Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707153296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 155 x 240 mm

Au nom du 11 septembre...

Les démocraties à l'épreuve de l'antiterrorisme

, ,

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 11/09/2008

Un ensemble inédit et international d'informations et d'analyses.  Comment la lutte antiterroriste est devenue centrale dans la nouvelle géopolitique mondiale et la vie politique des États démocratiques, avec les graves menaces contre la liberté et la sécurité des populations qu'ils affirment vouloir protéger. 

Depuis les années 1990, et surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis et les États de l'Union européenne ont multiplié les initiatives pour répondre aux menaces du « terrorisme islamiste » : durcissement des législations, renforcement de la coopération antiterroriste internationale, actions ouvertes ou clandestines violant souvent...

Depuis les années 1990, et surtout depuis les attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis et les États de l'Union européenne ont multiplié les initiatives pour répondre aux menaces du « terrorisme islamiste » : durcissement des législations, renforcement de la coopération antiterroriste internationale, actions ouvertes ou clandestines violant souvent le droit international. Et les effets de sidération produits par des attentats spectaculaires et meurtriers ont largement inhibé l'attention critique des citoyens face aux autres menaces que la plupart de ces initiatives font peser sur les démocraties.
C'est de ce constat qu'est né ce livre collectif, destiné à un public large. Réunissant les contributions d'une trentaine de spécialistes européens, universitaires et journalistes, il propose un ensemble sans équivalent d'informations et d'analyses. Elles montrent à quel point la lutte antiterroriste est devenue centrale dans la nouvelle géopolitique mondiale et la vie politique des États démocratiques. Et comment les acteurs en charge de cette lutte (législateurs et politiques, magistrats, services de police et de renseignements, militaires) façonnent un monde d'opérations militaires, d'extension de la surveillance, de pratiques d'exception et de désinformation.
Cet ouvrage permet ainsi de mesurer le chemin parcouru par les démocraties occidentales pour limiter les libertés des uns au nom de la sécurité des autres. Un chemin aussi contestable au plan éthique et politique qu'en termes d'efficacité, puisqu'en clivant les sociétés, ces méthodes encouragent souvent la violence qu'elles prétendent combattre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707153296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 155 x 240 mm
La Découverte

Ils en parlent

« Cet ouvrage réunit une trentaine de contributions et de chercheurs, d'avocats, de militants et de journalistes pour faire un point sur l'ensemble de ces évolutions. Il souligne à quel point ces phénomènes, inséparablement globaux et nationaux, sont aussi légitimés par un certain nombre d'acteurs justifiant ces nouveaux usages de la force et de la contrainte. »
SCIENCES HUMAINES

« On entend de plus en plus dire que la sécurité est la première des libertés, et ce discours semble avoir si bien pris que les défenseurs des libertés ont bien du mal à se faire entendre face à l'avalanche de lois et à l'extension des dispositifs sécuritaires. Cet ouvrage collectif, dans le prolongement de ce qui est désormais appelé "l'Ecole de Paris" dans le paysage international des études sur les questions de sécurité, montre comment l'événement du 11-Septembre a permis de justifier, au nom de l'antiterrorisme, des pratiques qui ont très clairement fait reculer les libertés dans les démocraties. L'analyse est menée au niveau global, en présentant les politiques de "contre-terrorisme global" (souvent - mais pas exclusivement - impulsées par les Etats-Unis) et les pratiques de "surveillance généralisée", puis au niveau national, dans les grandes démocraties occidentales. Droit de la guerre, droit humanitaire, droits de l'homme, liberté de circuler et liberté d'expression sont les victimes collatérales. Les auteurs montrent que ces politiques et ces pratiques n'ont pas été imposées par l'attentat contre les tours jumelles. Beaucoup montaient en puissance depuis longtemps. Beaucoup ont leurs propres dynamiques. Elles sont portées par les bureaucraties, les experts et pseudo-experts, les médias prompts à colporter rumeurs et jugements hâtifs, qui tous se sont engouffrés dans la brèche ouverte par le 11-Septembre. Une approche critique à mettre entre les mains de tous les citoyens. »
ALTERNATIVES INTERNATIONALES

PRESSE
Attention, pas question ici de théories du complot, de « pervertissement de la démocratie » ou « d’Empire, pour ne pas dire franchement la dictature ». Mais plutôt un patient travail de décryptage des législations, de la coopération internationale, policière ou militaire et des pratiques « illibérales »...
David Servenay / Rue 89
François Gèze, PDG des Editions La Découverte, qui a contribué au livre Au nom du 11 septembre, répond aux questions de l'IRIS:
IRIS

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SebastienCreo Posté le 10 Juin 2014
    Ce documentaire écrit collectivement par des nombreuses plumes, pose un regard réaliste sur l'après 11 septembre 2001. Ils décrivent les origines mais aussi les lacunes autant des gouvernements et sur leur perception des "terroristes". On nous montre que la perte de notre liberté (que ce soit lors de vol internationaux), les douanes, même le maximum d'argent que les touristes peuvent amener ne changent rien pour les terroristes car ils ont appris à reconnaître les failles du système. Très bien documenter, les chapitres ne sont pas trop long et on apprend de foule de chose que ne nous dit pas aux nouvelles.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !