En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Baad

        Robert Laffont
        EAN : 9782221189115
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 225 mm
        Baad

        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 04/05/2016

         

        « BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
        BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d’apparat, apprêtées pour des noces de sang.
        ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les...

        « BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
        BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d’apparat, apprêtées pour des noces de sang.
        ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d’une nouvelle drogue de synthèse.
        AFFRONTEMENT Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l’impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l’incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
        DÉFLAGRATION Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

        « Il fallait oser inventer un tel flic.» Le JDD.
        « Un voyage à couper le souffle.» Christian Rappolt, librairie Wachenheim.
        « Un incorruptible badass au pays des talibans. » Benoît Minville, Rural noir, libraire Fnac Défense.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221189115
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 225 mm
        Robert Laffont
        21.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • tounchat Posté le 19 Février 2018
          Excellent!
        • Galirad Posté le 20 Décembre 2017
          Si ce roman est construit sur deux enquêtes policières évoluant parallèlement à plus de 7000 kilomètres, entre Paris et Kaboul, c’est pourtant bien de l’Afghanistan, de sa corruption et de son carcan religieux dont Cédric BANNEL nous informe magistralement. Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, tente de retrouver le "Serial Killer" qui assassine cruellement des fillettes achetées à leurs parents. Tandis que Nicole Laguna, ancienne de la DGSE, recherche, sous la pression et le chantage de la Mafia, un chimiste qui a mis au point « la neige », une nouvelle drogue laissant libre, de toute dépendance à sa prise, le consommateur . L’auteur est d’une efficacité rare : ses sources sont d’une précision remarquable, la construction de son récit est hyper structurée et ses descriptions des scènes de crimes réalistes, sans toutefois tomber dans l’abjecte. Le compte à rebours, même si c’est un élément récurant utilisé par les auteurs de thriller, est ici un réel plus, il permet d’éviter au récit, dont l’érudition est patente, de glisser vers le texte journalistico-documentaire. Pourtant, je reste d’une part, quelque peu dubitative quant à la fin donnée au roman, au regard de toutes les horreurs jalonnant le récit. Et d’autre part, je regrette... Si ce roman est construit sur deux enquêtes policières évoluant parallèlement à plus de 7000 kilomètres, entre Paris et Kaboul, c’est pourtant bien de l’Afghanistan, de sa corruption et de son carcan religieux dont Cédric BANNEL nous informe magistralement. Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, tente de retrouver le "Serial Killer" qui assassine cruellement des fillettes achetées à leurs parents. Tandis que Nicole Laguna, ancienne de la DGSE, recherche, sous la pression et le chantage de la Mafia, un chimiste qui a mis au point « la neige », une nouvelle drogue laissant libre, de toute dépendance à sa prise, le consommateur . L’auteur est d’une efficacité rare : ses sources sont d’une précision remarquable, la construction de son récit est hyper structurée et ses descriptions des scènes de crimes réalistes, sans toutefois tomber dans l’abjecte. Le compte à rebours, même si c’est un élément récurant utilisé par les auteurs de thriller, est ici un réel plus, il permet d’éviter au récit, dont l’érudition est patente, de glisser vers le texte journalistico-documentaire. Pourtant, je reste d’une part, quelque peu dubitative quant à la fin donnée au roman, au regard de toutes les horreurs jalonnant le récit. Et d’autre part, je regrette aussi que le personnage féminin n’ait pas bénéficié du même traitement dans la profusion de détails de son caractère que celui du charismatique « Qomaandaan ».
          Lire la suite
          En lire moins
        • 1001histoires Posté le 6 Décembre 2017
          " Baad " écrit par Cédric BANNEL est paru en mai 2016 chez Robert Laffont, collection " La Bête Noire ". C'est la deuxième enquête du Qomaandaan Oussama Kandar de la brigade criminelle de Kaboul. Un tueur en série sévit à Kaboul. Trois meurtres de fillettes ont été commis selon un même rituel. Un intervalle précis de dix jours sépare chaque crime, le dernier a eu lieu le 1er mars. Pour Oussama Kandar le compte à rebours a commencé. Une nouvelle petite victime a sans doute déjà été choisie par le prédateur. Les indices sont rares, à chaque fois une plaie mortelle causée par un poignard à la lame effilée, des traces de cocaïne sur les cadavres. La cocaïne n'est pas une drogue habituellement consommée en Afghanistan où les habitants prennent de l'opium, de l'herbe, de l'héroïne ou la chicha. La cocaïne est une drogue d'étranger. La brigade criminelle au commissariat central de Kaboul est aux abois, les adjoints d'Oussama Kandar ( le rescapé Gulbudin Barmak, Chinar l'ancien sportif de haut niveau, Babour "l'Expert" et le jeune Rangin ) recherchent tous azimuts, auprès des vendeurs de poignards et des dealers, dans les opiums house. Il faut faire vite, les jours défilent. Alors... " Baad " écrit par Cédric BANNEL est paru en mai 2016 chez Robert Laffont, collection " La Bête Noire ". C'est la deuxième enquête du Qomaandaan Oussama Kandar de la brigade criminelle de Kaboul. Un tueur en série sévit à Kaboul. Trois meurtres de fillettes ont été commis selon un même rituel. Un intervalle précis de dix jours sépare chaque crime, le dernier a eu lieu le 1er mars. Pour Oussama Kandar le compte à rebours a commencé. Une nouvelle petite victime a sans doute déjà été choisie par le prédateur. Les indices sont rares, à chaque fois une plaie mortelle causée par un poignard à la lame effilée, des traces de cocaïne sur les cadavres. La cocaïne n'est pas une drogue habituellement consommée en Afghanistan où les habitants prennent de l'opium, de l'herbe, de l'héroïne ou la chicha. La cocaïne est une drogue d'étranger. La brigade criminelle au commissariat central de Kaboul est aux abois, les adjoints d'Oussama Kandar ( le rescapé Gulbudin Barmak, Chinar l'ancien sportif de haut niveau, Babour "l'Expert" et le jeune Rangin ) recherchent tous azimuts, auprès des vendeurs de poignards et des dealers, dans les opiums house. Il faut faire vite, les jours défilent. Alors il faut payer, intimider, menacer, frapper et même torturer. Il y a des enfants innocents à sauver des griffes d'un homme mauvais, baad. L'Afghanistan est devenu un narco-Etat, brigade des stups corrompue, l'économie de la drogue profite aux dirigeants, tout le monde ferme les yeux. Il n'y a soit-disant pas de réseaux organisés à Kaboul, seulement une économie sordide et des pratiques d'un autre âge que ni le communisme, ni les talibans et ni les dollars n'ont pu changer. Alors pour arrêter les recherches de Kandar il n'y a pas d'autres moyens que l'attentat suicide ou les embuscades à l'arme lourde. Heureusement pour le Qomaandaan Kandar, mollah Bakir un taliban modéré, veille. Pendant ce temps, à des milliers de kilomètres, en Europe, une guerre invisible se déroule entre cartels de la drogue. La mafia italienne voit arriver la concurrence de plus en plus pressante d'un russe ambitieux. La Russian Connection s'apprête à livrer des tonnes de dope en Europe du Nord. La Cupola, organisation criminelle secrète la plus puissante au monde et qui chapeaute toutes les mafias italiennes, veut mettre fin aux agissements du chimiste de génie sur qui repose le projet russe. Pour l'identifier puis le localiser, la Cupola a enlevé le mari et les deux enfant de Nicole Laguna pour un odieux chantage. Nicole est une ancienne agent d'élite de la DGSE et une ex-cadre de la police. Elle va devoir reprendre officieusement du service pour sauver sa famille. Dépaysant, mené tambour battant et terriblement d'actualité, Cédric Bannel réussit habillement à mêler enquête policière et récit d'aventures dans un contexte géopolitique plus vrai que nature. Le lecteur voyage. Il voyage à Bamyan, là où les taliban ont détruit les plus grandes statues de Bouddha. Il voyage sur les contreforts du Panshir qui dominent l'immense base militaire de Bagram. Il voyage en direction de Fayzabad sur une route bordée à perte de vue de champs de pavot. Il voyage sur les sommets à plus de quatre mille mètres d'altitude du corridor du Wakhan et tellement isolés qu'on y croise le léopard des neiges. Le lecteur continue d'approfondir sa connaissance du passé d'Oussama Kandar comme sniper aux côtés de Massoud. D'autres personnages ( notamment les proches collègues de Kandar ) prennent de l'importance. L'entrée en scène de Nicole Laguna est prometteuse puisqu'il semble qu'elle sera de nouveau présente dans le tome 3. De nouveaux dangers guettent l'Afghanistan, la menace Daesh se profile. Vivement la suite.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Roggy Posté le 24 Octobre 2017
          La fiction, quelle qu'elle soit, est un baromètre sociétal. Une façon de prendre le pouls de générations entières. Cédric Bannel maîtrise son sujet. Il raconte l'Afghanistan qu'il a appris à connaître et à aimer et pas seulement le pays envahi par la hargne et l'obscurantisme des talibans, gangrené par la pauvreté et la violence. Il dénonce l'assourdissante conspiration du silence qui permet aux plus forts de régner impunément. Le rythme sans temps mort, les scènes de bagarre épiques et les nombreuses phrases chocs ravissent le lecteur. L'acide mordant de Cédric Bannel est savamment utilisé pour raconter la fraternité indissoluble qui lie les hommes en temps de guerre mais aussi tout un peuple qui rêve de pouvoir rebâtir une culture commune perdue. Le coeur de l'oeuvre est dans la description d'un monde à la fois cynique et optimiste.
        • BATON Posté le 23 Octobre 2017
          Une belle découverte !
        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.