En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Biographies non autorisées

        Julliard
        EAN : 9782260024163
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 162
        Format : 130 x 205 mm
        Biographies non autorisées

        Date de parution : 18/08/2016

        « Qu’est-ce que la chronique ? Un art simple et difficile. Un art de ne rien dire à propos de tout, de tout dire à propos de rien. Une chronique, c’est du verre soufflé, un paraphe de libellule sur l’épaisseur du calendrier, une tache d’encre qui aurait une âme, une...

        « Qu’est-ce que la chronique ? Un art simple et difficile. Un art de ne rien dire à propos de tout, de tout dire à propos de rien. Une chronique, c’est du verre soufflé, un paraphe de libellule sur l’épaisseur du calendrier, une tache d’encre qui aurait une âme, une jolie chiquenaude de mots, une sorte de poème pour le ministère des Postes, un bouquet de lieux communs passés au tamis, une sonatine pour l’indicateur des chemins de fer. Et bien d’autres choses encore… » Léon-Paul Fargue

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782260024163
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 162
        Format : 130 x 205 mm
        Julliard
        16.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • vincentf Posté le 29 Décembre 2016
          Les portraits que dresse ce petit livre se baladent délicieusement dans les mots et dans le monde. Ils tentent de saisir ce que fut la première larme et la vague et ils épicent d'érudition leurs élucubrations. On y rit et on y pense, et surtout on entend la voix du poète qui s'amuse. Tout est toujours d'une finesse et d'une élégance farceuses, même s'il s'agit de dire du mal et Dieu (voir sa biographie et celle de la famille Testevuide) sait s'il y a du mal à dire sur l'homo sapiens sapiens quand il se fait fondamentaliste ou censeur. Allier plaisir et réflexion, rare bonheur.
        • aaahhh Posté le 30 Octobre 2016
          Quel joli petit recueil de brèves qui nous présente, avec autant de légèreté que de profondeur, des biographies aussi inattendues qu'improbables telles celles du temps, de la larme ou de la première vague... L'occasion pour Jacques A. Bertrand de nous donner à réfléchir sur la vie, les beautés et les monstruosités de l'existence, à sa manière, douce, tout en humour et en délicatesse. Un bon moment de lecture et beaucoup de sourires assurés!
        • GribouilleLechat Posté le 12 Octobre 2016
          Ce livre n'est pas un roman, mais un recueil de petites chroniques, chacune étant censée être la biographie d'une personne -réelle ou mythologique - , d'une chose (matérielle ou immatérielle) ou d'un concept, d'une idée. Pour vous donner quelques exemples, vous aurez les biographies non autorisées de Dieu, de Lucifer, de la Larme, de la Fumée, de Mélancolie (et non pas "la" Mélancolie, comme si l'on parlait d'une personne), du Destin, du Temps, de la Liberté de penser, du narrateur (l'auteur ?) ainsi que de sa première épouse... Chaque biographie est très courte (environ 4 pages) et l'auteur nous présente chaque "sujet" comme s'il s'agissait d'une personne en partant de ses origines, et en venant vers le présent, montrant ce qu'est devenu ce sujet, et comment, éventuellement, nous le percevons aujourd'hui, ses caractéristiques, son importance et son influence dans le monde... Il n'est pas facile de parler de ce livre car c'est un peu un OVNI littéraire. Mais ce que je peux dire, c'est que cette lecture a été très agréable, pour moi. L'auteur nous apprend des choses sans se prendre au sérieux. D'ailleurs, le concept même de ce livre montre qu'il a de l'humour, et cet humour se retrouve dans... Ce livre n'est pas un roman, mais un recueil de petites chroniques, chacune étant censée être la biographie d'une personne -réelle ou mythologique - , d'une chose (matérielle ou immatérielle) ou d'un concept, d'une idée. Pour vous donner quelques exemples, vous aurez les biographies non autorisées de Dieu, de Lucifer, de la Larme, de la Fumée, de Mélancolie (et non pas "la" Mélancolie, comme si l'on parlait d'une personne), du Destin, du Temps, de la Liberté de penser, du narrateur (l'auteur ?) ainsi que de sa première épouse... Chaque biographie est très courte (environ 4 pages) et l'auteur nous présente chaque "sujet" comme s'il s'agissait d'une personne en partant de ses origines, et en venant vers le présent, montrant ce qu'est devenu ce sujet, et comment, éventuellement, nous le percevons aujourd'hui, ses caractéristiques, son importance et son influence dans le monde... Il n'est pas facile de parler de ce livre car c'est un peu un OVNI littéraire. Mais ce que je peux dire, c'est que cette lecture a été très agréable, pour moi. L'auteur nous apprend des choses sans se prendre au sérieux. D'ailleurs, le concept même de ce livre montre qu'il a de l'humour, et cet humour se retrouve dans ces "biographies". Mais il s'agit d'un humour très fin, très subtil, et j'ai très souvent souri devant l'intelligence de l'auteur qui, sans en avoir l'air, envoie quand même quelques "punchlines" bien sentis à des gens qui le méritent bien. Il ne s'agit pas de personnes précises, mais de catégories de gens : ceux qui attentent aux libertés des autres, les soi-disant "grands hommes", les gens intolérants qui veulent imposer leur façon de voir à tout le monde... Certaines de ces biographies, comme celle de Mélancolie, sont pleines de poésie, d'autres d'ironie, mais toutes sont d'une grande culture, remplies de références, et jouent beaucoup sur les mots, les expressions, les proverbes... De même, l'auteur étaye souvent ses propos en s'appuyant sur des citations, des phrases empruntées à d'autres hommes de lettres. J'ai beaucoup aimé tout cela, même si, je l'avoue, il y a certaines références qui m'ont échappées. Mais je tiens à préciser que ce n'est jamais pédant ou prétentieux. Au contraire, j'ai ressenti comme une grande humilité, de la part de cet auteur. Comme s'il s'amusait, avec ces chroniques, mais que c'était sans conséquence. A aucun moment il ne se pose en Monsieur-je-sais-tout ou en faiseur de morale. Ce que j'ai aimé, également, c'est que je n'ai pas senti ses penchants politiques, dans ce qu'il disait, alors que de telles chroniques auraient largement pu lui donner l'occasion de faire part de ses opinions, mine de rien. C'était très neutre, tout en étant très humain. Et neutre ne veut pas dire "vide" ou "creux", car c'était tout sauf creux. C'était même très riche. En l'espace de trois ou quatre pages, il y a énormément de choses qui sont dites, et je pense qu'il doit y avoir plusieurs niveaux de lecture. D'ailleurs, l'ayant lu très rapidement, je n'ai sûrement pas tout appréhendé pleinement et il y a des subtilités que je n'ai sans doute pas saisi. Et cela me donne envie de le relire, non seulement pour voir si je parviens à approfondir ma lecture, à y mettre encore plus de sens, mais également pour me replonger dans l'écriture de cet auteur, que j'ai beaucoup apprécié. Vraiment, ce mélange d'humour, de poésie et d'érudition était un vrai régal ! Conclusion : Un petit livre très agréable, d'une grande érudition, mais qui ne se prend pas au sérieux. De l'humour intelligent.
          Lire la suite
          En lire moins
        • yv1 Posté le 10 Septembre 2016
          J'aime les livres de Jacques A. Bertrand depuis que je l'ai découvert il y a vingt ans avec son très beau Le pas du loup qui racontait les moments suivant le décès de sa maman et j'avais apprécié la délicatesse de l'auteur. Depuis, je l'ai relu plus ou moins fréquemment, pas toujours chroniqué soit parce que le blog n'était pas ouvert, soit parce qu'au début, je ne parlais pas forcément de tous les livres que je lisais. Néanmoins, j'ai écrit sur J'aime pas les autres. Biographies non autorisées est évidemment un moyen détourné de parler des autres et de lui-même, de son rapport à la vie, à l'amour, à la mort et à l'humour qui sauve -presque- de tout, de prendre soi-même ou la vie trop au sérieux, et qui par une pirouette permet de se sortir de toutes les situations , : "Le clown est un gentleman. Roger Nimier affirmait un jour à Antoine Blondin que, dans certaines circonstances, l'homme élégant se devait de porter un nez rouge. Rien n'est plus vrai. Nous en avons toujours un dans notre poche. Chacun de nous a sa douleur secrète. Le port du nez rouge est fortement conseillé. Avec une larme d'élégance." (p.120) Chez... J'aime les livres de Jacques A. Bertrand depuis que je l'ai découvert il y a vingt ans avec son très beau Le pas du loup qui racontait les moments suivant le décès de sa maman et j'avais apprécié la délicatesse de l'auteur. Depuis, je l'ai relu plus ou moins fréquemment, pas toujours chroniqué soit parce que le blog n'était pas ouvert, soit parce qu'au début, je ne parlais pas forcément de tous les livres que je lisais. Néanmoins, j'ai écrit sur J'aime pas les autres. Biographies non autorisées est évidemment un moyen détourné de parler des autres et de lui-même, de son rapport à la vie, à l'amour, à la mort et à l'humour qui sauve -presque- de tout, de prendre soi-même ou la vie trop au sérieux, et qui par une pirouette permet de se sortir de toutes les situations , : "Le clown est un gentleman. Roger Nimier affirmait un jour à Antoine Blondin que, dans certaines circonstances, l'homme élégant se devait de porter un nez rouge. Rien n'est plus vrai. Nous en avons toujours un dans notre poche. Chacun de nous a sa douleur secrète. Le port du nez rouge est fortement conseillé. Avec une larme d'élégance." (p.120) Chez Jacques A. Bertrand tout est élégance et légèreté qui cachent la gravité et la profondeur ; ce "nous" par lequel il se désigne pourrait être de la prétention, mais il est de la discrétion, une manière de rester incognito. Dans sa Biographie non autorisée de moi-même, il finit ainsi un paragraphe dans lequel il reconnaît ne pas aimer se mêler aux foules -et que je pourrais rependre à mon compte si je m'en souviens suffisamment longtemps : "Il n'est pas impossible que je sois un peu snob. Je ne suis personne, soit, mais je ne voudrais pas qu'on me prenne pour un autre." (p.85) Une écriture malicieuse et joyeuse qui sait se faire mélancolique lorsqu'elle évoque justement la mélancolie, poétique ou onirique lorsqu'elle s'attarde sur l'araignée, Athéna ou la première vague, plus sérieuse lorsqu'elle parle des fondamentalistes dans une Biographie non autorisée de l'Homo Fundamentalis qui résonne fortement depuis les derniers attentats : "L'intégrisme n'est pas l'intégrité." (p.124), un auteur malin et érudit sans être pédant, des chapitres bourrés de références, enfin, bref, une lecture réjouissante. L'art de la chronique n'est pas aisé, Jacques A. Bertrand le maîtrise parfaitement en y instillant beaucoup de lui, ce qui les rend particulièrement belles, joyeuses, enlevées, ... A déguster sans modération.
          Lire la suite
          En lire moins
        • oran Posté le 24 Août 2016
          Rentrée Littéraire : Qu' est-ce qu'une biographie ? En se référant au « Petit Larousse » on note que ce mot est formé de « bios : vie » et de « graphein : écrire » , c'est donc un écrit qui raconte la vie de quelqu'un. Qu'est-ce qu'un biographe ? c'est celui qui écrit ce genre d'histoire avec le désir de livrer sa propre interprétation, d'affirmer son intérêt pour l'individu choisi , le valoriser, avec la volonté de transmettre un témoignage personnel, conserver sa mémoire , le sortir de la gangue de l'oubli… Le biographe est souvent partial , pas toujours objectif, mais il sait écrire et encore mieux raconter, souvent il devient hagiographe. Et bien après avoir lu « Biographies non autorisées » petit livre de 150 pages, je peux vous affirmer que Jacques André Bertrand est un talentueux biographe, mais quand même, quelque peu particulier ! Il a choisi de nous présenter 20 « biographies », tout à fait exclusives, fantasques parce que tour à tour, il va nous raconter « la vie » de Dieu, de la cellule, de la famille araignée, de la première épouse, de Lucifer, de la larme, de la première vague, de la mélancolie,... Rentrée Littéraire : Qu' est-ce qu'une biographie ? En se référant au « Petit Larousse » on note que ce mot est formé de « bios : vie » et de « graphein : écrire » , c'est donc un écrit qui raconte la vie de quelqu'un. Qu'est-ce qu'un biographe ? c'est celui qui écrit ce genre d'histoire avec le désir de livrer sa propre interprétation, d'affirmer son intérêt pour l'individu choisi , le valoriser, avec la volonté de transmettre un témoignage personnel, conserver sa mémoire , le sortir de la gangue de l'oubli… Le biographe est souvent partial , pas toujours objectif, mais il sait écrire et encore mieux raconter, souvent il devient hagiographe. Et bien après avoir lu « Biographies non autorisées » petit livre de 150 pages, je peux vous affirmer que Jacques André Bertrand est un talentueux biographe, mais quand même, quelque peu particulier ! Il a choisi de nous présenter 20 « biographies », tout à fait exclusives, fantasques parce que tour à tour, il va nous raconter « la vie » de Dieu, de la cellule, de la famille araignée, de la première épouse, de Lucifer, de la larme, de la première vague, de la mélancolie, du temps … Ses écrits s'alimentent de toutes les matières et disciplines : histoire, géographie, physique, mythologie, linguistique, philosophie, politique … C'est iconoclaste mais aussi savoureux, truculent, poétique, cocasse, subtil, plein d'humour, de tendresse, de sagesse… Sur la 4 e de couverture, une citation de Léon-Paul Fargue définit ce qu'est une chronique : « Qu'est-ce que la chronique ? Un art simple et difficile. Un art de rien dire à propos de tout, de tout dire à propos de rien. Une chronique, c'est du verre soufflé, un paraphe de libellule sur l'épaisseur du calendrier, une tache d'encre qui aurait une âme, une jolie chiquenaude de mots, une sorte de poème pour le ministère des Postes, un bouquet de lieux communs passés au tamis, une sonatine pour l'indicateur des chemins de fer. Et bien d'autres choses encore… » Et bien, toutes les suggestions énumérées ci-dessus peuvent s'appliquer idéalement aux « bio » non autorisées de Bertrand. Mais au-delà d'une simple lecture , il y a matière à réflexion et chacun peut apporter sa contribution pour enrichir ces histoires , les compléter avec ses propres ressentis, sa culture, ses souvenirs, ses expériences, sa sensibilité, les faire vivre, revivre, survivre, en y apportant sa part personnelle de vérité, d'imaginaire aussi. Un livre qui m'a fait penser « au parti pris des choses » de F. Ponge, et à « Y regarder de plus près » d'Olivier Rolin.
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « Ces Biographies non autorisées embrassent grosso modo la totalité de l'univers, de la molécule à la matière noire, sans oublier Dieu, le clown et l'araignée. Disons que, a partir de petits riens, notre auteur parle de tout … il se fait l'humble greffier d'un monde dont la nomenclature infinie ne cesse d'évoluer, d'un monde ouvert à toutes les transformations. Le secret de sa réussite réside dans cette catégorie du courage qu'on appelle la sincérité. » 
        Serge Sanchez / le Magazine Littéraire
        « Jacques A. Bertrand nous raconte les choses et les êtres avec grâce et liberté. »
        Hervé Bertho / Ouest France
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
        Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com