Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265087354
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Apocalypse

,

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 11/06/2009

Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ?

Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s’embraser n’a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d’une dangereuse image réapparue. C’est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui...

Et si les francs-maçons détenaient le secret de la fin des Temps ?

Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s’embraser n’a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d’une dangereuse image réapparue. C’est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d’Arcadie : un dessin maudit, dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps.

Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l’Apocalypse, Marcas devra s’engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon où tout a commencé, jusqu’à Rennes-le-Château où tout doit s’arrêter…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265087354
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ArlieRose Posté le 15 Mai 2020
    Jamais déçue à ce jour par cette série de polars ésotériques, qu'il vaut mieux lire dans l'ordre pour le plus grand bien du héros, Antoine Marcas, dont on a toujours plaisir à suivre la vie. De Paris à la Suisse si neutre et parfois mystérieuse, en passant par Jérusalem, New York, Rennes-le-Château et même Rouen au temps de Jeanne d'Arc, les auteurs nous entraînent sur les pas d'une secte joliment inventée, au maître improbable. Un très bon moment de lecture.
  • chris973 Posté le 25 Mai 2019
    chris973 09 décembre 2015 Jérusalem, Paris, Rennes le Château, NYC, le commissaire Marcas est à la recherche des meurtriers de 3 policiers parisiens qui accompagnaient un antiquaire (faussaire ?) en fait tout commence quand Marie-Madeleine tue Judas pour venger Jésus ... Relecture achevée le 25/05/2019 Après avoir lu récemment les 3 livres précédents « Apocalypse »je décide de relire ce dernier trois ans et demi après une première lecture. J’en sais désormais beaucoup plus sur le frère commissaire Marcas, de la même façon que je sais (ou crois-je savoir) comment procède les auteurs. La technique me semble toujours la même : un sujet ésotérique, la pierre philosophale, les templiers, les cathares, …,une histoire qui se déroule sur plusieurs époques, des chapitres très courts, alternant le passé, même lointain, et le présent « de nos jours » L’histoire commence le 19 juin 2009 quand Marcas, agissant sous couverture, arrête un trafiquant d’œuvres d’art, en l’espèce un tableau de Poussin dénommé Les Bergers d’Arcadie. Au chapitre 2 nous sommes transportés à Bethléem , en l’an 2 de notre ère quand Hérode fait tuer tous les enfants de moins de 2 ans. Je décide alors pour relire ce livre de me livrer à un exercice de... chris973 09 décembre 2015 Jérusalem, Paris, Rennes le Château, NYC, le commissaire Marcas est à la recherche des meurtriers de 3 policiers parisiens qui accompagnaient un antiquaire (faussaire ?) en fait tout commence quand Marie-Madeleine tue Judas pour venger Jésus ... Relecture achevée le 25/05/2019 Après avoir lu récemment les 3 livres précédents « Apocalypse »je décide de relire ce dernier trois ans et demi après une première lecture. J’en sais désormais beaucoup plus sur le frère commissaire Marcas, de la même façon que je sais (ou crois-je savoir) comment procède les auteurs. La technique me semble toujours la même : un sujet ésotérique, la pierre philosophale, les templiers, les cathares, …,une histoire qui se déroule sur plusieurs époques, des chapitres très courts, alternant le passé, même lointain, et le présent « de nos jours » L’histoire commence le 19 juin 2009 quand Marcas, agissant sous couverture, arrête un trafiquant d’œuvres d’art, en l’espèce un tableau de Poussin dénommé Les Bergers d’Arcadie. Au chapitre 2 nous sommes transportés à Bethléem , en l’an 2 de notre ère quand Hérode fait tuer tous les enfants de moins de 2 ans. Je décide alors pour relire ce livre de me livrer à un exercice de style : je vais le lire en respectant la chronologie historique ! Pas facile, ce que je réussis néanmoins avec les deux premières parties. Mais j’ai dû abandonner pour la troisième partie tant les allers-retours sont incessants et à toutes les époques. Cette façon d’écrire rend en effet « addict » Le sujet est très argumenté et documenté ; et il faut absolument lire les annexes qui explicitent la compréhension du sujet (comme pour les autres livres), une marque de fabrique en quelque sorte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • SylvieBelgrandReims Posté le 18 Novembre 2018
    Le bouquin du jour : Apocalypse, de Eric Giacometti et Jacques Ravenne. Cette fois, Antoine Marcas est lancé sur les traces de l'abbé Saunière, et encore une fois sa quête va être jalonnée de cadavres. Difficile de croire que c'est écrit par deux personnes différentes tant l'écriture est fluide. Bien malin celui qui pourra déterminer qui a écrit quel chapitre ! Il existe de nombreux romans "ésoteriques", mais ceux de Giacometti-Ravenne montrent une érudition, une intelligence, et une science du rythme, qui font que je ne m'en lasse pas. Le quatrième de couverture : Depuis 2000 ans, le monde toujours prompt à s'embraser n'a jamais été aussi près de sa fin : le Signe tant attendu est arrivé sous la forme d'une dangereuse image réapparue. C'est le commissaire franc-maçon Antoine Marcas qui a retrouvé cette ébauche du tableau des Bergers d'Arcadie : un dessin maudit, dont le décryptage par un initié pourrait conduire à la fin des Temps. Manipulé par ses propres frères, poursuivi par des fondamentalistes prêts à tout pour provoquer l'Apocalypse, Marcas devra s'engager dans une lutte manichéenne et ancestrale. De Jérusalem, dans le Temple de Salomon où tout a commencé, jusqu'à Rennes-le-Château où tout doit s'arrêter... #Apocalypse #AntoineMarcas #thriller #romanpolicier #polar #FleuveNoir #FrancMacon
  • Obi974 Posté le 12 Juin 2018
    Un bon roman, certes pas le meilleur, qui nous emmène sur les traces du mystérieux abbé Saunière et du secret qu'il détenait. On navigue entre les différentes époques, de celle de Jésus à celle de Béranger Saunière, en passant par Jeanne d'Arc et Louis XVI, qui tous avaient en commun le même fil rouge. Mais la quête de ce fameux secret a du mal à prendre corps et " la mayonnaise ne prend pas ". Certes, le sujet est passionnant et plutôt bien amené, et on est toujours heureux de retrouver ce bon vieux Antoine Marcas, qui a le don pour s'embarquer dans des aventures rocambolesques. Mais l'impression de fouillis domine, entre le secret de Jeanne d'Arc, le dessin de Poussin, le secret de l'abbé Saunière, les ennemis d'une mystérieuse confrérie...bref...on se demande en permanence dans quelle direction on va. Et au final, la montagne accouche d'une souris...le dénouement me laissant quelque peu décontenancé.
  • philippemarlin Posté le 9 Avril 2018
    Les amateurs de polar connaissent bien Giacometti et Ravenne, auteurs de thrillers maçonniques relatant les enquêtes du commissaire (et Frère) Antoine Marcas. C’est le mystère de Rennes-le-Château qu’ils ont choisi pour leur cinquième opus, Apocalypse (Fleuve Noir juin 2009), mystère pour lequel ils confessent une tendresse particulière, conséquence directe de la période durant laquelle ils traquaient eux aussi…. le trésor. L’approche est très anglo-saxonne, l’énigme étant traitée en courts chapitres, sautant d’une action à l’autre avec à chaque fois une chute imprévue qui fait saliver le lecteur. Le socle de l’enquête repose sur une affaire assez glauque de trafic d’objets d’arts, raflés par les nazis durant la Shoah, avec une pièce de première importance, le croquis des Bergers d’Arcadie de Poussin, croquis ayant servi de base à la confection du célèbre tableau. Inutile de préciser que cette esquisse contient des détails tout à fait inédits…. Les auteurs vont nous promener de Jérusalem à l’époque du Christ à Rouen avec le martyr de la Pucelle, de Rennes-le-Château avec Saunière à New York au sein d’une étrange confrérie pour revenir sur notre Colline préférée, de nos jours. On y assistera à l’assassinat du doyen des chercheurs de trésor et à celui d’un... Les amateurs de polar connaissent bien Giacometti et Ravenne, auteurs de thrillers maçonniques relatant les enquêtes du commissaire (et Frère) Antoine Marcas. C’est le mystère de Rennes-le-Château qu’ils ont choisi pour leur cinquième opus, Apocalypse (Fleuve Noir juin 2009), mystère pour lequel ils confessent une tendresse particulière, conséquence directe de la période durant laquelle ils traquaient eux aussi…. le trésor. L’approche est très anglo-saxonne, l’énigme étant traitée en courts chapitres, sautant d’une action à l’autre avec à chaque fois une chute imprévue qui fait saliver le lecteur. Le socle de l’enquête repose sur une affaire assez glauque de trafic d’objets d’arts, raflés par les nazis durant la Shoah, avec une pièce de première importance, le croquis des Bergers d’Arcadie de Poussin, croquis ayant servi de base à la confection du célèbre tableau. Inutile de préciser que cette esquisse contient des détails tout à fait inédits…. Les auteurs vont nous promener de Jérusalem à l’époque du Christ à Rouen avec le martyr de la Pucelle, de Rennes-le-Château avec Saunière à New York au sein d’une étrange confrérie pour revenir sur notre Colline préférée, de nos jours. On y assistera à l’assassinat du doyen des chercheurs de trésor et à celui d’un Marquis excentrique, dont l’érudition n’a d’égale que la richesse de sa table. Car percer le mystère ne se fera pas sans une succession sanglante de dégâts collatéraux…. Et puis ne boudons pas notre plaisir, l’Atelier Empreinte est longuement évoqué, avec sympathie : « Avec internet, ils se sont taillés une sacrée réputation aux quatre coins du monde et ils rééditent aussi, grâce à leur maison d’édition, l’Œil du Sphinx, des ouvrages maintenant disparus ou des études pointues sur une foule de sujets ». Juré, nous n’avons rien payé !!!! Un petit plus encore, un dossier clôture l’ouvrage sur le thème « ce qui est vrai et faux dans le roman ». Et de nous livrer ici un petit scoop : l’ineffable Pierre Plantard a été initié franc-maçon au Grand Orient et radié trois ans plus tard (1951-1954). Nos compères ont retrouvé sa fiche dans les archives, indiquant qu’il avait été initié dans la loge « l’Avenir du Chablais » à Ambilly (Haute-Savoie). Sa radiation fut la conséquence de sa condamnation à six mois de prison pour abus de confiance par le tribunal de Saint-Julien en Genevois (17 décembre 1953). Pierre Plantard fondera deux ans plus tard le « Prieuré de Sion ».
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.