Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258067691
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm
Bon sang ne saurait mentir
Paul Lequesne (traduit par)
Date de parution : 18/09/2008
Éditeurs :
Presses de la cité

Bon sang ne saurait mentir

Paul Lequesne (traduit par)
Date de parution : 18/09/2008

En ce début de XXIe siècle, il ne fait pas bon être chef d'entreprise à Moscou. Les attentats se multiplient : six morts en l'espace de quelques mois ! La prochaine victime pourrait bien être Nicholas Fandorine, sujet anglais naturalisé russe, petit-fils du célèbre détective Eraste Fandorine, et accessoirement P-DG d'une société de conseil.

Nicholas, en butte à un horrible chantage, se débat contre des tueurs appointés par des milliardaires sans scrupules et doit délaisser la programmation d'un jeu vidéo qui occupait jusqu'alors le...

Nicholas, en butte à un horrible chantage, se débat contre des tueurs appointés par des milliardaires sans scrupules et doit délaisser la programmation d'un jeu vidéo qui occupait jusqu'alors le plus clair de son temps. Etrangement, le jeu, inspiré de la biographie de Danila Fondorine, ancien secrétaire de Catherine II...

Nicholas, en butte à un horrible chantage, se débat contre des tueurs appointés par des milliardaires sans scrupules et doit délaisser la programmation d'un jeu vidéo qui occupait jusqu'alors le plus clair de son temps. Etrangement, le jeu, inspiré de la biographie de Danila Fondorine, ancien secrétaire de Catherine II et lointain aïeul de Nicholas, semble avoir acquis une existence propre. D'aventures en rebondissements, l'univers virtuel devient comme l'ombre de l'histoire de Nicholas, qui se voit entraîné dans une course-poursuite au cœur de la Russie éternelle.
Dans le premier tome de ce roman en deux parties, Boris Akounine, maître incontesté de l'intrigue policière sophistiquée, mêle avec brio deux histoires distinctes : l'une située dans la Russie contemporaine, gangrenée par la corruption, l'autre au XVIIIe siècle, sur fond de complots de cour. Les deux époques présentant, au bout du compte, bien des similitudes…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258067691
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • athena1 14/01/2011
    Bon sang ne saurait mentir : un livre, deux Russies, deux personnages hauts en couleurs. D'abord la Russie post-communiste, celle de l'économie de marché, gangrénée par la corruption et la mafia. Akounine nous offre pour guide, Nicholas Fandorine, descendant de ce cher Eraste, un chef d'entreprise. L'histoire débute lorsque notre personnage reçoit la visite d'un individu dans le cadre de son activité de conseil. Une visite assez saugrenue qui s'achèvera quelques heures plus tard par le décès de notre visiteur inconnu. Un meurtre qui va plonger Nicholas dans les bas fonds de la nouvelle Russie à coup de chantage et de mauvaises rencontres. Ensuite, la Russie du 18ième s, celle de la Grande Catherine, l'impératrice. Une découverte qui, pour ce premier tome, se déroule à travers les yeux de Mithridate, un jeune surdoué, que son père a décidé d'amener à la Cour afin de montrer à son altesse, le génie de son fils. Parce qu'il faut la distraire Catherine II, tous les soirs, tous les matins défilent des inconnus venus tenter leur chance, et peu réussissent. Mais le jeune garçon va y parvenir au delà de ses espérances, puisqu'il sera convié à demeurer à la Cour près de son altesse. Une position... Bon sang ne saurait mentir : un livre, deux Russies, deux personnages hauts en couleurs. D'abord la Russie post-communiste, celle de l'économie de marché, gangrénée par la corruption et la mafia. Akounine nous offre pour guide, Nicholas Fandorine, descendant de ce cher Eraste, un chef d'entreprise. L'histoire débute lorsque notre personnage reçoit la visite d'un individu dans le cadre de son activité de conseil. Une visite assez saugrenue qui s'achèvera quelques heures plus tard par le décès de notre visiteur inconnu. Un meurtre qui va plonger Nicholas dans les bas fonds de la nouvelle Russie à coup de chantage et de mauvaises rencontres. Ensuite, la Russie du 18ième s, celle de la Grande Catherine, l'impératrice. Une découverte qui, pour ce premier tome, se déroule à travers les yeux de Mithridate, un jeune surdoué, que son père a décidé d'amener à la Cour afin de montrer à son altesse, le génie de son fils. Parce qu'il faut la distraire Catherine II, tous les soirs, tous les matins défilent des inconnus venus tenter leur chance, et peu réussissent. Mais le jeune garçon va y parvenir au delà de ses espérances, puisqu'il sera convié à demeurer à la Cour près de son altesse. Une position qui sera renforcée le jour où notre cher Mithridate parviendra à sauver l'impératrice d'un empoisonnement orchestré par ses propres conseillers. Mais cette Russie du 18ième, c'est Nicholas qui nous la conte. Une histoire prévue pour un jeu vidéo sensé relater la vie de Danila Fondorine, aïeul de Nicholas. D'ailleurs ces deux histoires, évoluent tels des battements de coeur, de manière alternée et tributaires l'une de l'autre. Une fois de plus, merci à monsieur Akounine pour cette Russie qu'il nous livre dans chacun de ses ouvrages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Thoxana 21/06/2010
    Ce roman mêle deux époques différentes : celles de la Russie moderne et celle de Catherine la Grande. Quelques similitudes entre les 2 scénarii rendent l'idée interessante. Mais on aurait effectivement pu écrire un seul volume pour tout relater. La fin est cependant ingénieuse et sauve le tout : les "méchants" ne sont pas toujours ceux que l'on croie...
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.