En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Après nous - Tome 1

        Robert Laffont
        EAN : 9782221144572
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 1 x 215 mm
        Après nous - Tome 1
        Au commencement

        Collection : Collection R
        Date de parution : 23/11/2017

        Les visages les plus angéliques sont les masques des démons les plus cruels.
        Jeune fille à la beauté ensorcelante et à la voix envoûtante, Jezebel Kern a tout pour être heureuse… Mais elle porte en elle un secret qui la ronge chaque jour davantage.
        Lorsque ses parents meurent dans un terrible...

        Les visages les plus angéliques sont les masques des démons les plus cruels.
        Jeune fille à la beauté ensorcelante et à la voix envoûtante, Jezebel Kern a tout pour être heureuse… Mais elle porte en elle un secret qui la ronge chaque jour davantage.
        Lorsque ses parents meurent dans un terrible accident, Jezebel découvre une effroyable vérité sur son passé et le leur. Elle se sent trahie. Son univers s’effondre.
        Y a-t-il un lien avec son secret ? Qui est-elle vraiment ?
        Il est des questions dont il vaut mieux ne jamais connaître les réponses. Celles que Jezebel trouvera risquent bien de faire vaciller ses croyances comme sa raison.
        Après son inoubliable trilogie Kaleb, la nouvelle saga fantastique de Myra Eljundir.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221144572
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Saiwhisper Posté le 27 Février 2018
          Bien que j’ai acheté ce roman il y a quelques mois, je n’avais pas osé le sortir de ma pile à lire à cause de nombreux avis négatifs sur la toile… L’avis mitigé de L_Bookine et quelques abandons m’avaient également influencée, si bien que j’ai retardé ma lecture… Apparemment, cet ouvrage plait autant qu’il rebute. C’était, en quelque sorte, quitte ou double ! Honnêtement, cela m’effrayait, car je craignais de regretter mon achat… J’ai finalement pris mon courage à deux mains et je ne le regrette pas ! En effet, je fais partie de ceux et celles qui se sont régalés ! Il faut dire qu’à un certain moment du récit, l’intrigue a pris un chemin ésotérique ! Or, appréciant tous les livres touchant la possession et la sorcellerie, j’ai immédiatement été conquise. Même si je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, les côté maléfiques de Jezebel m’a bien plu… J’étais vraiment curieuse de comprendre comment ses parents avaient perdu la vie et pourquoi elle se tenait pour responsable. J’ai vraiment adoré mener l’enquête aux côtés de ce petit quatuor. De plus, l’idée de voix envoûtante et de pouvoir de séduction m’ont tenue en haleine… Malgré le fait qu’apprécie... Bien que j’ai acheté ce roman il y a quelques mois, je n’avais pas osé le sortir de ma pile à lire à cause de nombreux avis négatifs sur la toile… L’avis mitigé de L_Bookine et quelques abandons m’avaient également influencée, si bien que j’ai retardé ma lecture… Apparemment, cet ouvrage plait autant qu’il rebute. C’était, en quelque sorte, quitte ou double ! Honnêtement, cela m’effrayait, car je craignais de regretter mon achat… J’ai finalement pris mon courage à deux mains et je ne le regrette pas ! En effet, je fais partie de ceux et celles qui se sont régalés ! Il faut dire qu’à un certain moment du récit, l’intrigue a pris un chemin ésotérique ! Or, appréciant tous les livres touchant la possession et la sorcellerie, j’ai immédiatement été conquise. Même si je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, les côté maléfiques de Jezebel m’a bien plu… J’étais vraiment curieuse de comprendre comment ses parents avaient perdu la vie et pourquoi elle se tenait pour responsable. J’ai vraiment adoré mener l’enquête aux côtés de ce petit quatuor. De plus, l’idée de voix envoûtante et de pouvoir de séduction m’ont tenue en haleine… Malgré le fait qu’apprécie ma lecture, ce premier opus n’est pas exempt de défauts. En effet, j’ai parfois eu du mal avec le changement de narration au cours d’un même chapitre. De plus, bien que cela soit expliqué et compréhensible, je n’ai pas pu m’empêcher de hurler lorsque Jezebel a embrassé pour la première fois l’un des personnages à la soixantième page, pour ensuite coucher avec lui quelques chapitres plus loin. Ces pages correspondaient à moins de vingt-quatre heures dans l’histoire ! Je ne comprenais pas que l’on puisse déclarer son amour en une poignée d’heures. Cela sonnait vraiment peu crédible ! Et puis, j’ai progressé dans le scénario… J’ai vu que le jeune homme n’était pas le seul à chavirer pour l’orpheline ! Son pouvoir est, malheureusement pour elle, sans limite… Ainsi, les triangles amoureux (voire plus que des triangles) vont s’enchaîner vers la moitié du livre avant que l’on comprenne l’étendue de ce don. Cela m’a déstabilisée, voire parfois rebutée ! Je pense que ce manque d’attachement à l’héroïne est dû à ces relations étranges, malsaines et soudaines. Je n’y croyais pas et, comme Rowan, n’appréciais pas le fait que Jezebel soit la source de toutes les attentions. En soit, ce n’est pas plus mal : c’est la preuve que l’intrigue de Myra Eljundir ne m’a pas laissée de marbre ! Si cette anti-héroïne n’a pas su me conquérir, cela a, par contre, été le cas de Noé, le frère de Rowan. Noé est un personnage secondaire que l’on va creuser progressivement et que l’on va apprendre à aimer. C’est vraiment un garçon plein de secrets, avec une personnalité complexe et entière. De plus, j’ai adoré le fait que l’auteure intègre plusieurs croquis du jeune homme. Non seulement ils sont beaux mais, en plus, ils illustrent à merveille l’ouvrage. En tant qu’ancienne joueuse du jeu de cartes Magic, j’ai été très sensible à ces dessins. De son côté, Rowan est un personnage intéressant néanmoins, je n’ai pas forcément adhéré à certaines de ses actions, notamment celle où elle demande à sa rivale d’être son amie sur un claquement de doigts ou encore les nombreuses fois où elle a pardonné trop vite certaines trahisons. J’ai trouvé ça peu réaliste… J’ai par contre été agréablement surprise par le fait que Rowan et Noé soient les enfants adoptifs de deux femmes. C’est un fait très peu présent dans la littérature… Quant à Jarod, le voisin de Jezebel, il ne m’a pas forcément laissé un sentiment favorable à cause de son comportement. Cela dit, j’ai aimé le fait que Myra Eljundir emploie ce protagoniste pour aborder la lourde thématique de la maltraitance… Et pas n’importe laquelle ! (Mais je ne vous en dis pas plus…) D’ailleurs, j’ai été conquise par les nombreux sujets que l’auteure ose aborder : la scarification, la maltraitance, la maladie, la quête d’identité, l’amour sous toutes ses formes (amitié, couple, famille), l’adoption, le féminisme, l’homosexualité et bien d’autres sujets. Le tout passe à merveille et constitue une ambiance à la fois dérangeante et addictive. Enfin, il est à noter que l’ouvrage peut surprendre, car l’illustration flamboyante et le résumé sont assez trompeurs. En effet, comme beaucoup avant de plonger dans le livre, j’étais persuadée que cette saga appartenait au genre Fantasy… Mais non : on est dans notre monde, à Paris, avec une ambiance scolaire et contemporaine. Les protagonistes vont en cours, sèchent le lycée et vivent encore chez leurs parents. À cela, s’ajoute une touche de magie que l’on va creuser progressivement. Cela peut vraiment surprendre ! Quoi qu’il en soit, j’ai trouvé ce récit bien écrit, prenant et avec une ambiance qui monte crescendo. On met un certain temps avant d’aborder certains mystères, car on prend le temps de planter le décor toutefois, j’ai trouvé que les rebondissements et les secrets arrivaient ponctuellement, sans laisser place à l’ennui. La tension est constante ! Je suis donc très satisfaite par cette lecture et attends la suite avec curiosité… Surtout après un tel prologue !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Anais511 Posté le 26 Février 2018
          Je suis (agréablement) mitigée pour ce premier tome. Ca n'a pas été un coup de cœur mais il reste une très bonne lecture. Un des éléments qui m'a le plus plu dans ce roman est la cruauté affligée aux personnages. (Je dois être un peu sadique). Mis à part ça, j'ai eu du mal à cerner les personnages. Au début, je me suis concentrée sur le couple Jezebel / Jarod mais j'ai vite compris que ça n'allait pas être la romance à laquelle je m'attendais ; et je n'ai vraiment apprécié l'autre couple, Rowan / Noé, qu'à la fin, lorsque l'on connaît leur histoire. En outre, j'ai adoré l'évolution des personnages, et notamment l'inversion des rôles entre Jezebel et Rowan. Au début de l'histoire Jezebel est un personnage confiant, fort et charismatique. Cependant plus on avance dans l'histoire, plus elle perd ses moyens et devient déprimante. A l'inverse, Rowan m'était assez antipathique. La bonne copine, toujours là pour aider son prochain mais bourée de complexes et de tocs. Elle est devenu mon personnage préféré à la toute fin lorsqu'elle prend confiance en elle et qu'elle se transforme en sirène vengeresse. La fin me laisse perplexe. L'épilogue se passe 3 jours après une scène pleine de... Je suis (agréablement) mitigée pour ce premier tome. Ca n'a pas été un coup de cœur mais il reste une très bonne lecture. Un des éléments qui m'a le plus plu dans ce roman est la cruauté affligée aux personnages. (Je dois être un peu sadique). Mis à part ça, j'ai eu du mal à cerner les personnages. Au début, je me suis concentrée sur le couple Jezebel / Jarod mais j'ai vite compris que ça n'allait pas être la romance à laquelle je m'attendais ; et je n'ai vraiment apprécié l'autre couple, Rowan / Noé, qu'à la fin, lorsque l'on connaît leur histoire. En outre, j'ai adoré l'évolution des personnages, et notamment l'inversion des rôles entre Jezebel et Rowan. Au début de l'histoire Jezebel est un personnage confiant, fort et charismatique. Cependant plus on avance dans l'histoire, plus elle perd ses moyens et devient déprimante. A l'inverse, Rowan m'était assez antipathique. La bonne copine, toujours là pour aider son prochain mais bourée de complexes et de tocs. Elle est devenu mon personnage préféré à la toute fin lorsqu'elle prend confiance en elle et qu'elle se transforme en sirène vengeresse. La fin me laisse perplexe. L'épilogue se passe 3 jours après une scène pleine de suspens à laquelle on a assisté qu'au début. Du coup, lorsque l'on ferme le livre, on se pose pleins de questions, et notamment : P***** mais qu'est ce qui s'est passé ?! J'attends donc de voir quelle tournure prendra la suite de l'histoire dans les prochains tomes, que je lirai avec empressement !
          Lire la suite
          En lire moins
        • MaToutePetiteCulture Posté le 15 Février 2018
          Bon, clairement, je savais que j’allais aimer… et ce fut effectivement le cas ! J’ai beaucoup apprécié le premier tome de la série Après nous, qui est une série très prometteuse qui touche à beaucoup de thèmes qui me sont chers et, surtout, qui s’avère extrêmement retorse et sombre pour du YA. Pourtant, l’affaire partait assez mal… J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire de Jezebel, puis de celle de ses camarades. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne les trouvais pas du tout, mais alors pas du tout, attachants. Et puis au fur et à mesure de ma lecture, c’est finalement cela qui m’a plu : découvrir des personnages avec une part sombre clairement dévoilée, à la vie rude, et au passé difficile. Car cette noirceur est peu présente dans les romans YA en général, les héros ont des défauts bien sûr, mais pas cette noirceur si caractéristique des personnages de cette série. J’ai été totalement embarquée dans l’ambiance du roman, qui évolue au fil des pages. On démarre avec un roman typiquement adolescent, puis c’est le mystère qui prend le pas, pour partir ensuite vers un roman adolescent noir fantastique, limite ésotérique, absolument sensationnel ! Myra... Bon, clairement, je savais que j’allais aimer… et ce fut effectivement le cas ! J’ai beaucoup apprécié le premier tome de la série Après nous, qui est une série très prometteuse qui touche à beaucoup de thèmes qui me sont chers et, surtout, qui s’avère extrêmement retorse et sombre pour du YA. Pourtant, l’affaire partait assez mal… J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire de Jezebel, puis de celle de ses camarades. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne les trouvais pas du tout, mais alors pas du tout, attachants. Et puis au fur et à mesure de ma lecture, c’est finalement cela qui m’a plu : découvrir des personnages avec une part sombre clairement dévoilée, à la vie rude, et au passé difficile. Car cette noirceur est peu présente dans les romans YA en général, les héros ont des défauts bien sûr, mais pas cette noirceur si caractéristique des personnages de cette série. J’ai été totalement embarquée dans l’ambiance du roman, qui évolue au fil des pages. On démarre avec un roman typiquement adolescent, puis c’est le mystère qui prend le pas, pour partir ensuite vers un roman adolescent noir fantastique, limite ésotérique, absolument sensationnel ! Myra Eljundir s’amuse à jouer avec les genres et les codes qui leur sont propres de manière très intelligente et très bien construite, ce qui m’a totalement charmée. Petit bémol : j’ai parfois eu un peu de mal avec le rythme du roman. J’ai trouvé que le début traînait un peu, puis on nous fait découvrir beaucoup de nouveaux éléments, puis ça s’essouffle à nouveau, jusqu’à s’accélérer de manière folle dans les dernières pages, ne nous donnant qu’une envie : lire la suite ! L’auteure a clairement joué avec mes nerfs, mais c’était pour mon plus grand plaisir ! Autre petit bémol : certaines scènes étaient totalement incongrues. Je pense notamment à une scène où l’un des personnages se retrouve à adopter un chien… qui est le dénouement d’une scène totalement WTF ! Quelques petits passages assez bizarres sont parfois venus ponctuer le récit, me faisant regarder mon livre (enfin, ma liseuse plutôt…) d’un drôle d’air. Même si cela favorise le climat très mystérieux et original de l’intrigue, ça m’a parfois un peu gêné… Il me tarde maintenant de découvrir ce que Myra Eljundir nous réserve dans la suite de la série, que j’espère aussi décalée et sombre que ce qu’elle nous a proposé ici !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Felina Posté le 13 Février 2018
          Myra Eljundir est l'auteure de la trilogie "Kaleb", mais derrière ce nom de plume se cache également Ingrid Desjours, qui a écrit entre autres "Tout pour plaire" ou encore "Les fauves". Avec cette nouvelle série de quatre tomes - selon les rumeurs - elle se replonge dans un univers YA un brin fantastique. La couverture du roman est comme très souvent plus que réussie et ce flamboiement derrière Jezebel rend cette jeune fille encore plus sombre. A la mort de ses parents, Jezebel est placée dans une famille d'accueil et entre dans une nouvelle école. Malgré sa beauté exceptionnelle et le charme qu'elle dégage, la jeune fille cache un lourd secret, qui la découverte de son passé va totalement bouleversée. Elle attire dans son sillage Jarod, Rowan et Noé. Tous ces adolescents, mal dans leur peau et aux prises avec l'enfance et le passage à l'âge l'adulte. Encore une fois, les personnages de Myra Eljundir sont très bien travaillés. Loin d'être lisses, chacun a son utilité, ses secrets et certains sont même antipathiques. Le lecteur se pose questions après questions mais ce tome étant l'opus d'ouverture, il n'aura que peu de réponses et avancera à tâtons vers la destination finale... Myra Eljundir est l'auteure de la trilogie "Kaleb", mais derrière ce nom de plume se cache également Ingrid Desjours, qui a écrit entre autres "Tout pour plaire" ou encore "Les fauves". Avec cette nouvelle série de quatre tomes - selon les rumeurs - elle se replonge dans un univers YA un brin fantastique. La couverture du roman est comme très souvent plus que réussie et ce flamboiement derrière Jezebel rend cette jeune fille encore plus sombre. A la mort de ses parents, Jezebel est placée dans une famille d'accueil et entre dans une nouvelle école. Malgré sa beauté exceptionnelle et le charme qu'elle dégage, la jeune fille cache un lourd secret, qui la découverte de son passé va totalement bouleversée. Elle attire dans son sillage Jarod, Rowan et Noé. Tous ces adolescents, mal dans leur peau et aux prises avec l'enfance et le passage à l'âge l'adulte. Encore une fois, les personnages de Myra Eljundir sont très bien travaillés. Loin d'être lisses, chacun a son utilité, ses secrets et certains sont même antipathiques. Le lecteur se pose questions après questions mais ce tome étant l'opus d'ouverture, il n'aura que peu de réponses et avancera à tâtons vers la destination finale qui se profile à l'horizon. Les narrateurs se succèdent les uns après les autres et donnent ainsi une nouvelle approche de l'intrigue qui se joue sous les yeux du lecteur. La plume de Myra Eljundir est fluide et le lecteur est happé par l'intrigue au gré des rebondissement servis par l'auteur. Il a beau établir des certitudes, elles se délitent les unes après les autres. Du coup, il tourne fébrilement les pages, espérant de nouvelles informations à se mettre sous la dent. L'auteure fait également référence o des thèmes forts comme la surconsommation, la défense des animaux, la violence domestique, etc.
          Lire la suite
          En lire moins
        • ReveursEtMangeursDePapier Posté le 12 Février 2018
          Après la mort de ses parents, Jezebel, seize ans, est envoyée dans une famille d'accueil et dans une nouvelle école. Rapidement, la belle et sombre Jezebel attire l'attention de Jarod, Rowan et Noé. Et celles de tous les autres. La jeune fille a bien quelque chose de spécial qui en perturbe plus d'un. Et si Jezebel était porteuse de chaos? Ce que j'ai adoré dans ce premier tome, c'est le superbe travail autour des personnages. Jezebel, Jarod, Rowan, Noé. L'auteure nous présente quatre jeunes personnages à fleur de peau, torturés, dont les différents points de vue intriguent énormément. Ce sont des jeunes qui se sentent en marge de la société, et qui ont tous une part d'ombre. Nous les découvrons froids, insensibles, secrets et introvertis pour certains. Jezebel reste tout de même le personnage au centre de ce premier tome et elle ne laisse pas indifférent. Jezebel est renversante, mais flippante aussi. Son arrivée ne présageait rien de bon et c'est une impression dérangeante. Délicieusement dérangeante. On voit d'abord une jeune fille perdue, sur la défensive mais il est clair qu'il y a quelque chose qui cloche chez elle. Elle semble destinée à quelque chose de bien sombre. On découvre une... Après la mort de ses parents, Jezebel, seize ans, est envoyée dans une famille d'accueil et dans une nouvelle école. Rapidement, la belle et sombre Jezebel attire l'attention de Jarod, Rowan et Noé. Et celles de tous les autres. La jeune fille a bien quelque chose de spécial qui en perturbe plus d'un. Et si Jezebel était porteuse de chaos? Ce que j'ai adoré dans ce premier tome, c'est le superbe travail autour des personnages. Jezebel, Jarod, Rowan, Noé. L'auteure nous présente quatre jeunes personnages à fleur de peau, torturés, dont les différents points de vue intriguent énormément. Ce sont des jeunes qui se sentent en marge de la société, et qui ont tous une part d'ombre. Nous les découvrons froids, insensibles, secrets et introvertis pour certains. Jezebel reste tout de même le personnage au centre de ce premier tome et elle ne laisse pas indifférent. Jezebel est renversante, mais flippante aussi. Son arrivée ne présageait rien de bon et c'est une impression dérangeante. Délicieusement dérangeante. On voit d'abord une jeune fille perdue, sur la défensive mais il est clair qu'il y a quelque chose qui cloche chez elle. Elle semble destinée à quelque chose de bien sombre. On découvre une fille potentiellement dangereuse. Elle trouble, elle envoûte presque. Et c'est sans compter le mystérieux pouvoir qu'elle détient. Vient alors les premières questions. Quelle est la nature de Jezebel? Qui est-elle? A quoi est-elle destinée? Même si il y a des éléments fantastiques dans ce premier tome, Après nous - Le Commencement est un roman très ancré dans la réalité et c'est un autre bon point. Il aborde des sujets actuels comme les animaux cobayes, la violence domestique, le mariage homosexuel... et propose aussi une réflexion sur notre monde qui va mal et qui sombre, sur l'humanité qui prend le mauvais chemin. Réflexion qui enrichit l'intrigue. Je vous ai parlé de tout ce qui m'a convaincue dans ce premier tome, mais finalement, je dois bien avouer que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu un avis si mitigé à la fin d'une lecture. Si il y a bien des choses qui m'ont conquise dans ce premier tome, d'autres m'ont quelque peu dérangée. L'auteure nous présente un récit sombre et mystérieux, nous conte avec beaucoup de talent une histoire ensorcelante. Ses quatre personnages sont incroyablement bien travaillés, profonds. Mais ce premier tome reste trop introductif et mystérieux à mon goût. Je me suis posée énormément de questions au cours de la lecture et elles sont restées quasiment toutes sans réponse. Les révélations sont trop peu nombreuses. Je n'ai pas aimé rester dans le brouillard. Brouillard qui se veut parfois angoissant. J'ai terminé ma lecture frustrée, confuse et troublée. Bien sûr, je ne me suis pas ennuyée et l'univers est plus que prometteur. La suite me rend donc extrêmement curieuse mais j'en attends énormément. A suivre...
          Lire la suite
          En lire moins
        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.