Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258196285
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm
Dans ma rue y avait trois boutiques - Prix Renaudot essai 2021
Date de parution : 06/05/2021
Éditeurs :
Presses de la cité

Dans ma rue y avait trois boutiques - Prix Renaudot essai 2021

Date de parution : 06/05/2021
Un plaidoyer pour nos petits commerces, que l’auteur plusieurs fois primé de Fruits et légumes espère ardemment voir refleurir. Sa plume tout en nuances est aux couleurs des charmes d’antan, et encense ce lien d’humanité, si nécessaire, qui se vit au quotidien.
Prix Renaudot de l'essai 2021
Mercerie, droguerie, modiste, quincaillerie, marchand des quatre-saisons, papeterie... Chaque Français a dans le coeur un petit commerce. Ces lieux essentiels sont notre art de vivre.
Il fallait un écrivain pour les...
Mercerie, droguerie, modiste, quincaillerie, marchand des quatre-saisons, papeterie... Chaque Français a dans le coeur un petit commerce. Ces lieux essentiels sont notre art de vivre.
Il fallait un écrivain pour les célébrer. Un enfant de commerçants, de surcroît. Anthony Palou a grandi dans une famille de marchands de primeurs, d’origine espagnole,...
Mercerie, droguerie, modiste, quincaillerie, marchand des quatre-saisons, papeterie... Chaque Français a dans le coeur un petit commerce. Ces lieux essentiels sont notre art de vivre.
Il fallait un écrivain pour les célébrer. Un enfant de commerçants, de surcroît. Anthony Palou a grandi dans une famille de marchands de primeurs, d’origine espagnole, qui s’est installée en Bretagne. Dans ma rue y avait trois boutiques est un tendre plaidoyer pour les petits commerces.
D’une plume subtile, alliant humour et mélancolie, Anthony Palou y conte les boutiques et les artisans de sa vie, de Quimper à Paris, en passant par tous les coins de l’Hexagone. Pour lui, rien n’est perdu, les beaux jours sont devant nous.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258196285
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« ce livre témoigne de la richesse de nos territoires, à travers des portraits de lieux et de personnages croisés par l'auteur au gré de sa vie. »
L'Ardennais

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • brochardclip 10/06/2022
    l'Essai est transformé haut la main, c'est une Madeleine de Proust a dégusté sans modération, un ode aux petits commerces qui animaient nos centres villes, remplacés aujourd'hui par des boutiques de fringues. D'ailleurs, tous les centres villes se ressemblent maintenant que l'on se trouve à Limoges ou à Nancy. j'ai adoré ces petites anecdotes distillées tout au long du bouquin. Les paragraphes sont assez cours et évitent la monotonie du sujet. Un vrai régal.
  • misstoupin29 06/06/2022
    En ouvrant ce livre, je pensais lire autre chose. Dans les premières pages, il nous parle de son Quimper. C'est la plus grande ville du Sud Finistère. On va voyagé à Nantes, Paris et le reste de la France. Il est question des petites boutiques et surtout de commerce de bouche. J'ai trouvé touchant le témoignage du pharmacien. Les marchands de journaux qui disparaisse petit à petit sans que cela fasse coulé de l'ancre... Merci à l'auteur de rende hommage à ses oubliés qui donne la couleur de nos centres villes. Il y a une dénonce comment devient nos centres villes par qui ont été remplacé nos entrepreneurs indépendants par châines. J'ai apprécié le constat que personne dans hypermarché ou centre commercial ne regarde les plafonds. il y a de la poésie dans le livre et un très beau hommage au Finistère Sud Cet ouvrage une ode à défendre nos commerçants indépendants.
  • soazickcl 28/04/2022
    Un bon début, original et bien enlevé, entre plaisanterie et sérieux, deuxième ou troisième degré, une mise en bouche satisfaisante, laissant augurer quelques plats goutus par la suite. Ce fut le ca pendant environ la moitié du livre ! Sympa de retrouver les bruits de son enfance, les petites boutiques odorantes et pleines de sciure, les bls à oreilles de chez Henriot et les assiettes en faïence de chez Fouillen.. dans lesquelles nous prenons encore nos repas dans la maison familiale en Bretagne ! Le rémouleur et le marchand de fruits, la quincaillerie, les petits jobs d'été qu'on n'appelait pas job.. mais qui nous faisaient entrer dans le monde du travail assez tôt, bref j'ai passé de bons moments ; mais je ne sais pas pourquoi j'ai trouvé le livre un peu trop allongé, comme la soupe dans laquelle on rajoute de l'eau avant le vermicelle quand les trois louches restantes sont trop justes pour 5 personnes ! Un peu déçue donc mais le flash back a été le bienvenu tout de même !!
  • Latornadeblonde 03/02/2022
    Anthony Palou met à l'honneur tous les petits commerces parfois disparus. On y apprend plein d'anecdotes comme la création de l'uniforme des cuistots, de l'origine de la patate. Le narrateur présente tout d'abord son grand père, qui avait fui avec sa famille l'Espagne pour ouvrir un commerce en Bretagne. Puis les halles où son père a travaillé. Il se désole de l'ouverture des supermarchés qui ont amener des petits commerçants à fermer leur enseigne. Le narrateur se penche aussi sur les plats réalisés par Chateaubriand, de l'abandon des cocottes en fonte qui faisaient danser les lardons et les olives.... Bref c'est un essai très intéressant qu'on peut arrêter n'importe quand pour le reprendre avec délectation.
  • Bazart 05/12/2021
    Avec Dans ma rue y avait trois boutiques, Anthony Palou, journaliste au Figaro et essayiste de grande qualité, livre un plaidoyer pour nos petits commerces, que l’auteur espère ardemment voir refleurir après une période particulièrement difficile pour eux. En effet, les commerces dits de proximité( mercerie, droguerie, quincaillerie, papeterie, boucheries, charcuterie, disquaires)… quittent peu à peu nos centres villes, remplacés par les supermarchés et les centres commerciaux, alors qu’ils sont réellement essentiels à notre art de vivre à la française . La plume tout en nuances de Palou encense ce lien d’humanité nécessaire, qui se vit au quotidien. Anthony Palou ,fils de commercant sait raconter comme personne d'autres les boutiques et les artisans de sa vie, de Quimper à Paris, en passant par tous les coins de l’Hexagone. Dans cet ouvrage, l'auteur dépeint « la descente aux enfers de commerçants modestes, démolis par l’incendie des halles de Quimper en 1976, autant que par l’avènement de la grande distribution. Son livre est une chronique douce amère dans laquelle l'auteur dresse de sympathiques portraits de ces commerçants, véritables figures de leur rue qui, sans le savoir, construisent du lien social. Un récit jamais totalement nostalgique où l’auteur raconte son enfance... Avec Dans ma rue y avait trois boutiques, Anthony Palou, journaliste au Figaro et essayiste de grande qualité, livre un plaidoyer pour nos petits commerces, que l’auteur espère ardemment voir refleurir après une période particulièrement difficile pour eux. En effet, les commerces dits de proximité( mercerie, droguerie, quincaillerie, papeterie, boucheries, charcuterie, disquaires)… quittent peu à peu nos centres villes, remplacés par les supermarchés et les centres commerciaux, alors qu’ils sont réellement essentiels à notre art de vivre à la française . La plume tout en nuances de Palou encense ce lien d’humanité nécessaire, qui se vit au quotidien. Anthony Palou ,fils de commercant sait raconter comme personne d'autres les boutiques et les artisans de sa vie, de Quimper à Paris, en passant par tous les coins de l’Hexagone. Dans cet ouvrage, l'auteur dépeint « la descente aux enfers de commerçants modestes, démolis par l’incendie des halles de Quimper en 1976, autant que par l’avènement de la grande distribution. Son livre est une chronique douce amère dans laquelle l'auteur dresse de sympathiques portraits de ces commerçants, véritables figures de leur rue qui, sans le savoir, construisent du lien social. Un récit jamais totalement nostalgique où l’auteur raconte son enfance mais aussi les produits bretons, la pêche, les marchés, les différentes cultures à travers la France... Un essai émouvant, couronné assez logiquement du prix Renaudot essai.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !