Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262011253
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 155 x 240 mm

Brunehilde

La première reine de France

Collection : Biographies
Date de parution : 29/08/1995

La réhabilitation d'une grande reine.

Certaines vies ont la dimension d'une épopée. . Celle de Brunehilde, la première reine qui ait gouverné la France, a la démesure d'une saga. Aucun romancier n'aurait pu imaginer un destin si passionné et si tragique. L'ivresse des victoires, la déchéance de la prison, des heures éblouissantes de bonheur, sa sœur...

Certaines vies ont la dimension d'une épopée. . Celle de Brunehilde, la première reine qui ait gouverné la France, a la démesure d'une saga. Aucun romancier n'aurait pu imaginer un destin si passionné et si tragique. L'ivresse des victoires, la déchéance de la prison, des heures éblouissantes de bonheur, sa sœur étranglée, son mari assassiné, l'amour fou d'un jeune prince romantique, le duel antique contre Frédégonde, la reine des poisons... Inflexible, infatigable, Brunehilde poursuit durant un demi-siècle, de 566 à 613, sa grande œuvre, bâtir la France qui naît. Pourquoi cette femme exceptionnelle, cette reine si moderne, qui aurait pu être un modèle proposé aux écoliers, a-t-elle été caricaturée en sorcière hurlant contre le ciel ? D'abord parce qu'une femme a osé gouverner les hommes ; ensuite parce que, quelques heures avant de la martyriser, son neveu Chlotaire II a fait massacrer ses trois arrière-petits-fils, la privant de toute descendance susceptible de reprendre le flambeau et de défendre sa mémoire. Pendant dix ans, Rogier-Xavier de Lantéri a mené l'enquête au sein de ce «trou noir» de la mémoire française qu'est le VIe siècle. Il a retrouvé des milliers de documents oubliés, il les a défrichés, classés, critiqués, il a découvert et démonté la manipulation historico-médiatique qui a défiguré une des plus grandes reines de France. En grand journaliste et en érudit, Roger-Xavier Lantéri nous la restitue telle qu'elle a été réellement et il commence par lui rendre son vrai nom : Brunehilde (et non Brunehaut). Le lecteur est entraîné à la suite de la reine, il découvre avec elle cinquante ans de la vie si mal connue de la France mérovingienne, un monde haut en couleurs, bien éloigné de l'image convenue, avec des gens qui travaillent et qui aiment, qui voyagent beaucoup et chantent sans arrêt, des banquets joyeux, des procés à grand spectacle, des cérémonies aux rites étranges où la France a puisée nombre de ses institutionsd'aujourd'hui. Il voit Brunehilde inventer le modèle français contre le modèle germanique, la première ébauche d'un État nation. Ce n'est pas un hasard si son supplice et sa mort en 613 ouvrent une longue période de décomposition. Après quatorze siècles de diffamation, cette reine a enfin droit à la vérité.

Journaliste historien, né en 1930, Roger-Xavier Lanteri a vécu l'histoire sur ,le terrain avant de l'écrire. Grand reporter à l'AFP avec Jean Marin, rédacteur en chef adjoint de L'express avec Françoise Giroud, chef du service politique de TF1, il n'a pas connu de mois sans guerre (Algérie, Kippour, Liban, etc.) et il a recueilli les confidences de nombreux hommes d'État. Mais son plus long reportage aura été celui qu'il a mené pendant dix ans sur les terres inconnues du VIe siècle parmi ceux qui ont inventé la France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262011253
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 420
Format : 155 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melodbellaisa Posté le 4 Mars 2020
    La réhabilitation d'une grande reine. Certaines vies ont la dimension d'une épopée. . Celle de Brunehilde, la première reine qui ait gouverné la France, a la démesure d'une saga. Aucun romancier n'aurait pu imaginer un destin si passionné et si tragique. L'ivresse des victoires, la déchéance de la prison, des heures éblouissantes de bonheur, sa sœur étranglée, son mari assassiné, l'amour fou d'un jeune prince romantique, le duel antique contre Frédégonde, la reine des poisons... Inflexible, infatigable, Brunehilde poursuit durant un demi-siècle, de 566 à 613, sa grande œuvre, bâtir la France qui naît. Pourquoi cette femme exceptionnelle, cette reine si moderne, qui aurait pu être un modèle proposé aux écoliers, a-t-elle été caricaturée en sorcière hurlant contre le ciel ? D'abord parce qu'une femme a osé gouverner les hommes ; ensuite parce que, quelques heures avant de la martyriser, son neveu Chlotaire II a fait massacrer ses trois arrière-petits-fils, la privant de toute descendance susceptible de reprendre le flambeau et de défendre sa mémoire. Pendant dix ans, Rogier-Xavier de Lantéri a mené l'enquête au sein de ce "trou noir" de la mémoire française qu'est le VIe siècle. Il a retrouvé des milliers de documents oubliés, il les a défrichés, classés,... La réhabilitation d'une grande reine. Certaines vies ont la dimension d'une épopée. . Celle de Brunehilde, la première reine qui ait gouverné la France, a la démesure d'une saga. Aucun romancier n'aurait pu imaginer un destin si passionné et si tragique. L'ivresse des victoires, la déchéance de la prison, des heures éblouissantes de bonheur, sa sœur étranglée, son mari assassiné, l'amour fou d'un jeune prince romantique, le duel antique contre Frédégonde, la reine des poisons... Inflexible, infatigable, Brunehilde poursuit durant un demi-siècle, de 566 à 613, sa grande œuvre, bâtir la France qui naît. Pourquoi cette femme exceptionnelle, cette reine si moderne, qui aurait pu être un modèle proposé aux écoliers, a-t-elle été caricaturée en sorcière hurlant contre le ciel ? D'abord parce qu'une femme a osé gouverner les hommes ; ensuite parce que, quelques heures avant de la martyriser, son neveu Chlotaire II a fait massacrer ses trois arrière-petits-fils, la privant de toute descendance susceptible de reprendre le flambeau et de défendre sa mémoire. Pendant dix ans, Rogier-Xavier de Lantéri a mené l'enquête au sein de ce "trou noir" de la mémoire française qu'est le VIe siècle. Il a retrouvé des milliers de documents oubliés, il les a défrichés, classés, critiqués, il a découvert et démonté la manipulation historico-médiatique qui a défiguré une des plus grandes reines de France. En grand journaliste et en érudit, Roger-Xavier Lantéri nous la restitue telle qu'elle a été réellement et il commence par lui rendre son vrai nom : Brunehilde (et non Brunehaut). Le lecteur est entraîné à la suite de la reine, il découvre avec elle cinquante ans de la vie si mal connue de la France mérovingienne, un monde haut en couleurs, bien éloigné de l'image convenue, avec des gens qui travaillent et qui aiment, qui voyagent beaucoup et chantent sans arrêt, des banquets joyeux, des procés à grand spectacle, des cérémonies aux rites étranges où la France a puisée nombre de ses institutionsd'aujourd'hui. Il voit Brunehilde inventer le modèle français contre le modèle germanique, la première ébauche d'un État nation. Ce n'est pas un hasard si son supplice et sa mort en 613 ouvrent une longue période de décomposition. Après quatorze siècles de diffamation, cette reine a enfin droit à la vérité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 13 Juin 2019
    Superbe roman sur une reine que je méconnaissais. Une moisson d'information ajoutée à une écriture vive et agréable donne un document exceptionnel.
  • FredMartineau Posté le 16 Janvier 2017
    Quelle richesse historique que ce Brunehilde de Roger-Xavier Lanteri ! Trop même, oserais-je dire. Je le murmure parce que l'admiration et le respect sont les sentiments dominants qui subsistent après la lecture de ce livre qui condense dix années de recherche. Cela n'a pas dû être simple d'en faire un récit. En effet, même si le style est léger et souvent brillant, la masse de précisions de lieux, de noms, de lignées, de ramifications, d'apartés, qui si elle rajoute à la rigueur historique finit par noyer un peu. Malgré tout, cette période dont je ne gardais que le souvenir de l'un ou l'autre roi, Clovis notamment, m'a fortement surprise, intéressé, passionné. Et que dire de cette femme, reine et véritable homme d'état, le premier sans doute d'une France naissante, dont je ne connaissais pas même la noire légende. Ma vision de la construction européenne s'en est trouvée modifiée, celle de l'avènement de la féodalité aussi. Ma perception d'un temps que je situais au moyen-âge a été bouleversée, et si la barbarie n'était pas absente des jeux de pouvoir qui sont décrits dans l'ouvrage, c'est bien l'ébauche de l'état-nation que nous raconte l'auteur en démêlant les... Quelle richesse historique que ce Brunehilde de Roger-Xavier Lanteri ! Trop même, oserais-je dire. Je le murmure parce que l'admiration et le respect sont les sentiments dominants qui subsistent après la lecture de ce livre qui condense dix années de recherche. Cela n'a pas dû être simple d'en faire un récit. En effet, même si le style est léger et souvent brillant, la masse de précisions de lieux, de noms, de lignées, de ramifications, d'apartés, qui si elle rajoute à la rigueur historique finit par noyer un peu. Malgré tout, cette période dont je ne gardais que le souvenir de l'un ou l'autre roi, Clovis notamment, m'a fortement surprise, intéressé, passionné. Et que dire de cette femme, reine et véritable homme d'état, le premier sans doute d'une France naissante, dont je ne connaissais pas même la noire légende. Ma vision de la construction européenne s'en est trouvée modifiée, celle de l'avènement de la féodalité aussi. Ma perception d'un temps que je situais au moyen-âge a été bouleversée, et si la barbarie n'était pas absente des jeux de pouvoir qui sont décrits dans l'ouvrage, c'est bien l'ébauche de l'état-nation que nous raconte l'auteur en démêlant les fils souvent inextricables de ces rois chevelus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Chasto Posté le 3 Mai 2016
    Première femme à régner dans une société de traditions saliques. Mère et grand mère de roi de France. Femme de cœur, de raison et de pouvoir. Initiatrice de la première constitution de l'Eglise de France (première grande réforme de société de l'histoire), du repos dominical, créatrice du statut de commissaire de police. Elle mettra en place la première taxe sur les transits routiers trop pollueurs (taxe écologique). Et, avant tout autre chose, elle a offert au territoire qui est notre France actuelle, son premier texte pénal (source d'inspiration inépuisable pour un certains Charles de Montesquieu et son "esprit des lois"). Ouvrage à découvrir pour une femme d'un modernisme sans pareil, malheureusement tombée aux mains de la vengeance d'un siècle (VI°) anémié de tous sentiments et humanismes.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…