Lisez! icon: Search engine
Aux portes de l'éternité
Le Siècle - Tome 3
Jean-Daniel Brèque (traduit par), Odile Demange (traduit par), Nathalie Gouyé-Guilbert (traduit par), Dominique Haas (traduit par)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 25/09/2014
Éditeurs :
Robert Laffont

Aux portes de l'éternité

Le Siècle - Tome 3

Jean-Daniel Brèque (traduit par), Odile Demange (traduit par), Nathalie Gouyé-Guilbert (traduit par), Dominique Haas (traduit par)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 25/09/2014

De l’édification du mur de Berlin à l’effondrement de l’Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée.
1961. Les Allemands de l’Est ferment...

De l’édification du mur de Berlin à l’effondrement de l’Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée.
1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l’Union soviétique s’exacerbe pour atteindre un point culminant l’année suivante avec...

De l’édification du mur de Berlin à l’effondrement de l’Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée.
1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l’Union soviétique s’exacerbe pour atteindre un point culminant l’année suivante avec la crise des missiles de Cuba. Le monde scindé en deux blocs se livre une guerre froide qui risque de devenir une guerre nucléaire. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du XXe siècle, plusieurs familles, russe, allemande, américaine et anglaise, sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. George Jakes dans le bus des Freedom Riders, Jasper Murray dans la jungle vietnamienne, Tania Dvorkine en Sibérie, Dave Williams et Walli Franck, rockers à Berlin ou San Francisco, vont se battre, trouver le chemin de l’amour et participer chacun à leur façon à la formidable révolution en marche.
Entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et thriller politique, Aux portes de l’éternité clôt la fresque gigantesque et magistrale de la trilogie du Siècle, après La Chute des géants (Laffont, 2010) et L’Hiver du monde (Laffont, 2012).

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221110843
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1224
Format : 153 x 240 mm
EAN : 9782221110843
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1224
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Millina 01/11/2022
    L’histoire est passionnante, car elle aborde la césure entre l’Allemagne de l’Est et celle de l’Ouest, ainsi que pleins d’autres thèmes comme le communisme, la guerre froide et la politique russe ou américaine, la musique, les années peace and love. Seulement, ce côté peace and love et liberté relationnelle m’a un peu agacée, surtout quand il y a 3#8201;000 aller-retour émotionnels. Je m’en suis lassée. J’aime énormément les personnages. L’évolution d’Ethel m’a beaucoup plu. Cette femme s’est construite malgré les obstacles, et l’on peut dire qu’elle en a rencontré beaucoup. La suite de ma chronique :
  • Ptitgateau 29/08/2022
    Je suis enchantée d’avoir lu les trois tomes de la saga du siècle, d’être venue à bout de ces 3 288 pages et d’avoir approfondi les événements survenus durant ce siècle d’histoire. Le premier tome m’a propulsée au début du siècle, me mêlant aux polémiques de l’époque et m’amenant à comprendre les enjeux de la première guerre mondiale et ses coulisses, témoin de ceux qui œuvrèrent pour empêcher la guerre comme de ceux qui avaient intérêt à la voir éclater. Un tome qui introduit les personnages disséminés aux quatre coins du globe et auxquels je me suis attachée. Je dois avouer que quelques années ont passé avant que je découvre le deuxième tome, la difficulté fut alors de récréer les liens entres la première génération et les héros de la deuxième guerre mondiale, c’est pourquoi j’ai attaqué le troisième tome, celui qui nous intéresse dans cette critique, juste après sans attendre, et je ne le regrette pas, même si j’y ai passé de nombreuses heures de lecture. Le volet intitulé « Les portes de l’éternité » couvre la période de la guerre froide, entre 1961 et 1989 avec un épilogue correspondant à l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en 2008. Ce... Je suis enchantée d’avoir lu les trois tomes de la saga du siècle, d’être venue à bout de ces 3 288 pages et d’avoir approfondi les événements survenus durant ce siècle d’histoire. Le premier tome m’a propulsée au début du siècle, me mêlant aux polémiques de l’époque et m’amenant à comprendre les enjeux de la première guerre mondiale et ses coulisses, témoin de ceux qui œuvrèrent pour empêcher la guerre comme de ceux qui avaient intérêt à la voir éclater. Un tome qui introduit les personnages disséminés aux quatre coins du globe et auxquels je me suis attachée. Je dois avouer que quelques années ont passé avant que je découvre le deuxième tome, la difficulté fut alors de récréer les liens entres la première génération et les héros de la deuxième guerre mondiale, c’est pourquoi j’ai attaqué le troisième tome, celui qui nous intéresse dans cette critique, juste après sans attendre, et je ne le regrette pas, même si j’y ai passé de nombreuses heures de lecture. Le volet intitulé « Les portes de l’éternité » couvre la période de la guerre froide, entre 1961 et 1989 avec un épilogue correspondant à l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en 2008. Ce tome m’a beaucoup interpellée parce que je suis née au début de cette période et que j’avais entendu parler de la majeure partie des événements qui y sont rapportés, sans en connaître le détail parce que j’étais trop jeune pour m’y intéresser. Les deux premières générations vont y laisser place à la jeunesse, les enfants nés durant la guerre où dans la période d’après-guerre ont grandi, ils font leur chemin, les uns encore étudiants, les autres en fin d’étude, et deviendront avocats, journalistes, travailleront dans la politique, ou excelleront dans l’art de la musique ou du cinéma, intéressants itinéraires de jeunes déterminés et courageux, certains bravant de réels dangers pour parvenir à leurs fins et prendre en main leur destinée. On ne pourra que s’attacher (ou pas) à chacun. Les événements qui surviennent sont livrés au lecteur avec force détail, ce qui contribue à la compréhension fine de l’actualité de l’époque : on commence par la politique de Kroutchev : les débuts de la RDA, la construction du mur de Berlin et ses effets sur la population de Berlin Est, son implication dans la crise De Cuba, terrain de jeu des deux super-puissances qui auraient pu intervenir, fortes de leurs armements nucléaires respectifs. Côté américain, on assistera au bras de fer entre le président Kennedy et le leader russe, et on apprendra beaucoup sur les tentatives de législation anti-ségrégation du gouvernement américain, on côtoiera Martin Luther King, on apercevra Joan Baez et on comprendra combien il fut difficile pour les Afro-Américains de faire valoir leurs droits. Ken Follet, le musicien n’a pas omis d’inclure dans son roman, des musiciens, et on suivra le parcours d’un groupe de rock naissant avec ses difficultés et ses réussites, on comprendra alors la difficulté pour bien des groupe qui se sont formés à cette période, de percer et de devenir célèbres. Ce dernier volet, c’est aussi la plus grande mobilité de la population, son épanouissement, en contraste avec les habitants de Berlin Est et du bloc communiste, c’est la libération sexuelle, de grands pas vers la tolérance et l’antiracisme, même si le chemin est encore long, c’est une évolution de la société à grande vitesse, c’est une dénonciation des méfaits du communisme dans sa lutte contre la dissidence et sa non-reconnaissance des libertés fondamentales, c’est aussi le détail de sa chute. Certains passages m’ont paru longs, très longs, nécessaires négociations et manœuvres politiques, cela n’amoindrit pas mon enthousiasme et ma soif de connaître les faits historiques et de les comprendre. A quand le tome suivant ? la période comprise entre 1989 et 2020 est riche en événements, je crois que s’il était édité, je me jetterais dessus pour le dévorer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • JFMaudet 03/08/2022
    J’aurais volontiers mis 10 étoiles si cela avait été possible. Né en 1963, quelques jours avant l’assassinat de JFK, j’ai dévoré ce 3ème tome du Siècle en quelques jours, revivant en différé les événements historiques majeurs de cette fin du XXème siècle, tels que nous les vivions à distance en direct à la télévision et à la radio. Le souffle ne retombe jamais tout au long des 3500 pages de cette trilogie, et il est très difficile de laisser ces nombreux personnages américains, est-allemands, russes, anglais. Je ressens un grand vide et une question me taraude: qu’est-ce que je vais lire maintenant?
  • magmag8 25/07/2022
    Ce 3eme et dernier tome de la trilogie « Le Siècle » est sans doute mon préféré. J’en étais presque à regretter que la 1111ème page soit la dernière. J’avais dévoré le premier tome décrivant l’horreur et la stupidité de cette première guerre mondiale. Ce dernier livre m’a sans doute encore plus parlé car il évoque les décennies d’après guerre jusqu’au disloquement des états soviétiques. Qui n’a pas le souvenir du jour ou le mur de Berlin est tombé? J’avais 10-11 ans, et revivre cela en en comprenant bien mieux le contexte et les enjeux est fascinant! On vit cette Guerre froide à travers les yeux d’américains, anglais, allemands et russes. Dépendant du camp, c’est le chasse au communisme ou au capitalisme. Mais c’est également l’évolution de la politique, tant interne qu’internationale, et d’évolutions telles que la diminution de la ségrégation raciale ou l’évolution de la musique ou encore du rôle de la femme dans la société telle qu’on l’a connaît aujourd’hui. Un beau résumé de notre monde. Et un hommage à tous ces hommes, et ces femmes, qui, part leur courage, on permit un monde qui semble, pour l’instant, moins mauvais. Ken Follett a cet art de marier la... Ce 3eme et dernier tome de la trilogie « Le Siècle » est sans doute mon préféré. J’en étais presque à regretter que la 1111ème page soit la dernière. J’avais dévoré le premier tome décrivant l’horreur et la stupidité de cette première guerre mondiale. Ce dernier livre m’a sans doute encore plus parlé car il évoque les décennies d’après guerre jusqu’au disloquement des états soviétiques. Qui n’a pas le souvenir du jour ou le mur de Berlin est tombé? J’avais 10-11 ans, et revivre cela en en comprenant bien mieux le contexte et les enjeux est fascinant! On vit cette Guerre froide à travers les yeux d’américains, anglais, allemands et russes. Dépendant du camp, c’est le chasse au communisme ou au capitalisme. Mais c’est également l’évolution de la politique, tant interne qu’internationale, et d’évolutions telles que la diminution de la ségrégation raciale ou l’évolution de la musique ou encore du rôle de la femme dans la société telle qu’on l’a connaît aujourd’hui. Un beau résumé de notre monde. Et un hommage à tous ces hommes, et ces femmes, qui, part leur courage, on permit un monde qui semble, pour l’instant, moins mauvais. Ken Follett a cet art de marier la romance et l’Histoire, le fictionnel et le réel avec une telle facilité que cela crée une lecture simple et enrichissante à la fois. Bien sûr il y a quelques répétitions et facilités, mais on passe outre pour se laisser porter par l’histoire, tant la petite que la grande. Les personnages ne sont pas aussi attachants que dans le tome 1, mais j’ai aimé leur diversité: un russe qui croit au communisme mais réformé, un américain élevé chez les démocrates mais qui évolue en tant que républicain pur et dur, un noir qui a eu des facilités mais se bat ardemment pour les droits civiques… les personnages de Ken Follett sont sa force pour raconter l’histoire selon différents points de vue, mais parfois aussi sa faiblesse quand il romance trop
    Lire la suite
    En lire moins
  • Quand_la_mouette_bouquine 27/06/2022
    *lecture terminée* 🌹 Aux portes de l'éternité de @kenfollettauthor publié chez @livredepoche. Dans ce troisième tome on continue de suivre les familles du premier tome qui se sont bien agrandies. Cette fois ci l'histoire se déroulera de 1960 aux années 2000 avec la guerre froide, la ségrégation, le mur de Berlin... J'ai bien aimé ce troisième tome qui m'aura beaucoup appris tant sur la guerre froide que sur la ségrégation, c'était vraiment passionnant! Ken Follet maîtrise parfaitement son sujet et on voit qu'il a fait d'énormes recherches! J'ai également beaucoup appris sur le communisme et la Stasi en Allemagne et la tension autour du mur, je ne pensais pas que c'était à ce point! L'auteur aborde également l'indépendance que gagnent les femmes petit à petit ainsi que la libération du sexe et les années rock'n Roll. Malgrès les thèmes passionnants j'ai trouvé 2/3 longueurs et j'ai donc été contente de l'avoir étalé sur tous le mois de juin pour ne pas me lasser. Pareil un petit bémol sur le fait qu'il n'y avait pas de familles françaises, j'aurais aimé avoir un petit aperçu de la France également 🤷. Ça reste une très belle trilogie qui se lit très vite grâce à une écriture fluide que je recommande... *lecture terminée* 🌹 Aux portes de l'éternité de @kenfollettauthor publié chez @livredepoche. Dans ce troisième tome on continue de suivre les familles du premier tome qui se sont bien agrandies. Cette fois ci l'histoire se déroulera de 1960 aux années 2000 avec la guerre froide, la ségrégation, le mur de Berlin... J'ai bien aimé ce troisième tome qui m'aura beaucoup appris tant sur la guerre froide que sur la ségrégation, c'était vraiment passionnant! Ken Follet maîtrise parfaitement son sujet et on voit qu'il a fait d'énormes recherches! J'ai également beaucoup appris sur le communisme et la Stasi en Allemagne et la tension autour du mur, je ne pensais pas que c'était à ce point! L'auteur aborde également l'indépendance que gagnent les femmes petit à petit ainsi que la libération du sexe et les années rock'n Roll. Malgrès les thèmes passionnants j'ai trouvé 2/3 longueurs et j'ai donc été contente de l'avoir étalé sur tous le mois de juin pour ne pas me lasser. Pareil un petit bémol sur le fait qu'il n'y avait pas de familles françaises, j'aurais aimé avoir un petit aperçu de la France également 🤷. Ça reste une très belle trilogie qui se lit très vite grâce à une écriture fluide que je recommande à tous les passionnés d'Histoire! Tu l'as lu? Tu en as pensé quoi?
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Plongez dans l'univers Ken Follett et restez informés de ses nouveautés en vous inscrivant à sa newsletter !
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !