Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265144262
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 140 x 210 mm

Ces petits riens qui font une vie

,

Date de parution : 01/10/2020
Quand son fils lui a annoncé qu’il allait être grand-père, Jean-Paul a accusé le coup. Il n’était pas prêt, lui le cadre-sup hyperactif, à se retrouver relégué parmi les « papys » qu’on pousse à la retraite. Pas vraiment prêt non plus à affronter la tonne de non-dits qui depuis des mois... Quand son fils lui a annoncé qu’il allait être grand-père, Jean-Paul a accusé le coup. Il n’était pas prêt, lui le cadre-sup hyperactif, à se retrouver relégué parmi les « papys » qu’on pousse à la retraite. Pas vraiment prêt non plus à affronter la tonne de non-dits qui depuis des mois l’ont éloigné de sa femme Louise. Surtout, il n’était pas prêt à faire la connaissance de « l’autre » grand-père, François, éditeur agité et brouillon, toujours entre deux projets géniaux, maladroit comme c’est pas permis, avec une fâcheuse tendance à se mêler de ce qui ne le regarde pas… Les deux nouveaux grands-pères n’ont aucun point commun, si ce n’est ce petit-fils qui vient de naître. Et pourtant leur rencontre, tout comme l’irruption dans leur existence de ce bébé adorable, mais exigeant, vont leur faire peu à peu redécouvrir, au fil d’un récit sensible et hilarant, ces « petits riens » qui changent tout.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265144262
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LauraLesmotsdesautres Posté le 11 Novembre 2020
    Devenir grand-père ... Une étape dans la vie d’un homme pas si simple à franchir surtout pour un homme actif, séduisant et organisé. Quand Jean-Paul apprend la naissance de son petit fils Théo son univers bien huilé se retrouve chamboulé. Il va surtout devoir partager ce nouveau rôle avec François, le père de sa belle-fille. Un éditeur loufoque, maladroit et tête en l’air. Et pour couronner le tout, la femme de Jean-Paul, Louise, s’éloigne de lui et s’apprête à demander le divorce. Dans « Ces petits riens qui font une vie » de Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens, c’est une thématique nouvelle dans la littérature contemporaine qui est abordée. Comment accepter de devenir cet homme qu’on appelle désormais papy et plus papa ? Comment s’adapter, trouver l’attitude juste, ne pas trop en faire et en faire assez ? Comment ne pas céder à la gentille concurrence entre grands-parents ? Un livre qui fait sourire, sympathique et rythmé avec un attachement particulier pour Jean-Paul qu’on a envie de bousculer mais qui arrive à nous attendrir par ses efforts quotidiens. Petit hic cependant avec l’écriture et la fluidité du texte. J’ai souvent buté sur ma lecture avec cette sensation de lire une... Devenir grand-père ... Une étape dans la vie d’un homme pas si simple à franchir surtout pour un homme actif, séduisant et organisé. Quand Jean-Paul apprend la naissance de son petit fils Théo son univers bien huilé se retrouve chamboulé. Il va surtout devoir partager ce nouveau rôle avec François, le père de sa belle-fille. Un éditeur loufoque, maladroit et tête en l’air. Et pour couronner le tout, la femme de Jean-Paul, Louise, s’éloigne de lui et s’apprête à demander le divorce. Dans « Ces petits riens qui font une vie » de Pierre Antilogus et Jean-Louis Festjens, c’est une thématique nouvelle dans la littérature contemporaine qui est abordée. Comment accepter de devenir cet homme qu’on appelle désormais papy et plus papa ? Comment s’adapter, trouver l’attitude juste, ne pas trop en faire et en faire assez ? Comment ne pas céder à la gentille concurrence entre grands-parents ? Un livre qui fait sourire, sympathique et rythmé avec un attachement particulier pour Jean-Paul qu’on a envie de bousculer mais qui arrive à nous attendrir par ses efforts quotidiens. Petit hic cependant avec l’écriture et la fluidité du texte. J’ai souvent buté sur ma lecture avec cette sensation de lire une bande-dessinée. Une espèce d’oralité dans l’écriture qui m’a parfois empêchée d’avancer avec rythme
    Lire la suite
    En lire moins
  • jordan__ Posté le 10 Novembre 2020
    Une comédie intergénérationnelle ultra feel-good. C’est léger, très drôle par moments. Le héros, un sexagénaire qui refuse de vieillir, est sympathique et touchant. Une lecture absolument pas prise de tête qui permet de poser le cerveau.
  • louiz_bc26 Posté le 4 Novembre 2020
    Dans ce roman tendre, on voit qu'on peut continuer d'évoluer à n'importe quel âge, même si on est grand-père. Deux grands-pères font connaissance à l'hôpital, manque de chance, ils ne le savent pas mais ils sont tous les deux grands-pères du même bébé. Force de s'apprécier, ils apprennent à avoir besoin de l'autre et à cohabiter. Un roman d'apprentissage fort en émotion et riche en espoir.
  • Albertine22 Posté le 2 Novembre 2020
    Dévorés en quelques heures, ces petits riens ne feront certes pas ma vie, mais ont constitué une parenthèse extrêmement réconfortante dans cette période anxiogène. J'ai adoré suivre les mésaventures de Jean-Paul Massina, 62 ans, chef de travaux chez Batexport , craignant la vieillesse et la retraite comme s'il s'agissait respectivement de la peste bubonique et d'une période forcément ennuyeuse à attendre la grande Faucheuse. C'est dire si ce sexagénaire accueille le fait de devenir grand-père avec beaucoup de circonspection. Le "Jaguar Ombrageux", son nom de scout, préfèrerait rester feuler et montrer les griffes sur le chantier du chantier de Babyland , le couronnement de sa carrière, que ronronner devant un bébé qui ne penserait qu'à lui arracher les poils ou lui tirer sur la queue. Jean-Paul ne veut pas raccrocher, ne veut pas rejoindre Louise, sa femme, à Doëlan en Bretagne et retaper avec elle le gîte qui était supposé être leur projet commun. Au volant de son 4X4, symbole de puissance et de virilité, notre homme entend montrer qu'il en a encore sous la pédale. C'était sans compter Théo, alias le crapaud, qui va peu à peu le transformer en Papounet. Facile me direz-vous pour un bébé de voler le... Dévorés en quelques heures, ces petits riens ne feront certes pas ma vie, mais ont constitué une parenthèse extrêmement réconfortante dans cette période anxiogène. J'ai adoré suivre les mésaventures de Jean-Paul Massina, 62 ans, chef de travaux chez Batexport , craignant la vieillesse et la retraite comme s'il s'agissait respectivement de la peste bubonique et d'une période forcément ennuyeuse à attendre la grande Faucheuse. C'est dire si ce sexagénaire accueille le fait de devenir grand-père avec beaucoup de circonspection. Le "Jaguar Ombrageux", son nom de scout, préfèrerait rester feuler et montrer les griffes sur le chantier du chantier de Babyland , le couronnement de sa carrière, que ronronner devant un bébé qui ne penserait qu'à lui arracher les poils ou lui tirer sur la queue. Jean-Paul ne veut pas raccrocher, ne veut pas rejoindre Louise, sa femme, à Doëlan en Bretagne et retaper avec elle le gîte qui était supposé être leur projet commun. Au volant de son 4X4, symbole de puissance et de virilité, notre homme entend montrer qu'il en a encore sous la pédale. C'était sans compter Théo, alias le crapaud, qui va peu à peu le transformer en Papounet. Facile me direz-vous pour un bébé de voler le cœur d'un grand-père récalcitrant ! Plus improbable, la vision de la vie de notre mâle Alpha va être changée par l'irruption dans son quotidien de François, l'autre grand-père, le géniteur de la demoiselle qui a ensorcelé son fils et l'a transformé en jeune père écolo-responsable. L'amitié qui va naître entre Jean-Paul et François, éditeur aux idées farfelues et rarement couronnées de succès, rappelle les duos de cinéma comme celui de Jean-Pierre Richard et Gérard Depardieu. Les nombreuses péripéties et le style émaillé de passages très drôles font penser aussi à une comédie. J'ai beaucoup aimé partagé ce moment avec des personnages attachants, réunis par la naissance d'un petit garçon. L'ensemble est enlevé, léger sans être superficiel, interrogeant l'air de rien la façon dont notre société perçoit le travail, la vieillesse et les liens familiaux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • letilleul Posté le 1 Novembre 2020
    Un nouveau feel-good book à déguster pour se faire du bien ! Jean Paul vient de devenir grand père et ceci ne vient que se rajouter aux difficultés qu’il rencontre à assumer son âge. A la maternité’il croise l'autre grand-père. Pour le petit Theo, ils vont apprendre à se connaître car comme dirait François (l'autre grand-père) on est de la même famille, ils sont co-grands-pères ou "couffins par alliance". Les débuts de chaque chapitre sont narrés par Louise, la femme de Jean Paul qui tient une maison d'hôtes en Bretagne. La narratrice est très attachante par son style humoristique un peu à la Amélie Poulain. . Les personnages sont attachants. Ce roman est plein d'humour et de situations que chacun pourrait vivre. Les deux grands pères sont assez opposés au niveau caractère ce qui permet de bons moments pour le lecteur. Ce roman agréable et intergenerationnel est finalement très calé sur les comédies humoristiques des films français et fait passer un aussi agréable moment. #NetgalleyFrance #cespetitsriensquifont une vie
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.