En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        AU-DELÀ DU MAL

        Sonatine
        EAN : 9782355840159
        Code sériel : 56
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 768
        Format : 140 x 220 mm
        AU-DELÀ DU MAL

        Clément BAUDE (Traducteur)
        Date de parution : 23/04/2009

        Le « Citizen Kane » du roman de serial killer.

        Après plus de vingt-cinq ans de malédiction éditoriale, nous avons le plaisir de vous présenter pour la première fois en langue française Au-delà du mal, de Shane Stevens, l’un des livres fondateurs du roman de serial killer, avec Le Dahlia noir de James Ellroy et Le Silence des agneaux, de...

        Après plus de vingt-cinq ans de malédiction éditoriale, nous avons le plaisir de vous présenter pour la première fois en langue française Au-delà du mal, de Shane Stevens, l’un des livres fondateurs du roman de serial killer, avec Le Dahlia noir de James Ellroy et Le Silence des agneaux, de Thomas Harris.

        À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier particulièrement atroce à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral. Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d’Adam Kenton, journaliste dangereusement proche du meurtrier, dévoilent un inquiétant jeu de miroir, jusqu’au captivant dénouement.

        À l’instar d’un Hannibal Lecter, Thomas Bishop est l’une des plus grandes figures du mal enfantées par la littérature contemporaine, un « héros » terrifiant pour lequel on ne peut s’empêcher d’éprouver, malgré tout, une vive sympathie. Au-delà du mal, épopée brutale et dantesque, romantique et violente, à l’intrigue fascinante, constitue un récit sans égal sur la façon dont on fabrique un monstre et sur les noirceurs de l’âme humaine. D’un réalisme cru, presque documentaire, cet ouvrage, hanté par la figure de Caryl Chessman, n’est pas sans évoquer Le Chant du bourreau de Norman Mailer et De sang-froid de Truman Capote. Un roman dérangeant, raffiné et intense.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355840159
        Code sériel : 56
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 768
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        23.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • maina3500 Posté le 10 Mars 2018
          Thomas Bishop est interné depuis plus de 10 ans pour le meurtre de sa mère. Il est brillant, débrouillard et dangereux. Il met à profit son intelligence pour s'évader et accomplir ce qu'il croit être une mission divine amorcée par son véritable père, le célèbre violeur Caryl Chessman. En parallèle, Adam Kenton, journaliste chevronné suit le parcours meurtrier de Thomas afin de le trouver avant la police. Le récit est détaillé, les politiciens corrompus, les gens en général ne suscitent aucune sympathie de la part du lecteur (ils sont trop écœurants (tous ces gens sont un peu déviants et contribuent à la folie de Thomas) et même si Thomas est un criminel, on en vient presque à avoir de la compassion, à l'instar d'Adam Kenton.
        • carnet-de-voyage Posté le 27 Janvier 2018
          Thomas Bishop n'a que 10 ans lorsqu'il regarde sa mère brûler dans la chaudière à bois.... Trois jours après, les secours trouvent le petit Thomas Bishop, hagard, hébété, assis par terre, se nourrissant des restes carbonisés de celle qui fut sa mère... Thomas Bishop, est enfermé, à vie dans un asile psychiatrique pour enfants criminels.... Mais comment ce petit enfant est devenu ce monstre matricide ? A force de coups, de maltraitance, d'humiliations, d'injures, d'obscénités que sa mère lui infligeait depuis sa tendre enfance, étant persuadée que ce doux enfant était le fruit d'un viol... L'enfant de ce fameux Chessman, violeur, dont le procès et la condamnation à mort fait les choux gras des journaux... Plus les recours pour la grâce de Chessman s'éternisent, plus le supplice du petit Bishop s'aggrave... Puis Chessman meurt en 1973... Nixon a des emmerdes... Les Pink Floyd sortent leur fameux "Dark side of the moon"... Bishop a 25 ans... Il s'évadera un 4 juillet 1973, avec un certain Vincent Mungo... Vers un monde meilleur... Les portes de l'enfer se sont ouvertes, ce 4 juillet 1973... Et pas que pour Nixon. Pendant ce temps là, en Californie, un chef d'édition d'un journal décide de remettre en Une l'affaire Chessman et la raison ou non de la peine de mort.... Adam Kenton... Thomas Bishop n'a que 10 ans lorsqu'il regarde sa mère brûler dans la chaudière à bois.... Trois jours après, les secours trouvent le petit Thomas Bishop, hagard, hébété, assis par terre, se nourrissant des restes carbonisés de celle qui fut sa mère... Thomas Bishop, est enfermé, à vie dans un asile psychiatrique pour enfants criminels.... Mais comment ce petit enfant est devenu ce monstre matricide ? A force de coups, de maltraitance, d'humiliations, d'injures, d'obscénités que sa mère lui infligeait depuis sa tendre enfance, étant persuadée que ce doux enfant était le fruit d'un viol... L'enfant de ce fameux Chessman, violeur, dont le procès et la condamnation à mort fait les choux gras des journaux... Plus les recours pour la grâce de Chessman s'éternisent, plus le supplice du petit Bishop s'aggrave... Puis Chessman meurt en 1973... Nixon a des emmerdes... Les Pink Floyd sortent leur fameux "Dark side of the moon"... Bishop a 25 ans... Il s'évadera un 4 juillet 1973, avec un certain Vincent Mungo... Vers un monde meilleur... Les portes de l'enfer se sont ouvertes, ce 4 juillet 1973... Et pas que pour Nixon. Pendant ce temps là, en Californie, un chef d'édition d'un journal décide de remettre en Une l'affaire Chessman et la raison ou non de la peine de mort.... Adam Kenton est chargé de ce dossier.... Adam ne s'est pas encore qu'il sera vite chassé du paradis de la Californie pour se retrouver bien à l'est de cet Eden, à New-York.. New-York, où Bishop baigne dans le bonheur....et dans l'horreur... Shane Stevens, nous entraine dans une folie sans nom... Shane Stevens, sous la folie de Bishop, laisse transparaître une intelligence supérieure. Ce dont on peut douter, vu qu'à la lecture des pages, on s'aperçoit que Bishop ne provoque pas le destin, mais le subit.... On pourrait plutôt dire que Bishop, sur l'échiquier, est le fou qui bénéficie de la guerre que les autres se livrent pour faire sa diagonale, en toute liberté...
          Lire la suite
          En lire moins
        • tristantristan Posté le 1 Décembre 2017
          A ne lire qu'un seul roman policier, ce ne peut être que celui là. Comme Jonathan Littell, Shane Stevens (même s'il en a publié un autre) est l'homme d'un seul livre
        • NoemieTrnr Posté le 30 Octobre 2017
          Wooo hello tout le monde, et déjà, désolé d'avoir étais si peu présente sur le blog, enfin bref. J'ai mis énormément de temps à lire ce lire, tout d'abord à cause des cours, de mes stages ect... Mais aussi; c'était un très bon livre mais à certain moments l'auteur s'arreter sur certains détails ou sur certaines personnes pendant de longues pages et surtout ce n'étais pas utile ni interessant, donc plusieurs fois je me suis perdue entre ses lignes. Par contre si on oublie ce petit problème là, c'est un livre génial qui est très absorbant. Même si le héros est un méchant, on est tout de suite pris d'admiration pour son génie ! Enfin, si vous avez du temps de libre pour lire presque 800 pages, je vous le conseil.
        • universlitteraires Posté le 28 Août 2017
          Au delà du mal est un excellent thriller, certainement le meilleur que je connaisse. Il est paru en 1979 et nous pouvons dire que c’est le précurseur de son genre. En effet, c’est ce thriller-ci qui a inspiré le grand Stephen King. C’est un récit dérangeant d’une noirceur absolue, qui nous confronte à la perversité en personne. Tout au long de ce récit, nous découvrons le personnage de Thomas Bishop, nous discernons au fil de la lecture comment le mal suprême a pu s’installer dans l’esprit fragile d’un jeune enfant qui a subi tortures morales et physiques de la part de sa mère. Nous voyons évoluer ce troublant personnage depuis sa naissance, en passant par son séjour de plusieurs années en hôpital psychiatrique d’où il s’évadera en camouflant son intelligence hors normes. Il de viendra ensuite le plus grand Sérial Killer que les Etats Unis n’ait jamais connu, l’incarnation même du mal. Nous avons l’entrée en scène de plusieurs personnages secondaires : hommes politiques, journalistes, policiers, psychiatres-qui incarnent la société qui a créé l’extrême perversion de Thomas Bishop. L’auteur a un style d’écriture pour le moins particulier mais qui m’a personnellement séduite. Il mène son récit d’une manière presque journalistique... Au delà du mal est un excellent thriller, certainement le meilleur que je connaisse. Il est paru en 1979 et nous pouvons dire que c’est le précurseur de son genre. En effet, c’est ce thriller-ci qui a inspiré le grand Stephen King. C’est un récit dérangeant d’une noirceur absolue, qui nous confronte à la perversité en personne. Tout au long de ce récit, nous découvrons le personnage de Thomas Bishop, nous discernons au fil de la lecture comment le mal suprême a pu s’installer dans l’esprit fragile d’un jeune enfant qui a subi tortures morales et physiques de la part de sa mère. Nous voyons évoluer ce troublant personnage depuis sa naissance, en passant par son séjour de plusieurs années en hôpital psychiatrique d’où il s’évadera en camouflant son intelligence hors normes. Il de viendra ensuite le plus grand Sérial Killer que les Etats Unis n’ait jamais connu, l’incarnation même du mal. Nous avons l’entrée en scène de plusieurs personnages secondaires : hommes politiques, journalistes, policiers, psychiatres-qui incarnent la société qui a créé l’extrême perversion de Thomas Bishop. L’auteur a un style d’écriture pour le moins particulier mais qui m’a personnellement séduite. Il mène son récit d’une manière presque journalistique laissant peu de place à l’émotion. C’est un style d’écriture tout à fait en adéquation avec le personnage diabolique de Thomas Bishop. Shane Stevens nous plonge dans les ténèbres des esprits les plus pervers, de quoi nous déstabiliser et presque remettre en question notre propre esprit que l’on considère à priori rationnel. Il y a quelques digressions et longueurs qui nous font retrouver le tueur avec un plaisir malsain. Les pulsions monstrueuses, les délires et les confusions mentales du personnage principal sont d’un réalisme si terrifiant, que l’on en vient presque a se demander si l’auteur n’est pas Bishop. L’auteur a su incarner son personnage à la perfection et cela se ressent tout au long de la lecture. Le mystère règne également autour de celui-ci puisque après la publication de ses 5 romans il a disparu dans l’anonymat le plus total, « Shane Stevens » étant probablement un pseudonyme. Au delà du mal est le roman suprême, un précurseur inégalable mettant en scène l’abominable perversion d’un personnage terrifiant dénué de conscience. Il faut également souligner que c’est un roman violent, cru et parfois insoutenable dont les âmes sensibles feraient mieux de se tenir à l’écart.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Le plus grand roman de serial killer jamais écrit ? Oui. Simplement oui. 
        Stanislas Rigot / Librairie Lamartine - Paris - 75
        "Ce polar est exceptionnel, un de ceux qui vous attachent pieds et poings liés, qui vous poursuivent, vous remuent. On l'a lu d'une traite et on a envie de recommencer." Le Monde
        Le Monde
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Sonatine

          Sonatine a 10 ans !

          Au programme des festivités : le retour des géants au catalogue, des concours, des jeux, des surprises... L'année 2018 sera Sonatine !

          Lire l'article