RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Animas - tome 01 : L'Héritier

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266259064
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 368
            Format : 140 x 225 mm
            Animas - tome 01 : L'Héritier

            Christophe ROSSON (Traducteur)
            Collection : Animas
            Date de parution : 21/06/2018
            Bailey Walker, jeune garçon de douze ans, voit son rêve se réaliser lorsqu’il intègre
            la prestigieuse Académie Montclair. Il est loin, cependant, de ressembler aux autres élèves. Bailey est en effet le seul à ne pas avoir d’Animas, ce lien spécial qui unit un homme et un animal. Tout en cachant son secret, il essaie tant bien que mal de faire ses preuves à Montclair…
            EAN : 9782266259064
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 368
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            16.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Paroledunelivrophage Posté le 5 Novembre 2018
              La vie sans amis, sans famille, sans qui que ce soit pour partager un moment génial, n'est pas facile. C'est pour cela que les hommes préfèrent prendre un animal de compagnie, qu'ils vivent seuls ou en famille. Ce dernier est souvent considérer comme le petit bébé, le chouchou, le petit trésor des uns et des autres. Et quand un lien fort se créé entre le proprio et l’animal, ce dernier prend souvent la défense de leurs maîtres adoré. Pourtant, certains êtres humain ne s'occupent pas d'eux correctement. Néanmoins, dans le monde de la littérature, les hommes et les bêtes cohabitent plus que parfaitement entre eux. Certains, sont même possédés par une bête et ont jusqu'à leurs caractéristiques animales. On les nomme les métamorphes. Les plus connu d'entre eux ne sont autre que les fameux loups garous, la plus grande légende urbaine. Mais il y en d'autre du genre. Comme les puma, les tigres, les chats, les rats, les corbeaux, etc. Et c'est parce que j'aime ces mecs sexy et macho que je me suis procurée cette petite pépite. Il faut dire qu'elle à tout pour plaire avec sa couverture magnifique. Mais quel ne fut mon étonnement quand je découvrit qu'en... La vie sans amis, sans famille, sans qui que ce soit pour partager un moment génial, n'est pas facile. C'est pour cela que les hommes préfèrent prendre un animal de compagnie, qu'ils vivent seuls ou en famille. Ce dernier est souvent considérer comme le petit bébé, le chouchou, le petit trésor des uns et des autres. Et quand un lien fort se créé entre le proprio et l’animal, ce dernier prend souvent la défense de leurs maîtres adoré. Pourtant, certains êtres humain ne s'occupent pas d'eux correctement. Néanmoins, dans le monde de la littérature, les hommes et les bêtes cohabitent plus que parfaitement entre eux. Certains, sont même possédés par une bête et ont jusqu'à leurs caractéristiques animales. On les nomme les métamorphes. Les plus connu d'entre eux ne sont autre que les fameux loups garous, la plus grande légende urbaine. Mais il y en d'autre du genre. Comme les puma, les tigres, les chats, les rats, les corbeaux, etc. Et c'est parce que j'aime ces mecs sexy et macho que je me suis procurée cette petite pépite. Il faut dire qu'elle à tout pour plaire avec sa couverture magnifique. Mais quel ne fut mon étonnement quand je découvrit qu'en réalité ce n'étaient point des métamorphe mais des humains vivants en parfaite harmonie avec les animaux. Et qui plus est un enfant abandonné, qui n'a aucun animal à appelé et qui se sent seul au monde. Et pourtant … Sa vie est sur le point de changer. Laissez moi vous conter l'histoire de Bailey Walker. Bailey Walker est un jeune garçon de douze ans, qui voit son rêve se réaliser lorsqu’il intègre la prestigieuse Académie Montclair. Il est loin, cependant, de ressembler aux autres élèves. Bailey est en effet le seul à ne pas avoir d’Animas, ce lien spécial qui unit un homme et un animal. Tout en cachant son secret, il essaie tant bien que mal de faire ses preuves à Montclair … Pauvre enfant !!! Vous savez à qui il me fait penser ??? Au pauvre petit Harry Potter. Vous savez, celui qui a survécu face au sortilège de la mort envoyer par Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom en personne. Non pas que je n'aime pas l'histoire. Bien au contraire. J'ai les huit livres et les huit DVD. Ici on est tous des fana de ces beaux yeux verts mdr. Bref pour en revenir au roman, je vais vous parler un peu des personnages de cette histoire. Bailey Walker est un jeune homme qui fut adopter par un animas lièvre et un animas Cheval, lorsqu'il n'était alors qu'un nourrisson. Il a été abandonné non loin des sinistres bois de l'Ombre. C'est un enfant intelligent, doux, agréable, mais capable de faire de conneries plus grosses que lui comme tout les autres mômes de son age. La seul différence aux autres jeunes, c'est qu'il n'a pas n’animas. C'est a dire un animal qui lui est lié. La dessus il est fort malheureux. Mais on sent dés le début qu'il est promis à un avenir totalement différent des autres enfants. Pourtant, au fils des pages et de l'histoire, on va aller de découvertes en découvertes, et se rendre compte qu'il est très particulier. Hal Quindley est un animas Chauve-souris. Il faisait parti de la même école que Bailey. Malheureusement pour lui, à la différence du reste de sa famille qui sont des animas Chat, il est allé vivre avec son oncle. Mais fait enchanteur, il se retrouve à aller dans le même pensionnat que Bailey, et deviennent très vite des amis. Contrairement à son ami, il est tranquille et ne cherche pas à se faire remarquer. Mais c'est aussi un enfant intelligent et sur qui Bailey pourra compter. Viviana Melore est une jolie femme avec malheureusement sur ses jolies lèvres une expression un peu trop cruelle. Cruelle dans son cœur, elle cherche depuis des années à faire en sorte que les animas obéissent au doigt et à l’œil des humain. C'est pour cela qu'elle a créer le partit Dominance qui veulent utiliser le lien homme/animal pour se servir des animas à des fins maléfiques, et donc contrôler l'animal sans ressentir sa souffrance. Car Viviana pense que le lien est en fait une faiblesse pour l'homme. Mais cette méchanceté gratuite est du au fait qu'elle fut vendue e tant qu'esclave après que le Chacal ait tué son père et qui n'était autre que le roi Melore. Tremelo est l'un des professeur de Bailey. Ce dernier espère qu'il pourra l'aider à appeler son animas et devenir comme tout un chacun. Mais c'est un homme totalement détruit qu'il va trouver sur son chemin. Néanmoins, le professeur va prendre pitié du jeune homme et l'aider dans sa quête, sans se douter qu'en réalité, lui aussi va se mettre à changer. Car les révélations que le jeune Bailey va découvrir, va non seulement changer sa vie à tout jamais, mais aussi changer la sienne. Sophia Roque ou Phi pour les intimes est une Animas Faucon. Quand tous découvre qu'elle débarque des Terres arides, c'est le choc assuré. La cause, aucun êtres vivants dans ces contrées n'ose venir vivre en ville. C'est une jeune fille téméraire, audacieuse, astucieuse et intelligente qui veut tout savoir, et tout réussir. Mais je ne vais pas vous parler des autres personnages qui peuplent le récit, car en fait, même s »il y a d'autres, ce sont ceux là qu'il faut retenir. Et pour cause, vous le comprendrez dans la suite de la chronique que nous allons aborder, via le point roman. Avec notamment la plume de l'auteur, la romance et autres relations entre les personnages et bien entendu l'intrigue de l'histoire. Tout d'abord parlons de l'écriture de C.R. Grey. La plume de cet auteur qui m'étais alors encore inconnu jusqu'à ce jour, est très aventurière, légère, intense, rythmée et émotionnelle. La légèreté du style se fait ressentir par la manière dont la lecture se fait avec fluidité. Les pages défilent rapidement, et à aucun moments on a envie de déposer son bouquin, tant l'histoire est prenante. Rythmée par les nombres actions, rebondissements, quiproquos, complots, retournements de situations, révélations en tout genre, l'histoire nous laisse aucun moment de répit pour nous permettre de reprendre notre souffle. L'intensité se fait ressentir à chaque coin de pages, et on ne cesse de se demander ce qui va se passer dans les prochaine seconde tant c'est addictif. Et puis les émotions sont aux stade où tout est tranquille pour faire un énorme bond. On rie, on pleur, on s’inquiète, on recherche, on a peur, on espère, on désespère. Bref l'aventure est à chaque pages, chaque action, chaque mot écrit. Par ailleurs on sens la magie dans l'air, voir même on y sens qu'il y a de l'amour, des questions et du tragique à travers le récit. Les personnages quand à eux ressemble à s'y méprendre à une histoire que l'on a déjà lu, mais qui sont attachant. Les descriptions quand à elles sont juste du Waouh. Elles sont belles, simples, mais magnifiques. Quand à l'univers mis en place, il est fort riche, bien travaillé, complexe sans l’être et très recherché. L'auteur n'a pas été avare des petits détails dans ce premier tome qui reste quand même une phase de découverte. Ensuite, coté relations entre les personnages, vous avez compris, il n'y a pas de romance, mais de l'amitié, ou des relation élèves professeurs. Néanmoins, je vais vous parler de la relation avec une saga mondialement connu. Oui il me rappelle un peu A la croisée des monde lorsque Bailey va à le recherche des siens, ou plus simplement encore par ses aventures. Mais en réalité, Animas ressemble bien plus à Harry Potter. Pour commencer Bailey est orphelin, tout comme Harry. Il a une destiné différente de celles des autres et est différents des autres comme Harry. Et puis sans compter que le petit groupe d'amis était formé de deux garçons et une fille, tout comme dans ce bouquin. Il y a la bande des petits crétins autour du frère de Hal, comme avec la bande à Drago. Sans compter que Harry aimait se fourrer dans des situations plus que douteuses, ou encore le Poudlard express, et là encore on y découvre des similitudes avec les actions de Bailey ou encore le rigimobile. Mais là encore d'autres ressemblances viennent s'y ajuster. L'école est réputée et est située à coté d'une foret interdite. Le sport des animas où Bailey y excelle. Les mômes qui sortent la nuit pour enquêter, et qui sont comme par miracle intercepter par un bon prof qui les amène dans sa petite cabane ou plutôt comme l'est décrit dans le livre « petite remise de pierre nichée au milieu des arbres » et qui cache comme par enchantement des secrets au point d'aller dans une taverne pour y faire je ne sais quoi avec je ne sais qui. Bref, du Harry Potter tout craché. Mais chose la plus étonnante, c'est le nom de famille des héros d'Animas. Walker pour Bailey, Quindley pour Hal qui ressemble à s'y m'éprendre à Potter et Weasley, soit aux noms de famille d'Harry et de Ron dan la célèbre saga. Mais malgré toute cette symétrie, l'histoire est géniale. Enfin l'intrigue du livre est tournée vers Bailey qui va tout faire pour appeler à lui un animal et ainsi devenir un être comme les autres. Pourtant, jamais il n'allait s'imaginer qu'il était déjà comme les autres ou presque. Mais que contrairement aux autres, non seulement son animas est en danger, mais qu'il va devoir servir de guide au véritable roi qui fait parti de son entourage sans le savoir. En fait, l'auteur a su mêler deux intrigues autour d'un fils conducteur et nous amener là où il avait envie. J'ai même penser que c'était notre jeune orphelin qui était le véritable roi. Et pourtant !!! Et pourtant !!! Rien, ni personnes n'auraient put me faire changer d'avis. Il faut dire que l'auteur à sut embrouiller les pistes. Néanmoins de ce coté, je trouve que l'intrigue est très bien travaillé, et très bien menée. En conclusion, je n'ai pas été déçue pour un sous par ce roman. Même si c'est sa couverture qui m'a donner envie de le lire, et en pensant que c'était un livre sur les métamorphes, pas une seule fois je ne m'y suis ennuyer. Le lien entre l'homme et l'animal ressemble à s'y m'éprendre A la croisée des monde – Les royaumes du Nord. Mais en réalité il tient plus de la saga Harry Potter. Mais l'univers reste unique en lui-même et ce n'est pas du copié collé, ou plagiat de ces deux sagas. L'action n'y manque pas, les personnages attachants, la plume est magique. Animas est une véritable pépite, un premier tome introductif très agréable à lire livresque que je vous conseil vivement de lire tant l'histoire est belle, bien amenée et bien écrite. Et surtout il est fait pour tous les amoureux de magie, d'animaux, et d'aventures. Foncez le chercher moi j'attends impatiemment le deuxième tome qui ne tarde plus à sortir et dont j'ai hâte de lire le suite. Sur ce, bonne lecture à tous et à bientôt pour une nouvelle chronique.
              Lire la suite
              En lire moins
            • fantasybooksaddict Posté le 22 Août 2018
              Premièrement, je m'attarde assez rarement sur la couverture mais celle-ci est particulièrement belle (Bon, j'avoue avoir également un faible pour les tigres blancs, donc ça aide lol) ! Le résumé m'a, quant à lui, tapé dans l’œil car il parle du lien entre l'homme et l'animal. Cela rappelle étrangement Les royaumes du Nord de Philip Pullman me direz-vous ? Pourtant, la ressemblance s'arrête-là car l'auteure nous entraîne dans une toute autre intrigue où elle exploite parfaitement ce lien, tout en nous sensibilisant à l'exploitation des animaux et à notre pseudo-supériorité sur eux ! J'ai tout de suite apprécié Bailey, un jeune garçon, que nous découvrons pour la première fois sur le quai d'une gare, prêt à prendre le train pour l’académie Montclair. Cela ressemble étrangement à l'aventure de notre sorcier international, n'est-ce pas ? Serait-ce un hommage à J. K. Rowling ? En tout cas, l'histoire se tourne davantage vers de la fantasy. Cette fameuse académie permet aux jeunes de développer leur lien animas avec leur collié (animal de prédilection), sauf que Bailey ne s'est toujours pas éveillé à son animas... Mais il ne se laisse pas abattre et est prêt à tout pour comprendre ce qui lui arrive et trouver... Premièrement, je m'attarde assez rarement sur la couverture mais celle-ci est particulièrement belle (Bon, j'avoue avoir également un faible pour les tigres blancs, donc ça aide lol) ! Le résumé m'a, quant à lui, tapé dans l’œil car il parle du lien entre l'homme et l'animal. Cela rappelle étrangement Les royaumes du Nord de Philip Pullman me direz-vous ? Pourtant, la ressemblance s'arrête-là car l'auteure nous entraîne dans une toute autre intrigue où elle exploite parfaitement ce lien, tout en nous sensibilisant à l'exploitation des animaux et à notre pseudo-supériorité sur eux ! J'ai tout de suite apprécié Bailey, un jeune garçon, que nous découvrons pour la première fois sur le quai d'une gare, prêt à prendre le train pour l’académie Montclair. Cela ressemble étrangement à l'aventure de notre sorcier international, n'est-ce pas ? Serait-ce un hommage à J. K. Rowling ? En tout cas, l'histoire se tourne davantage vers de la fantasy. Cette fameuse académie permet aux jeunes de développer leur lien animas avec leur collié (animal de prédilection), sauf que Bailey ne s'est toujours pas éveillé à son animas... Mais il ne se laisse pas abattre et est prêt à tout pour comprendre ce qui lui arrive et trouver son collié. Son caractère de battant m'a beaucoup plu car il a tout à prouver aux autres, à montrer qu'il fait parti de ce monde, tout en cachant sa différence ! Cependant, je reconnais qu'il a le don pour se fourrer dans des situations catastrophiques ! XD D'autre part, on sent que ce premier tome est une phase de découverte car l'auteure pose parfaitement univers. Celui-ci est riche et bien développé. Il nous permet d'en comprendre tous les enjeux. Certes, cela peut manquer d'action sur la première moitié du roman, mais soyez attentifs car de petites indices sont disséminés à travers l'intrigue et nous permettent d’échafauder des théories au sujet de certains mystères. Par la suite, les événements s'accélèrent jusqu'au point culminant des révélations ! Si j'avais deviné certaines d'entre elles, je dois dire que j'ai été complètement surprise par d'autres et cela me donne très envie de poursuivre cette saga pour voir où l'auteure compte nous emmener ! Pour conclure, c'est un premier tome introductif très agréable à lire grâce à la plume fluide de l'auteure. On prend plaisir à découvrir ce nouvel univers, sans s'ennuyer une seule seconde. Je pense, d'ailleurs, me laisser tenter par la suite, dès qu'elle sortira !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Paauliine Posté le 21 Août 2018
              Amoureuse des animaux, je voulais découvrir comment serait traité le lien humain / animal. De plus, cela me faisait penser aux dæmon dans À la croisée des mondes de Philip Pullman, et aux patronus dans Harry Potter, de J.K. Rowling. Malheureusement, il y a bien plus de ressemblances avec Harry Potter que ce lien entre animal et être humain. En effet, du moins au début, les jeunes héros sont au nombre de trois : deux garçons (dont le héros principal est également orphelin) et une fille. Ils se rencontrent dans un train un peu spécial en direction de l’école, où ils font également la connaissance d’un groupe de petits cons, qui n’est pas sans rappeler la bande de Drago Malefoy. Ils intègrent donc une prestigieuse école, située à côté d’une forêt dont une partie est interdite. Cela m’a bien évidemment fait penser à Harry, Ron et Hermione qui arrivent à Poudlard et à la Forêt Interdite. Montclair possède également un terrain de sport avec de hautes structures pour accueillir les spectateurs et les speakers ; cela ne vous fait-il pas penser au quidditch ? Il se trouve également que les enfants sortent la nuit pour enquêter et sont sauvés et récupérés par... Amoureuse des animaux, je voulais découvrir comment serait traité le lien humain / animal. De plus, cela me faisait penser aux dæmon dans À la croisée des mondes de Philip Pullman, et aux patronus dans Harry Potter, de J.K. Rowling. Malheureusement, il y a bien plus de ressemblances avec Harry Potter que ce lien entre animal et être humain. En effet, du moins au début, les jeunes héros sont au nombre de trois : deux garçons (dont le héros principal est également orphelin) et une fille. Ils se rencontrent dans un train un peu spécial en direction de l’école, où ils font également la connaissance d’un groupe de petits cons, qui n’est pas sans rappeler la bande de Drago Malefoy. Ils intègrent donc une prestigieuse école, située à côté d’une forêt dont une partie est interdite. Cela m’a bien évidemment fait penser à Harry, Ron et Hermione qui arrivent à Poudlard et à la Forêt Interdite. Montclair possède également un terrain de sport avec de hautes structures pour accueillir les spectateurs et les speakers ; cela ne vous fait-il pas penser au quidditch ? Il se trouve également que les enfants sortent la nuit pour enquêter et sont sauvés et récupérés par un des professeurs qui les amène dans sa cabane, je cite « petite remise de pierre nichée au milieu des arbres » ; personnage qui cache de nombreux secrets et rencontre notamment des personnes dans une taverne. Je pense que comme moi, vous avez fait le lien avec Hagrid… Enfin, lorsqu’il se passe quelque chose de grave, les professeurs demandent aux élèves de se pousser et de s’en aller, sauf à nos jeunes héros : « M. Walker, M. Quindley, si vous voulez bien nous accompagner. » Cela ne vous rappelle rien ? Les noms non plus ? Je vais peut-être trop loin, mais au point où j’en suis… Walker ressemble à Potter, et Quindley, à Weasley, soit aux noms de famille d’Harry et Ron, les deux protagonistes masculins de la saga Harry Potter. Malgré ces nombreuses similitudes, j’ai adoré cette histoire, qui se lit rapidement. J’avais envie d’en savoir plus, et je sentais que quelque chose d’important ne tarderait pas à se passer. Heureusement par la suite, le scénario s’éloigne de l’oeuvre de J. K. Rowling pour suivre sa propre route. Impossible de décrocher de ma lecture, et la fin est folle ! J’ai adoré tout l’aspect prophéties, énigmes, et le lien entre animal et être humain au centre de l’histoire que j’ai trouvé très bien traité ! J’ai moi aussi envie d’avoir le mien haha Beaucoup d’émotion se dégage de la plume de l’auteure et je trouve ce livre jeunesse vraiment très bien écrit. J’ai vraiment hâte de lire la suite (et vite !), non seulement pour savoir ce qu’il va se passer, mais aussi pour découvrir la prochaine couverture !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesFantasydAmanda Posté le 9 Août 2018
              --- Entre Harry Potter et À la croisée des Mondes --- J’ai débuté Animas avec quelques a priori. En effet, même s’il m’intéressait, j’avais peur qu’il soit trop jeunesse pour moi. Mais, en fin de compte, pas du tout ! J’ai néanmoins relevé un bémol : au premier abord, l’univers m’a fait penser à celui d’une autre saga, mondialement connue. Je vous offre quelques indices : une école très réputée, un train un peu spécial qui permet aux élèves de s’y rendre, un sport pour lequel Bailey, notre héros, se révèle naturellement doué. Tout ceci ne vous rappelle rien ? Et oui, Harry Potter ! J’avais donc peur, en tournant les pages, de ne lire qu’une pâle copie de cette série incontournable. Heureusement, l’intrigue d’Animas emprunte rapidement un chemin qui lui est propre, où humains et animaux sont étroitement liés… --- Quel animal sommeille en vous ? --- Dans Animas, chaque enfant s’éveille à un animal en particulier, ce qui lui permet de communiquer avec tous les représentants de l’espèce. La mère de Bailey est, par exemple, Animas cheval, tandis que son père est Animas lièvre. Chaque humain, s’il le désire, peut par ailleurs se lier à un individu en particulier. Et moi qui ai incontestablement... --- Entre Harry Potter et À la croisée des Mondes --- J’ai débuté Animas avec quelques a priori. En effet, même s’il m’intéressait, j’avais peur qu’il soit trop jeunesse pour moi. Mais, en fin de compte, pas du tout ! J’ai néanmoins relevé un bémol : au premier abord, l’univers m’a fait penser à celui d’une autre saga, mondialement connue. Je vous offre quelques indices : une école très réputée, un train un peu spécial qui permet aux élèves de s’y rendre, un sport pour lequel Bailey, notre héros, se révèle naturellement doué. Tout ceci ne vous rappelle rien ? Et oui, Harry Potter ! J’avais donc peur, en tournant les pages, de ne lire qu’une pâle copie de cette série incontournable. Heureusement, l’intrigue d’Animas emprunte rapidement un chemin qui lui est propre, où humains et animaux sont étroitement liés… --- Quel animal sommeille en vous ? --- Dans Animas, chaque enfant s’éveille à un animal en particulier, ce qui lui permet de communiquer avec tous les représentants de l’espèce. La mère de Bailey est, par exemple, Animas cheval, tandis que son père est Animas lièvre. Chaque humain, s’il le désire, peut par ailleurs se lier à un individu en particulier. Et moi qui ai incontestablement la fibre animale, j’ai pris plaisir à découvrir ce monde original peuplé de créatures en tous genres. Je trouve le concept tout simplement génial, surtout pour un jeune lectorat ! --- Bien plus qu’une histoire d’écoliers --- Comme annoncé dans le synopsis, Bailey n’a pas encore déniché son Animas, ce qui, au vu de son âge, paraît étrange. Il espère cependant parer à ce problème en intégrant l’Académie Montclair. Vous vous en doutez, il vivra des aventures palpitantes au sein de cette école, en compagnie de personnages assez atypiques. Bien sûr, on compte parmi ces derniers un intello timide, même s’il n’a pas les réponses à toutes les questions – et non, ce n’est pas une Hermione au masculin ! Celui qui m’intrigue le plus toutefois, c’est le professeur Tremelo, dont les méthodes d’enseignement sont, disons, peu orthodoxes… Mais l’école n’est pas le seul cadre de l’histoire, puisque nous suivons d’autres protagonistes à travers tout le pays. En effet, les rumeurs sont formelles : la révolte gronde, le pouvoir sera bientôt renversé… mais par qui ? Pour le savoir, vous devrez vous plonger dans le premier volet d’Animas ! Quant à moi, j’attends impatiemment le deuxième…
              Lire la suite
              En lire moins
            • BOOKSANDRAP Posté le 4 Août 2018
              > https://booksandrap.wordpress.com/2018/07/30/animas-c-r-grey/ Si vous avez aimé Harry Potter vous allez, je pense, adorer Animas. Alors Animas c’est quoi ? L’histoire est basé sur la relation et le lien entre les humains et les animaux. Le tout saupoudré de magie, d’école mystérieuse et de dangers qui vous donne un livre pleins de surprises et de rebondissements qui se dévore sans culpabiliser. L’univers est très riche et n’est pas sans nous rappeler un jeune orphelin à cicatrice, ce qui m’a, pour être tout à fait honnête très intriguée de prime abord. Au delà de l’aspect fantastique du livre, ce qui m’a attirée c’est le côté internat. Le côte école où il va malheureusement arriver tout un tas de choses qui va perturber le petit quotidien de nos personnages. Pour tout ceux qui adorent les ambiances magiques avec des pensionnats et pleins de mystères vous aller adorer à coup sûr cette histoire. Bien que cela ressemble beaucoup à Harry Potter comme je le disais, dans la forme mais aussi par certains détails : le rigimobile qui amène les enfants à l’académie, le fait que Bailey notre héros soit orphelin et à une destinée différente des autres, les cours, les rivalités avec d’autres élèves… cela reste tout... > https://booksandrap.wordpress.com/2018/07/30/animas-c-r-grey/ Si vous avez aimé Harry Potter vous allez, je pense, adorer Animas. Alors Animas c’est quoi ? L’histoire est basé sur la relation et le lien entre les humains et les animaux. Le tout saupoudré de magie, d’école mystérieuse et de dangers qui vous donne un livre pleins de surprises et de rebondissements qui se dévore sans culpabiliser. L’univers est très riche et n’est pas sans nous rappeler un jeune orphelin à cicatrice, ce qui m’a, pour être tout à fait honnête très intriguée de prime abord. Au delà de l’aspect fantastique du livre, ce qui m’a attirée c’est le côté internat. Le côte école où il va malheureusement arriver tout un tas de choses qui va perturber le petit quotidien de nos personnages. Pour tout ceux qui adorent les ambiances magiques avec des pensionnats et pleins de mystères vous aller adorer à coup sûr cette histoire. Bien que cela ressemble beaucoup à Harry Potter comme je le disais, dans la forme mais aussi par certains détails : le rigimobile qui amène les enfants à l’académie, le fait que Bailey notre héros soit orphelin et à une destinée différente des autres, les cours, les rivalités avec d’autres élèves… cela reste tout de même un univers bien à part créer par l’auteure. Un univers qui ne se base pas sur la magie seulement mais bien sur le lien entre un animas et un humain. Chaque enfant et chaque adulte possède un animal avec lequel il va entretenir un lien très particulier, quasi fusionnel. Avouez que l’idée de base est très alléchante. Alors, réussite ou déception ? Réussite pour ma part bien entendu ! Je comprendrais que certaines personnes soient gênées par trop de ressemblance avec l’histoire de J.K Rowling, mais l’univers et l’idée de l’intrigue reste bien particulier et bien travaillé par C.R Grey. Il se passe énormément de choses, il y a beaucoup d’actions, de dialogues, de revirements de situations. C’est un premier tome très fourni et très détaillé où se mêle complots, liens magiques, amitié et politique dans un page Turner haletant qui m’a totalement embarquée dès les premières pages. Attention tout de même à la tranche d’âge. Le livre est classé dans la tranche d’âge 8-10 ans et reste pour moi tout de même assez sombre par moments. Personnellement j’ai adoré découvrir cet aspect plus adulte et plus dangereux qui m’a tenu en haleine jusqu’à la fin mais cela peut-être un peu complexe par moments pour des enfants qui n’ont pas forcément l’habitude de lire ce genre d’histoire. Cette histoire reste pour moi assez difficile par moments. C’est estampillé jeunesse mais l’univers est complexe, très riche et j’ai peur que des trop jeunes enfants se perdent dans cette lecture qui risque de leur paraître trop dense. Sans oublier qu’il y a tout de même un vocabulaire bien particulier. Dés les premiers chapitres on nous balance tout un tas d’informations, tous un tas de détails qui rendent le récit très complet pour un livre jeunesse. Je ne vais pas m’en plaindre car moi j’ai vraiment adoré mais cela pourrait être difficile pour un enfant ! Pour conclure, vous l’aurez compris, « Animas » est un premier tome très agréable à découvrir, c’est une histoire bien amenée, bien traitée qui, malgré sa ressemblance avec Harry Potter par bien des aspects, arrive tout de même à se distinguer et à créer quelque chose de différent et de tout aussi réussi ! Pour tous les amoureux de magie, d’animaux, de pensionnat et de récits d’amitié, foncez car c’est une petite merveille qui ne demande qu’à être davantage connue !
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.