Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221125847
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 204
Format : 135 x 215 mm

Céline's band

Date de parution : 26/05/2011

La vie de Louis-Ferdinand Céline est un roman : Alexis Salatko s'en empare à l'occasion du 50e anniversaire de la mort de l'écrivain.

La vie de Louis-Ferdinand Céline est un roman : Alexis Salatko s'en empare à l'occasion
du 50e anniversaire de la mort de l'écrivain.
De 1945 à 1950, Louis-Ferdinand Céline vit en exil au Danemark. Après avoir passé un an dans les geôles danoises, il loge dans un taudis, en résidence surveillée,...

La vie de Louis-Ferdinand Céline est un roman : Alexis Salatko s'en empare à l'occasion
du 50e anniversaire de la mort de l'écrivain.
De 1945 à 1950, Louis-Ferdinand Céline vit en exil au Danemark. Après avoir passé un an dans les geôles danoises, il loge dans un taudis, en résidence surveillée, sur les bords de la Baltique. C'est là que Marcel Aymé, porté par le succès de Clérambard représenté à Copenhague, vient retrouver son vieil ami. Marcel, le témoin muet des bons et des mauvais jours, celui qui n'a jamais lâché Louis malgré leur différend et les assauts de la meute, est le seul à lui arracher un semblant de repentir, tout là-bas, au cœur de la nuit nordique.
Céline est l'auteur français le plus lu et le plus commenté au monde. Comment expliquer ce mélange de fascination et de répulsion qu'il inspire encore aujourd'hui ? Cette amitié de trente ans entre Marcel et Louis est le prétexte pour explorer la vie de Céline, cerner sa personnalité dans toute sa complexité, bref tenter de percer son mystère, à travers une fiction inspirée des séquences les plus marquantes de sa vie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221125847
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 204
Format : 135 x 215 mm

Ils en parlent

"C'est une réussite."
Service littéraire

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tristantristan Posté le 16 Juillet 2021
    Proust, Céline et Gide, voici trois écrivains avec lesquels j'ai les pires difficultés à comprendre l'engouement littéraire qu'ils ont suscité. Aussi, cet ouvrage si bien construit, si haletant et perpétré avec un style "célinien" m'a-t-il permis d'approcher un peu la réalité du personnage et de son époque. Une vie qui valait sans doute d'être vécue, même si on est quand même très content qu'elle ne soit pas tombée sur nous.
  • GOUPIL14 Posté le 17 Mai 2021
    Voilà une biographie dont la construction évite l'ennui par le style épuré (mais ciselé) de l'auteur. On ressent parfaitement les liens qui unissaient les membres de la "bande à Céline", à la fois empreints d'amitié et d'affrontements. J'ai lu le "Voyage au bout de la nuit" il y a bien longtemps et j'en avais gardé une grande perplexité quant aux positions de "Ferdine" sur l'antisémitisme et sur la part qu'il avait peut-être prise dans la collaboration pétainiste. Je dois dire que malgré les efforts d'objectivité déployés par Alexis Salatko, le docteur Destouches n'est pas vraiment remonté dans mon estime. Marcel Aymé donne le sentiment (au travers des différentes situations décrites) d'être en soumission permanente à la tyrannie de Céline (mais au final, qui échappait à cela quand on entrait dans le premier cercle de l'écrivain ?). Les dialogues entre Max Hardelot (un des fidèles de la bande) et un jeune anonyme en rupture familiale constituent une trame très fine qui est un bon fil conducteur pour une réflexion sur cet étrange personnage qu'était Louis-Ferdinand Céline.
  • kundry Posté le 16 Juillet 2011
    Max, vieil homme malade, orphelin de son fils mort prématurément dans un accident de voiture, se confie au narrateur, un jeune homme en rupture de famille. Il plonge dans ses souvenirs d'une première moitié de 20ème siècle déchirée par deux guerres. Max évoque sa jeunesse turbulente passée avec la "Céline's band", un groupe d'artistes, écrivains, poètes, acteurs, réunis autour du truculent Céline, en décrivant les relations complexes faites d'admiration, de jalousie et de répulsion, de chacun avec le génial auteur du "Voyage" devenu avec le temps et à cause de ses choix, un personnage aigri et déshumanisé. Malgré les divergences d'opinions et de prises de position face à l'ennemi allemand, c'est surtout l'amitié indéfectible de Marcel Aymé pour Céline qui est au centre du récit.
  • Elea291 Posté le 19 Juin 2011
    Je n'ai jamais lu Céline, je ne connaissais que quelques fragments de sa vie tumultueuse. Ca fait pourtant longtemps que je projette de lire Voyage au bout de la nuit sans jamais trouver le temps. Je crois qu'après avoir lu le roman d'Alexis Salatko, lire Céline s'impose plus que jamais ! Ce que je n'aime pas beaucoup avec les biographies romancées, c'est qu'elles sont justement trop romancées. On a l'impression que l'auteur était dans la tête de la personnalité qu'il décrit tellement les actions et les faits sont décortiqués et analysés. Et finalement, ça manque complètement de crédibilité. Ici, c'est tout le contraire. Je ne sais pas exactement à quel point le récit est réel, toujours est-il qu'on y croit vraiment et que tout est cohérent. De plus, la structure du roman est vraiment réussie, avec cette relation parallèle entre Max et ce jeune adolescent . Ce que j'ai aimé, bien sûr, c'est cette immersion dans le Paris culturel du XXe siècle. On en apprend plus sur les personnalités que l'on connait à travers les oeuvres, et on en découvre d'autres avec plaisir. Ce que j'adore en lisant un livre, c'est l'envie qu'il donne, après avoir tourné la... Je n'ai jamais lu Céline, je ne connaissais que quelques fragments de sa vie tumultueuse. Ca fait pourtant longtemps que je projette de lire Voyage au bout de la nuit sans jamais trouver le temps. Je crois qu'après avoir lu le roman d'Alexis Salatko, lire Céline s'impose plus que jamais ! Ce que je n'aime pas beaucoup avec les biographies romancées, c'est qu'elles sont justement trop romancées. On a l'impression que l'auteur était dans la tête de la personnalité qu'il décrit tellement les actions et les faits sont décortiqués et analysés. Et finalement, ça manque complètement de crédibilité. Ici, c'est tout le contraire. Je ne sais pas exactement à quel point le récit est réel, toujours est-il qu'on y croit vraiment et que tout est cohérent. De plus, la structure du roman est vraiment réussie, avec cette relation parallèle entre Max et ce jeune adolescent . Ce que j'ai aimé, bien sûr, c'est cette immersion dans le Paris culturel du XXe siècle. On en apprend plus sur les personnalités que l'on connait à travers les oeuvres, et on en découvre d'autres avec plaisir. Ce que j'adore en lisant un livre, c'est l'envie qu'il donne, après avoir tourné la dernière page, d'aller enquêter sur ce qu'on a lu. Et c'est ce qui s'est passé avec ce roman. Enfin, j'ai apprécié le fait que le livre ne donne pas de leçons sur l'antisémitisme de Céline. L'auteur ne prend pas position, il tente de donner la version de chacun. Céline est parfois présenté comme une ordure, et parfois comme une victime. Il est en tout cas fascinant à étudier
    Lire la suite
    En lire moins
  • agathe10000 Posté le 8 Juin 2011
    Céline's band est une biographie romancée et j'ai vraiment trouvé l'idée bonne, car la plupart du temps les biographies sont un peu ennuyeuses... Tout commence lorsque la narrateur un ado de 17 ans décide de partir de chez lui et se retrouve chez sa marraine, Ginette Hardelot, et son mari, Max, tous deux effondrés après la mort de leur fils, deux mois auparavant. Ginette tente d'oublier son chagrin en se lançant dans la.......... Tandis que Max le noit dans l'alcool. Le narrateur découvre alors la bibliothèque de Max, et une vitrine refermant des éditions originales signées de la plume de leurs auteurs : Marcel Aymé, Louis-Ferdinand Céline... Max se lance alors dans le récit de sa jeunesse, avec sa bande d'amis : Le Vigan, Gen Paul, Aymé... et Céline! J'ai adoré cette façon de raconter la vie de Céline et de ses amis à travers les yeux de Max. Nous découvrons la vie d'entre deux-gerres, la vie d'artistes, les errances morales des uns et des autres, la Seconde Guerre Mondiale, l'exil, les choix à faire pour sauver sa peau, le retour en France après la guerre, la déception face aux hommes... Céline est ici décrit tel qu'il était, un homme broyé par la Grande... Céline's band est une biographie romancée et j'ai vraiment trouvé l'idée bonne, car la plupart du temps les biographies sont un peu ennuyeuses... Tout commence lorsque la narrateur un ado de 17 ans décide de partir de chez lui et se retrouve chez sa marraine, Ginette Hardelot, et son mari, Max, tous deux effondrés après la mort de leur fils, deux mois auparavant. Ginette tente d'oublier son chagrin en se lançant dans la.......... Tandis que Max le noit dans l'alcool. Le narrateur découvre alors la bibliothèque de Max, et une vitrine refermant des éditions originales signées de la plume de leurs auteurs : Marcel Aymé, Louis-Ferdinand Céline... Max se lance alors dans le récit de sa jeunesse, avec sa bande d'amis : Le Vigan, Gen Paul, Aymé... et Céline! J'ai adoré cette façon de raconter la vie de Céline et de ses amis à travers les yeux de Max. Nous découvrons la vie d'entre deux-gerres, la vie d'artistes, les errances morales des uns et des autres, la Seconde Guerre Mondiale, l'exil, les choix à faire pour sauver sa peau, le retour en France après la guerre, la déception face aux hommes... Céline est ici décrit tel qu'il était, un homme broyé par la Grande Guerre, un homme bourré de contradictions, aimant les petites gens et les soignant gratuitement tout en haïssant l'humanité et sa bêtise. On parle également de son antisémitisme,naissant après le départ d'Elisabeth Craig en Amérique pour se marier avec un juif.Celui-ci évoluera bien entendu et sera souvent sujet d'incompréhension antre lui et la bande. L'amitié, la fidélité et l'admiration que lui voue Marcel Aymé sont particulièrement décrites. Jusqu'à la fin celui-ci l'aura soutenu, coûte que coûte. Ce livre est, selon moi, un beau témoignage pour les 50 ans de la mort de cet immense écrivain qui suscite autant d'admiration que de répulsion...
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.