Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262094409
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 164
Format : 21 x 29 mm
De la guerre. Mook 1
Hitler a-t-il eu une chance de l'emporter ?
Collection : Mook - De la guerre
Date de parution : 03/06/2021
Éditeurs :
Perrin

De la guerre. Mook 1

Hitler a-t-il eu une chance de l'emporter ?

Collection : Mook - De la guerre
Date de parution : 03/06/2021
De la guerre : le premier Mook d'histoire militaire
Le meilleur de Perrin et de Guerres & Histoire 
Du magazine, le Mook hérite de la variété des sujets et de leur traitement. De la guerre propose ainsi de voyager à travers les conflits de l'Antiquité à nos jours,... Du magazine, le Mook hérite de la variété des sujets et de leur traitement. De la guerre propose ainsi de voyager à travers les conflits de l'Antiquité à nos jours, de s'intéresser à la théorie, aux bataille, aux uniformes, aux armes, aux grands chefs, aux combattants, à l'action psychologique. De... Du magazine, le Mook hérite de la variété des sujets et de leur traitement. De la guerre propose ainsi de voyager à travers les conflits de l'Antiquité à nos jours, de s'intéresser à la théorie, aux bataille, aux uniformes, aux armes, aux grands chefs, aux combattants, à l'action psychologique. De la guerre fait flèche de tout bois : interviews croisés, interviews posthumes, archives sonores, infographie, cartographie, photographie, illustrations d'époque.
Du livre, le mook reçoit la clarté de la mise en page, le temps de la lecture longue, la qualité de l'écriture, la profondeur de la réflexion, la fréquentation des meilleurs historiens. De la guerre ne se jette pas après lecture : c'est un vrai livre qui se conserve, auquel s'ajouteront, deux fois par an, d'autres encore, qui feront collection.

En 168 pages, De la guerre offre une belle palette historique. Hitler a-t-il eu une chance de gagner ? Telle est la question du dossier central autour de laquelle s'empoignent Jean Lopez, Benoist Bihan, Nicolas Aubin et deux grands historiens britanniques, Richard Overy et Andrew Roberts.
Si ce dossier est copieux (30 pages), il ne relègue pas dans l'ombre les autres articles.
Une archive sonore du capitaine Paul-Alain léger -un véritable personnage de roman-, donne à comprendre les ressorts profonds de la plus incroyable opération d'intoxication jamais menée : la « bleuite » durant la guerre d'Algérie.
Le plus talentuteux des infographistes français, Nicolas Guillerat, offre une comparaison graphique inédite entre les trois grandes batailles de la Guerre de Cent ans : Crécy, Poitiers, Azincourt, et tout devient lumineux.
Chine et Inde s'affrontent dans l'Himalaya en 1962, et un des plus grands photo-reporters
de guerre, Larry Burrows, capte les images d’une guerre en atmosphère raréfiée: c'est l'objet d'un magnifique portfolio.
Le maréchal Grouchy, interviewé par un journaliste du Monde, s'explique en personne sur les raisons de son fiasco à Waterloo : « Soudain, joyeux, il dit : "Grouchy !" - C'était Blücher".
On attribue l'expression "brouillard de la guerre" à Clausewitz, mais en réalité elle est issue d’une fausse interprétation qui cache une grave méprise dont les États-Unis ont payé le prix,
et nous avec : c'est l'objet de cette rubrique "concept" rédigée par Benoist Bihan.
Comment et pourquoi entre le XVe et le XVIIe siècle, le soldat reçoit un uniforme précis, chargé de symboles et de fonctions particulière: c'est cette révolution de l'apparence que décrypte Dominique Prévot, conservateur au Musée de l'armée.
« Si Dieu nous fait la grâce de perdre encore une pareille bataille, Votre Majesté peut compter que ses ennemis sont détruits ». Ainsi s'exprimait le maréchal de Villars devant le Roi Soleil, au soir de la bataille de Malplaquet. D'une plume alerte, Clément Oury raconte comment une énième défaite concédée devant Marlborough sauve en réalité le royaume.
Le professeur François Cadiou nous régale des portraits croisés d'Hannibal et de Scipion et, au travers de la vie de ces deux maîtres de guerre, démonte les deux moteurs de la lutte à mort entre Rome et Carthage.
Dans une uchronie tirée au cordeau, Emmanuel Hecht se demande si le destin de la France n'aurait pas été complètement chamboulé par la victoire de la Fronde.
Enfin, Thierry Lentz et Jean Lopez s'effordent, dans une interview croisée, de montrer en quoi la campagne de Russie de Napoléon et celle d'Hitler se ressemblent, et en quoi elles différent.
De la guerre s'achève par une série d'interviews d'auteurs qui présentent leurs travaux à paraître dans le second semestre de 2021 : histoire militaire, roman et polar historique, BD d'Histoire...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262094409
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 164
Format : 21 x 29 mm

Ils en parlent

« Perrin et Guerres&Histoire s'associent pour vous délivrer ce Mook d'une grande qualité. Les plus grands spécialistes ont été conviés pour proposer des sujets variés qui sont traités à chaque fois sous un angle original. Mention spéciale pour l'article Himalaya 1962 sur la guerre entre L'Inde et la Chine. »
Emmanuel (Rayon Histoire) / Fnac Nantes

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ogrimoire Posté le 6 Mai 2022
    170 pages de pur bonheur ! Vous vous doutez bien qu’avec mon parcours et le milieu universitaire dans lequel j’évolue, ce Mook a été lu et dévoré avec avidité ! J’espère vous donner envie d’oser pour le prochain numéro qui sort dans un tout petit moment… Croyez-moi, si vous osez, vous ne serez pas déçu(e)s ! Ce qui est agréable dans cet ouvrage entre le livre et le magazine, c’est la multitude de sujets traités et comment ils sont présentés aux lecteurs. Adieu l’histoire uniquement centrée sur les faits guerriers, ici on analyse la guerre dans toute ses dimensions – économique, sociale, idéologique, etc… C’est abordable, accessible et d’une clarté incontestable ! N’ayez crainte, ce numéro n’a pas la même forme – barbante ? – que de nombreux ouvrages scientifiques. Ici, vous trouverez des archives sonores, de la cartographie, des illustrations d’époque et encore de l’infographie. Un plaisir pour les yeux mais également pour nos synapses car on ne se perd pas dans des notes de bas de pages ou bien des propos incompréhensibles. Ce qui m’a le plus plu, c’est sans nul doute la présence d’interviews posthumes – à l’image de Grouchy – et d’interviews croisées – quelle joie de voir... 170 pages de pur bonheur ! Vous vous doutez bien qu’avec mon parcours et le milieu universitaire dans lequel j’évolue, ce Mook a été lu et dévoré avec avidité ! J’espère vous donner envie d’oser pour le prochain numéro qui sort dans un tout petit moment… Croyez-moi, si vous osez, vous ne serez pas déçu(e)s ! Ce qui est agréable dans cet ouvrage entre le livre et le magazine, c’est la multitude de sujets traités et comment ils sont présentés aux lecteurs. Adieu l’histoire uniquement centrée sur les faits guerriers, ici on analyse la guerre dans toute ses dimensions – économique, sociale, idéologique, etc… C’est abordable, accessible et d’une clarté incontestable ! N’ayez crainte, ce numéro n’a pas la même forme – barbante ? – que de nombreux ouvrages scientifiques. Ici, vous trouverez des archives sonores, de la cartographie, des illustrations d’époque et encore de l’infographie. Un plaisir pour les yeux mais également pour nos synapses car on ne se perd pas dans des notes de bas de pages ou bien des propos incompréhensibles. Ce qui m’a le plus plu, c’est sans nul doute la présence d’interviews posthumes – à l’image de Grouchy – et d’interviews croisées – quelle joie de voir deux grandes pointures confronter leurs idées ! Vous l’aurez compris, ce Mook va trôner fièrement sur mes étagères en attendant que la collection s’agrandisse. N’hésitez pas, foncez, si vous avez un intérêt pour l’Histoire, vous serez agréablement surpris !
    Lire la suite
    En lire moins
  • pegase-shiatsu Posté le 10 Novembre 2021
    Perrin est une édition qui nous a habitué à traiter les questions historiques pas toujours politiquement correctes pour sortir des simplifications historiques (encore plus que l'émission l'ombre d'un doute, qui pourtant, dans le genre, n'est pas mal non plus... Aussi cette ouvrage, très bien illustré pour un prix modique 16 euros prix plein 15euros 20 chez Leclerc qui fait une remise systématique, mais n'oubliez pas de soutenir quand même nos libraires indépendants qui ont besoins de vivres, et qui sont souvent très dévoués...) on se demande si c'est un livre ou une revu, intermédiaire entre les deux.... au niveau de la présentation, et il fait plus penser à une revu tant les sujets sont divers, même s'il s'agit de Guerre.... Pour essayer de nous faire prendre notamment conscience qu'une guerre se gagne surtout par l'intox et l'armement, et que si l'on ne veux pas utiliser l'intox... et bien on ne prend pas les armes... on prend les banderoles.... ou mieux, la plume.... De Grouchy est-il vraiment responsable de la défaite de Waterloo, et avait-il sucrer des fraises, à la question les carottes étaient elle vraiment cuite pour Hitler, à un affrontement entre Indien et Chinois dont on a entendu... Perrin est une édition qui nous a habitué à traiter les questions historiques pas toujours politiquement correctes pour sortir des simplifications historiques (encore plus que l'émission l'ombre d'un doute, qui pourtant, dans le genre, n'est pas mal non plus... Aussi cette ouvrage, très bien illustré pour un prix modique 16 euros prix plein 15euros 20 chez Leclerc qui fait une remise systématique, mais n'oubliez pas de soutenir quand même nos libraires indépendants qui ont besoins de vivres, et qui sont souvent très dévoués...) on se demande si c'est un livre ou une revu, intermédiaire entre les deux.... au niveau de la présentation, et il fait plus penser à une revu tant les sujets sont divers, même s'il s'agit de Guerre.... Pour essayer de nous faire prendre notamment conscience qu'une guerre se gagne surtout par l'intox et l'armement, et que si l'on ne veux pas utiliser l'intox... et bien on ne prend pas les armes... on prend les banderoles.... ou mieux, la plume.... De Grouchy est-il vraiment responsable de la défaite de Waterloo, et avait-il sucrer des fraises, à la question les carottes étaient elle vraiment cuite pour Hitler, à un affrontement entre Indien et Chinois dont on a entendu vaguement parlé, mais même des militaires de métiers n'ont eux que quelques bribes, et pas vue de photo (il y a des photos noirs, et blanc mais rien de sordide, vous pouvez regardez.... à une bataille, Malplaquet qui a sauver la France pour les négociations, et qu'on ne site que très peu, et même pas du tout au Lycée, un panel de livre et B.D. du roman au livres d'histoires qui vont sortir, une comparaison entre la retraite de Napoléon et la débâcle de Hitler en Russie, en passant même par l'antiquité avec Scipion l'africain et le fameux Barca Hannibal. Interrogeant d'ailleurs Le Capitaine Leger, on revient sur un épisode tragique de l'histoire de France, et qui donne la mains mise facile aux terroristes... où l'on nous explique que la guerre, si on ne veux pas faire de torture, et bien la seule solution c'est l'intoxication... on ne le dit pas dans l'Article, mais l'opération Overlord (débarquement en Normandie) a bel et bien été camoufler aux Allemands (même si tous n'étaient pas dupes) par une série d'intox... quand on ne veux pas mentir, on ne prend pas les armes... De Patton qui s'ennuie à mourir à trainer sur le sud Est de l'Angleterre, du sosie de Montgomery qui traine en Afrique du Nord, en fanfare, d'un réseau d'espions totalement inventé pour donner de fausses informations aux allemands... et camoufler par toutes sortes de fausses origines d'information de décryptage d'Enigma...Et pour cacher le le débarquement de la Sicile, et le placer en Grèce par de l'intox de l'homme qui n'avait jamais existé pondu de toute pièce, Moi je n'ai pas envie de mentir, pourtant on me prive, en temps de paix de travail alors qu'il est normal d'être honnête, mais c'est le seul moment, la guerre où l'on va condamné les intox qui évitent la torture et diminue souvent le nombre de morts, pathétique! Peuton vraiment avoir une guerre propre en disant la vérité, et par contre une économie stable en poussant les gens à l'endettement... voyons soyons un peu sérieux et réaliste deux minutes... pouvons nous vraiment gober cela???? Déjà les perversions en temps de paix pour créer une guerre en Irak, ou bien l'affaire de l'intox de lla guerre des étoiles pendant l'affaire Farewell pour pousser l'URSS à la ruine économique, est-ce que ce n'est pas plutôt cela qui pose problème??? Créer des guerres alors qu'il n'y a pas besoin, ou déstabiliser l'économie et l'ordre établi des alliances pour des guerres de plus en plus souterraines et de plus en plus terroristes???? Et il est abracadabrant que ce qui est intolérable en tant de paix, soit parfaitement admis de nos concitoyens (mensonges publicitaires, intoxications politiques : lire les Maîtres de la Manipulation de David Colon, qui s'amuse des manipulateurs de masse, de Goebbles à Walt Disney.... en passant par Cambridge Analytica qui rentre dans nos Facebook...). Oui pour pousser aux déchets, massacrer la planète, là par contre, juste pour une histoire de gros sous, on a le droit d'intoxiquer de mensonge toute la planète, cela soutient l'économie d'après certains... Curieux, pourtant des décennies qu'on est en pleine dégringolade économiques depuis longtemps... on en parlait déjà il y a 40 ans! Et de temps en temps, à travers le Capitaine Leger, on voit des femmes algériennes qui souffrent de trahison de mari après un mariage forcé, ou du meurtre de leur mari pas assez révolutionnaire... parce que pour bien comprendre la guerre d'Algérie, il ne faut pas nié la condition de la femme algérienne, qu'elle soit victime d'un veuvage injustifiée, ou obligé à poser des bombes sur des civils au nom de l'indépendance... ce n'est qu'en filigrane dans l'article... mais lisez attentivement c'est bien là... parce que ce sont les mêmes excuses qui sont ressortie après en France... Et là ce n'est pas les musulmans que l'on accuse, parce que oui, il y en avait dans l'armée française, ou dans les gens armées assassinés pas assez révolutionnaire (MNA) mais cela curieusement, on n'en parle pas trop... alors merci c''est un bon début....
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !