Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221127087
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 1 x 215 mm

Ce que je peux te dire d'elles

Date de parution : 03/01/2013

Gardienne et témoin de l’histoire familiale – une histoire de femmes, de sœurs, de mères –, Blanche va en retisser tous les fils pour tenter de réparer le lien brisé avec sa propre fille, Violette…

Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n’aime pas ça : les coups de fil au petit matin n’annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c’est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d’un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas...

Un matin, très tôt. Le téléphone sonne. Blanche n’aime pas ça : les coups de fil au petit matin n’annoncent jamais rien de bon. Cette fois, pourtant, c’est une bonne nouvelle : Violette a accouché dans la nuit d’un petit garçon. Blanche est bouleversée : elle ne savait même pas que sa fille était enceinte. Et puis un garçon, le premier au bout de cette lignée de filles, quelle histoire… Dans le train qui la mène de Toulouse vers Paris, le trac au cœur, Blanche relit les carnets de moleskine destinés à Violette où, remontant le temps, elle a essayé de se souvenir de tout, tout ce qu’elle peut lui dire d’elles. Mais Violette l’attend-elle encore au bout de ce chemin à la fois heureux et cabossé ?
Portés par une écriture ultrasensible, où sous l’apparente douceur du cocon familial gronde la violence des sentiments, on est entraînés dans l’histoire de Blanche, celle de quatre générations de femmes, des années 1950 à nos jours. De la minuscule bicoque d’un petit village des Pyrénées aux ateliers de la maison Balaguère, haute couture, à Toulouse, Blanche recrée ce petit monde que les accidents de la vie, et certains choix, ont rendu presque exclusivement féminin. Il y a d’abord Anna, la grand-mère, qui a élevé ses trois petites-filles, Angèle, Justine et Babé, tôt privées de mère. Angèle, la mère de Blanche, la magnifique, brillante et si fragile Angèle, journaliste à La Dépêche du Midi ; Justine l’indépendante, la féministe, la couturière aux doigts de fée qui, partie de rien, va créer sa propre maison et devenir la coqueluche des élégantes Toulousaines ; la douce et vaillante Babé, pilier de cette famille bien peu conventionnelle dans laquelle grandit Blanche. Sans père (il est mort avant sa naissance) mais avec trois mères, avant de devenir, à son tour, la mère sans homme de Violette…
Chaleureux et coloré comme une promenade dans la Ville rose (ou comme une collection de Justine…), le roman de cette tribu de femmes émancipées avant l’heure explore avec autant de tendresse que d’acuité toute la complexité des liens maternels.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221127087
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 324
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cgayraud Posté le 27 Avril 2021
    Un roman tout en douceur qui nous transporte dans la région toulousaine et qui raconte le destin d'une famille presque composée uniquement de femmes jusqu'à la naissance de Gabriel. Anne Icart raconte avec beaucoup de douceur la lignée de ces femmes : Anna, Augustine, Angèle, Justine, Babé, Blanche et Violette. Dans ce premier tome, Ce que je peux te dire d'elles, c'est à travers la voix de Blanche que l'histoire nous est contée. Des personnages féminins haut en couleur avec de vrais tempéraments, de forts caractères : Angèle qui souffre de bipolarité, Pauline, féministe et indépendante, femme d'entreprise qui possède sa propre maison de couture et enfin la tendre Babé, le pilier de la famille, en mal d'enfants. Toutes trois élevées par leur grand-mère, mémé Anna et qui élèveront plus tard, ensemble, Blanche, la fille d'Angèle puis, Violette, la fille de Blanche. Un joli roman de femmes écrit par une femme. Anne Icart possède plume fluide et très agréable à lire. Challenge Multi-Défis 2021 Challenge Plumes Féminines 2021
  • cgayraud Posté le 27 Avril 2021
    Un roman tout en douceur qui nous transporte dans la région toulousaine et qui raconte le destin d'une famille presque composée uniquement de femmes jusqu'à la naissance de Gabriel. Anne Icart raconte avec beaucoup de douceur la lignée de ces femmes : Anna, Augustine, Angèle, Justine, Babé, Blanche et Violette. Dans ce premier tome, Ce que je peux te dire d'elles, c'est à travers la voix de Blanche que l'histoire nous est contée. Des personnages féminins haut en couleur avec de vrais tempéraments, de forts caractères : Angèle qui souffre de bipolarité, Pauline, féministe et indépendante, femme d'entreprise qui possède sa propre maison de couture et enfin la tendre Babé, le pilier de la famille, en mal d'enfants. Toutes trois élevées par leur grand-mère, mémé Anna et qui élèveront plus tard, ensemble, Blanche, la fille d'Angèle puis, Violette, la fille de Blanche. Un joli roman de femmes écrit par une femme. Anne Icart possède plume fluide et très agréable à lire. Challenge Multi-Défis 2021 Challenge Plumes Féminines 2021
  • cgayraud Posté le 27 Avril 2021
    Un roman tout en douceur qui nous transporte dans la région toulousaine et qui raconte le destin d'une famille presque composée uniquement de femmes jusqu'à la naissance de Gabriel. Anne Icart raconte avec beaucoup de douceur la lignée de ces femmes : Anna, Augustine, Angèle, Justine, Babé, Blanche et Violette. Dans ce premier tome, Ce que je peux te dire d'elles, c'est à travers la voix de Blanche que l'histoire nous est contée. Des personnages féminins haut en couleur avec de vrais tempéraments, de forts caractères : Angèle qui souffre de bipolarité, Pauline, féministe et indépendante, femme d'entreprise qui possède sa propre maison de couture et enfin la tendre Babé, le pilier de la famille, en mal d'enfants. Toutes trois élevées par leur grand-mère, mémé Anna et qui élèveront plus tard, ensemble, Blanche, la fille d'Angèle puis, Violette, la fille de Blanche. Un joli roman de femmes écrit par une femme. Anne Icart possède plume fluide et très agréable à lire. Challenge Multi-Défis 2021 Challenge Plumes Féminines 2021
  • GPascal31 Posté le 11 Février 2021
    Premier tome d'une saga familiale sur plusieurs générations, particulièrement plaisant pour moi car l'histoire se situe en région toulousaine et que l'on y retrouve quelques références touchantes. Histoires de femmes, élevées par des femmes, dans une famille où les hommes s'acharnent à disparaitre de génération en génération et où le terme de sororité prend tout son sens. Qu'elles sont belles et fortes, les femmes, quelle que soit l'époque ...
  • GPascal31 Posté le 11 Février 2021
    Premier tome d'une saga familiale sur plusieurs générations, particulièrement plaisant pour moi car l'histoire se situe en région toulousaine et que l'on y retrouve quelques références touchantes. Histoires de femmes, élevées par des femmes, dans une famille où les hommes s'acharnent à disparaitre de génération en génération et où le terme de sororité prend tout son sens. Qu'elles sont belles et fortes, les femmes, quelle que soit l'époque ...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !