeur. Ces éléments venus du passé font surgir de sa mémoire des émotions refoulées d'autant plus fortes qu'elle enquête sur le meurtre abominable d'une petite fille, qu'elle vit parfois des moments difficiles avec Nina, la fillette qu'elle a adoptée après la mort de ses parents, et qu'elle est enceinte. Elle ne peut alors que replonger dans ce puits d'où elle avait remonté le petit corps brisé de Lili-Rose, cinq ans auparavant. Tenace et obstinée, elle décide de ressortir le dossier de cette affaire, et, contre l'avis formel de son chef, constatant les lacunes et les dysfonctionnements de cette enquête elle reprend tout à zéro, avec pour principal indice un vieil ergot de rapace trouvé dans la poche de la robe de la fillette. Difficile de lâcher ce livre avant la dernière page, Danielle Thiery, (commissaire divisionnaire et écrivain) nous entraine avec émotion dans le sillage de Marion, partageant ses espoirs, ses craintes, ses déceptions, ses colères.
  • mhboillot1 Posté le 25 Mars 2019
    Un bon roman policier français qui fait bien son boulot. Suspense, intrigue, difficultés face à la hiérarchie (Oh yes, ça ça me parle lol), les choses sont bien racontées car Danièle Thiery est commissaire de police. J'ai bien aimé cette enquête qui nous entraine au fil des pages avec Edwige Marion à la recherche d'une vérité qu'elle n'avait pas réussi à trouver quelques années avant. Il y a beaucoup de personnages qui gravitent autour d'Edwige Marion, sa fille adoptive, la grand-mère, les équipiers de Marion, qui lui sont fidèles, heureusement, et le frère et la sœur de Nina, la fille adoptive de Marion. Tout s'imbrique parfaitement, petit à petit. Ça a été pour moi une lecture agréable.
  • Emel1ne Posté le 10 Janvier 2019
    Excellent Thriller. Au fur et à mesure de la lecture, j'essayais d'imaginer ce qui était arrivé à Lili-Rose, petite fille retrouvée morte dans le puits familial. Il a fallu attendre la fin pour valider une de mes hypothèses, donc bonne intrigue. Les personnages sont captivants. Je n'ai pas lu les autres enquêtes de commissaire Marion, mais ce ne m'a pas posé problème. Je me suis vite attachée à elle, ainsi qu'à Nina. Je recommande.
  • lieutenant_X Posté le 27 Juillet 2018
    Étonnant. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit pour décrire ce livre. Étonnament banale. L'histoire est efficace malgré le réalisme impressionnant. On a l'impression que cette histoire peut se dérouler en ce moment même. Malgré ce réalisme, j'ai eu beaucoup de mal à entrer réellement dans l'histoire, à me sentir concerné. Je n'ai commencé à l'apprécier que quand j'ai été plongé dans l'action et le suspense. Attention, lorsque vous êtes pris par l'histoire, l'horreur du crime vous glace le sang, le patron ne voulant pas reprendre l'enquête vous irritera et le suspense et l'angoisse vous tiendrons éveillés toute la nuit. Je ne met pas une très bonne note à ce livre car je n'y ai pas accroché immédiatement mais [Je vous conseil de le lire] si vous avez plus de 15 ans car il est possible que vous l'appréciez comme moi, sur la fin
  • petipo2miel Posté le 13 Juillet 2018
    Alors que le commissaire Marion décide de changer de carrière afin d'avoir une vie plus stable pour sa fille adoptive et son enfant à naître, un colis anonyme est déposé devant chez elle. Des petits souliers rouges, ceux d'une petite fille décédée il y a 5 ans. Marion débutait tout juste sa carrière et l'affaire avait vite été classé comme accident. Pourquoi ces souliers réapparaissent-ils ? Ce serait-ils trompés ? Elle décide alors de rouvrir cette enquête contre l'avis de son responsable. C'est mon premier roman de l'auteur. J'ai un peu pataugé au départ car ce livre n'est pas le premier. Le commissaire Marion est un personnage qui revient dans d'autres romans avant celui-ci (il y en a 3 avant). Certaines références, notamment au sujet du père de l'enfant qu'elle porte, sont restés flous pour moi. En revanche, l'enquête qu'elle mène n'a pas de lien avec les autres livres, donc aucun problème pour suivre. Et c'est bien sûr l'essentiel. Si j'ai apprécié l'histoire, j'ai en revanche trouvé l'intrigue un peu longue. Dans les 100 dernières pages, j'avais l'impression d'être baladé un coup à gauche, un coup à droite. Certes, je ne demande pas à connaître le coupable dès le départ mais là j'ai trouvé que... Alors que le commissaire Marion décide de changer de carrière afin d'avoir une vie plus stable pour sa fille adoptive et son enfant à naître, un colis anonyme est déposé devant chez elle. Des petits souliers rouges, ceux d'une petite fille décédée il y a 5 ans. Marion débutait tout juste sa carrière et l'affaire avait vite été classé comme accident. Pourquoi ces souliers réapparaissent-ils ? Ce serait-ils trompés ? Elle décide alors de rouvrir cette enquête contre l'avis de son responsable. C'est mon premier roman de l'auteur. J'ai un peu pataugé au départ car ce livre n'est pas le premier. Le commissaire Marion est un personnage qui revient dans d'autres romans avant celui-ci (il y en a 3 avant). Certaines références, notamment au sujet du père de l'enfant qu'elle porte, sont restés flous pour moi. En revanche, l'enquête qu'elle mène n'a pas de lien avec les autres livres, donc aucun problème pour suivre. Et c'est bien sûr l'essentiel. Si j'ai apprécié l'histoire, j'ai en revanche trouvé l'intrigue un peu longue. Dans les 100 dernières pages, j'avais l'impression d'être baladé un coup à gauche, un coup à droite. Certes, je ne demande pas à connaître le coupable dès le départ mais là j'ai trouvé que c'était vraiment trop. A chaque chapitre, un nouvel élément sort du chapeau qui désigne un autre coupable. A un moment donné j'avais juste envie de savoir pour en finir.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.