Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266271523
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Carry On

Catherine NABOKOV (Traducteur)
Date de parution : 05/01/2017
Une histoire d'amour profondément émouvante et complètement envoutante dans un univers effrayant de monstres et de fantomes... Un cocktail aussi surprenant que captivant !
Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue…
EAN : 9782266271523
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ConfidencesLitteraires Posté le 5 Mars 2020
    C’est mon troisième roman de Rainbow Rowell, après Eleanor Park qui est un roman doudou et Fangirl, qui m’avait un peu déçue. Mais c’est dans ce dernier que l’autrice évoque les personnages principaux de Carry On pour la première fois : l’héroïne est fan de leur univers à tel point qu’elle en écrit des fanfictions qui ont un gigantesque succès. Dans ce roman, l’histoire de Simon et Baz m’avait intriguée… Et il y a quelques semaines, en passant devant à la bibli, je me suis dit qu’un petit shoot de Rainbow Rowell, avec ce que je savais de l’histoire de ce roman, serait parfait comme lecture prochaine. Eh bien ce fut parfait. L’autrice s’est basée sur le monde magique d’Harry Potter, en en reprenant les codes et en les détournant. C’est juste jouissif, mais il n’y a pas que cela. Les personnages sont vraiment sympa (grosse préférence pour Baz) et il y a une tonne d’humour et de clins d’œil. Je regrette un peu que la traduction et la différence de culture aient dû souvent m’empêcher de tous les apprécier, car j’ai adoré ceux que j’ai relevés. Et pourtant, l’histoire en elle-même n’est pas folle dingue, il y a même quelques incohérences... C’est mon troisième roman de Rainbow Rowell, après Eleanor Park qui est un roman doudou et Fangirl, qui m’avait un peu déçue. Mais c’est dans ce dernier que l’autrice évoque les personnages principaux de Carry On pour la première fois : l’héroïne est fan de leur univers à tel point qu’elle en écrit des fanfictions qui ont un gigantesque succès. Dans ce roman, l’histoire de Simon et Baz m’avait intriguée… Et il y a quelques semaines, en passant devant à la bibli, je me suis dit qu’un petit shoot de Rainbow Rowell, avec ce que je savais de l’histoire de ce roman, serait parfait comme lecture prochaine. Eh bien ce fut parfait. L’autrice s’est basée sur le monde magique d’Harry Potter, en en reprenant les codes et en les détournant. C’est juste jouissif, mais il n’y a pas que cela. Les personnages sont vraiment sympa (grosse préférence pour Baz) et il y a une tonne d’humour et de clins d’œil. Je regrette un peu que la traduction et la différence de culture aient dû souvent m’empêcher de tous les apprécier, car j’ai adoré ceux que j’ai relevés. Et pourtant, l’histoire en elle-même n’est pas folle dingue, il y a même quelques incohérences dans le comportement et les réflexions des personnages (ce que j’impute en général à la littérature jeunesse, qui souvent ne se soucie pas de certains détails). Mais c’est racontée de manière tellement fun et décalée, Baz et Simon sont tellement attachants… que globalement c’est un petit coup de cœur. Le genre de bouquin qui enthousiaste malgré des défauts objectifs. J’ai passé un super bon moment de lecture, j’ai dévoré ce roman. Si vous aimez Harry Potter et l’humour, foncez. Et si vous voulez aussi découvrir une jolie romance gay, vous ferez coup double ;)
    Lire la suite
    En lire moins
  • mydearema Posté le 31 Janvier 2020
    J’avais vachement peur en commençant ce livre. Je n’avais jamais été particulièrement attirée par les récits de Rainbow Rowell jusqu’à ces dernières semaines. On m’avait toujours décrit Carry On comme une fanfiction (relativement médiocre aux dires de certains) d’Harry Potter. Fatalement, ça intrigue tout comme ça refroidit… Au tout début, j’avais un peu de mal. Simon est en dernière année à l’école de magie de Watford, il est accompagné de Penny sa meilleure amie et fait coloc avec Baz qu’il apprécie fortement (c’est faux). Y a une espèce de démon chelou qui fout le bordel partout : le Humdrum. Le job de Simon serait de défoncer ce démon. Déjà, tu rejoins tout ce petit monde mille ans après la guerre. Genre, tu tombes comme une fleur au milieu d’une intrigue qui a l’air déjà installée depuis un moment. Comme si tu débutais la saga Harry Potter par le septième tome quoi. C’est quelque peu déroutant. La magie opère vite car l’autrice s’est débrouillée pour que cette impression s’estompe rapidement. On m’a immergée dans un univers sans même que je ne le remarque. Au bout de quelques chapitres, je partageais le quotidien de Simon comme si ça faisait déjà sept ans que... J’avais vachement peur en commençant ce livre. Je n’avais jamais été particulièrement attirée par les récits de Rainbow Rowell jusqu’à ces dernières semaines. On m’avait toujours décrit Carry On comme une fanfiction (relativement médiocre aux dires de certains) d’Harry Potter. Fatalement, ça intrigue tout comme ça refroidit… Au tout début, j’avais un peu de mal. Simon est en dernière année à l’école de magie de Watford, il est accompagné de Penny sa meilleure amie et fait coloc avec Baz qu’il apprécie fortement (c’est faux). Y a une espèce de démon chelou qui fout le bordel partout : le Humdrum. Le job de Simon serait de défoncer ce démon. Déjà, tu rejoins tout ce petit monde mille ans après la guerre. Genre, tu tombes comme une fleur au milieu d’une intrigue qui a l’air déjà installée depuis un moment. Comme si tu débutais la saga Harry Potter par le septième tome quoi. C’est quelque peu déroutant. La magie opère vite car l’autrice s’est débrouillée pour que cette impression s’estompe rapidement. On m’a immergée dans un univers sans même que je ne le remarque. Au bout de quelques chapitres, je partageais le quotidien de Simon comme si ça faisait déjà sept ans que je le connaissais ! Je me suis rarement sentie aussi proche de personnages et je dois bien admettre que ces presque 600 pages ont défilé bien trop vite. Simon m’a passablement tapé sur le système au départ. Quand on le rencontre, il est en couple avec Agatha et bon sang… il ne fait que geindre et juste faire l’idiot. Heureusement notre cher Baz est là pour le décoincer un peu. Baz. Ce personnage alors. Il vient d’une famille assez puissante, il parait antipathique (mais il l’est pas vraiment), hautain et d’autres qualificatifs peu sympas également. Alors qu’en vrai, c’est juste une crème ce type. À la base, ils sont censés s’entretuer sauf que les tentatives de meurtre c’est surfait. J’ai adoré voir leur épanouissement mutuel au fur et à mesure que l’histoire avançait. Puis on va pas se mentir, avoir une romance M/M sur fond fantastique, c’est le cocktail du siècle, je resigne à tout moment. Penny est un personnage que j’ai également beaucoup apprécié, elle est complètement intello et associable, j’adore. Agatha était un peu moins mon délire même si sa présence était nécessaire à l’évolution du schmilblick. Par contre, j’ai un peu moins apprécié la présence d’autant de narrateurs. Si Simon et Baz me paraissent essentiels, j’ai des doutes concernant les autres… Ça alourdissait plus le récit qu’autre chose à mon sens voire même le rendait moins pro. Les personnages sont vraiment bien construits mais il n’y avait pas besoin qu’ils deviennent tous narrateurs pour autant. Simon possède un énorme pouvoir. Si énorme qu’il a tendance à « exploser » comme ils disent. Ça fait des dégâts (sans déc’). Bon l’avantage, c’est que ça fait de lui quelqu’un pouvant faire face au fameux Humdrum, un Élu en gros. Alors ouais, clairement, ça fait réchauffé. C’est vraiment FORTEMENT similaire à HP, on est d’accord, je ne vais même pas essayer de démentir l’affaire. Par contre, je dois bien avouer avoir été agréablement surprise par la manière dont l’autrice a su faire évoluer son histoire. Carry On n’est pas dépossédé de toute originalité, loin de là. L’intrigue tourne en partie autour de l’origine de cette montagne de pouvoir que possède Simon et plus ça avance, plus ça devient difficile de reposer le bouquin. Si les 200 premières pages te promènent tranquillement, tu t’apercevras que c’est facile d’engloutir les 400 dernières d’un seul coup tant le rythme s’accélère ! Au final, je pense qu’il faut parvenir à lire ce livre en se détachant de l’œuvre de Rowling. L’univers de Rainbow Rowell est plus que digne d’intérêt, même si ça reste difficile d’en faire quelque chose d’absolument exceptionnel en un seul tome. La construction des personnages et de leurs relations fut la cerise sur un gâteau déjà plus que délicieux. J’en garderai un excellent souvenir, c’est sûr !
    Lire la suite
    En lire moins
  • junepepito Posté le 2 Décembre 2019
    Simon, l’élu des mages en arrive à sa dernière année à l’école de Watford. Son ennemi et coloc par la même occasion a disparu, sa petite amie le largue et le Mage, son mentor l’ignore. Sa seule occupation devient de chercher son coloc dans toute l’école car d’après lui, il met au point un plan pour l’anéantir. Mais il était loin de se douter de tout ce qui va se passer durant cette année. J’ai adoré ce livre, il est juste magique. Je ne lis pas tellement de livres fantastiques car ce n’est pas tellement mon type de livre, je préfère les contemporains. Pourtant j’ai adoré ce livre. Quand j’ai lu Eleanor et Park, un autre livre de l’auteure, j’ai été déçu à cause de toutes le bonnes critiques que je n’ai pas forcément trouvé justifié de mon point de vue. Mais je suis contente d’avoir tenté un autre livre de l’auteure car j’ai été conquise par ce livre. J’adore l’univers qui est magnifiquement mis en place, j’adore la romance qui n’est pas trop présente, elle laisse de l’espace aux autres éléments de l’histoire, mais elle est tout de même présente. J’adore véritablement ce livre qui, à mon sens mérite... Simon, l’élu des mages en arrive à sa dernière année à l’école de Watford. Son ennemi et coloc par la même occasion a disparu, sa petite amie le largue et le Mage, son mentor l’ignore. Sa seule occupation devient de chercher son coloc dans toute l’école car d’après lui, il met au point un plan pour l’anéantir. Mais il était loin de se douter de tout ce qui va se passer durant cette année. J’ai adoré ce livre, il est juste magique. Je ne lis pas tellement de livres fantastiques car ce n’est pas tellement mon type de livre, je préfère les contemporains. Pourtant j’ai adoré ce livre. Quand j’ai lu Eleanor et Park, un autre livre de l’auteure, j’ai été déçu à cause de toutes le bonnes critiques que je n’ai pas forcément trouvé justifié de mon point de vue. Mais je suis contente d’avoir tenté un autre livre de l’auteure car j’ai été conquise par ce livre. J’adore l’univers qui est magnifiquement mis en place, j’adore la romance qui n’est pas trop présente, elle laisse de l’espace aux autres éléments de l’histoire, mais elle est tout de même présente. J’adore véritablement ce livre qui, à mon sens mérite toutes ces critiques positives.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning Posté le 8 Novembre 2019
    En bref: c'est un bon livre, il vaut la peine d'être lu. Et-ce un livre incroyable, selon moi? Pas vraiment, mais je le recommanderai assurément pour les amateurs de romances et de mondes magiques. S'il y a plusieurs éléments communs à l'histoire de Harry Potter, nous ne sommes pas dans le même diapason, dans ce livre. Essentiellement, la magie passe par la manœuvre des mots, dont les jeux de mots et les sources variées sont plutôt amusantes. Si le personnage d'Agatha m'a semblé pessimiste et peu utile, le trio Simon-Baz-Penéloppe était charmant. C'était plaisant de suivre l'évolution de leurs sentiments, surtout avec ce rare couple guai présent dans l'histoire. Je dois cependant dire que je me suis mélangée avec la trame narrative , un moment: je ne savais plus trop qui avait fait quoi, comme s'il manquait d'explications. C'est un livre créatif, mais il n'y a pas beaucoup de détails descriptifs. Le rythme est très bon, je l'ai lu rapidement. Juste ce qu'il faut pour rester accrocher à l'histoire.
  • TheLifeOfAlexik Posté le 11 Juin 2019
    Sorcier, vampire, dragon, Sirène, quoi de mieux que d’un roman fantastique remplis d’être surnaturel. L’histoire de Simon Snow ne s’arrête pas juste au fait qu’il est l’élu, le magicien le puissant jamais connu. Dès l’âge de 11 ans, le jeune orphelin a été recruté par le mage pour faire son entré scolaire à Watford, une école prestigieuse. La manipulation des objets magique, les formulations de sort, ce n’est pas ses forces, en faite il n’est vraiment un bon sorcier, mais en lui, il contient tous la puissance! Est-ce qu’il va être capable de survivre? Survivre aux divers familles en guerre, au vilain qui crée des espaces vidés de magie? Même si j’ai associé beaucoup de moment à la série d’Harry Potter, j’ai apprécié la lecture, plonger dans l’univers surnaturel est toujours un plaisir. Les intrigues me gardait captifs, les personnages étaient attachant.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !