Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092490228
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Court toujours - Tu reverras ton frère - Roman ado avec audio inclus

Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/06/2021
Court toujours, une collection de romans courts à lire ou à écouter en moins d’une heure.
Résumé : Billie tremble comme une feuille. Ses paupières palpitent, dessus et dessous.
C’est lui. Presque sûr.
Lui sous ce bonnet de skateur vert, une tête de plus que tout le monde. 
Billie court dans la rue. Elle bouscule les passants, trébuche, ne s’arrête pas. Elle veut absolument rattraper ce garçon au bonnet...
Résumé : Billie tremble comme une feuille. Ses paupières palpitent, dessus et dessous.
C’est lui. Presque sûr.
Lui sous ce bonnet de skateur vert, une tête de plus que tout le monde. 
Billie court dans la rue. Elle bouscule les passants, trébuche, ne s’arrête pas. Elle veut absolument rattraper ce garçon au bonnet vert. Il est devant elle. Mais il monte dans le tram, qui ferme ses portes et s’éloigne. Alors, au bord des larmes, elle appelle sa sœur. Quand Ava décroche, Billie prononce juste ces mots : « Je crois que j’ai retrouvé Jules ».

Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092490228
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesPapotisdeSophie Posté le 13 Octobre 2021
    Il y a 10 ans, le frère d'Ava et Billie disparait, kidnappé par sa mère. 10 longues années de recherche, de pleurs et de vide. Un jour Ava croit le reconnaitre, est-ce lui ? Une histoire sur le deuil, le mal être, le déchirement que peuvent vivre certaines familles. Un texte fort sur la famille et les liens d'une fratrie.
  • PetiteNoisette Posté le 5 Septembre 2021
    Un nouveau titre de cette récente collection, j'avoue que lorsque je passe en librairie ils me tentent beaucoup avec leurs couleurs acidulées et le peu de pages, gage d'une lecture très rapide, je craque donc souvent ! Cette fois-ci je n'ai pas hésité longtemps car j'aime beaucoup la plume de Séverine Vidal et j'avais envie d'en lire plus sur ce frère intrigant du titre. Billie et Ava sont deux sœurs, jeunes adultes. Elles cohabitent à Bordeaux, l'une travaillant dans un restaurant, l'autre poursuivant ses études. Au fil du récit (enfin rapidement quand même puisqu'il n'y a que 58 pages) on découvre qu'un traumatisme les hante. Leurs parents sont séparés, leur père a refait sa vie. Elles ont un petit demi-frère, Jules, qu'elles voient le week-end lorsqu'elles se rendent chez leur père. Et qu'elles appellent chaque soir, car tous les trois s'adorent. Mais le couple du père bat de l'aile, et du jour au lendemain Jules et sa mère disparaissent, sans laisser de trace. "Enlèvement parental, soustraction de mineur, défaut de notification, délit de non-présentation d'enfant, Interpol." Autant de nouveaux mots que Billie et Ava sont obligées d'apprendre. Et malgré leurs recherches, Jules reste introuvable. Billie et Ava doivent reconstruire leur vie, faire... Un nouveau titre de cette récente collection, j'avoue que lorsque je passe en librairie ils me tentent beaucoup avec leurs couleurs acidulées et le peu de pages, gage d'une lecture très rapide, je craque donc souvent ! Cette fois-ci je n'ai pas hésité longtemps car j'aime beaucoup la plume de Séverine Vidal et j'avais envie d'en lire plus sur ce frère intrigant du titre. Billie et Ava sont deux sœurs, jeunes adultes. Elles cohabitent à Bordeaux, l'une travaillant dans un restaurant, l'autre poursuivant ses études. Au fil du récit (enfin rapidement quand même puisqu'il n'y a que 58 pages) on découvre qu'un traumatisme les hante. Leurs parents sont séparés, leur père a refait sa vie. Elles ont un petit demi-frère, Jules, qu'elles voient le week-end lorsqu'elles se rendent chez leur père. Et qu'elles appellent chaque soir, car tous les trois s'adorent. Mais le couple du père bat de l'aile, et du jour au lendemain Jules et sa mère disparaissent, sans laisser de trace. "Enlèvement parental, soustraction de mineur, défaut de notification, délit de non-présentation d'enfant, Interpol." Autant de nouveaux mots que Billie et Ava sont obligées d'apprendre. Et malgré leurs recherches, Jules reste introuvable. Billie et Ava doivent reconstruire leur vie, faire leur deuil de ce frère tant aimé. Mais également de leur père, qui s'enfonce dans les recherches, mais également dans la solitude et l'alcool. Et puis un jour, 10 ans plus tard, Billie en est sure, elle a aperçu Jules, près du tram ! Un petit récit bouleversant, sur un thème peu présent en littérature jeunesse/ado (je crois bien que c'est la première fois que je lis à ce sujet). J'ai beaucoup aimé l'alternance des chapitres en 2021 et de ceux en 2011 qui permettent à l'intrigue d'évoluer sur deux chemins en parallèle. J'ai aimé toutes les références contemporaines qu'on trouve dans ce roman, que ce soit les références musicales, mais également les collages féministes ou encore le masque qui doit être porté dans la rue. Ce dernier point en fait un roman très actuel, même s'il n'est nul part question du covid. C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, même si pour le coup j'aurais apprécié passer plus de temps avec Billie et Ava.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning Posté le 30 Août 2021
    Membre de la fratrie "Court Toujours" des éditions Nathan, ce petit livre nous propose cette fois l'histoire d'une fratrie séparée dans des circonstances criminelles, soit un enlèvement d'enfant. Billie et Ava sont folles de leur petit demi-frère, Jules, alias "Tigrou", qui a environ 5 ans. Alternant leur passé et dix ans plus tard, on apprend que Jules a été enlevé par sa mère, qui a quitté le pays, avec l'intention de disparaitre. Les deux jeunes filles et leur père vivront chaque jour la perte du petit bonhomme qu'ils aimaient tant. Et puis, dix ans plus tard, Billie croit avoir reconnu son frère en ce jeune homme qui se balade de dos avec une tuque verte. Les deux soeurs décident de mettre un collage sur le mur d'un bâtiment afin de lui faire savoir qu'elles le cherchent et qu'elles l'attendront là pour son anniversaire. Maintenant, reste plus qu'à attendre. Et espérer. Une histoire toute simple d'une fratrie qui se retrouve, mais dans une situation toute-de-même hors de l'ordinaire. le kidnapping d'enfants par leurs parents est un problème mondial, nécessitant l'intervention d'Interpol, sorte de police qui se penche sur les crimes internationaux. C'est donc bel et bien un crime, d'ailleurs mit en lumière par... Membre de la fratrie "Court Toujours" des éditions Nathan, ce petit livre nous propose cette fois l'histoire d'une fratrie séparée dans des circonstances criminelles, soit un enlèvement d'enfant. Billie et Ava sont folles de leur petit demi-frère, Jules, alias "Tigrou", qui a environ 5 ans. Alternant leur passé et dix ans plus tard, on apprend que Jules a été enlevé par sa mère, qui a quitté le pays, avec l'intention de disparaitre. Les deux jeunes filles et leur père vivront chaque jour la perte du petit bonhomme qu'ils aimaient tant. Et puis, dix ans plus tard, Billie croit avoir reconnu son frère en ce jeune homme qui se balade de dos avec une tuque verte. Les deux soeurs décident de mettre un collage sur le mur d'un bâtiment afin de lui faire savoir qu'elles le cherchent et qu'elles l'attendront là pour son anniversaire. Maintenant, reste plus qu'à attendre. Et espérer. Une histoire toute simple d'une fratrie qui se retrouve, mais dans une situation toute-de-même hors de l'ordinaire. le kidnapping d'enfants par leurs parents est un problème mondial, nécessitant l'intervention d'Interpol, sorte de police qui se penche sur les crimes internationaux. C'est donc bel et bien un crime, d'ailleurs mit en lumière par quelque romans, donc les deux romans "Jamais sans ma fille"de Betty Mahmoudy, figure phare de ce fléau mondial. Dans le présent livre, il faudra attendre que Jules soit assez vieux pour entreprendre lui-même son retours au pays. "Faire le deuil d'un membre de sa fratrie" n'est pas le sujet le plus vu en littérature jeunesse, c'est donc une joie de le voir enfin traité ici. On aura souvent vu des parents faire le deuil de leur enfant, mais avoir le point de vu des enfants, c'est autre chose. Je dirais que le noeud de la guerre dans leur cas, comme probablement beaucoup d'autres cas, est de ne pas oublier, cultiver la mémoire encore et encore en espérant son retours un jour. Bref, un touchant roman court qui se lit bien et qui met en lumière une situation peu commune, et qui comme les autres Court Toujours est offert en trois version: numérique, audio et papier. Pour un lectorat du premier cycle secondaire, 13 ans+.
    Lire la suite
    En lire moins
  • iletaitunefoislalecture Posté le 26 Juillet 2021
    Pour rappel, la collection court toujours de chez Nathan, offre aux lecteurs une expérience unique, puisqu'en achetant la version papier de l'ouvrage vous pouvez gratuitement accéder aux versions numériques et audio. Dans ce roman, nous allons suivre l'histoire d'une famille qui va exploser en un milliard de petits morceaux... Nous allons plus particulièrement rencontrer Billie et Ava, deux sœurs prêtes à tout pour retrouver leur petit frère. C'était beau, et à la fois très perturbant ... Tout simplement parce que pendant ma lecture je m'imaginais dans la situations de ces deux jeunes filles et je me dis que j'aurais vraiment perdu pieds, là où elles sont restées soudées et très fortes ensemble. L'écriture de Séverine Vidal m'a totalement emportée aux côtés de cette famille bancale, si bien que j'ai dévoré ce court roman d'une traite, ce que je ne fais jamais en règle générale. C'est doux et tendre, tout en étant piquant et moche ... Un mélange intense de sentiments à travers les pages de ce roman.
  • hashtagceline Posté le 5 Juillet 2021
    Billie et Ava n’ont pas oublié. Elles ne peuvent pas. Ni oublier, ni vivre sans lui. Jules… En 2011, Marylin, la belle-mère des deux jeunes filles a quitté leur père, emmenant avec elle leur demi-frère, “Tigrou”. “Je pars. Je n’en peux plus. Ne cherche pas à nous retrouver. Tu ne reverras pas ton fils.” Dix ans plus tard, l’absence est toujours aussi pesante. À moins que ce garçon, là, croisé par hasard dans la rue, ce ne soit lui? Si elle m’avait carrément angoissée avec Ton héroïne, Séverine Vidal revient ici sur un registre plus émouvant, plus sensible (elle sait faire) à travers l’histoire d’un enlèvement d’enfant. Un enlèvement particulier puisque c’est la mère qui en est responsable. Ce qui me surprend à chaque fois avec l’autrice ( je devrais pourtant m’habituer à force mais non), c’est l’intensité émotionnelle qui se dégage de ses textes. Il faut dire qu’elle trouve toujours les bons mots pour décrire les sentiments -quels qu’ils soient- de ses personnages et qu’elle parvient à saisir et à décrire des moments suspendus comme ceux que l’on peut vivre dans la souffrance. J’ai noté de nombreux passages dans ce roman pourtant très court. Mon exemplaire du livre s’est trouvé envahi de post-its, comme souvent avec... Billie et Ava n’ont pas oublié. Elles ne peuvent pas. Ni oublier, ni vivre sans lui. Jules… En 2011, Marylin, la belle-mère des deux jeunes filles a quitté leur père, emmenant avec elle leur demi-frère, “Tigrou”. “Je pars. Je n’en peux plus. Ne cherche pas à nous retrouver. Tu ne reverras pas ton fils.” Dix ans plus tard, l’absence est toujours aussi pesante. À moins que ce garçon, là, croisé par hasard dans la rue, ce ne soit lui? Si elle m’avait carrément angoissée avec Ton héroïne, Séverine Vidal revient ici sur un registre plus émouvant, plus sensible (elle sait faire) à travers l’histoire d’un enlèvement d’enfant. Un enlèvement particulier puisque c’est la mère qui en est responsable. Ce qui me surprend à chaque fois avec l’autrice ( je devrais pourtant m’habituer à force mais non), c’est l’intensité émotionnelle qui se dégage de ses textes. Il faut dire qu’elle trouve toujours les bons mots pour décrire les sentiments -quels qu’ils soient- de ses personnages et qu’elle parvient à saisir et à décrire des moments suspendus comme ceux que l’on peut vivre dans la souffrance. J’ai noté de nombreux passages dans ce roman pourtant très court. Mon exemplaire du livre s’est trouvé envahi de post-its, comme souvent avec l’autrice. Lire du Séverine Vidal m’expose régulièrement à une pénurie des fameux petits papiers autocollants. Bref. Tout ça pour dire que ce roman m’a encore drôlement touchée. J’ai trouvé le récit très prenant avec cette alternance du présent (2021) et du passé (2011, année de la disparition). Séverine Vidal met la situation en place très rapidement. Mais malgré tout, ça s’articule bien et on a aussi vite l’impression de bien connaître les personnages. C’est tout le talent de l’autrice de nous permettre de nous représenter ses héros, leurs problèmes, leurs petites habitudes et de fait, on s’attache à eux avec beaucoup de facilité. Pour finir, j’ai trouvé assez original d’aborder la disparition sous cet angle. Comme je le disais plus haut, c’est la mère de Jules qui s’en va sans explication de façon totalement inattendue. Et c’est d’autant plus dur à accepter pour toute la famille car c’est incompréhensible. Le silence dure, l’absence est douloureuse. Et on se demande si les deux jeunes filles, aujourd’hui adultes, reverront un jour leur petit frère disparu. Encore un très bon titre de cette collection à part qui offre aux adolescents des histoires ancrées dans la réalité avec une touche d’originalité et ici, beaucoup d'émotion.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés