Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092594254
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Court Toujours - Les potos d'abord - Roman ado avec audio inclus

Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/09/2020
Court toujours, une collection de romans courts à lire ou à écouter en moins d’une heure.
Lequel de nous deux a eu l’idée ? On se l’est demandé, après. Lequel de nous deux a proposé à l’autre en premier ce plan foireux qui n’était pas sensé en être un . Sur le papier, c’était même une idée brillante. Le genre de truc que tu imagines en... Lequel de nous deux a eu l’idée ? On se l’est demandé, après. Lequel de nous deux a proposé à l’autre en premier ce plan foireux qui n’était pas sensé en être un . Sur le papier, c’était même une idée brillante. Le genre de truc que tu imagines en te disant, on va être si bien là-bas, calés sur la plage, à regarder le soleil plonger dans la mer, à se boire des bières à la cool, les doigts de pieds en éventail, une brise légère frôlant nos cheveux, les yeux perdus sur l’horizon limpide. Parfaitement heureux. Seuls. Rien que nous deux. Et les coquillages. Entre potos.

Nathan et son meilleur ami Ihmed partent en vacances sans leurs parents pour la première fois. Mais cette soudaine indépendance va mettre à mal leur amitié de toujours…

Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live.
Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092594254
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • PetiteNoisette Posté le 7 Août 2021
    Voici un nouveau titre de la collection Court toujours que j’avais déjà présentée il y a quelques temps. Celui-ci, je l’ai eu gratuitement pour l’achat d’un autre titre. Le récit s’ouvre sur Nathan en vacances en Italie avec ses parents. Ils râlent tout le temps, ne s’intéresse à rien. Lui, ce qu’il voudrait c’est partir en vacances avec son meilleur copain. Un peu de mauvaise foi, il avoue qu’un jour peut-être, il apprécierait surement toutes les beautés de l’Italie, Venise, le Vatican, la tour de Pise… Mais cette année, il en a juste marre des vacances en famille. Alors à force de harceler ses parents à ce sujet, l’année d’après ils acceptent qu’il partent avec Ihmed. Après leur bac de français, Nathan a réservé un camping au bord de la mer, « Plaisirs de la mer » qu’il s’appelle. Les voilà partis, tous les deux, en BlaBlaCar. La semaine s’annonce géniale : la plage, la fête, rencontrer d’autres ados, des filles bien sûr ! Mais le début des vacances à un goût amer : le camping est à 3km de la plage, toutes les sorties sont payantes, les pâtes réchauffées ne sont pas bonnes… Bref, de déceptions en désillusions, Nathan et Ihmed, pourtant... Voici un nouveau titre de la collection Court toujours que j’avais déjà présentée il y a quelques temps. Celui-ci, je l’ai eu gratuitement pour l’achat d’un autre titre. Le récit s’ouvre sur Nathan en vacances en Italie avec ses parents. Ils râlent tout le temps, ne s’intéresse à rien. Lui, ce qu’il voudrait c’est partir en vacances avec son meilleur copain. Un peu de mauvaise foi, il avoue qu’un jour peut-être, il apprécierait surement toutes les beautés de l’Italie, Venise, le Vatican, la tour de Pise… Mais cette année, il en a juste marre des vacances en famille. Alors à force de harceler ses parents à ce sujet, l’année d’après ils acceptent qu’il partent avec Ihmed. Après leur bac de français, Nathan a réservé un camping au bord de la mer, « Plaisirs de la mer » qu’il s’appelle. Les voilà partis, tous les deux, en BlaBlaCar. La semaine s’annonce géniale : la plage, la fête, rencontrer d’autres ados, des filles bien sûr ! Mais le début des vacances à un goût amer : le camping est à 3km de la plage, toutes les sorties sont payantes, les pâtes réchauffées ne sont pas bonnes… Bref, de déceptions en désillusions, Nathan et Ihmed, pourtant meilleurs amis, commencent à s’éloigner l’un de l’autre. Petit-à-petit, les tensions augmentent et leurs différences, qui jusqu’à présent n’étaient pas importantes, semblent énormes, comme si ils ne pouvaient absolument plus être amis. Voici un petit roman que j’ai beaucoup apprécié. Vite lu, il ne part pas dans tous les sens, le thème de l’amitié est vraiment central. Probablement qu’un certain nombre de lecteurs adolescents s’y retrouveront !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning Posté le 21 Mai 2021
    Il s'agit de mon cinquième "Court Toujours" aux éditions Nathan ( je suis en train de faire un marathon de la collection) et pour le moment, je dois dire que j'aime bien cette petite série de courtes nouvelles pour ado. Je pense que non seulement elles ont le mérite d'être distrayantes pour le peu de pages qu'ils ont chacun, mais je pense aussi aux lecteurs qui passent en librairie qui souhaitent renouer avec la lecture, aux étudiants qui veulent un truc léger à lire entre deux cours ou même les étudiants allophones et anglophones qui ont besoin d'un truc sympa à lire pour leur cours de français. Celui-ci est l'un de ceux que j'ai préféré. Il s'agit des premières "premières vacances" entre amis ( sans les parents) de deux adolescents, Ihmed et Nathan. Deux ados de 16 ans qui parent pour la plage et qui se retrouvent dans un camping entre une famille turbulente et un couple de retraités qui écoutent de vieux artistes à la radio, dans une tente dont on sent le sol rocailleux, à manger des pâtes et des brioches usinées, à se retrouver sur des plages soient bondés soient...singulières. Bref, à vivre une aventure! Mais au... Il s'agit de mon cinquième "Court Toujours" aux éditions Nathan ( je suis en train de faire un marathon de la collection) et pour le moment, je dois dire que j'aime bien cette petite série de courtes nouvelles pour ado. Je pense que non seulement elles ont le mérite d'être distrayantes pour le peu de pages qu'ils ont chacun, mais je pense aussi aux lecteurs qui passent en librairie qui souhaitent renouer avec la lecture, aux étudiants qui veulent un truc léger à lire entre deux cours ou même les étudiants allophones et anglophones qui ont besoin d'un truc sympa à lire pour leur cours de français. Celui-ci est l'un de ceux que j'ai préféré. Il s'agit des premières "premières vacances" entre amis ( sans les parents) de deux adolescents, Ihmed et Nathan. Deux ados de 16 ans qui parent pour la plage et qui se retrouvent dans un camping entre une famille turbulente et un couple de retraités qui écoutent de vieux artistes à la radio, dans une tente dont on sent le sol rocailleux, à manger des pâtes et des brioches usinées, à se retrouver sur des plages soient bondés soient...singulières. Bref, à vivre une aventure! Mais au détours, c'est aussi l'occasion de faire face à une situation qui pourrait mettre à mal leur fraternité vieille de dix ans, à savoir la discrimination raciale. Une histoire qui fait s’interroger sur nos perceptions en amitié , sur les non-dits, l'envie et la communication, saine ou non. Un petit roman qui plonge plutôt creux, mais c'est ce qui fait sa pertinence et son attrait. Une courte histoire d'amitié entre gars, de vacances passablement peu séduisante et de réalité sociale déplaisante, mais bien réelle et d'émancipation. Pour un lectorat du second cycle secondaire 15ans+ ( quoique je pense que même les ados de 13 ans peuvent le lire, il n'y a pas de scènes sexuellement explicites, pas de violence outrancière et à peine un juron ou deux). Comme tous les membres de la fratrie Court Toujours, vous aurez à l'achat du livre la version numérique et audio pour un total de trois versions. P.S : Pour les québecois ou ceux qui n'emploie pas ce mot: "Poto" fait référence au mot "pote", dans le sens "amis", l'équivalent du terme "Mon bro" ou "chum" ( de gars).
    Lire la suite
    En lire moins
  • zazimuth Posté le 1 Avril 2021
    Nathan et Ihmed sont les meilleurs amis depuis l'enfance. Ils partent pour la première fois en vacances seuls au bord de la mer sans les parents. Un malaise s'installe insidieusement dont Nathan n'arrive pas à identifier l'origine. Leur amitié survivra-t-elle à cet été ? L'idée est intéressante mais sans doute un peu diluée dans les aventures camping d'adolescents. Néanmoins c'est une manière intéressante d'aborder ce point : comment comprendre ce que vit une personne discriminée lorsqu'on ne conçoit pas soi-même la discrimination (et qu'on en est épargné).
  • LudivineBon Posté le 9 Mars 2021
    Nathan est soulagé, après des dernières vacances passées avec ses parents à Venise, il a réussi à les convaincre de partir seul avec son meilleur ami, son frère de toujours, Ihmed. Travailler au corps ses parents n'est pas chose facile, surtout pour ce type de projet, mais ils ont finalement accepté de le laisser partir, d'autant qu'Ihmed est intelligent et raisonnable et saura canaliser les envies de Nathan. Après une réservation presque à l'aveugle, les deux ados se retrouvent dans un camping à 3 kilomètres de la mer... Les vacances commencent bien et elles sont loin d'être finies. Voici les deux compères entraînés dans des déboires qui ne vont faire que s'aggraver. Envoyés vers une plage naturiste, dans un karaoké avec Céline Dion, dans une boîte de nuit où ils se font vider. Bref, ça n'est pas la joie pour eux. Enfin, surtout pour le jeune Ihmed qui comprend vite, bien plus vite que Nathan, que leurs déboires sont surtout causés par ses propres origines. Le videur lui refuse l'entrée de la boîte à lui, pas à son ami, au karaoké on lui refuse la place mais pas à Nathan... Il se sent rejeté et son copain, son frère, ne s'en aperçoit... Nathan est soulagé, après des dernières vacances passées avec ses parents à Venise, il a réussi à les convaincre de partir seul avec son meilleur ami, son frère de toujours, Ihmed. Travailler au corps ses parents n'est pas chose facile, surtout pour ce type de projet, mais ils ont finalement accepté de le laisser partir, d'autant qu'Ihmed est intelligent et raisonnable et saura canaliser les envies de Nathan. Après une réservation presque à l'aveugle, les deux ados se retrouvent dans un camping à 3 kilomètres de la mer... Les vacances commencent bien et elles sont loin d'être finies. Voici les deux compères entraînés dans des déboires qui ne vont faire que s'aggraver. Envoyés vers une plage naturiste, dans un karaoké avec Céline Dion, dans une boîte de nuit où ils se font vider. Bref, ça n'est pas la joie pour eux. Enfin, surtout pour le jeune Ihmed qui comprend vite, bien plus vite que Nathan, que leurs déboires sont surtout causés par ses propres origines. Le videur lui refuse l'entrée de la boîte à lui, pas à son ami, au karaoké on lui refuse la place mais pas à Nathan... Il se sent rejeté et son copain, son frère, ne s'en aperçoit pas... Ça fait mal et ça fera encore plus mal lorsque les deux amis vont s'expliquer. Entre l'incompréhension de l'un et l'aveuglement de l'autre, les deux compères vont finalement découvrir ce qu'est vraiment l'amitié dans des situations qui ont sans aucun doute déjà touchées bon nombre de nos ados. Une écriture fraîche pour le sujet a priori simple des vacances, mais qui se transforme finalement en réflexion sur l'amitié et les inégalités que peuvent subir nos ados. Les vacances sont souvent l'occasion de sorties entre amis qui majoritairement se passent bien, sauf quand le sort s'acharne sur l'un d'eux. Ce roman met en relief la solidité de l'amitié entre potes dans les moments les plus injustes et les plus durs à accepter. C'est sans pathos, très juste et bien écrit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • EsseG71 Posté le 31 Janvier 2021
    L'été des 15 ans ! Celui des premières vacances entre potes, sans les parents. Celui aussi qui fait mûrir, parce que de déconvenues en révélations, ces quelques jours de vacances vont changer Nathan et Ihmed. Leur amitié survivra-t-elle ? Plus qu'une histoire d'amitié, c'est sur la différence sociale et le racisme que l'autrice met le doigt. Ce que Nathan ne voit pas parce que lui ne fait aucune différence. Mais ce n'est pas parce qu'il ne le voit pas que cela n'existe pas. Et Ihmed va l'obliger à ouvrir les yeux. Attention, ça pourrait faire mal ! J'aime beaucoup ce format de texte, qui va nous permettre d'amener les récalcitrant·es à la lecture, à une lecture qui peut susciter le débat. En plus des personnages principaux masculins, c'est important pour nos élèves, qui ont encore besoin de se comparer, ou de s'identifier. Hâte d'avoir leurs retours !
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés