Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262080020
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm

De Gaulle et les grands

Date de parution : 05/03/2020
Duos et duels au sommet.
Charles de Gaulle fut un personnage hors normes dans une époque qui n’en était pas avare. Qu’ils soient dictateurs (Hitler, Staline, Tito, Franco, Mao, Nasser), chefs d’État ou de gouvernements démocratiques (Churchill, Roosevelt, Kennedy), pape (Jean XXIII), leaders d’États nouveaux (Ben Gourion, Houphouët-Boigny), ou partenaires privilégiés (Adenauer, Nixon), tous entretinrent des... Charles de Gaulle fut un personnage hors normes dans une époque qui n’en était pas avare. Qu’ils soient dictateurs (Hitler, Staline, Tito, Franco, Mao, Nasser), chefs d’État ou de gouvernements démocratiques (Churchill, Roosevelt, Kennedy), pape (Jean XXIII), leaders d’États nouveaux (Ben Gourion, Houphouët-Boigny), ou partenaires privilégiés (Adenauer, Nixon), tous entretinrent des rapports singuliers – allant de l’amitié sincère à la franche exécration – avec le chef de la France libre devenu le premier président de la Ve République. À ses côtés, contre lui ou malgré lui, chacun aura illustré, pour le meilleur et pour le pire, sa formule du Fil de l’épée : « On ne fait rien sans les grands hommes et ceux-ci le sont pour l’avoir voulu. »
 
Pour la première fois, Éric Branca les met en scène dans quatorze chapitres éblouissants de style et d’intelligence. Si les rapports exécrables du Général avec Roosevelt et ceux, éruptifs, entretenus avec Churchill, ne sont plus un secret, les douze autres duos (et souvent duels) demeuraient pour l’essentiel dans l’ombre en dépit de leur importance pour la petite comme pour la grande histoire. Récits de rencontres au sommet, échanges de lettres, manœuvres diplomatiques et jugements respectifs (souvent sévères) émaillent des récits nourris aux meilleures sources, du récit surréaliste de la rencontre avec Staline au dernier grand projet avorté de voyage dans la Chine de Mao.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262080020
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ggaubert Posté le 28 Août 2020
    Un livre excellent, très pro De Gaulle, sans éluder le Sac ni la FranceAfrique, et qui apporte un nouveau regard sur la politique étrangère. Surprise avec le portrait de Nixon et celui de Tito, mais C'est le regard du général. ... À lire pour avoir un regard général sur une époque et comprendre les relations internationales
  • JeromeJeanJacques Posté le 6 Mars 2020
    Un livre dispensable pour les lecteurs de « l’Ami Américain » du même auteur ; car, l’on n’y apprend pas davantage sur les relations qu’entretenait De Gaulle avec Roosevelt, Kennedy et Nixon… De même que l’on n’y fait pas de grande découverte, pour qui s’intéresse un tant soit peu à cette période de l’histoire. On peut lire ce livre en complément que quelques documentaires, mais les anecdotes ne sont pas surprenantes. C’est la période de sympathie qu’entretenait l’état de Vichy avec les américains qui est le plus intéressant, de même que les coulisses de la création de l’Europe — et surtout, les personnalités qui furent désignées pour ce projet. À ce sujet, je recommande aussi de lire « l’Ami Américain ». On peut être effaré d’apprendre l’hostilité qu’entretenaient les administrations américaines, et la défiance vis-à-vis d’elles de Kennedy, puis de Nixon — ce qui a mis fin à leurs carrières politiques. Aussi, on peut être amusé de voir que ce sont les personnalités qui font l’histoire ; Branca — à travers De Gaulle — trouve explications des parcours de chacun, et en tire des conclusions politiques. Par exemple, comment De Gaulle et Hitler, en ayant chacun vécu la première guerre mondiale,... Un livre dispensable pour les lecteurs de « l’Ami Américain » du même auteur ; car, l’on n’y apprend pas davantage sur les relations qu’entretenait De Gaulle avec Roosevelt, Kennedy et Nixon… De même que l’on n’y fait pas de grande découverte, pour qui s’intéresse un tant soit peu à cette période de l’histoire. On peut lire ce livre en complément que quelques documentaires, mais les anecdotes ne sont pas surprenantes. C’est la période de sympathie qu’entretenait l’état de Vichy avec les américains qui est le plus intéressant, de même que les coulisses de la création de l’Europe — et surtout, les personnalités qui furent désignées pour ce projet. À ce sujet, je recommande aussi de lire « l’Ami Américain ». On peut être effaré d’apprendre l’hostilité qu’entretenaient les administrations américaines, et la défiance vis-à-vis d’elles de Kennedy, puis de Nixon — ce qui a mis fin à leurs carrières politiques. Aussi, on peut être amusé de voir que ce sont les personnalités qui font l’histoire ; Branca — à travers De Gaulle — trouve explications des parcours de chacun, et en tire des conclusions politiques. Par exemple, comment De Gaulle et Hitler, en ayant chacun vécu la première guerre mondiale, n’en n’ont pas tirés les mêmes leçons… Notons aussi le style journalistique d’Éric Branca — rédacteur à Valeurs Actuelles — qui rend dynamique et passionnantes les explications des ficelles de la diplomatie gaullienne. Bref, un livre tout à fait intéressant pour les amateurs de relations internationales.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Perrin

    Eric Branca : "Quand Charles de Gaulle disait 'je', il parlait pour la France "

    On pourrait penser que tout a été dit sur le Général de Gaulle tant la littérature qui lui est consacrée est riche et variée. Pourtant, Eric Branca parvient à surprendre les meilleurs connaisseurs avec son livre De Gaulle et les grands en jouant habilement avec les regards, tantôt celui du général sur les grands puis celui des grands de ce monde sur notre figure tutélaire. Interview.

    Lire l'article