Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092592809
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Court toujours - Aux ordres du coeur - Roman ado avec audio inclus

Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/09/2020
Court toujours, une collection de romans courts à lire ou à écouter en moins d’une heure.
La vérité n’a aucune importance. C’est maman qui choisit ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. J’irai où ma mère ira. Peu importe ce que nous verrons, ce que nous vivrons. Elle aura toujours raison.

La mère de Johanne est malade. La jeune fille de 17 ans fait...
La vérité n’a aucune importance. C’est maman qui choisit ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. J’irai où ma mère ira. Peu importe ce que nous verrons, ce que nous vivrons. Elle aura toujours raison.

La mère de Johanne est malade. La jeune fille de 17 ans fait le projet insensé d’entreprendre avec elle un dernier voyage à Londres, sur les traces de son passé, de tenter de reconstruire son monde perdu, quitte à sombrer dans la folie, elle aussi…

Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live.

Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092592809
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Vermeer Posté le 14 Octobre 2021
    Court toujours, collection d'histoires très courtes ce qui n'empêche pas d'aborder des thèmes graves. Johanne accompagne sa mère qui perd peu à peu la raison et la mémoire sur les traces de sa jeunesse londonienne. Mais Johanne a dix-sept ans, son père est en désaccord avec sa démarche qui comporte, il est vrai, des risques pour sa propre santé mentale. Ne risque-t-elle pas de perdre elle aussi le sens de la réalité ? Accompagner et aider un malade consiste-t-il à entrer dans son jeu ?
  • LoupAlunettes Posté le 10 Juin 2021
    : Dès le début, nous sommes pris par les sentiments. Nous comprenons en une page ce qu'il se passe d'important. Nous sommes dans un train et le narrateur tentera d'apaiser sa mère qui semblera désorientée. Elle n'a plus la notion du temps et se trouvera facilement désorientée sur un changement de consignes, perdue sur des détails qu'elle ne peut vérifier. Nous comprendrons rapidement que ça n'est facile ni pour l'un ni pour l'autre. Imaginez, jeunes lecteurs ados, votre parents réduit et résigné à votre charge, vous, son enfant. Sa boussole ne montrera plus le nord. Et c'est l'enfant qui devra se montrer fort et protecteur. Nous aurons le temps de le découvrir, cette maman fit les belles heures du grand écran, c'était une actrice et son époux, le père du narrateur, celui que l'on ne voit pas ici avec ce duo maladroit, était son réalisateur. Est-il au travail à ce moment? Vont-ils le rejoindre? Cette mère est encore assez présente, si l'on peut juger cela ainsi, toujours disponible pour son public et nous sourions en lisant. Elle sait encore un peu qui elle était pendant longtemps et sait jouer de son charme. Saura t-elle en revanche qui elle est aujourd'hui? L'idée du récit est vraiment émouvante.... : Dès le début, nous sommes pris par les sentiments. Nous comprenons en une page ce qu'il se passe d'important. Nous sommes dans un train et le narrateur tentera d'apaiser sa mère qui semblera désorientée. Elle n'a plus la notion du temps et se trouvera facilement désorientée sur un changement de consignes, perdue sur des détails qu'elle ne peut vérifier. Nous comprendrons rapidement que ça n'est facile ni pour l'un ni pour l'autre. Imaginez, jeunes lecteurs ados, votre parents réduit et résigné à votre charge, vous, son enfant. Sa boussole ne montrera plus le nord. Et c'est l'enfant qui devra se montrer fort et protecteur. Nous aurons le temps de le découvrir, cette maman fit les belles heures du grand écran, c'était une actrice et son époux, le père du narrateur, celui que l'on ne voit pas ici avec ce duo maladroit, était son réalisateur. Est-il au travail à ce moment? Vont-ils le rejoindre? Cette mère est encore assez présente, si l'on peut juger cela ainsi, toujours disponible pour son public et nous sourions en lisant. Elle sait encore un peu qui elle était pendant longtemps et sait jouer de son charme. Saura t-elle en revanche qui elle est aujourd'hui? L'idée du récit est vraiment émouvante. On s'en rendra compte, le jeune "narrateur", 17 ans, se donnera la mission d'accomplir comme une "dernière" volonté consciente de sa mère, avant que sa mémoire ne la détache de sa famille une bonne fois pour toute. Nous serons dans le souvenir. La mère et l'enfant partageront cela ensemble, sans l'accord du père, bien entendu, puisque notre "héros" est mineur. Nous vivrons ce drôle de séjour jour par jour, pour chacun un chapitre accordé. Nous n'en dirons pas d'avantage pour ne pas gâcher. L'auteur Fabrice Colin est habile, nous ne nous douterions pas que le narrateur est en définitive une narratrice, nous y viendrons doucement, ce qui permettra d'ailleurs de capter un plus large public, filles et garçons pourront se retrouver dans cette situation critique plus que s'identifier à un personnage. La jeune fille sera aussi attachante que le personnage de la mère qui s'imagine encore à peu près à son âge et les rôles s'inverseront, l'adolescente se soumettra aux " ordres du coeur", évitant de contrarier sa mère afin d'aller au bout du dernier voyage ( peut-être). Ceci ce confirme, la collection " Court toujours" est vraiment de qualité et absolument à découvrir dans son ensemble. C'est court, intense, crédible dans ses situations émotives d'ados et bien vu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LudivineBon Posté le 27 Mars 2021
    Johanne, jeune fille de 17 ans, a pris, depuis quelques années et en désaccord avec son père, la décision de s'occuper de sa mère, malade, souffrant d'une perte progressive de mémoire. C'est très compliqué mais Johanne s'accroche à l'idée que ça aidera sa mère à mieux vivre sa fin de vie. La fin est inéluctable, chacune d'elle le sait, mais la fille ne peut se faire à l'idée de laisser sa mère traverser cette épreuve seule. C'est ainsi qu'elles partent toutes les deux à Londres dans l'ancienne maison de Nelly, la mère de Johanne, et de John son ex-mari (mort au demeurant) qu'elle croit toujours être son mari. Elles sont accueillies par Sapienza qui occupe leur ancienne maison et qui a accepté de les recevoir sans mots dire. Nelly recouvre un peu cette mémoire perdue mais elle continue toutefois d'avoir des moments d'absence et d'incohérence. Ces moments confortent malheureusement Johanne dans l'idée qu'elle devient peu à peu la mère de sa mère et que cette responsabilité est peut-être trop importante pour une jeune fille. Jusqu'au jour où elle perd la trace de sa mère... Comment prendre soin de nos aînés ? Les accompagnés dans leurs mondes ? Les laisser diverger... Johanne, jeune fille de 17 ans, a pris, depuis quelques années et en désaccord avec son père, la décision de s'occuper de sa mère, malade, souffrant d'une perte progressive de mémoire. C'est très compliqué mais Johanne s'accroche à l'idée que ça aidera sa mère à mieux vivre sa fin de vie. La fin est inéluctable, chacune d'elle le sait, mais la fille ne peut se faire à l'idée de laisser sa mère traverser cette épreuve seule. C'est ainsi qu'elles partent toutes les deux à Londres dans l'ancienne maison de Nelly, la mère de Johanne, et de John son ex-mari (mort au demeurant) qu'elle croit toujours être son mari. Elles sont accueillies par Sapienza qui occupe leur ancienne maison et qui a accepté de les recevoir sans mots dire. Nelly recouvre un peu cette mémoire perdue mais elle continue toutefois d'avoir des moments d'absence et d'incohérence. Ces moments confortent malheureusement Johanne dans l'idée qu'elle devient peu à peu la mère de sa mère et que cette responsabilité est peut-être trop importante pour une jeune fille. Jusqu'au jour où elle perd la trace de sa mère... Comment prendre soin de nos aînés ? Les accompagnés dans leurs mondes ? Les laisser diverger dans une vision parallèle de la réalité ? Que faire ? Beaucoup de Johanne ont malheureusement dû prendre des décisions similaires lorsqu'une mère, un père ou un proche a peu à peu perdu ses facultés et ses souvenirs. L'auteur a pris le point de vue de l'accompagnant le plus proche et c'est une réussite. C'est dur pour le lecteur, c'est dur pour Johanne. Une écriture tout en subtilité pour ce roman prenant qui fera réfléchir nos ados sur la fin de vie et ses possibles répercussions sur leur propre avenir. Une belle leçon de vie et d'amour.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mesecritsdunjour Posté le 23 Février 2021
    Johanne offre à sa maman un passé qui lui échappe. À Londres, elle espère l’aider à retrouver la mémoire avant que l’Alzheimer ne la fasse sombrer définitivement. « Elle plisse le front. Chaque nuit, un monstre aux longues griffes grises et molles s’introduit dans la forteresse de son esprit et repart avec on ne sait quoi sous le bras. Bientôt, la forteresse sera vide. Que restera-t-il alors de ma mère ? » Un court récit qui m’a fait verser la larme. La maladie d’Alzheimer nous fait oublier qui l’on est et cette gamine tente le tout pour le tout, même si personne n’y croit, pour que sa maman revive ses plus beaux souvenirs. C’est beau et doux à lire. Une belle déclaration d’amour. http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2021/02/23/38831811.html
  • EsseG71 Posté le 31 Janvier 2021
    Pour lui redonner l'illusion de la jeunesse et d'une vie normale,Johanne emmène sa mère à Londres sur les traces de son passé. Ancienne actrice, celle-ci perd la mémoire jusqu'à ne plus reconnaître son entourage. Un roman sur l'amour d'une fille pour sa mère, jusqu'à accepter l'inéluctable, jusqu'à accepter de ne plus voir l'amour en retour dans les yeux de l'autre. Je suis restée un peu frustrée de la fin.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés