Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265099371
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm

Concerto pour quatre mains

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 08/10/2015
Cinq bandits de haut vol, deux femmes d’exception, un avocat mythique et… de la musique avant toute chose.

D’un côté Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets et sa consoeur Leila Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose et sa compagne Julie Narmon, aussi discrète qu’efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle ?
EAN : 9782265099371
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 210 mm
Fleuve éditions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nameless Posté le 9 Décembre 2019
    Le prologue raconte « le casse du siècle » commis le lundi 18 février 2013, à 19h47 dans l'enceinte de l'aéroport de Zaventem par des hommes cagoulés qui s'emparent d'une importante cargaison de diamants qui passe discrètement via la compagnie Helvetic Airways d'Anvers à Genève. Ce vol audacieux n'est pas sans rappeler l'attaque du train postal Glasgow-Londres en 1963, « casse du siècle dernier », dont la préparation, l'ingéniosité, l'habileté, et l'exécution sans faille pour un butin astronomique serviraient de modèle si une école du braquage était créée. En Grande-Bretagne comme en Belgique, aucun coup de feu tiré, aucun blessé, ni a fortiori mort. De surcroît, sans violence ni haine, leur credo, les auteurs du délit apparaissent comme des gentlemen cambrioleurs, des Robin des Bois qui s'emparent de richesses inaccessibles aux pauvres, une manière de les venger par procuration peut-être ? A Zaventem, qui est le cerveau ? Jean Villemont est un avocat pénaliste renommé pour ses chapeaux, ses gants couleur beurre frais, et son talent oratoire, qui en vingt ans de carrière en a appris long sur la nature humaine, la justice et l'injustice, la vérité et le mensonge, l'hypocrisie, les coups bas, les trahisons et les fausses promesses. Il sait que même si en apparence... Le prologue raconte « le casse du siècle » commis le lundi 18 février 2013, à 19h47 dans l'enceinte de l'aéroport de Zaventem par des hommes cagoulés qui s'emparent d'une importante cargaison de diamants qui passe discrètement via la compagnie Helvetic Airways d'Anvers à Genève. Ce vol audacieux n'est pas sans rappeler l'attaque du train postal Glasgow-Londres en 1963, « casse du siècle dernier », dont la préparation, l'ingéniosité, l'habileté, et l'exécution sans faille pour un butin astronomique serviraient de modèle si une école du braquage était créée. En Grande-Bretagne comme en Belgique, aucun coup de feu tiré, aucun blessé, ni a fortiori mort. De surcroît, sans violence ni haine, leur credo, les auteurs du délit apparaissent comme des gentlemen cambrioleurs, des Robin des Bois qui s'emparent de richesses inaccessibles aux pauvres, une manière de les venger par procuration peut-être ? A Zaventem, qui est le cerveau ? Jean Villemont est un avocat pénaliste renommé pour ses chapeaux, ses gants couleur beurre frais, et son talent oratoire, qui en vingt ans de carrière en a appris long sur la nature humaine, la justice et l'injustice, la vérité et le mensonge, l'hypocrisie, les coups bas, les trahisons et les fausses promesses. Il sait que même si en apparence certaines affaires se ressemblent a priori, chacune a ses particularités, son lot de bizarreries, sa part d'imprévu. C'est à ses dépens qu'il va vérifier cette théorique évidence enseignée à ses élèves, en acceptant de défendre Akim Bachir, un petit voyou, apprenti voleur sans envergure d'un bureau de poste. Franck Jammet est un braqueur dont l'un des éléments fondateurs de sa "carrière" a été, enfant, d'être devancé par un curé qui a volé avant lui un billet de 5 000 francs dans la sébile dédiée à la quête au cours d'une messe qu'il servait comme enfant de choeur. Cet événement lui a appris que les plus fervents défenseurs de certaines valeurs sont souvent les premiers à les bafouer et qu'une préparation scrupuleuse offre le meilleur gage de succès. Enfant de choeur, Franck ne l'est pas resté longtemps mais il est cependant un truand qui a du coeur. Une fois encore dans Concerto pour quatre mains, Paul Colize met son talent au service d'une intrigue tortueuse et crédible dont le fignolage force le respect du lecteur, qui se déroule sur deux périodes, et met en scène des personnages sans lien apparent dont les lignes de vie accidentées finissent par confluer. La documentation et le style élégant sont les deux points forts de l'auteur qui a longuement échangé lors de la rédaction de son roman, avec deux de ses compatriotes, l'un braqueur de haut vol et détenu, le second, avocat, qui lui a dévoilé les subtilités de son métier. En conséquence, cette préparation minutieuse aboutit à un opus d'exception, au style tranchant dont sont éliminés tout mot ou digression inutiles, ce qui n'exclut nullement un humour teinté de bon sens et de fatalisme, et dont l'épilogue vertigineux tombe comme un couperet. Au passage, Paul Colize dresse un constat sans complaisance de l'administration pénitentiaire, « dont la lenteur désespérante est un modèle d'inefficacité bureaucratique », ou des conditions de détention parfois dégradantes, plombées par la surpopulation carcérale, la vétusté des établissements, le manque de moyens humains et financiers, en Belgique comme dans de nombreux autres pays. Plus je lis Paul Colize, plus j'apprécie les histoires belges.
    Lire la suite
    En lire moins
  • floamaru Posté le 3 Mai 2019
    Un polar très réaliste avec une excellente dynamique et une histoire de braquages qui tient vraiment la route... ( Très bonne documentation de l'auteur ) Les personnages suscitent une empathie immédiate auquel s'ajoutent des moments parfois drôles et émouvant. Par ailleurs, les femmes jouent un rôle primordial dans cette histoire folle... Bref, j'ai passé un excellent moment et j'ai totalement adhéré au Albert Spaggiari Belge!
  • klimt4 Posté le 30 Août 2018
    CONCERTO POUR QUATRE MAINS Paul Colize . Éditions France Loisirs. 471 P. Je lis souvent vos chroniques avec assiduité. Je suis particulièrement celles de Françoise Sinard , bonne conseillère et nous avons , en plus les mêmes gouts de lecture. Elle a souvent parlé de Paul Colize , auteur belge. Il y a quelques temps , je ne savais pas quel livre choisir et voilà , qu"un quatrième de couverture a attiré mon attention! Waouh ! quel roman , on tourne les pages à la vitesse TGV. Au début , l’histoire semble banale: Jean , avocat ( dont la femme vient de le quitter ) travaille dans un grand cabinet. Il vit pour son travail...Mais , voilà une nouvelle affaire qui lui tombe sous la main. Akim Bachir , qui a déjà fait quatre ans de prison, braque un bureau de poste! donc , retour à la case prison. Mais ce braquage comporte des zones d'ombres.Jean Vermont va tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité. Et là , tout un puzzle à remettre en ordre pour découvrir la vérité. Jean Vermont va même devenir un avocat véreux... - Premier livre de cet auteur que je lis. - Beaucoup de surprises. -- beaucoup de recherches de l'auteur dans le... CONCERTO POUR QUATRE MAINS Paul Colize . Éditions France Loisirs. 471 P. Je lis souvent vos chroniques avec assiduité. Je suis particulièrement celles de Françoise Sinard , bonne conseillère et nous avons , en plus les mêmes gouts de lecture. Elle a souvent parlé de Paul Colize , auteur belge. Il y a quelques temps , je ne savais pas quel livre choisir et voilà , qu"un quatrième de couverture a attiré mon attention! Waouh ! quel roman , on tourne les pages à la vitesse TGV. Au début , l’histoire semble banale: Jean , avocat ( dont la femme vient de le quitter ) travaille dans un grand cabinet. Il vit pour son travail...Mais , voilà une nouvelle affaire qui lui tombe sous la main. Akim Bachir , qui a déjà fait quatre ans de prison, braque un bureau de poste! donc , retour à la case prison. Mais ce braquage comporte des zones d'ombres.Jean Vermont va tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité. Et là , tout un puzzle à remettre en ordre pour découvrir la vérité. Jean Vermont va même devenir un avocat véreux... - Premier livre de cet auteur que je lis. - Beaucoup de surprises. -- beaucoup de recherches de l'auteur dans le monde de la justice et des prisons. - J'ai découvert la Belgique. - J'ai savouré la vie d'un truand pianiste. - Quel talent pour entremêler différentes époques et les casses plus atypiques les uns que les autres. - J'ai terminé ce livre le jour de l'anniversaire de l'auteur! - Je vous le conseille !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shan_Ze Posté le 23 Juin 2018
    Concerto pour 4 mains avec 4 personnages principaux. L'histoire du grand casse du siècle avec pas mal de mystère derrière... Paul Colize raconte en paralèlle, la vie bien remplie de Jean Villemont, avocat, qui doit représenter Akim Bachir et le passé tumultueux de Franck Jammett, grand bandit. Un roman plaisant, petit à petit : on découvre les protagonistes, les liens se font entre les différents protagonistes. Des moments creux parfois mais le lecteur reste toujours dans l'action, soucieux de connaitre comment chacun d'eux avance. J'ai aimé connaitre les lois, parfois surprenantes mais aussi cette partition jouée entre père et fils. Et la fin ! Etonnante, un peu glaçante... Agréable à lire, même si le sujet ne m'a pas passionné (sauf les passages en montagne). Je pense tout de même relire cet auteur.
  • Rennath Posté le 20 Avril 2018
    Un livre qui m'a beaucoup plu. Il oscille entre 2 périodes et entre 2 héros. Dans cette histoire plane toujours un peu de nostalgie. Les personnages sont attachants, l'histoire est prenante.

les contenus multimédias

Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.