En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Aventures dans les îles

        Omnibus
        EAN : 9782258144217
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 900
        Format : 132 x 198 mm
        Aventures dans les îles
        Les Merry Men – Le Secret de l'épave – Le Reflux – L'Ile au trésor – Dans les mers du Sud

        Dominique LE BRUN (Présentation)
        Date de parution : 20/04/2017
        Les plus beaux romans et récits maritimes d'un écrivain aventurier au charme éternel.
        Si Robert Louis Stevenson se lance à l'assaut du Pacifique, en cette année 1888, c'est surtout dans l'espoir de guérir son emphysème sous le soleil des tropiques. Mais son amour de la mer et de l'aventure ne date pas de cette traversée : il l'a reçu en héritage de ses ancêtres bâtisseurs de... Si Robert Louis Stevenson se lance à l'assaut du Pacifique, en cette année 1888, c'est surtout dans l'espoir de guérir son emphysème sous le soleil des tropiques. Mais son amour de la mer et de l'aventure ne date pas de cette traversée : il l'a reçu en héritage de ses ancêtres bâtisseurs de phares sur les côtes d'Ecosse. Des brumes du nord aux îles Sous-le-Vent, tous les romans et récits maritimes de Stevenson sont marqués par ce même mouvement de l'ombre vers la lumière. Ombre du mystère et lumière de l'or : deux pôles d'un univers littéraire où les aventuriers sont à la fois des criminels et des rêveurs, où la fortune – toujours recherchée et rarement atteinte – semble une métaphore de la guérison, une seconde naissance.  
          
        Présenté par Dominique Le Brun
          
        Les Merry Men - Les Merry Men ou « gais lurons » sont des récifs situés sur les côtes déchiquetées du nord-ouest de l'Ecosse, ainsi nommés parce que les vagues résonnent dans leurs entrailles comme un rire sinistre. De retour au pays, un étudiant apprend qu'un terrible naufrage y a eu lieu, dont il ne resterait aucun survivant mais beaucoup de richesses englouties...  Il se met en chasse, pour son malheur.  
        Le secret de l'épave -  Acheter une épave pour en retirer une cargaison précieuse... ce pourrait être le début de la fortune si l'équipage du navire naufragé n'avait de cesse de brouiller les pistes... Pourquoi ? C'est l'étrange aventure d'un jeune artiste devenu contrebandier.
        Le Reflux- Défiant les risques de contagion, trois marins en mal d'embarquement acceptent de convoyer un navire chargé de champagne dont tous les officiers sont morts de la petite vérole. Leur plan est de s'emparer du bâtiment à leur profit une fois en pleine mer.
        L'Ile au trésor -  Entre jeu de piste et voyage initiatique, la grande aventure du jeune Jim dans le monde des pirates. Un grand classique.
        Dans les mers du Sud - Au fil de sa longue croisière à travers les îles du Pacifique – si longue qu'il n'en reviendra pas –, Stevenson observe et note. Rencontres, drames, légendes... Des Marquises aux Samoa en passant par les Fidji, son récit de voyage décrit un monde très éloigné des supposés paradis innocents. On comprend, à le lire, qu'il y ait trouvé les modèles de quelques-uns de ses héros les plus sombres.    
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258144217
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 900
        Format : 132 x 198 mm
        Omnibus
        28.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • hannah851 Posté le 25 Juin 2017
          Chaque auteur a un sujet de prédilection dans lequel il excelle. Pour Stevenson, ce sujet est la mer qu'il n'aura de cesse de traiter tout au long de sa carrière. "Les aventures dans les îles" est un recueil composé de plusieurs romans et du récit de voyage de l'auteur dans le Pacifique (1888-1894) qui traduisent cette passion pour la mer mais aussi pour le roman d'aventures. "L'Île au trésor" est devenu un classique que l'on ne présente plus mais que je prends toujours plaisir à relire. Les îles du Pacifique, sous la plume de l'auteur, sont loin d'être des lieux paradisiaques comme Gauguin les a immortalisées. Confrontés à une nature hostile et à des conditions climatiques difficiles, les hommes courts après une fortune facile en convoyant des cargaisons de denrées plus ou moins légales. Leurs passions se trouvent exacerbées par la dureté de la vie sous les tropiques. Le passage à la violence et au crime est quotidien. Dans "Le reflux", trois ex-marins réduits à la mendicité acceptent de convoyer un navire dont une partie de l'équipage est mort de la petite vérole. A bord, ils changent de cap et décident vendre leur cargaison de champagne en Amérique à moins qu'ils... Chaque auteur a un sujet de prédilection dans lequel il excelle. Pour Stevenson, ce sujet est la mer qu'il n'aura de cesse de traiter tout au long de sa carrière. "Les aventures dans les îles" est un recueil composé de plusieurs romans et du récit de voyage de l'auteur dans le Pacifique (1888-1894) qui traduisent cette passion pour la mer mais aussi pour le roman d'aventures. "L'Île au trésor" est devenu un classique que l'on ne présente plus mais que je prends toujours plaisir à relire. Les îles du Pacifique, sous la plume de l'auteur, sont loin d'être des lieux paradisiaques comme Gauguin les a immortalisées. Confrontés à une nature hostile et à des conditions climatiques difficiles, les hommes courts après une fortune facile en convoyant des cargaisons de denrées plus ou moins légales. Leurs passions se trouvent exacerbées par la dureté de la vie sous les tropiques. Le passage à la violence et au crime est quotidien. Dans "Le reflux", trois ex-marins réduits à la mendicité acceptent de convoyer un navire dont une partie de l'équipage est mort de la petite vérole. A bord, ils changent de cap et décident vendre leur cargaison de champagne en Amérique à moins qu'ils ne la boivent avant leur arrivée. Sur son chemin, le navire croise la route d'une île où les habitants ont collecté un trésor de perles, la tentation de s'en emparer sera-t-elle la plus forte? De la déchéance de l'homme à sa rédemption, ce récit témoigne de la lutte intérieure que chaque individu mène afin de s'en sortir. "Le secret de l'épave" est une course contre la montre pour Loudon Dodd qui vient de se rendre acquéreur avec son associé d'un navire ayant échoué sur une île perdue du Pacifique. La vente aux enchères ne s'est pas faite sans difficultés. En effet, un mystérieux acheteur souhaite également obtenir la mystérieuse cargaison. Cette mission, simple d'apparence, pour Loudon Dood se révèle rapidement être une véritable enquête policière. Le navire ne contient aucune cargaison de valeur et très peu d'opium. Or, ce dernier aurait pu être renfloué alors pourquoi a-t-il été abandonné? Quelle est la raison de la présence d'une baleinière sur l'île? Pourquoi l'équipage disparaît mystérieusement dès son arrivée à San Francisco? Que s'est-il réellement passé sur cette île perdue au milieu du Pacifique? Si les romans de Stevenson se passent essentiellement dans les îles Pacifique, "Les Merry Men" font exception. De retour chez son oncle sur la côte nord-ouest de l'Ecosse, le narrateur pense pouvoir profiter de son congé pour localiser l'épave de l'Espiritu Santo grâce aux recherches qu'il a menées en archives. Cependant, à son arrivée, il découvre un climat étrange et tendu. Son oncle et son serviteur sont sur le qui-vive, les traits fatigués et vieillis. Il découvre aussi que la maison est désormais meublée des restes de l'épave d'un bateau. Le soir même, son oncle se délecte en suivant le long et terrible naufrage d'un navire sur les Merry Men. Ces actes passés l'ont rendu fou mais pour quelles raisons? L'écriture de Stevenson m'a transporté tout au long des récits que j'ai beaucoup aimé notamment "Les Merry Men" par son côté noir, la description de la tempête et de ce combat vain entre le navire et les Merry Men. J'ai eu cependant un peu plus de mal avec le récit de voyage de l'auteur, qui malgré les informations ethnographiques sur les sociétés du Pacifique et les méfaits du colonialisme, manque du dynamisme que l'on trouve dans ses romans. Merci à Masse Critique Babelio et aux éditions Omnibus pour ce moment agréable de lecture, idéal en ce début d'été.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Pois0n Posté le 7 Juin 2017
          Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio pour son opération Masse Critique ainsi que les éditions Omnibus pour l'envoi de ce livre. Si Stevenson est surtout connu pour Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde et, bien sûr, L'île au trésor, ce dernier est loin d'être son seul récit maritime. Ce recueil regroupe donc le chef d'oeuvre précité et d'autres textes moins connus... mais dont la qualité et l'intérêt varient hélas. L'exemple le plus flagrant en est Les Merry Men, la nouvelle qui ouvre l'ouvrage, huis-clos sur un bout de rocher écossais dont l'ambiance n'est pas sans rappeler celle des "Dix petits nègres" d'Agatha Christie. Sauf qu'ici, point de meurtres en série, l'intrigue est plutôt construite autour d'un secret, de la psychologie des personnages... mais surtout d'un décor, cette fameuse île entourée de récifs, à l'atmosphère pesante. L'idée était prometteuse sur le papier, mais le résultat est loin d'être à la hauteur. Le récit est beaucoup trop long à se mettre en place, Stevenson nous décrivant l'île dans le moindre détail, pour mieux se perdre ensuite dans les délires mystiques d'un des personnages. Le peu "d'aventure" qu'il peut y avoir ne sert que de faire-valoir à un thriller... Avant toute chose, je tiens à remercier Babelio pour son opération Masse Critique ainsi que les éditions Omnibus pour l'envoi de ce livre. Si Stevenson est surtout connu pour Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde et, bien sûr, L'île au trésor, ce dernier est loin d'être son seul récit maritime. Ce recueil regroupe donc le chef d'oeuvre précité et d'autres textes moins connus... mais dont la qualité et l'intérêt varient hélas. L'exemple le plus flagrant en est Les Merry Men, la nouvelle qui ouvre l'ouvrage, huis-clos sur un bout de rocher écossais dont l'ambiance n'est pas sans rappeler celle des "Dix petits nègres" d'Agatha Christie. Sauf qu'ici, point de meurtres en série, l'intrigue est plutôt construite autour d'un secret, de la psychologie des personnages... mais surtout d'un décor, cette fameuse île entourée de récifs, à l'atmosphère pesante. L'idée était prometteuse sur le papier, mais le résultat est loin d'être à la hauteur. Le récit est beaucoup trop long à se mettre en place, Stevenson nous décrivant l'île dans le moindre détail, pour mieux se perdre ensuite dans les délires mystiques d'un des personnages. Le peu "d'aventure" qu'il peut y avoir ne sert que de faire-valoir à un thriller psychologique à la conclusion abrupte. Bref, malgré de bonnes idées, de la part de cet auteur, Les Merry Men possède un goût amer de brouillon inachevé. Heureusement, la suite relève le niveau. Le secret de l'épave est tout aussi long à démarrer, mais, cette fois, aucun sentiment d'ennui ne pointe à l'horizon. La jeunesse du héros dans les milieux de la finance puis de l'art sont narrées plaisamment, le texte possède un petit côté page-turner faisant que l'on a toujours envie de connaître la suite, et avant même que l'on s'en soit rendu compte, on se retrouve en mer, pour une chasse au trésor comme Stevenson sait si bien les orchestrer. Pour qui connaît L'île au trésor, le ton du récit est heureusement radicalement différent; le héros, plus agé, le contexte, plus sérieux, plus réaliste. Le tout est construit comme une enquête, et l'on se retrouve avec un véritable polar sur mer! Que s'est-il vraiment passé à bord du Flying Scud? Si, là encore, on reprochera à l'auteur une conclusion rapide, cette histoire se veut, et de très loin, la seule du recueil à pouvoir talonner L'île au trésor sur le plan de la qualité, et constitue LA grosse bonne surprise du livre! Car si Le Reflux n'est pas mauvais en soi, on y retrouve les mêmes défauts que dans Les Merry Men: un démarrage très lent et pas foncièrement intéressant, un côté huis-clos un peu longuet, quoique moins, les aléas de la navigation de chargeant de rendre tout ça un poil plus aéré, pour finir sur un côté exagérément tourné vers la morale et la bondieuserie, cette fois sans subtilité aucune. Bref, si la forme en fait un texte qui reste agréable à lire, le fond a de quoi rendre perplexe et la fin laisse un fort sentiment de "tout ça pour ça" assez décevant. Ah, L'île au trésor, classique que l'on ne présente plus, chef d'oeuvre du récit d'Aventure avec un grand A. Que dire de plus? On y retrouve tous les thèmes chers à l'auteur et déjà vus dans ses textes ultérieurs: l'aventure bien évidemment, mais aussi la noirceur humaine et ses nuances. C'est toutefois dans ce texte-ci que le mélange se veut le plus équilibré, sans oublier un déroulement des évènements bien plus rythmé. Bref, L'île au trésor ne souffre d'aucun défaut, c'est le roman parfait par excellence, celui sur lequel il n'y a rien à dire. Si, "lisez-le". C'est dans un tout autre registre que le dernier tiers de l'ouvrage s'oriente, avec des extraits des récits de voyage de Stevenson. Ici, il ne sera question que de paysagisme littéraire et d'esquisses d'études ethnologiques. Fort heureusement pour le lecteur, Stevenson est infiniment plus doué que Washington Irving pour rendre des descriptions de paysages intéressantes! Bref, même s'il faut prendre les informations avec des pincettes et tout en gardant en mémoire les courants de pensée de l'époque, ces témoignages sont très souvent intéressants, et toujours dépaysants. Le chapitre sur les superstitions aux Tuamotu (ici nommées de leur ancien nom Paumotu) est juste l'un des meilleurs du livre, pour qui s'intéresse un tant soit peu au sujet. Bref, si l'on s'éloigne du récit d'aventures, on ne s'ennuie pas pour autant et c'est sur une note positive que l'on referme finalement ce gros pavé de plus de 900 pages. A noter la traduction (d'époque?) très étrange parfois, comme l'île d'Abemama (ou Apamama en anglais), ici nommée partout APemama. Un détail dont l'on ne se rend compte qu'en connaissant le sujet ou en tentant de se renseigner sur ce que sont devenus les lieux mentionnés à l'heure actuelle. Cependant, on notera tout de même un bémol éditorial tendant vraiment à pourrir la lecture sur la fin: les coquilles. Alors certes, sur un ouvrage aussi gros, il était inévitable d'en avoir. Mais ici, on passe du "normal, acceptable et pardonnable" (une boulette ou deux disséminées ici ou là) en début d'ouvrage à pratiquement une erreur par page sur le dernier quart, et encore, quand ce n'est pas plus! Virgules apparaissant n'importe où, erreurs de caractères dans les noms, étrange duo de n+i à la place d'un m, majuscules en milieu de phrases entre autres exemples, c'est un vrai festival et on sent que le correcteur n'était clairement plus très frais; peut-être en fin de journée ou éreinté après plus de 700 pages. Alors certes, on est loin des erreurs de conjugaison intolérables qui piquent les yeux dans un Hugo Romance, mais plus on progresse dans le livre, moins c'est discret, et plus on soupire. Les textes de Stevenson méritaient un peu plus de soin. Que penser de ce recueil au final? Chez un même auteur, on le sait, il y a des hauts et des bas, ce que cette compilation prouve parfaitement. Si L'île au trésor vaut évidemment le coup, ainsi que Le Secret de l'épave, Les Merry Men et Le Reflux sont au mieux anecdotiques et dispensables, au pire ennuyeux. Seuls les extraits de "Dans les mers du sud" rendent donc l'ensemble en tant que tel intéressant, ainsi que le côté "compilation de textes méconnus". A vous de voir si vous recherchez l'exhaustivité, dans le cas contraire, mieux vaut vous procurer le ou les récits qui vous intéressent séparément.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        " De l'évasion, du suspense et du dépaysement à la clé. A relire absolument ou à découvrir ! "
        Neptune Yachting Moteur
        Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
        Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com