Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221189115
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Baad

Collection : La Bête noire
Date de parution : 04/05/2016

 

« BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d’apparat, apprêtées pour des noces de sang.
ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les...

« BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d’apparat, apprêtées pour des noces de sang.
ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d’une nouvelle drogue de synthèse.
AFFRONTEMENT Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l’impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l’incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
DÉFLAGRATION Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

« Il fallait oser inventer un tel flic.» Le JDD.
« Un voyage à couper le souffle.» Christian Rappolt, librairie Wachenheim.
« Un incorruptible badass au pays des talibans. » Benoît Minville, Rural noir, libraire Fnac Défense.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221189115
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ColineK Posté le 14 Septembre 2020
    J'ai beaucoup aimé cette lecture, on est en plein immersion dans la société afghane. On s'y croirait presque. On s'attache très vite aux personnages et notamment au commandant. Malheureusement, cette partie a été un peu occulté par celle qui se passe en France qui est moins profonde. J'ai été moins intéressé par celle-ci, ce qui m'a un peu gâché ma lecture, même si on comprend bien le lien entre les deux
  • willydelaunay Posté le 3 Septembre 2020
    Un roman noir qui vous happe dès les premières pages tant l'auteur dépeint des personnages profonds, un contexte qu'il maitrise parfaitement et déroule une intrigue complexe sans aucun temps mort. Le cadre de l'histoire, l'Afghanistan et sa complexité géo-politique, permet au roman d'être plus qu'un énième livre policier autour de sordides meurtres d'enfants. L'enquête est à la fois un moyen de nous proposer une réflexion sur un pays dont le grand public (dont je fais partie) ne connait que ce que veulent bien en dire les médias, sur le trafic de drogue à l'échelle mondiale mais aussi sur la place de la tradition, le poids des valeurs ancestrales dans un monde dit "moderne" qui est pourtant si régressif sous beaucoup d'aspects. En bref, j'ai autant apprécié la forme que le fond et, au-delà du pur plaisir d'un roman policier rondement mené, j'ai aimé découvrir tout un monde, une culture, qui m'ont donné envie d'approfondir mes connaissances sur l'Afghanistan.
  • TrueDuck Posté le 22 Mars 2020
    Je n'arrive pas à dire si c'est de retrouver le Qomaandaan Kandar ou l'Afghanistan tel que le décrit Cédric Bannel qui m'a donné le plus de plaisir dans ce livre. Au final, c'est sûrement les 2. Ces 2 qui sont des personnages à part entière et servent parfaitement l'histoire. Concernant l'intrigue justement, elle est excellente avec comme trame de fond, la drogue et la pédophilie, fléaux parmi les 2 les pires qui puissent être associés. On jongle toujours entre jeux de pouvoir et de destruction dans cette région du monde fascinante et terrifiante par la banalité d'une vie rythmée par les conflits. Dans cet opus, plus encore que dans les autres des 3 tomes existants à ce jour, les alliances sont tordues car tout le monde peut s'associer avec n'importe qui, à n'importe quel moment. Vraiment, pour ceux qui veulent un livre dépaysant, qui fait peur, et mal (certaines scènes sont atroces : vous vous souviendrez des pieds rouge, de l'hélicoptère sous la grêle et j'en passe encore des pires !), je pense que ce titre jouera pleinement son rôle. En tous cas, cette série est vraiment excellente ! Je serai du voyage s'il y en a d'autres. Bravo et merci Monsieur Bannel !
  • Tostaky61 Posté le 3 Mai 2019
    Pourtant habitué à la lecture de polars, je viens de prendre une claque. Bon, une de plus me direz-vous, dans un milieu qui en distribue beaucoup. Mais là, j'avoue que celle-ci m'a marqué, genre, comme si il y avait un poing américain... Bref, j’ai adoré ce bouquin. Parce que Baad, c'est pas tout à fait un polar comme les autres. L'histoire ? Classique, des fillettes sont retrouvées violées et mutilées. La police enquête. Oui, mais voilà, le Qomaandaan Kandar n'est pas un flic comme les autres. Parce que tout ça se passe en Afghanistan. Parce que Oussama Kandar est un ancien sniper du Commandant Massoud. Parce que Baad, c'est la violence faite homme. Parce que dans ce pays aux coutumes ancestrales, la femme, reléguée au rang de faire-valoir, doit se cacher sous la burka. Parce qu'on vit pauvrement dans un pays entre islamistes radicaux et modérés. Parce que les talibans. Parce que la Charia. Parce que la paix n'est que factice. Parce que la drogue, qui fait des ravages, fait l'économie d'un pays résigné et corrompu. Kandar doit retrouver un terrible sérial killer, mais il doit aussi protéger ses proches et se protéger soi-même. Les traîtres sont partout, même aux... Pourtant habitué à la lecture de polars, je viens de prendre une claque. Bon, une de plus me direz-vous, dans un milieu qui en distribue beaucoup. Mais là, j'avoue que celle-ci m'a marqué, genre, comme si il y avait un poing américain... Bref, j’ai adoré ce bouquin. Parce que Baad, c'est pas tout à fait un polar comme les autres. L'histoire ? Classique, des fillettes sont retrouvées violées et mutilées. La police enquête. Oui, mais voilà, le Qomaandaan Kandar n'est pas un flic comme les autres. Parce que tout ça se passe en Afghanistan. Parce que Oussama Kandar est un ancien sniper du Commandant Massoud. Parce que Baad, c'est la violence faite homme. Parce que dans ce pays aux coutumes ancestrales, la femme, reléguée au rang de faire-valoir, doit se cacher sous la burka. Parce qu'on vit pauvrement dans un pays entre islamistes radicaux et modérés. Parce que les talibans. Parce que la Charia. Parce que la paix n'est que factice. Parce que la drogue, qui fait des ravages, fait l'économie d'un pays résigné et corrompu. Kandar doit retrouver un terrible sérial killer, mais il doit aussi protéger ses proches et se protéger soi-même. Les traîtres sont partout, même aux plus hauts sommets de l'Etat. Bannel maitrise totalement son sujet, plus qu'un roman, une photo d'une partie de notre monde contemporain. Il nous fait pénétrer dans le quotidien de la population afghane, nous montre la misère, la souffrance et la résignation parfois, nous qui avons le bonheur (mais en sommes-nous conscients ) de ne pas avoir à choisir un camp, nous qui ne vivons pas avec la peur permanente, nous qui connaissons (pour la plupart) le confort. Merci Cédric Bannel, de nous ouvrir les yeux. LE polar dépaysant et efficace que vous devez lire. Quant à moi, je vais me précipiter sur la suite des aventures de ce policier incorruptible.
    Lire la suite
    En lire moins
  • frueka Posté le 7 Avril 2019
    Avec Baad, Cedric Bannel signe un polar addictif, très réaliste et extrêmement bien documenté sur l'Afghanistan, un pays qu'il connait bien pour y séjourner régulièrement depuis plusieurs années. Le Qomaandaan Oussama Kandar, chef de la Criminelle de Kaboul et ancien moudjahid et sniper de Massoud, est chargé d'élucider une série de meurtres de petites filles. Véritable légende de la résistance, charismatique et incorruptible, il sera tout au long de son enquête confronté à un certain nombre de personnes plus ou moins hauts placées cherchant à tout prix à se venger de lui. En France, la commissaire Nicole Laguna, chef de la brigade nationale de recherche des fugitifs et grande experte dans la recherche des criminels de guerre, est enlevée par la Cupola, l'organisation secrète qui chapeaute toutes les mafias italiennes. Elle doit retrouver et éliminer au plus vite le chimiste phare de la Russian Connection qui, en créant une drogue de synthèse extrêmement pure, représente une très grande menace pour le très juteux marché de la drogue jusqu'alors entièrement contrôlé par la mafia. L'alternance entre les deux intrigues et le fait que Baad soit construit sous la forme d'un compte à rebours correspondant au nombre de jours restants à Oussama Kandar pour... Avec Baad, Cedric Bannel signe un polar addictif, très réaliste et extrêmement bien documenté sur l'Afghanistan, un pays qu'il connait bien pour y séjourner régulièrement depuis plusieurs années. Le Qomaandaan Oussama Kandar, chef de la Criminelle de Kaboul et ancien moudjahid et sniper de Massoud, est chargé d'élucider une série de meurtres de petites filles. Véritable légende de la résistance, charismatique et incorruptible, il sera tout au long de son enquête confronté à un certain nombre de personnes plus ou moins hauts placées cherchant à tout prix à se venger de lui. En France, la commissaire Nicole Laguna, chef de la brigade nationale de recherche des fugitifs et grande experte dans la recherche des criminels de guerre, est enlevée par la Cupola, l'organisation secrète qui chapeaute toutes les mafias italiennes. Elle doit retrouver et éliminer au plus vite le chimiste phare de la Russian Connection qui, en créant une drogue de synthèse extrêmement pure, représente une très grande menace pour le très juteux marché de la drogue jusqu'alors entièrement contrôlé par la mafia. L'alternance entre les deux intrigues et le fait que Baad soit construit sous la forme d'un compte à rebours correspondant au nombre de jours restants à Oussama Kandar pour retrouver et sauver la prochaine victime donnent du rythme au roman et offrent un éclairage très intéressant sur un pays gangrené par l'intégrisme religieux, la violence et la corruption. L'auteur montre notamment comment l'Afghanistan est passé d'un régime islamiste à celui de Narco-Etat. Il est également question de la violence faite aux femmes. Une double enquête passionnante, une multitude d'informations sur le contexte historique, socioculturel, économique et politique de l'Afghanistan, des personnages forts et de beaux portraits de femmes fortes et engagées ont fait de Baad un très bon moment de lecture!
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.