Lisez! icon: Search engine

Dans la ville des veuves intrépides

Belfond
EAN : 9782714443489
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm
Dans la ville des veuves intrépides

Robert DAVREU (Traducteur)
Date de parution : 06/03/2008

Déjà lauréat du Prix des Lecteurs de la ville de Vincennes à l'occasion du festival America, James Cañón a remporté le Prix du Premier Roman étranger 2008 avec Dans la ville des veuves intrépides, son livre baroque, foisonnant, éblouissant de fantaisie.  La chronique tragico-burlesque d'une bourgade perdue au fin fond de la Colombie, un roman brillant, inventif, hilarant, par le fils spirituel de García Márquez et de Vargas Llosa.

Depuis ce jour où les guérilleros ont débarqué et réquisitionné tous les hommes de la ville, Mariquita tombe en ruine. Seules, livrées à elles-mêmes, les femmes ne savent plus à quel saint se vouer.
Qu'à cela ne tienne. De ménagères soumises, d'épouses dociles, les femmes vont se transformer en leaders...

Depuis ce jour où les guérilleros ont débarqué et réquisitionné tous les hommes de la ville, Mariquita tombe en ruine. Seules, livrées à elles-mêmes, les femmes ne savent plus à quel saint se vouer.
Qu'à cela ne tienne. De ménagères soumises, d'épouses dociles, les femmes vont se transformer en leaders politiques de choc, instigatrices flamboyantes d'un nouvel ordre social.
Ainsi, les très moustachues sœurs Morales décident de remédier à leur condition de célibataires frustrées en créant un bordel ambulant ; Francisca, la veuve d'un grippe-sou notoire, mène la grande vie après avoir découvert le magot de son mari.
Et surtout, la ville de Mariquita peut compter sur la tenace Rosalba, la veuve du brigadier, auto-proclamée maire, et sur padre Rafael, seul rescapé de la gent masculine, qui n'hésite pas à se porter volontaire pour assurer la procréation de la nouvelle génération…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714443489
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

« L'auteur colombien oppose à la violence de la guérilla, de l'armée et des hommes, un gouvernement de veuves et de mères maquerelles. Un premier roman aussi magique que réaliste. [...] Une utopie savamment élaborée, savoureuse, délicieusement optimiste. »
Raphaëlle Rérolle / Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Des_livres_et_des_mousses Posté le 25 Mai 2018
    Ce roman confirme mon amour pour la littérature sud américaine, avec cette petite dose de surréalisme et de poésie. En lisant Dans la ville des veuves intrépides, j'ai retrouvé ce que j'avais tant aimé dans Cent ans de solitude de Garcia Marquez, un village peuplé d'habitant attypique et très touchants où ils leur arrivent des choses parfois extraordinaires. J'ai beaucoup aimé la construction du roman, où chaque chapitre met en avant une habitante et une anecdote du village. Les fins de chapitre sur les guérilleros, nous ramène à la réalité du monde et à l'horreur de la guerre, pour mieux repartir dans ce village fantastique. C'est très intéressant qu'une telle histoire ai été écrite par un homme, aurait elle était différente si l'auteur avait été une femme?
  • miss-tairieuse Posté le 14 Février 2018
    Belle découverte que ce livre. Le talent de l'auteur est d'avoir su conjuguer le drame et le burlesque. Quelles femmes nous avons là ! Courageuses ET téméraires, fragiles et fortes. Elles prennent leur tragique destin en main malgré tous les obstacles et se construisent une nouvelle vie sans hommes. Roman baroque et foisonnant, je recommande vivement ce livre.
  • Marymay Posté le 28 Octobre 2017
    Cette histoire se passe à Mariquita, petite ville de Colombie. Alors que les hommes du village sont partis, recrutés par les guerilleros, les femmes peu à peu reprennent leur village en mains. Elles y créent un système de gouvernement communitaliste (j'aime bien ce mot !). C'est une histoire hors du temps, un peu utopique. Un essai de vie communautaire. Livre pas toujours facile à lire, des chapitres longs, mais on a envie d'aller jusqu'au bout. Bon ! Sans plus !
  • rulhe Posté le 27 Septembre 2017
    a maraquita bourgade perdu au fond de la Colombie, les guérilleros, ont réquisitionné tout les hommes. alors les femmes vont s,organisée, les soeurs morales vont créer un bordel ambulant, Francisca la veuve d'un grippe sou va mène la grande vie après avoir découvert le magot de son mari et puis il y Rosalba proclamée maire, pleine de bonne volonté mais inexpérimentée et maladroite. au rigole a maintes reprises, devant la situation de ses femmes et leur chemin semé d, embuches.pour leur indépendance.. le tout traverser par une galerie de personnages aussi savoureux qu' attachant. 👍
  • laurencemertens Posté le 12 Août 2017
    Un super moment de lecture. Une histoire originale écrite avec un humour décapant !
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.