Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266270106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Celle dont j'ai toujours rêvé

Date de parution : 02/02/2017
Pour devenir celle dont elle a toujours rêvé, Amanda a parcouru un chemin très éprouvant mais c’est l’amour de Grant qui va l’aider à achever sa destinée.
POUR DEVENIR ELLE-MÊME, AMANDA A TRAVERSÉ BIEN DES ÉPREUVES, MAIS LA PLUS TERRIFIANTE RESTE À VENIR : SA PREMIÈRE HISTOIRE D’AMOUR.
Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet...
POUR DEVENIR ELLE-MÊME, AMANDA A TRAVERSÉ BIEN DES ÉPREUVES, MAIS LA PLUS TERRIFIANTE RESTE À VENIR : SA PREMIÈRE HISTOIRE D’AMOUR.
Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew.

Celle dont j’ai toujours rêvé est un récit universel et une fantastique histoire d’amour.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266270106
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • kadeline Posté le 4 Novembre 2020
    Amanda part vivre chez son père, au milieu de nul part, pour faire profil bas. Elle a été assignée garçon à la naissance et a terminé sa transition. Si son corps est enfin en adéquation avec son ressenti, elle a espoir de passer inaperçu jusqu’à son arrivée à la fac. Amanda est persuadée que tout ira mieux dans l’anonymat d’une grande ville. Son père n’est pas une exemple de tolérance ni d’ouverture d’esprit. Faire profil bas lui réussi plutôt bien. Elle a des amis, le garçon qui lui plait s’intéresse à elle… On suit son quotidien qui est vraiment doux au moins en apparence. Certains chapitres intercalés concernent son passé et illustrent à quel point c’était compliqué avant avec toutes les horreurs qu’elle a vécues. J’ai trouvé très intelligent d’oser montrer un quotidien très « normal » et doux pour parler d’une différence qui entraine généralement harcèlement et autres joyeusetés. Ca prend le contre-pied de ce qu’on a majoritairement. Ici on a un bel équilibre et très positif. On ne tombe pas sur un roman bisounours qui manie la langue de bois et mets les problèmes sous le tapis. Tout est dit mais en privilégiant le passé rempli d’horreurs... Amanda part vivre chez son père, au milieu de nul part, pour faire profil bas. Elle a été assignée garçon à la naissance et a terminé sa transition. Si son corps est enfin en adéquation avec son ressenti, elle a espoir de passer inaperçu jusqu’à son arrivée à la fac. Amanda est persuadée que tout ira mieux dans l’anonymat d’une grande ville. Son père n’est pas une exemple de tolérance ni d’ouverture d’esprit. Faire profil bas lui réussi plutôt bien. Elle a des amis, le garçon qui lui plait s’intéresse à elle… On suit son quotidien qui est vraiment doux au moins en apparence. Certains chapitres intercalés concernent son passé et illustrent à quel point c’était compliqué avant avec toutes les horreurs qu’elle a vécues. J’ai trouvé très intelligent d’oser montrer un quotidien très « normal » et doux pour parler d’une différence qui entraine généralement harcèlement et autres joyeusetés. Ca prend le contre-pied de ce qu’on a majoritairement. Ici on a un bel équilibre et très positif. On ne tombe pas sur un roman bisounours qui manie la langue de bois et mets les problèmes sous le tapis. Tout est dit mais en privilégiant le passé rempli d’horreurs vécues en opposition avec le présent qui est très doux où seul la hantise que ça recommence s’en mêle. C’est très agréable de lire qu’une situation n’est pas immuable, que ça ne sera pas forcément toujours l’horreur, que oui il y a possibilité d’avoir une belle vie même si on n’a pas pioché les cases « je rentre dans le moule » à la naissance. Si le présent est assez calme, attention les flashback sont dur avec du harcèlement, du déni, de la dépression, des tentatives de suicides… Le passé est très sombre et glauque tandis que le présent se passe bien et on ne peut s’empêcher de se demander s’il le restera jusqu’au bout. J’ai aimé l’idée que malgré les épreuves, il y a de l’espoir. Et puis, on a des nuances qui rendent le récit très réels. 23 h Photo de profil de kadeline_fr kadeline_fr Par exemple, les parents semblent très stéréotypés au départ mais petit à petit on voit que la réalité est bien plus complexe qu’il n’y parait. La mère semble avoir tout accepter sans soucis mais peut-être pas tant que ça en fait. A l’inverse, le père se comporte comme un c…d et pourtant il a recueilli sa fille et se bonifiera peut-être car son comportement pouvait être en parti lié au besoin d’un temps d’adaptation/d’acceptation. C’est un roman plein de nuances globalement doux et positif. Ca fait du bien ce type de choix scénaristique autour d’une thématique compliquée Il y a juste un point qui m’a un peu questionné mais comme il arrive tard je ne vais pas en parler ici. C’est une excellente lecture, lisez-le. Le niveau d’anglais est accessible et sinon penchez-vous sur la version française.
    Lire la suite
    En lire moins
  • linapcd Posté le 17 Juin 2020
    J'ai apprécié ce livre car il traite d'un sujet assez inhabituel
  • Nikouette Posté le 15 Avril 2020
    Amanda vient de changer de ville, elle a quitté sa mère pour rejoindre son père dans une ville des États-Unis plus au sud. Son départ est dû au fait qu’elle s’appelait avant Andrew et que tout le monde n’a pas vu sa transition d’un bon œil. Après un tabassage en règle elle essaye donc de refaire sa vie ailleurs et de renouer avec son père. Arrivée dans son nouveau lycée elle se fait rapidement des amies, et même un petit ami, mais elle a peur que son secret soit découvert à tout moment. Elle n’ose pas avouer la vérité par peur d’être rejetée, harcelée ou à nouveau tabassée. Quelques flashbacks nous permettent d’en savoir plus sur elle, de sa tentative de suicide avant d’oser avouer qu’il se sent fille jusqu’aux disputes de ses parents à propos d’Andrew/Amanda, avant qu’ils se séparent. Pour le père c’est dur de voir le « manque de virilité » de son fils, mais en fait on se rend compte qu’il a surtout peur pour lui qu’il ait une vie très dure, voire que ça la lui coûte. On a un bref aperçu des relations avec son père, mais le récit est surtout centré sur les... Amanda vient de changer de ville, elle a quitté sa mère pour rejoindre son père dans une ville des États-Unis plus au sud. Son départ est dû au fait qu’elle s’appelait avant Andrew et que tout le monde n’a pas vu sa transition d’un bon œil. Après un tabassage en règle elle essaye donc de refaire sa vie ailleurs et de renouer avec son père. Arrivée dans son nouveau lycée elle se fait rapidement des amies, et même un petit ami, mais elle a peur que son secret soit découvert à tout moment. Elle n’ose pas avouer la vérité par peur d’être rejetée, harcelée ou à nouveau tabassée. Quelques flashbacks nous permettent d’en savoir plus sur elle, de sa tentative de suicide avant d’oser avouer qu’il se sent fille jusqu’aux disputes de ses parents à propos d’Andrew/Amanda, avant qu’ils se séparent. Pour le père c’est dur de voir le « manque de virilité » de son fils, mais en fait on se rend compte qu’il a surtout peur pour lui qu’il ait une vie très dure, voire que ça la lui coûte. On a un bref aperçu des relations avec son père, mais le récit est surtout centré sur les rencontres qu’elle fait au lycée et notamment celle avec Grant, ainsi que leur relation. La transsexualité est surtout abordée par le biais de la peur qu’à Amanda que son secret soit révélé. On est en empathie avec le personnage, on a peur avec elle et pour elle des ravages que pourrait faire la révélation de son histoire. Une bonne façon d’un peu mieux comprendre certaines des difficultés des personnes transgenres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslecturesdeDoris Posté le 1 Mars 2020
    Coup de cœur pour cet incroyable roman lu d’une traite ! Celle dont j’ai toujours rêvé fait pour moi partie des indispensables, ces livres qu’on devrait faire lire à tout le monde, pour lutter contre les préjugés, d’autant plus quand c’est aussi bien réalisé qu’ici. Ce roman, c’est l’histoire d’Amanda, 18 ans, qui vient d’emménager chez son père après avoir été agressée dans son ancienne ville. Or Amanda cache un énorme secret : c’est une femme trans. Née Andrew, elle a terminé sa transition peu avant et tente de démarrer une nouvelle vie sans les préjugés et la haine qui l’entourait dans la ville de son enfance. Décidée à se fondre dans le décor le temps de finir le lycée, elle ne pensait pas se faire des amies rapidement, ni pire, tomber amoureuse de Grant… Mais certains secrets sont trop gros pour ne pas être dévoilés… Avec une plume fluide, Meredith Russo, elle-même transgenre, nous fait entrer dans la tête de cette jeune fille presque comme les autres. On partage le quotidien d’Amanda, son désir de « normalité », et si le récit peut paraître commun, c’est parce qu’Amanda ne souhaite rien d’autre que se fondre dans la masse et vivre ces petites... Coup de cœur pour cet incroyable roman lu d’une traite ! Celle dont j’ai toujours rêvé fait pour moi partie des indispensables, ces livres qu’on devrait faire lire à tout le monde, pour lutter contre les préjugés, d’autant plus quand c’est aussi bien réalisé qu’ici. Ce roman, c’est l’histoire d’Amanda, 18 ans, qui vient d’emménager chez son père après avoir été agressée dans son ancienne ville. Or Amanda cache un énorme secret : c’est une femme trans. Née Andrew, elle a terminé sa transition peu avant et tente de démarrer une nouvelle vie sans les préjugés et la haine qui l’entourait dans la ville de son enfance. Décidée à se fondre dans le décor le temps de finir le lycée, elle ne pensait pas se faire des amies rapidement, ni pire, tomber amoureuse de Grant… Mais certains secrets sont trop gros pour ne pas être dévoilés… Avec une plume fluide, Meredith Russo, elle-même transgenre, nous fait entrer dans la tête de cette jeune fille presque comme les autres. On partage le quotidien d’Amanda, son désir de « normalité », et si le récit peut paraître commun, c’est parce qu’Amanda ne souhaite rien d’autre que se fondre dans la masse et vivre ces petites choses comme aller en cours ou au bal, ou avoir un copain, qui n’ont rien de banal pour elle. On vit donc avec elle ses journées au lycée, ses espoirs, ses émotions, et on s’attache terriblement à elle. Evidemment, on vit ce roman avec l’angoisse que son secret soit éventé, et on tourne les pages avec impatience, entre joie, tristesse et révolte, en attendant le moment fatidique. En résumé, Celle dont j’ai toujours rêvé est une leçon de vie délivrée par une jeune fille née un an plus tôt, décidée à enfin vivre de la façon dont elle le souhaite, mais aussi un message fort envers la communauté LGBT, pour qu’enfin, un jour, cesse la haine et les préjugés inutiles. Soyez qui vous êtes !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Meliane75 Posté le 29 Février 2020
    J'ai été happée dès le début par les personnages et l'histoire, qui m'a émue, touchée et bouleversée. La lecture est fluide, le style de l'auteure ma séduite. Ce livre mérite d'être connu et lu Un seul mot à dire : magique. C'est le premier mot qui me vient à l'esprit après avoir lu ce livre. Magnifique. Magique. Pour ne pas le déflorer , je vous laisse le découvrir.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.