Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782259307161
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm
Contes philosophiques du monde entier
Collection : L'Abeille Plon
Date de parution : 26/08/2021
Éditeurs :
Plon

Contes philosophiques du monde entier

Collection : L'Abeille Plon
Date de parution : 26/08/2021
Ces contes philosophiques anonymes viennent du monde entier. Ils sont zen ou soufis, chinois, juifs, indiens, persans ou africains, européens aussi, américains, contemporains.
Ils sont souvent drôles, ou bien graves, ou même les deux à la fois. Ils sont parfois ambigus, et même inquiétants. Ils nous ressemblent.
Ces contes, qui traversent le temps, se...
Ils sont souvent drôles, ou bien graves, ou même les deux à la fois. Ils sont parfois ambigus, et même inquiétants. Ils nous ressemblent.
Ces contes, qui traversent le temps, se rapportent à toutes les questions qui, un jour ou l’autre, nous ont agités. Et ils nous disent ce que seule...
Ils sont souvent drôles, ou bien graves, ou même les deux à la fois. Ils sont parfois ambigus, et même inquiétants. Ils nous ressemblent.
Ces contes, qui traversent le temps, se rapportent à toutes les questions qui, un jour ou l’autre, nous ont agités. Et ils nous disent ce que seule la fiction, ce que seules les histoires peuvent dire.

Jean-Claude Carrière les a écrits et ordonnés comme s’il s’agissait d’un manuel de philosophie, la philosophie par les contes, un manuel où le chemin vers la sagesse serait hasardeux et plaisant, uniquement constitué des meilleures histoires du monde, qui forment une guirlande de voix que rien, jamais, n’a pu faire taire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259307161
Code sériel : 99999
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Felina Posté le 30 Décembre 2021
    Cet ouvrage porte le titre de « Contes philosophiques du monde entier », mais il n'est autre que le second tome de « Le cercle des menteurs ». J'ai toujours adoré les contes, merveilleux (passionnément), horrifiques (pas vraiment), philosophiques (particulièrement) peu importe. Ce sont comme une multitude de petits bonbons que le lecteur déguste avec plaisir. Je les ai découvert un à un et apprécié plus ou moins. Parfois courts comme une anecdote ou une blague Carambar, parfois un peu plus long, c'est une vraie immersion dans l'art de conter des histoires. Ce recueil est une quête de plusieurs années, faite par l'auteur. Jean-Claude Carrière fut pendant cette période à l'aguet de la moindre histoire, du moindre conte qu'il entendait ou lisait, ayant une place dans cet inventaire de contes du monde entier. C'est un livre que le lecteur peut feuilleter, lire et reposer à son gré, sans contrainte et certain de lire une bonne histoire. Les contes sont organisés selon des thématiques aux titres comme des devises ou des dictons : « Le monde est ce qu'il est », « Le monde n'est pas ce qu'il est » , « Si tout n'est peut-être que songe, alors... Cet ouvrage porte le titre de « Contes philosophiques du monde entier », mais il n'est autre que le second tome de « Le cercle des menteurs ». J'ai toujours adoré les contes, merveilleux (passionnément), horrifiques (pas vraiment), philosophiques (particulièrement) peu importe. Ce sont comme une multitude de petits bonbons que le lecteur déguste avec plaisir. Je les ai découvert un à un et apprécié plus ou moins. Parfois courts comme une anecdote ou une blague Carambar, parfois un peu plus long, c'est une vraie immersion dans l'art de conter des histoires. Ce recueil est une quête de plusieurs années, faite par l'auteur. Jean-Claude Carrière fut pendant cette période à l'aguet de la moindre histoire, du moindre conte qu'il entendait ou lisait, ayant une place dans cet inventaire de contes du monde entier. C'est un livre que le lecteur peut feuilleter, lire et reposer à son gré, sans contrainte et certain de lire une bonne histoire. Les contes sont organisés selon des thématiques aux titres comme des devises ou des dictons : « Le monde est ce qu'il est », « Le monde n'est pas ce qu'il est » , « Si tout n'est peut-être que songe, alors qui est le dormeur ? » , ou encore « Un bon maître peut être utile (ou inutile) », et aussi « L'intelligence est une arme précieuse car elle s'arrête au mystère » , etc. Parmi ces courtes historiettes et ces petites anecdotes, le lecteur aura le plaisir de retrouver - ou de découvrir s'il ne le connaît pas encore - Nasreddin Hodja. Ce personnage de «raci-rusé» comme le surnomme si bien l'auteur, est souvent le centre de petits contes avec une pointe sarcastique. Les chutes sont toujours appréciables et souvent piquantes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • axelreaute Posté le 26 Janvier 2019
    Pas de héros ni d’intrigue pourtant pour ce pavé qui compile des centaines de contes philosophiques issus de multiples cultures différentes et regroupés dans des chapitres aux titres aussi poétiques que « Le pouvoir est fragile, donc inquiet, donc hésitant, donc incohérent, donc contesté, donc fragile ». Romancier, scénariste, auteur de théâtre, parolier, metteur en scène et acteur, Jean-Claude Carrière aime à se définir comme un « conteur et a donc réuni une pléthore de fables dans Le Cercle des Menteurs. La plupart des jolies histoires compilées dans ce recueil ne durent que quelques pages, parfois quelques lignes, et laissent la part belle à l’imagination et à la réflexion. On trouve dans Le Cercle des Menteurs des histoires humoristiques, de doux dingues et de vieux sages. Il est probable que vous connaissiez déjà celle de cet homme, habitant, disons, en Turquie, qui effectue chaque matin un rituel complexe dans son jardin. Intrigué, son voisin vient un jour lui demander la raison de ce comportement, et l’homme lui répond que c’est pour éloigner les tigres. « Mais il n’y a pas de tigres en Turquie ! » S’étonne le voisin. « Oui, tu vois, ça fonctionne » . Logique absurde... Pas de héros ni d’intrigue pourtant pour ce pavé qui compile des centaines de contes philosophiques issus de multiples cultures différentes et regroupés dans des chapitres aux titres aussi poétiques que « Le pouvoir est fragile, donc inquiet, donc hésitant, donc incohérent, donc contesté, donc fragile ». Romancier, scénariste, auteur de théâtre, parolier, metteur en scène et acteur, Jean-Claude Carrière aime à se définir comme un « conteur et a donc réuni une pléthore de fables dans Le Cercle des Menteurs. La plupart des jolies histoires compilées dans ce recueil ne durent que quelques pages, parfois quelques lignes, et laissent la part belle à l’imagination et à la réflexion. On trouve dans Le Cercle des Menteurs des histoires humoristiques, de doux dingues et de vieux sages. Il est probable que vous connaissiez déjà celle de cet homme, habitant, disons, en Turquie, qui effectue chaque matin un rituel complexe dans son jardin. Intrigué, son voisin vient un jour lui demander la raison de ce comportement, et l’homme lui répond que c’est pour éloigner les tigres. « Mais il n’y a pas de tigres en Turquie ! » S’étonne le voisin. « Oui, tu vois, ça fonctionne » . Logique absurde et imparable que goûte particulièrement Jean-Claude Carrière, fasciné par la nature humaine et ses mille subtilités.
    Lire la suite
    En lire moins
  • etienneroyet Posté le 1 Janvier 2013
    Des contes du monde entier soit un aperçu de la sagesse populaire mondiale.
  • aaahhh Posté le 2 Mai 2012
    Digne suite du premier tome, on retrouve dans ce "Cercle des menteurs" tout l'humour et toute la sagesse des contes philosophiques du monde entier, assemblés et contés avec talent par Jean-Claude Carrière. C'est avec grand plaisir que j'ai notamment retrouvé ce cher Nasreddine Hodja et ses aventures aussi spirituelles que loufoques. Bien sûr, comme dans tout recueil, les morceaux sont inégaux et si on en adore certains, on se passerait bien de certains autres, mais l'ensemble a du gout et du panache! A lire et à relire!
  • MoodIndigo Posté le 17 Juin 2011
    Pour ses "Contes philosophiques du monde entier". J. C. Carrière a recueilli le résultat de plus de 10 années de lectures et d'écoute. Toutes ces histoires ont en commun l'anonymat de leurs auteurs, l'étrangeté naturelle de leur contenu, et une profondeur "qui n'y paraît point." "Parfois, dans ce qui est raconté, il est difficile de démêler ce qui est vrai et ce qui a été inventé. Le réel et l'imginaire, depuis longtemps, s'amusent à se séduire, à s'unir, à se bouder et à se fuir. "L'imagination est la reine du vrai" a dit beaudelaire. Le contraire est tout aussi vrai, le vrai donne naissance à l'imaginé. C'est quand le vrai et le faux sont indémélables que le conteur touche à l'universel.
Inscrivez-vous à la newsletter Plon
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…