Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221113493
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 135 x 215 mm
Brooklyn
Anna Gibson (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 06/01/2011
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Brooklyn

Anna Gibson (traduit par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 06/01/2011

Après Le Maître (2005), Prix du meilleur livre étranger, Colm Tóibín nous offre Brooklyn,
prix Costa (ex-prix Whitbread) du meilleur roman britannique.

Enniscorthy, sud-est de l'Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l'entremise d'un...

Enniscorthy, sud-est de l'Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l'entremise d'un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se...

Enniscorthy, sud-est de l'Irlande, années 1950. Comme de nombreux jeunes de sa génération, Eilis Lacey, diplôme de comptabilité en poche, ne parvient pas à trouver du travail. Par l'entremise d'un prêtre, sa sœur Rose obtient pour elle un emploi aux États-Unis. En poussant sa jeune sœur à partir, Rose se sacrifie : elle sera seule désormais pour s'occuper de leur mère veuve et aura peu de chance de se marier. Terrorisée à l'idée de quitter le cocon familial, mais contrainte de se plier à la décision de Rose, Eilis quitte l'Irlande. À Brooklyn, elle loue une chambre dans une pension de famille irlandaise et commence son existence américaine sous la surveillance insistante de la logeuse et des autres locataires.
Au début, le mal du pays la submerge, la laissant triste et solitaire. Puis, peu à peu, elle s'attache à la nouveauté de son existence. À son travail de vendeuse dans un grand magasin où les premières clientes noires font une apparition timide qui scandalise les âmes bien-pensantes - sauf Eilis, qui, dans sa petite ville d'origine, n'a jamais connu le racisme. Au bal du vendredi à la paroisse du quartier. Aux cours du soir grâce auxquels elle se perfectionne en comptabilité. Dans ce rythme entre monotonie rassurante et nouveautés excitantes, Eilis trouve une sorte de liberté assez proche du bonheur. Et quand Tony, un Italien tendre, sérieux et très amoureux, entre dans sa vie, elle est convaincue que son avenir est tout tracé : elle deviendra américaine. Mais un drame familial l'oblige à retraverser l'Atlantique pour un séjour de quelques semaines en Irlande. Au pays, Eilis est devenue une femme à la mode, désirable, parée du charme des exilées. Brooklyn, Tony, la vie américaine se voilent de l'irréalité des rêves. Un nouvel avenir l'attend dans la bourgade de son enfance : un homme prêt à l'épouser, un travail. Deux pays, deux emplois, deux amours. Les possibilités inconciliables déferlent sur Eilis, lui infligeant cette petite mort que suppose l'impératif des choix.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221113493
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ils en parlent


« Brooklyn est l’un de ces romans qui vous font aimer passionnément la littérature. »
Franck Nouchi, Le Monde


« Un petit chef-d’œuvre d’une rare virtuosité… un superbe roman sur l’exil et le désir d’une femme. »
Alexandre Fillon, Lire


« Le portrait éblouissant d’une héroïne qui aurait pu être inventée par Flaubert. »
André Clavel, L’Express


« Un tableau magistral et sensible du Brooklyn des années 1950. »
Josyane Savigneau, Le Monde des livres


« Colm Toibin est le grand romancier de l’exil. »
Oriane Jeancourt Galignani, Le Point


« Un superbe portrait de femme. »
Éric Neuhoff, Le Figaro littéraire


« Un roman linéaire, classique, mais d’une simple et pure beauté, comme on ne nous en donne rarement à lire aujourd’hui. »
Yves Viollier, La Vie


PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Crazynath Posté le 3 Mai 2022
    Les gens qui me connaissent savent je j’apprécie beaucoup la littérature irlandaise. Et là, une fois de plus, je viens de de tomber sous le charme d’un nouvel auteur : Colm Toibin. J’avais quelques-uns de ses livres dans ma PAL et le plus difficile a été de choisir par lequel j’allais commencer ma découverte de cet auteur. Finalement, un peu par hasard (c’est d’ailleurs peut-être même le livre qui m’a choisie), c’est avec Brooklyn que j’ai entamé ma découverte de l’œuvre de Colm Toibin. Et, je dois dire que je ressors ravie de cette première lecture, et je peux affirmer que je viens de rajouter un nouvel auteur irlandais dans la liste des auteurs dont j’ai bien l’intention de découvrir entièrement leur bibliographie. Nous sommes en Irlande dans les années cinquante, et la vie n’est pas toujours facile pour les gens comme Eilis Lacey. Elle peine à trouver un travail, et finalement, comme ses frères qui sont partis en Angleterre à la recherche d’une vie meilleure, la jeune fille va partir à New-York tenter sa chance. Apres des débuts difficiles, car s’adapter à un nouveau pays, sans famille, ni amis n’est évident pour personne et encore moins pour Eilis, elle va commencer avoir ses repères... Les gens qui me connaissent savent je j’apprécie beaucoup la littérature irlandaise. Et là, une fois de plus, je viens de de tomber sous le charme d’un nouvel auteur : Colm Toibin. J’avais quelques-uns de ses livres dans ma PAL et le plus difficile a été de choisir par lequel j’allais commencer ma découverte de cet auteur. Finalement, un peu par hasard (c’est d’ailleurs peut-être même le livre qui m’a choisie), c’est avec Brooklyn que j’ai entamé ma découverte de l’œuvre de Colm Toibin. Et, je dois dire que je ressors ravie de cette première lecture, et je peux affirmer que je viens de rajouter un nouvel auteur irlandais dans la liste des auteurs dont j’ai bien l’intention de découvrir entièrement leur bibliographie. Nous sommes en Irlande dans les années cinquante, et la vie n’est pas toujours facile pour les gens comme Eilis Lacey. Elle peine à trouver un travail, et finalement, comme ses frères qui sont partis en Angleterre à la recherche d’une vie meilleure, la jeune fille va partir à New-York tenter sa chance. Apres des débuts difficiles, car s’adapter à un nouveau pays, sans famille, ni amis n’est évident pour personne et encore moins pour Eilis, elle va commencer avoir ses repères et même entamer des études. Une fois qu’elle rencontre Tony, un jeune italien, son destin semble tracé. Mais l’Irlande va se rappeler à elle et elle va devoir faire des choix. Je suis tombée rapidement sous le charme de l’écriture de Colm Toibin, qui arrive très simplement à restituer une ambiance toute en subtilité, et dresse des portraits nuancés et si réels…Une écriture qui marque, car cette histoire s’est insinuée avec force en moi et je n’avais qu’une hâte, continuer ma lecture pour connaitre le destin de Eilis. Ce n’est qu’à l’issue de la lecture de ce très beau livre que j’ai découvert qu’un film du même nom en a été tiré. Je reconnais avoir regardé quelques extraits et il faut dire que les personnages principaux ressemblent assez à l’idée que je m’en faisais. Challenge ABC 2021/2022 Challenge A travers l’Histoire 2022
    Lire la suite
    En lire moins
  • saphoo Posté le 1 Décembre 2021
    Très belle lecture, j'ai adoré me plonger dans l'ambiance tant Irlandaise que Américaine des années 50 où tous les rêves étaient permis. Nouveau pays, nouvelle destinée, beaucoup de positif dans les idées même si parfois, une ombre plane. L'écriture est agréable, et l'histoire se déroule tranquillement, les pages tournent et le temps file entre les pages. Seule la fin m'a laissée un peu perplexe avec une évidence pourtant pas si évidente pour tout le monde. Vivre ici et ailleurs, comment choisir son pays, son avenir, son destin. C'est nous-même l'acteur de notre vie, mais hélas parfois on n'est pas tout seul sur scène. Une belle moralité qui laisse à réfléchir.
  • elanor_bookworm Posté le 28 Novembre 2021
    Un très beau roman sur l’exil et le passage à l’adulte, avec une héroïne touchante, tiraillée entre deux mondes. L’écriture de Colm Tóibín est magnifique et très sensible, rendant à merveille les sentiments de ses personnages et nous immergeant littéralement dans l’histoire.
  • Fuyating Posté le 1 Octobre 2021
    J'ai beaucoup aimé ce roman au ton juste dans lequel nous suivons Eilis, jeune femme qui va peu à peu s'émanciper. Eilis est un personnage extrêmement touchant dans ses doutes et ses hésitations, mais aussi dans le chemin qu'elle parcourt. Elle se forge un caractère et s'affirme au fur et à mesure de ses expériences. J'ai adoré marcher dans les pas d'Eilis, découvrir avec elle sa nouvelle vie et Brooklyn, cet endroit inconnu aux températures extrêmes. Beaucoup plus que la vie d'Eilis et les choix d'une jeune femme, l'auteur nous fait ici la description d'une époque et nous livre ici plus généralement les sentiments des personnes déracinées et commençant une nouvelle vie dand un pays étranger. L'écriture de Colm Toíbin est belle et touchante, il décrit tout avec une grande justesse et une simplicité tranquille.
  • Trampoline Posté le 9 Septembre 2021
    Très beau récit sur l'émigration du milieu du XXe siècle. Faute d'avenir professionnel, Eilis, jeune irlandaise, est poussée par sa famille à tout quitter pour les Etats-Unis. Elle part donc seule et débarque à Brooklyn. Sa vie est alors à recommencer dans ce pays inconnu. Colm Toibin dresse de magnifiques portraits de femmes, tout en pudeur et en courage subtil. A travers le parcours d'Eilis, il évoque le déracinement, la vie à construire, la double culture, le mal du pays. Son héroïne est constamment partagée entre son pays natal et son pays d'adoption, sa vie d'avant et sa nouvelle vie. Elle est d'abord perdue à New York, puis perdue en Irlande, lorsqu'elle doit rentrer inopinément. Il est également question de famille et des non-dits, qu'ils soient créés par la distance ou non. J'ai d'abord été déconcertée par l'écriture du l'auteur. En effet, il élude des moments pouvant être jugés clés dans ce genre d'histoire, tels que les adieux d'Eilis à sa famille lorsqu'elle quitte l'Irlande. Au final, ces ellipses permettent d'aller à l'essentiel, sans s’appesantir des des passages trop "classiques". La lecture n'en est que plus fluide et le roman se lit d'une traite.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.