Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260017509
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 140
Format : 130 x 205 mm

Dans un mois, dans un an - NE

Date de parution : 03/04/2008

« Bernard entra dans le café, hésita un instant sous les regards de quelques consommateurs défigurés par le néon et se rejeta vers la caissière. Il aimait les caissières de bars, opulentes, dignes, perdues dans un rêve ponctué de monnaie et d'allumettes. Elle lui tendit son jeton sans sourire, l'air...

« Bernard entra dans le café, hésita un instant sous les regards de quelques consommateurs défigurés par le néon et se rejeta vers la caissière. Il aimait les caissières de bars, opulentes, dignes, perdues dans un rêve ponctué de monnaie et d'allumettes. Elle lui tendit son jeton sans sourire, l'air las. Il était près de quatre heures du matin. La cabine téléphonique était sale, le récepteur moite. » Dans un mois, dans un an, qu'adviendra-t-il de tous ces gens que Bernard et Josée retrouvent chez l'éditeur parisien Maligrasse ? Bernard aura-t-il terminé son roman, quitté sa femme Nicole, fidèle mais fade, réussi à se faire aimer de Josée ? Outre la réédition de ses romans, Françoise Sagan sera célébrée par la sortie en salles le 11 juin 2008 d'un film de Diane Kurys sur sa vie, avec Sylvie Testud dans le rôle-titre. La version en téléfilm sera diffusée sur Arte à l'automne.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260017509
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 140
Format : 130 x 205 mm
Julliard

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Steph_K Posté le 31 Mars 2019
    Ils s’appellent Béatrice, Jacques, Fanny, Bernard ou Édouard, jeunes Parisiens plutôt aisés, ils aiment, rejettent, espèrent et regrettent peu. Un chassé-croisé amoureux dans lequel la chaire reste fraîche et les sentiments indécis pour un court roman désenchanté, longtemps assez vain, mais qui prend enfin corps dans les dernières pages.
  • ZeroJanvier79 Posté le 1 Septembre 2018
    Il ne se passe finalement pas grand chose dans ce roman de Françoise Sagan, mais c'est un beau portrait de la bourgeoisie parisienne, avec ses figures sans relief mais si intéressantes, ou terriblement ennuyantes, au choix.
  • Wyoming Posté le 20 Juillet 2018
    Court roman, dense par tout ce que Sagan y injecte en dérision d'une société qu'elle fréquente pourtant. Nonchalance très fréquente chez elle, mais aussi cynisme, plaisir, jalousie et superficialité abondent dans ce texte qui se lit vite et s'oublie malheureusement assez rapidement. Le style de Sagan reste très fort.
  • indelebilevagabonde Posté le 28 Décembre 2016
    » L’impasse, il le savait après dix jours de voiture, ce n’était ni sa passion pour Josée, ni son échec en littérature, ni sa désaffection de Nicole. Mais quelque chose qui manquait à cette passion, à cette impuissance, à cette désaffection.Quelque chose qui aurait dû combler ce vide matinal, cet agacement de lui-meme. Il posait les armes, il se livrait à la bête. Pendant trois semaines, il aurait à se supporter, seul. »
  • meeva Posté le 10 Avril 2015
    Une musique omniprésente, traversant les temps et les lieux, les sociétés. Une, deux, trois… Valsons au gré des amours, des amitiés, des pensées de quelques personnages dont les vies s’entrecroisent le temps d’un bal de sentiments. Doux à lire, une pause voluptueuse entre deux autres livres. La gentillesse de Françoise Sagan, l’attention qu’elle porte aux autres exsudent dans les mots qu’elle emploie, dans les phrases qu’elle semble susurrer. Futile pour son histoire inexistante, pour le désintérêt de l’activité professionnelle des personnages ou de leur ancrage dans la société… mais quelle acuité dans la perception des états d’âme… Et c’est peut-être l’universalité de ces sentiments qui donne une telle profondeur à un si léger roman, à déguster à tout moment, maintenant, ou dans un mois, ou d’un an. Ambiance légère sans être totalement superficielle, ce qu’il me fallait pour la critique : « […] Il se dégage De ces cartons d'emballage Des gens lavés, hors d'usage Et tristes et sans aucun avantage On nous inflige Des désirs qui nous affligent On nous prend faut pas déconner dès qu'on est né Pour des cons alors qu'on est Des Foules sentimentales Avec soif d'idéal Attirées par les étoiles, les voiles Que des choses pas commerciales Foule sentimentale Il faut voir comme on nous parle Comme on nous parle […]... Une musique omniprésente, traversant les temps et les lieux, les sociétés. Une, deux, trois… Valsons au gré des amours, des amitiés, des pensées de quelques personnages dont les vies s’entrecroisent le temps d’un bal de sentiments. Doux à lire, une pause voluptueuse entre deux autres livres. La gentillesse de Françoise Sagan, l’attention qu’elle porte aux autres exsudent dans les mots qu’elle emploie, dans les phrases qu’elle semble susurrer. Futile pour son histoire inexistante, pour le désintérêt de l’activité professionnelle des personnages ou de leur ancrage dans la société… mais quelle acuité dans la perception des états d’âme… Et c’est peut-être l’universalité de ces sentiments qui donne une telle profondeur à un si léger roman, à déguster à tout moment, maintenant, ou dans un mois, ou d’un an. Ambiance légère sans être totalement superficielle, ce qu’il me fallait pour la critique : « […] Il se dégage De ces cartons d'emballage Des gens lavés, hors d'usage Et tristes et sans aucun avantage On nous inflige Des désirs qui nous affligent On nous prend faut pas déconner dès qu'on est né Pour des cons alors qu'on est Des Foules sentimentales Avec soif d'idéal Attirées par les étoiles, les voiles Que des choses pas commerciales Foule sentimentale Il faut voir comme on nous parle Comme on nous parle […] » Extrait de « foule sentimentale », Alain Souchon : https://www.youtube.com/watch?v=V_SNDGwwGFM
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.