En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Aux portes de l'éternité

        Robert Laffont
        EAN : 9782221110843
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1224
        Format : 153 x 240 mm
        Aux portes de l'éternité
        Le Siècle - Tome 3

        Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur), Dominique HAAS (Traducteur)
        Collection : Best-sellers
        Date de parution : 25/09/2014

        De l’édification du mur de Berlin à l’effondrement de l’Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée.
        1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l’Union soviétique s’exacerbe pour atteindre un point culminant l’année suivante avec...

        De l’édification du mur de Berlin à l’effondrement de l’Union soviétique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée.
        1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l’Union soviétique s’exacerbe pour atteindre un point culminant l’année suivante avec la crise des missiles de Cuba. Le monde scindé en deux blocs se livre une guerre froide qui risque de devenir une guerre nucléaire. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du XXe siècle, plusieurs familles, russe, allemande, américaine et anglaise, sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. George Jakes dans le bus des Freedom Riders, Jasper Murray dans la jungle vietnamienne, Tania Dvorkine en Sibérie, Dave Williams et Walli Franck, rockers à Berlin ou San Francisco, vont se battre, trouver le chemin de l’amour et participer chacun à leur façon à la formidable révolution en marche.
        Entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et thriller politique, Aux portes de l’éternité clôt la fresque gigantesque et magistrale de la trilogie du Siècle, après La Chute des géants (Laffont, 2010) et L’Hiver du monde (Laffont, 2012).

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221110843
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1224
        Format : 153 x 240 mm
        Robert Laffont
        24.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • amandine_koko Posté le 27 Septembre 2018
          Le problème avec ces sagas qui s'étalent sur plusieurs générations, c'est qu'on ne sait jamais quand il faut s'arrêter. J'aimerai savoir ce qui va arriver à Jack, Jonh-Lee, Alice ou Gricha... d'autant qu'ils sont presque de ma génération, mais d'un autre côté il faut bien conclure à un moment. Et pour tout dire, ce troisième tome est presque déjà de trop. En effet, outre l'artificialité des relations historiques des protagonistes, certains passages sont simplistes, à la limite du grotesque. Par exemple, quand le jeune George, ardent pacifiste apprend qu'un avion espion a été abattu au dessus de Cuba et qu'il retourne sa veste aussitôt. Ou quand Rebecca est contrainte d'abandonner une opportunité en or pour des raisons familiales, et que cette opportunité attend bien gentiment la fin de ses problèmes pour se représenter à l'identique. En bref, j'ai été ravie de traverser le XXe siècle au côté de ces 4 familles, j'ai appris certaines choses, en ai revues d'autres, mais maintenant je passe à autre chose !
        • MinaAouche Posté le 21 Septembre 2018
          Aussi bon à des degrés divers que les deux premiers tomes. Ken Follet nous fait vivre l'Histoire par le biais de personnages habitant dans différents pays, différents continents. Cela nous permet de pénétrer l'intérieur de l'Histoire, la ressentir. Ainsi, nous percevons mieux la grande période qui va de la construction du mur de Berlin à sa chute depuis l'Allemagne de l'Est, de l'Ouest, des Etats-Unis, de Moscou, de Sibérie... Un livre passionnant qui nous propose ainsi des personnages attachants! Une formidable épopée !
        • amontion Posté le 10 Septembre 2018
          Me voila bien seule, après plus de 3000 pages avec Ken Follett... Pas de Tome 4 ? :)
        • VALENTYNE Posté le 9 Septembre 2018
          Dernier tome de cette trilogie « Le siècle » J’écris ce billet après mes vacances et donc 3 semaines après la lecture… Ce que j’en retiens ? Le personnage le plus intéressant est sans conteste Jake, le fils métis de Greg Pechkov : on le suit pas à pas dans la dure conquête des droits civiques aux USA : je ne connaissais pas par exemple l’épisode des freedoms-riders… Le contexte historique est toujours aussi passionnant : la guerre froide, le bras de fer entre les Russes et les Américains, l’élection de JFK puis son assassinat, le combat de Martin Luther King, son assassinat…l’histoire bégaie … En Allemagne, à Berlin, la famille de Walli est séparée par le mur. Les allemands de l’est sont terrorisés par la Stasi. Les épisodes en Russie et Allemagne de l’Est font froid dans le dos. Dimitri proche de Khrouchtchev espère une amélioration et une modernisation de son pays : las, il sera remplacé par de vieux tyrans. Quel gâchis quand même… A partir de années 80, il s’agit de faits que j’ai vu se « passer » aux infos : l’essai de démocratie en Pologne vite réprimée par Jaruzelski, la chute du Mur de Berlin….captivant de les revivre avec les... Dernier tome de cette trilogie « Le siècle » J’écris ce billet après mes vacances et donc 3 semaines après la lecture… Ce que j’en retiens ? Le personnage le plus intéressant est sans conteste Jake, le fils métis de Greg Pechkov : on le suit pas à pas dans la dure conquête des droits civiques aux USA : je ne connaissais pas par exemple l’épisode des freedoms-riders… Le contexte historique est toujours aussi passionnant : la guerre froide, le bras de fer entre les Russes et les Américains, l’élection de JFK puis son assassinat, le combat de Martin Luther King, son assassinat…l’histoire bégaie … En Allemagne, à Berlin, la famille de Walli est séparée par le mur. Les allemands de l’est sont terrorisés par la Stasi. Les épisodes en Russie et Allemagne de l’Est font froid dans le dos. Dimitri proche de Khrouchtchev espère une amélioration et une modernisation de son pays : las, il sera remplacé par de vieux tyrans. Quel gâchis quand même… A partir de années 80, il s’agit de faits que j’ai vu se « passer » aux infos : l’essai de démocratie en Pologne vite réprimée par Jaruzelski, la chute du Mur de Berlin….captivant de les revivre avec les personnages de Ken Follett. Même si les personnages m’ont paru moins « proches » que dans les deux tomes précédents, un excellent dernier livre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • RazKiss Posté le 2 Septembre 2018
          Et voilà, "Aux portes de l'éternité" vient clore en beauté la trilogie "Le Siècle" de Ken Follett. Après ce long voyage de plus de 3000 pages, c'est avec regret que l'on quitte les familles Williams, Franck, Pechkov et Dewar... Dans ce dernier tome, on suit de près la guerre froide, l'évolution des droits civiques aux USA, la chute du communisme et bien d'autres évènements de la fin du XXe siècle. Comme dans les précédents tomes, j'ai apprécié cette leçon d'histoire très ludique. J'aime toujours autant l'écriture de Ken Follett et je me suis, comme d'habitude, attachée à ses personnages (d'autant plus que j'ai "connu" leurs parents et grands-parents). Mais "Aux portes de l'éternité" est peut-être le tome que j'ai le moins aimé... Il n'a pas répondu à toutes mes attentes, j'espérais qu'on aborderait un peu plus la guerre du Vietnam et j'étais étonnée que l'assassinat de John Lennon soit passé sous silence. De plus, quasiment tous les personnages font face à des soucis de couple. C'est à se demander si l'auteur ne considère pas l'amour durable comme un mythe. Par rapport au début de la trilogie, j'ai l'impression qu'il y a aussi trois fois plus de scènes d'ébats sexuels. Bien que... Et voilà, "Aux portes de l'éternité" vient clore en beauté la trilogie "Le Siècle" de Ken Follett. Après ce long voyage de plus de 3000 pages, c'est avec regret que l'on quitte les familles Williams, Franck, Pechkov et Dewar... Dans ce dernier tome, on suit de près la guerre froide, l'évolution des droits civiques aux USA, la chute du communisme et bien d'autres évènements de la fin du XXe siècle. Comme dans les précédents tomes, j'ai apprécié cette leçon d'histoire très ludique. J'aime toujours autant l'écriture de Ken Follett et je me suis, comme d'habitude, attachée à ses personnages (d'autant plus que j'ai "connu" leurs parents et grands-parents). Mais "Aux portes de l'éternité" est peut-être le tome que j'ai le moins aimé... Il n'a pas répondu à toutes mes attentes, j'espérais qu'on aborderait un peu plus la guerre du Vietnam et j'étais étonnée que l'assassinat de John Lennon soit passé sous silence. De plus, quasiment tous les personnages font face à des soucis de couple. C'est à se demander si l'auteur ne considère pas l'amour durable comme un mythe. Par rapport au début de la trilogie, j'ai l'impression qu'il y a aussi trois fois plus de scènes d'ébats sexuels. Bien que les personnages féminins aient souvent des caractères forts, elles sont constamment sexualisées, ce qui finit par les décrédibiliser. Malgré ces petits excès, ce dernier tome fut une lecture très agréable. Même (et peut-être même surtout) si vous n'avez pas bien suivi le cours d'histoire à l'école, je vous conseille la lecture de cette colossale trilogie !
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Plongez dans l'univers de Ken Follett
        Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com