Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266256285
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 140 x 225 mm

Afterworlds

Date de parution : 05/03/2015
Évènement : après le succès de Uglies et Midnighters, le nouveau roman de Scott Westerfeld !
L'une l'écrit, l'autre le lit : de la réalité ou de la fiction, laquelle influence l'autre ?
Darcy Patel, dix-huit ans, a mis l’université entre parenthèses. Elle vient de signer un contrat pour publier son premier roman, Afterworlds. L’histoire de Lizzie, une ado qui échappe de justesse à une attaque terroriste en simulant la mort.

Tandis que Darcy écrit et plonge dans l’effervescence de la scène littéraire new-yorkaise, Lizzie passe de notre monde à...
Darcy Patel, dix-huit ans, a mis l’université entre parenthèses. Elle vient de signer un contrat pour publier son premier roman, Afterworlds. L’histoire de Lizzie, une ado qui échappe de justesse à une attaque terroriste en simulant la mort.

Tandis que Darcy écrit et plonge dans l’effervescence de la scène littéraire new-yorkaise, Lizzie passe de notre monde à un monde intermédiaire, un lieu entre la vie et la mort, où elle va dénouer les secrets de son passé… et rencontrer le garçon de ses rêves.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266256285
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 672
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • merryfantasy Posté le 25 Juin 2020
    Cela faisait très longtemps que je voyais passer ce livre en me disant : « je DOIS le lire ». Je me suis figuré une double histoire fantastique où tout serait lié et interconnecté. Un peu de folie dans un texte dont l’histoire pourrait d’emblée paraître simple mais qui serait très complexe en fait. Eh bien, vous savez quoi ? Je n’ai pas du tout obtenu ce que j’attendais. Mais j’ai quand même adoré. Il n’y avait pas franchement de lien entre les deux histoires, si ce n’est dans un sens. Darcy est celle qui écrit l’histoire de Lizzie, donc elle parle d’elle et de son livre, parfois. Mais finalement, il s’agit de deux histoires bien distinctes. Un chapitre sur deux, on passe d’un livre à l’autre. L’un est jeunesse contemporain, l’autre jeunesse fantastique. On peut aimer l’un et pas l’autre, ou aimer les deux, tout passe. Et on pourrait même presque lire chaque livre individuellement, et ça c’est fort ! Et cela explique aussi pourquoi on se retrouve face à un pavé de presque 700 pages. On a bien deux livres en un. Personnellement, j’ai plus apprécié la partie fantastique. L’histoire de Lizzie m’a captivée, et je voulais savoir où ça... Cela faisait très longtemps que je voyais passer ce livre en me disant : « je DOIS le lire ». Je me suis figuré une double histoire fantastique où tout serait lié et interconnecté. Un peu de folie dans un texte dont l’histoire pourrait d’emblée paraître simple mais qui serait très complexe en fait. Eh bien, vous savez quoi ? Je n’ai pas du tout obtenu ce que j’attendais. Mais j’ai quand même adoré. Il n’y avait pas franchement de lien entre les deux histoires, si ce n’est dans un sens. Darcy est celle qui écrit l’histoire de Lizzie, donc elle parle d’elle et de son livre, parfois. Mais finalement, il s’agit de deux histoires bien distinctes. Un chapitre sur deux, on passe d’un livre à l’autre. L’un est jeunesse contemporain, l’autre jeunesse fantastique. On peut aimer l’un et pas l’autre, ou aimer les deux, tout passe. Et on pourrait même presque lire chaque livre individuellement, et ça c’est fort ! Et cela explique aussi pourquoi on se retrouve face à un pavé de presque 700 pages. On a bien deux livres en un. Personnellement, j’ai plus apprécié la partie fantastique. L’histoire de Lizzie m’a captivée, et je voulais savoir où ça allait partir, surtout qu’en plus le livre contemporain nous teasait sur pas mal d’éléments au fur et à mesure. On avait peur de la fin, car l’auteure du livre, indécise, devait quand même réécrire la fin. Et nous, pauvre lecteurs, nous subissions tout ça avec énormément de craintes. C’est un peu comme ça que j’ai vu la partie contemporaine : ce qui englobe la vraie histoire, ce qui nous fait peur ou nous attire. Je ne dis pas qu’elle n’est pas intéressante, mais au final, l’histoire de Darcy est assez plate. Elle écrit un livre, le corrige, écrit le suivant. Tout ce qui lui arrive autour, c’est la vie. Et ce qui nous intéresse, c’est ce qu’elle écrit. En bref, ce fut une lecture vraiment spéciale. J’ai adoré le format double histoire, même si j’ai préféré une des deux histoires par rapport à l’autre, et j’ai lu ce livre vraiment rapidement, car il nous embarque. Enfin… Quand je dis rapidement, je me comprends : 700 pages, quand même ! Heureusement que ça a été un plaisir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Plumesdelune Posté le 10 Mars 2020
    Hello guys ! Pour ceux qui ne seraient pas au courant, Scott Westerfeld est un auteur que j’aime beaucoup (coucou Léviathan et tes potes #9829;) et quand je suis tombée sur ce livre en occasion pas cher (c’est un peu le principe de l’occasion, me direz-vous), j’ai dit banco. Je l’avais déjà vu passer sur la blogo, et j’étais un peu intriguée. Le livre est plutôt original dans le sens où il raconte deux histoires en une : d’un côté l’histoire d’une jeune autrice (ou auteure, choisis ton camp) américaine qu’on va suivre dans ses débuts au sein du cercle littéraire d’auteurs Young Adult de New York ; et de l’autre, son roman, l’histoire d’une jeune fille qui, suite à un traumatisme peut voir les fantômes. Pour tout vous avouer, j’ai carrément préféré le côté roman (la meuf et ses fantômes) au côté réaliste (l’autrice et la création de son livre). J’ai trouvé l’histoire de Darcy (la dite autrice) un peu barbante. C’était très intéressant d’un point de vue littéraire par contre, car toute la chaîne de création d’un livre est abordée, et c’est fou comme c’est différent de la France (c’est aux Etats-Unis (mais je crois que je l’ai déjà dit... Hello guys ! Pour ceux qui ne seraient pas au courant, Scott Westerfeld est un auteur que j’aime beaucoup (coucou Léviathan et tes potes #9829;) et quand je suis tombée sur ce livre en occasion pas cher (c’est un peu le principe de l’occasion, me direz-vous), j’ai dit banco. Je l’avais déjà vu passer sur la blogo, et j’étais un peu intriguée. Le livre est plutôt original dans le sens où il raconte deux histoires en une : d’un côté l’histoire d’une jeune autrice (ou auteure, choisis ton camp) américaine qu’on va suivre dans ses débuts au sein du cercle littéraire d’auteurs Young Adult de New York ; et de l’autre, son roman, l’histoire d’une jeune fille qui, suite à un traumatisme peut voir les fantômes. Pour tout vous avouer, j’ai carrément préféré le côté roman (la meuf et ses fantômes) au côté réaliste (l’autrice et la création de son livre). J’ai trouvé l’histoire de Darcy (la dite autrice) un peu barbante. C’était très intéressant d’un point de vue littéraire par contre, car toute la chaîne de création d’un livre est abordée, et c’est fou comme c’est différent de la France (c’est aux Etats-Unis (mais je crois que je l’ai déjà dit (vous me dites si je radote, hein))). Mais pour le reste, je me suis un peu ennuyée (il est fortement question d’histoire d’amour, si vous voulez un hint). Du côté de l’histoire du roman de Darcy, il est présentée de prime abord comme une « romance fantastique », alors qu’au final, j’ai trouvé la romance complètement secondaire (et tant mieux), d’ailleurs j’ai pas trop compris l’interêt de Yama (le love interest), j’ai pas trouvé qu’il servait à grand chose, ni qu’il accomplissait grand chose tout au long du roman. A part faire des choix très discutables (voir débiles), s’entend. Ah oui, et j’ai découvert un mot : psychopompe. ça veut dire, selon mon pote Wikipédia, « qui conduit les âmes des morts ». Mais franchement, on est d’accord que c’est grave moche comme mot ? Au début je croyais que c’étais une blague, presque. Bref, donc vous l’aurez compris, c’est une histoire de fantômes : Lisbeth (déso si c’est pas le bon nom, j’ai la flemme d’aller vérifier) (c’est ça aussi d’écrire ses chroniques plusieurs semaines après avoir fini le roman), l’héroïne du bouquin, voit, parle et interagit avec les morts. Le développement de l’intrigue est bien tourné et j’aime beaucoup le personnage de Mimi (déso si c’est pas le bon nom, je viens de l’inventer celui là, je me souviens plus de son vrai nom dans le roman, mais je suis sûre que vous voyez de qui je parle. Non ?). Bref, dans cette partie là, j’ai trouvé que y’avait beaucoup de bonne idées. Limite j’aurai bien aimé lire le tome 2 ! Au final, j’ai bien aimé la dualité du roman et le fait qu’on suive les deux histoires en alternance, ça avait un côté vraiment sympa et immersif (paradoxalement). ~Kar
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zalie Posté le 11 Janvier 2018
    "L'une l'écrit, l'autre le vit". C'est là tout le sel de ce livre que d'alterner les chapitres entre la vie de Darcy qui a écrit un roman et l'histoire de Lizzie, le personnage principal dudit roman. Sans cette construction, je pense que je n'aurai pas autant apprécié ce livre. Ce qui fait que l'on tourne les pages, c'est l'alternance entre ces deux récits, et surtout l'envie de connaître les réponses aux questions que se pose l'auteur, Darcy tout au long du récit. Ce qui m'a plu, c'est l'immersion dans le monde de l'édition pour les jeunes adultes, version américaine. Ce qui m'a impressionnée, c'est la capacité de Scott Westerfeld à écrire deux récits racontés par des adolescentes, et d'être tout à fait crédible !
  • SperoPatronumBlog Posté le 8 Juillet 2017
    Ce livre, j'ai énormément hésité à le lire puisque je n'ai pas du tout aimé Uglies. J'ai quand même décidé de laisser une seconde chance à Scott Westerfeld et j'ai bien fait puisque j'ai beaucoup aimé Afterworlds. C'est l'histoire de Darcy, dont le premier roman va bientôt être publié, elle déménage donc à New York et une nouvelle vie commence pour elle. Son roman raconte l'histoire de Lizzie, qui survit de justesse à une attaque terroriste dans un aéroport. Depuis cet événement, elle n'est plus tout à fait la même et voit des fantômes, ... Une chose qui m'a beaucoup plu: c'est qu'on lit plus ou moins deux histoires en un seul livre. Les chapitres sont alternés. Au début, ça peut être assez déroutant, on change d'histoire à tous les chapitres alors il faut bien suivre pour s'y retrouver mais petit à petit, on s'y fait et moi c'est quelque chose que j'ai aimé. Aussi, les deux histoires sont totalement différentes, l'une est "contemporaine" tandis que l'autre est fantastique. La partie "Darcy" est très intéressante puisqu'elle nous raconte le parcours d'une jeune écrivaine, le processus de l'édition et pour la fan de livres que je suis, c'est un monde passionnant ! On suit... Ce livre, j'ai énormément hésité à le lire puisque je n'ai pas du tout aimé Uglies. J'ai quand même décidé de laisser une seconde chance à Scott Westerfeld et j'ai bien fait puisque j'ai beaucoup aimé Afterworlds. C'est l'histoire de Darcy, dont le premier roman va bientôt être publié, elle déménage donc à New York et une nouvelle vie commence pour elle. Son roman raconte l'histoire de Lizzie, qui survit de justesse à une attaque terroriste dans un aéroport. Depuis cet événement, elle n'est plus tout à fait la même et voit des fantômes, ... Une chose qui m'a beaucoup plu: c'est qu'on lit plus ou moins deux histoires en un seul livre. Les chapitres sont alternés. Au début, ça peut être assez déroutant, on change d'histoire à tous les chapitres alors il faut bien suivre pour s'y retrouver mais petit à petit, on s'y fait et moi c'est quelque chose que j'ai aimé. Aussi, les deux histoires sont totalement différentes, l'une est "contemporaine" tandis que l'autre est fantastique. La partie "Darcy" est très intéressante puisqu'elle nous raconte le parcours d'une jeune écrivaine, le processus de l'édition et pour la fan de livres que je suis, c'est un monde passionnant ! On suit aussi sa vie amoureuses, ses premiers problèmes et responsabilités en tant que jeune adulte. Avec Lizzie, on rentre dans un univers paranormal. Après s'être faite passer pour morte lors de l'attentat, elle est capable de voir et de parler avec des fantômes. Il y a en particulier ce garçon, qui est comme elle, et qui va lui venir en aide. J'ai préféré le personnage de Lizzie, qui est plus mature, plus intéressante, Darcy est un peu trop naïve. Par contre, dans la partie de Lizzie, elle tombe amoureuse de Yamaraj beaucoup trop vite à mon goût. C'est pour moi vraiment le plus gros point négatif de ce roman. Avec Lizzie, on a un roman qui tourne autour de la mort, c'est une histoire assez sombres avec des morts et des fantômes. Avec Darcy, c'est plutôt l'histoire du début d'une nouvelle vie pour elle: une vie New yorkaise, une vie d'auteure. En lisant le livre, j'ai pensé à quelque chose. En fait, ce qu'on lit sur Lizzie, c'est le roman final de Darcy. Je trouve que ça aurait été encore plus cool qu'on ait "le processus d'écrire". Par exemple, elle a eu du mal à écrire la fin, elle en a même écrit plusieurs et ben j'aurais bien aimé qu'on est les différentes fins. Ça aurait été bien que les deux histoires soient plus liées, en fait. Sinon, j'ai beaucoup aimé ce roman. C'est un bon pavé (plus de 600 pages en anglais) mais il se passe pas mal de choses, on ne s'ennuie pas en le lisant. De plus, l'histoire est vraiment originale, aussi bien l'idée de raconter deux histoires en un livre que les deux histoires racontées. Dans ce roman, Darcy a écrit une suite à Afterworlds, alors qui sait peut-être aura-t-on droit à un second tome, un jour ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • ptitelily01 Posté le 28 Mai 2017
    J’ai mis énormément de temps à lire ce livre. J’étais assez impatiente de le découvrir, j’avais déjà une idée de ce qui allait se passer, comment cela se passerait et tout. Mais comment dire que ma déception a été totale. Rien ne sait passer comme je me l’étais imaginée. Après les deux premiers chapitres sont hyper accrocheurs et vous plongent rapidement dans l’histoire. Mais je suis restée sur ma déception durant toute ma lecture. On alterne deux histoires, l’une est la vie de l’auteur et l’autre est la vie issue du livre, donc de l’imagination de l’auteur. Ce qui allonge considérablement la lecture. On a deux livres en un et je suis assez mitigée par cette lecture. Par moments, j’aimais bien les aventures que vivait l’auteur, Darcy, et tout ce qui se déroule autour de la publication d’un livre et parfois, cela me sortait par les yeux. Et dans les moments où j’avais du mal avec Darcy, j’adorais Izzie et son histoire avec l’au-delà. Mais je n’ai pas su me plonger dans l’univers de l’auteur ni apprécié les personnages à leur juste valeur. De ce fait la lecture a traîné en longueur et même si parfois, j’ai pris du plaisir... J’ai mis énormément de temps à lire ce livre. J’étais assez impatiente de le découvrir, j’avais déjà une idée de ce qui allait se passer, comment cela se passerait et tout. Mais comment dire que ma déception a été totale. Rien ne sait passer comme je me l’étais imaginée. Après les deux premiers chapitres sont hyper accrocheurs et vous plongent rapidement dans l’histoire. Mais je suis restée sur ma déception durant toute ma lecture. On alterne deux histoires, l’une est la vie de l’auteur et l’autre est la vie issue du livre, donc de l’imagination de l’auteur. Ce qui allonge considérablement la lecture. On a deux livres en un et je suis assez mitigée par cette lecture. Par moments, j’aimais bien les aventures que vivait l’auteur, Darcy, et tout ce qui se déroule autour de la publication d’un livre et parfois, cela me sortait par les yeux. Et dans les moments où j’avais du mal avec Darcy, j’adorais Izzie et son histoire avec l’au-delà. Mais je n’ai pas su me plonger dans l’univers de l’auteur ni apprécié les personnages à leur juste valeur. De ce fait la lecture a traîné en longueur et même si parfois, j’ai pris du plaisir à lire et à dévorer un chapitre, je retiens surtout que je me suis forcée dans ma lecture. J’imaginais vraiment le livre autrement, plus dans le genre l’auteur découvre que ce qu’elle écrit arrive peu de temps après à une personne réelle, c’est comme cela que j’ai perçu la phrase d’accroche du livre. Mais j’ai du mal interpréter. Après, je pense que les gens qui écrivent comme Darcy se retrouveront en elle. On suit chaque pas avant sa publication et tout ce qui va avec. D’ailleurs l’histoire avec Darcy est la plus aboutie, tandis que celle d’Izzie, j’ai l’impression qu’il manque beaucoup de passage et surtout une bonne conclusion. Son livre sortirait, je ne suis pas sûre que je l’aimerais, même si le fond est bien pensé. En conclusion, un peu déçue forcément de mon aventure. Je m’attendais vraiment à autre chose ou tournée différemment. C’est assez complexe de faire deux histoires en même temps surtout que là, l’une est bien faite et l’autre donne l’impression d’être là pour combler les pages et finalement, c’est cette dernière que j’en attendais le plus. J’ai mis beaucoup de temps à le lire, en alternant deux histories comme ça, même si elles sont bien opposées, à chaque chapitre faut se remettre dedans ce qui me coupe ma lecture et ma lancer. Après, c’est quand même bien mené, même si l’une des histoires est un peu faible, à aucun moment nous avons de mélange, et suivre Darcy nous permet d’en savoir plus sur l’histoire d’Izzie sans forcément la lire. Je vous conseille vraiment d’aller voir d’autre avis que le mien.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.