RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Avis de décès

            Sonatine
            EAN : 9782355847516
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 140 x 220 mm
            Avis de décès

            Hubert TEZENAS (Traducteur)
            Date de parution : 13/06/2019
            Le phénomène du thriller chinois.
             
            18 avril 1984. Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu, incite la police à mettre sur pied une unité spéciale, la 4/18. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, l’unité est dissoute.
            Vingt-deux ans...
            18 avril 1984. Une série de meurtres inexpliqués dans la ville de Chengdu, incite la police à mettre sur pied une unité spéciale, la 4/18. Parmi ses membres, Zheng Haoming, un flic d’élite et Pei Tao, major de l’académie de police. Échouant à trouver le coupable, l’unité est dissoute.
            Vingt-deux ans plus tard, Zheng Haoming est toujours obsédé par cette affaire. Mais au moment où il pense enfin tenir un indice majeur, il est assassiné. L’Unité 4/18 renaît alors de ses cendres. C’est le début d’un jeu du chat et de la souris avec un tueur aussi intelligent qu’insaisissable.
             
            Ce premier tome d’une trilogie consacrée à la police de Chengdu est un véritable phénomène éditorial et à sa lecture, on comprend vite pourquoi. Une ambiance à la Seven, un tueur digne de Keyser Söze dans Usual Suspect… Si Zhou Haohui emprunte toutes les figures traditionnelles du thriller dans le premier tome de sa trilogie, c’est pour mieux les subvertir et déjouer les conclusions trop hâtives du lecteur. Il nous offre, en outre, un portrait de la société chinoise contemporaine inattendu et passionnant.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355847516
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 140 x 220 mm

            Ils en parlent

            Dans la lignée d'Adler-Olsen, Zhou Haohui propose un polar efficace et maîtrisé, monté comme un film policier, jusqu'au dénouement, implacable et inattendu.
            Librairie Guerlin
            Très cinématographique dans ses procédés, cette lecture réserve bien des surprises, même aux plus attentifs des lecteurs de polar ! Le résultat est solide, foncez !
            Hall du Livre
            Se baladant sur deux époques, le lecteur est embarqué dans une enquête folle où meurtres et surprises se succèdent sans laisser de temps mort jusqu'à ce final fou. Une réussite totale !
            Fnac Rosny 2

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Emil Posté le 9 Septembre 2019
              Un thriller très correct, à l'intrigue palpitante et bien menée jusqu'à la fin (qui s'avérera ne pas en être une !). Un tueur intelligent, inaccessible et justicier va mettre les équipes de police en émoi, une vieille affaire va refaire surface et les morts vont se succéder. Le mode opératoire de ce serial killer est déroutant ainsi que le comportement de certains acteurs de cette histoire qui se révélera bien plus complexe qu'elle n'y paraît. Une trame prenante qui tient en haleine mais qui souffre à mon goût de chapitres un peu trop longs et d'un manque d'épaisseur des personnages.
            • missmolko1 Posté le 8 Septembre 2019
              Un thriller venu d’Asie et plus particulièrement de Chine, forcement ca intrigue et attise ma curiosité. Avis de décès m’a plu, c’est un roman avec une très bonne intrigue et de multiples rebondissements mais le rythme du roman m’a quelque peu déçu. Zhou Haohui a construit ici une enquête passionnante et je suis impressionnée par la multitude de détails, par la précision des faits et la minutie des descriptions. On va de rebondissements en rebondissements, de surprises en surprises et les nouvelles révélations s’enchainent quand on s’y attend le moins. Difficile de résumer ce roman tant il est riche mais pour faire simple, la mort d’un policier de nos jours relance une enquête irrésolue qui date de 1984. C’est un excellent roman policier mais pourtant on est loin des polars scandinaves que l’on dévore en 24h tant le suspense est à son comble à chaque page. Ici, l’auteur prend son temps pour installer son intrigue, pour présenter ses personnages et répète souvent les éléments de l’intrigue. C’est parfois un peu lassant, parfois on s’ennuie et on a envie de sauter quelques passages mais heureusement un nouvel élément relance souvent l’intrigue. Malgré tout, je suis ravie d’avoir découvert ce nouvel auteur et... Un thriller venu d’Asie et plus particulièrement de Chine, forcement ca intrigue et attise ma curiosité. Avis de décès m’a plu, c’est un roman avec une très bonne intrigue et de multiples rebondissements mais le rythme du roman m’a quelque peu déçu. Zhou Haohui a construit ici une enquête passionnante et je suis impressionnée par la multitude de détails, par la précision des faits et la minutie des descriptions. On va de rebondissements en rebondissements, de surprises en surprises et les nouvelles révélations s’enchainent quand on s’y attend le moins. Difficile de résumer ce roman tant il est riche mais pour faire simple, la mort d’un policier de nos jours relance une enquête irrésolue qui date de 1984. C’est un excellent roman policier mais pourtant on est loin des polars scandinaves que l’on dévore en 24h tant le suspense est à son comble à chaque page. Ici, l’auteur prend son temps pour installer son intrigue, pour présenter ses personnages et répète souvent les éléments de l’intrigue. C’est parfois un peu lassant, parfois on s’ennuie et on a envie de sauter quelques passages mais heureusement un nouvel élément relance souvent l’intrigue. Malgré tout, je suis ravie d’avoir découvert ce nouvel auteur et il me tarde de lire un autre de ses romans pour me faire une meilleure opinion.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Mavic_lit Posté le 4 Septembre 2019
              Comme certains le savent je traverse une petite dépression littéraire post Utoya. Du coup après ce livre il me fallait lire quelque chose de complètement différent. Mon choix s’est donc porté sur un thriller chinois. S’il y a de très bonnes choses dans ce thriller, je reste assez mitigée sur le ressenti final de ma lecture pour quelques petits trucs qui m’ont quelque peu perturbé. Je vous parle aujourd’hui de Avis de décès de Zhou Haohui aux éditions Sonatine. En vérité ça fait des jours, des semaines que je me triture les méninges à savoir ce que je vais en dire, à expliquer pourquoi j’en ressors aussi indécise. Au-delà du fait qu’il est passé juste après Utoya, c’est la construction du récit qui m’a un peu gêné où j’ai eu quelques difficultés à rester concentrer sur ce qu’il se passait. Si le début donne un certain rythme, je trouve qu’on finit un peu par tourner en rond. Ou plutôt ça commence à partir un peu dans tous les sens avec des pistes à suivre, des révélations à n’en plus finir et des retours dans le passé qui ont fini par me parasiter un peu. Mais surtout, je pense que la longueur des chapitres a eu... Comme certains le savent je traverse une petite dépression littéraire post Utoya. Du coup après ce livre il me fallait lire quelque chose de complètement différent. Mon choix s’est donc porté sur un thriller chinois. S’il y a de très bonnes choses dans ce thriller, je reste assez mitigée sur le ressenti final de ma lecture pour quelques petits trucs qui m’ont quelque peu perturbé. Je vous parle aujourd’hui de Avis de décès de Zhou Haohui aux éditions Sonatine. En vérité ça fait des jours, des semaines que je me triture les méninges à savoir ce que je vais en dire, à expliquer pourquoi j’en ressors aussi indécise. Au-delà du fait qu’il est passé juste après Utoya, c’est la construction du récit qui m’a un peu gêné où j’ai eu quelques difficultés à rester concentrer sur ce qu’il se passait. Si le début donne un certain rythme, je trouve qu’on finit un peu par tourner en rond. Ou plutôt ça commence à partir un peu dans tous les sens avec des pistes à suivre, des révélations à n’en plus finir et des retours dans le passé qui ont fini par me parasiter un peu. Mais surtout, je pense que la longueur des chapitres a eu raison de ma lecture. S’il y a bien une chose avec laquelle j’ai du mal ce sont les chapitres interminables qui font 20 pages. A chaque fois j’ai l’impression de ne jamais en voir le bout et j’avoue avoir développer une certaine aversion pour ce côté-là des livres. Je crois que rare sont les livres que j’apprécie, qui deviennent un véritable coup de cœur malgré la longueur des chapitres. Et en rédigeant petit à petit mon avis (vous n’imaginez pas le nombre de cheveu que je me suis arrachée pour l’écrire…) je me rends compte que je me suis sûrement focalisée sur ça. Et ce qui pourrait être de petits défauts comme les changements de points de vue pas forcément très clair, fréquents et entraînant des retours dans le passé, finissent par devenir omniprésents à mes yeux. Et c’est dommage. Parce que l’idée principale de l’intrigue est intéressante. Un cold case déterré par la force des choses et une course contre la montre derrière un véritable fantôme, insaisissable qui répond au doux nom de Euménide. Cela débute sur les chapeaux de roues. Après tout des avis de décès qui tombe pour prévenir de la future victime ce n’est pas vraiment commun comme méthode et ça a de quoi intriguer dès le départ. L’envie était là de savoir le pourquoi du comment et de démêler toute cette histoire au clair. Et Euménide, le serial killer est pour le coup charismatique même si on ne le rencontre jamais vraiment. A travers ses Avis de décès et ses meurtres, il en devient fascinant parce qu’il est agit de manière méthodique et précise. Aucun faux pas, le rendant plus inaccessible et cassant la tête à ce groupe d’enquêteurs réunis pour lui faire de nouveau face, des années après. Il est toujours abordé avec une certaine forme de respect et de fascination qui a fini par me séduire souhaitant presque qu’il ne soit jamais appréhendé et qu’il continue à répandre ses avis de décès à travers la Chine. Alors vous le voyez le dilemme intérieur qui m’habite depuis presque trois semaines ? Il faut le dire, il y a de très bons côtés et c’est ce qui fait que je n’ai pas lâché la lecture parce que j’avais envie de connaître le fin mot de l’histoire. Mais j’ai eu énormément de mal à accrocher à l’ambiance générale de l’intrigue et ça a pêché sur mon ressenti final. En bref, Les bons éléments qui constituent ce thriller n’auront pas suffit à ce que j’apprécie à sa juste valeur ce thriller. C’est le deuxième thriller chinois que je lis, le deuxième qui me laisse dans cet état où sur le fond j’ai beaucoup apprécie, mais dans la forme c’est autre chose. Evidemment je vous laisse faire votre propre avis dessus, surtout que les avis de Angie – culturez-moi ou de Stelphique sont positifs et très intéressants à lire. Je vous invite d’ailleurs à les lire si jamais vous voulez d’autres avis.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MouffetteMasquee Posté le 4 Septembre 2019
              Résumé : Avril 1984. Une série de meurtres endeuille la ville de Chengdu : un policier est tué à son domicile et une bombe a explosé, tuant deux étudiants de l'école de police. Ces meurtres ne révèlent aucun indice, mis à part la présence d’un « avis de décès » adressé aux victimes et signé par un mystérieux « Euménide ». La police décide de créer une unité spéciale affectée à cette affaire, l'unité 18/04. Après des mois d'enquête qui ne donnent rien, la cellule est dissoute. En 2002, Zheng Haoming, ancien membre de l'unité spéciale, n'a rien oublié de cette affaire. Alors qu'il pense avoir enfin une piste sérieuse, il meurt assassiné, un « avis de décès » est retrouvé chez lui. Euménide semble être de retour ; la police décide de remettre en place la cellule 18/04 afin de tenter de traquer un assassin aussi machiavélique. Mon avis : Habituée à lire des thrillers français, lire un auteur chinois était une première. Et le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai été bluffée ! L'intrigue est particulièrement bien construite, avec, c'est vrai, un petit côté à la « Seven » : Euménide, meurtrier insaisissable ne laissant aucun indice, tellement méticuleux et machiavélique qu'on en viendrait à se... Résumé : Avril 1984. Une série de meurtres endeuille la ville de Chengdu : un policier est tué à son domicile et une bombe a explosé, tuant deux étudiants de l'école de police. Ces meurtres ne révèlent aucun indice, mis à part la présence d’un « avis de décès » adressé aux victimes et signé par un mystérieux « Euménide ». La police décide de créer une unité spéciale affectée à cette affaire, l'unité 18/04. Après des mois d'enquête qui ne donnent rien, la cellule est dissoute. En 2002, Zheng Haoming, ancien membre de l'unité spéciale, n'a rien oublié de cette affaire. Alors qu'il pense avoir enfin une piste sérieuse, il meurt assassiné, un « avis de décès » est retrouvé chez lui. Euménide semble être de retour ; la police décide de remettre en place la cellule 18/04 afin de tenter de traquer un assassin aussi machiavélique. Mon avis : Habituée à lire des thrillers français, lire un auteur chinois était une première. Et le moins que l'on puisse dire c'est que j'ai été bluffée ! L'intrigue est particulièrement bien construite, avec, c'est vrai, un petit côté à la « Seven » : Euménide, meurtrier insaisissable ne laissant aucun indice, tellement méticuleux et machiavélique qu'on en viendrait à se demander s'il est vraiment humain. Comment fait-il ? Pourquoi ? J'ai beaucoup aimé ce tueur, vengeur masqué qui essaie de rétablir la justice quand les autorités ne le font pas. J'ai également aimé l'équipe d'enquêteurs, dont on ressent le profond respect de son supérieur, des règles, quand dans nos polars on a le droit à l'inspecteur maudit, alcoolique et torturé qui n'en fait qu'à sa tête. Il faut dire que ça change un peu, ça fait du bien. Je me suis trituré les méninges à essayer de comprendre qui pouvait bien être Euménide, sans succès. C'est le premier tome d'une trilogie, et je n'ai qu'une hâte, c'est de poursuivre cette enquête entre le bien et le mal, chacun aussi subjectif.
              Lire la suite
              En lire moins
            • struffieux Posté le 29 Août 2019
              C'est ma première lecture d'un polar chinois, et j'ai adoré. en moins de 250 pages, l'auteur nous tisse une toile complexe et pleine de rebondissement. Pas de place pour les fioritures, on va direct à l'essentiel. Au niveau culturel, on découvre l'importance des rapports hiérarchiques et de l'honneur dans les rapports de force. VIvement la suite de cette trilogie!
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !