Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221111024
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm

Dans un grand vent de fleurs - NE

Date de parution : 03/07/2008

Une grande histoire d'amour,
Scarlett O'Hara dans les collines fleuries de Grasse…


Italienne d'origine, Sorenza a la beauté brune et sauvage des filles du Sud. Paysanne de naissance, elle possède le maintien noble d'une véritable dame – et l'obstination d'une passionnée des fleurs, des roses, jasmins, œillets, mimosas, qui font le...

Une grande histoire d'amour,
Scarlett O'Hara dans les collines fleuries de Grasse…


Italienne d'origine, Sorenza a la beauté brune et sauvage des filles du Sud. Paysanne de naissance, elle possède le maintien noble d'une véritable dame – et l'obstination d'une passionnée des fleurs, des roses, jasmins, œillets, mimosas, qui font le parfum et la fortune des collines de Grasse au début du xxe siècle. Pour la belle Sorenza, l'amour se présente sous les traits de Guillaume Garlande, grand seigneur du monde des parfums et héritier d'une longue tradition industrielle. L'amour qui naîtra entre ces deux êtres si proches et si lointains est par nature condamné. Mais au pays des senteurs, le destin lui-même est parfois porteur de miracles…

Depuis La Dentellière d'Alençon(1984) et Couleurs de paradis (1990), Janine Montupet appartient aux grands noms du roman historique. Dans ce livre, elle poursuit son exploration du cœur féminin. Dans un grand vent de fleursn'est pas un roman à l'eau de rose mais le roman d'une époque, d'une région, d'un métier. Janine Montupet y retrace l'âge d'or de Grasse, lorsque les Guerlain, Coty et Houbigant faisaient la gloire des parfums français, mais aussi les prémices d'une décadence. Le livre a fait l'objet d'une adaptation pour la télévision en 1996.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221111024
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nanou3250 Posté le 30 Juin 2020
    Grasse, début du XXe siècle, une ville qui vit du jasmin, de la rose et de la fleur d'oranger. Toutes ces fleurs sont cultivées, cueillies puis emportées vers les "fabriques" qui en extrairont les senteurs que vont ensuite utiliser les grands parfumeurs parisiens que sont Houbigan, Coty et Patou. Intéressante cette plongée dans un savoir faire qui a disparu, les parfums maintenant sont juste des assemblages de composants chimiques.... Alors oui, bien sûr, le roman d'amour est un peu "à l'eau de rose" mais bon, nous sommes dans le monde du parfum non ? Et puis tout de même le personnage de Sorenza est une belle figure féminine. Un bon livre de vacances....une chaise longue, un jardin embaumé par le parfum des fleurs d'été et ce joli roman d'un amour délicat entre un "prince parfumeur" et une "bergère des fleurs".
  • sayv Posté le 6 Février 2019
    très très beau
  • Yvonnele Posté le 16 Septembre 2016
    Dommage que le livre ne sente pas aussi bon, j'aurais aimé sentir "pour de vrai" tous les parfums des fleurs de ce roman et c'est là qu'on s’aperçoit combien il est difficile de décrire une odeur, il y a très peu de mots pour cela. J'ai glissé une tige de fleur de lavande de mon jardin entre deux pages de ce roman pour palier ce manque! J'ai trouvé les personnages secondaires plus attachants que Sorenza et Guillaume Garlande. C'est un roman agréable à lire.
  • Coventgarden Posté le 7 Juin 2016
    Celui là je l'avais choisi pour le lire à la maternité, après la naissance de mon dernier enfant, une fille. Il est très important de choisir ses lectures car elles correspondent forcément à des besoins, des circonstances. Après la naissance d'un enfant, on se retrouve dans un état particulier, une déprime pour certaines, un désarroi pour d'autres, une mélancolie...Il faut donc du léger, du positif, de belles couleurs, de belles odeurs..
  • sabine59 Posté le 5 Février 2016
    Ce livre lyrique et émouvant m'a beaucoup plu. Quel bel hommage rendu aux fleurs, aux cueilleurs de Grasse, qui , à la fin du 19ème siècle,contribuaient, par leur travail harassant à l'élaboration des parfums ! Quand on sait que de nos jours- et dès 1900, à la grande tristesse de Sorenza, l'héroïne- les parfums ne sont créés, pour la plupart ,qu'à partir de produits de synthèse, artificiels, ne nécessitant plus ces tonnes et ces tonnes de pétales recueillis précieusement... Sorenza est un beau portrait de femme, austère et pure, mais aussi passionnée intérieurement, qui accepte les souffrances de l'amour.Les personnages de Lazarie et Honorade, hauts en couleur, font parler le midi de façon ensoleillée ,enjouée, et naïve aussi. Et par-dessus tout, j'ai été sensible à l'amour très fort, très beau de Sorenza pour les fleurs.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.