Lisez! icon: Search engine
Presses de la Renaissance
EAN : 9782750907631
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 132 x 201 mm

De ma terre à la Terre

,

Collection : Chemin faisant
Date de parution : 05/09/2013

Le témoignage exclusif de Sebastião Salgado, l’un des plus grands photographes actuels, sur ses engagements en faveur d’une planète préservée.

Les photographies de Sebastião Salgado ont fait le tour du globe. Ses images en noir et blanc, ses portraits d’anonymes, notamment de travailleurs ou de réfugiés, et plus récemment son projet consacré aux endroits préservés de la planète sont connus pour la beauté de leurs lumières, leur force et la...

Les photographies de Sebastião Salgado ont fait le tour du globe. Ses images en noir et blanc, ses portraits d’anonymes, notamment de travailleurs ou de réfugiés, et plus récemment son projet consacré aux endroits préservés de la planète sont connus pour la beauté de leurs lumières, leur force et la dignité des êtres qui s’y exprime.
Remontant le cours de ses reportages (« La main de l’homme », « Exodes », « Genesis ») et de son histoire, du Brésil à Paris – où Lélia Wanick Salgado, son épouse, et lui ont fondé l’agence Amazonas Images –, il nous confie son amour de la photographie et nous promène à travers le monde qu’il ne cesse de sillonner, pour aller voir, comprendre et témoigner.

« Sebastião Salgado nous livre un portrait de notre monde qui parle de la voix la plus rare qui soit, cette voix qui nous dit des choses que nous ne voulons pas savoir, […] mais qui, lorsqu’on nous les dit, s’imposent instantanément comme vraie. »
Salman RUSHDIE
(préface au catalogue de l’exposition « Territoires et vies » à la BNF)

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782750907631
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 132 x 201 mm

Ils en parlent

"Si on n’aime pas attendre, on ne peut pas être photographe". Cette phrase de Sébastiao Salgado ouvre son livre De ma terre à la terre aux Presses de la Renaissance. Son projet Genesis, qui a déjà parcouru plusieurs grandes capitales, est désormais visible à la maison européenne de la photographie (MEP). Huit ans de travail pour découvrir les endroits préservés et les peuples primitifs de la terre (quand il vous dit qu’il faut aimer attendre…) Le résultat est époustouflant. Son invitée : Isabelle Francq.
Rencontre avec Sébastiao Salgado sur France Info

France Info

Sebastião Salgado, objectif monde.
Après les damnés de la terre, les splendeurs de la planète… Le photographe brésilien revient de huit ans de voyages extraordinaires, à travers une nature à préserver.

Le JDD

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Melitaea Posté le 2 Octobre 2021
    Il s'agit d'une autobiographie de Sebastiao Salgado, un photographe d'origine brésilienne que j'ai découvert récemment par le biais de son exposition nommée Genesis. Grâce à ce livre, j'ai pu découvrir son parcours professionnel ainsi que sa perception de l'art photographique. Comme toute autobiographie, Salgado nous fait également découvrir son parcours de vie qui est intimement lié à l'évolution de son art. Personnellement, j'ai beaucoup apprécié cet ouvrage car il m'a fait mieux comprendre le travail de ce photographe. Une bel âme. Je recommande cette lecture à toute personne connaissant Sebastiao Salgado.
  • frenchie_laeti Posté le 7 Février 2021
    Un livre qui nous fait voyager avec Sebastiao Salgado, un photographe incroyable. Riche en anecdotes intenses, et engagé en faveur de notre belle planète. J#x2019ai dévoré ce merveilleux ouvrage où le photographe nous livre un regard original sur le monde. Des moments de vie sont partagés avec beaucoup d#x2019authenticité, qu#x2019il s#x2019agisse de moments de camaraderie avec des peuples autochtones, une tortue aux Galapagos ou encore des moments d#x2019horreur comme au Rwanda en 1994. Une histoire de vie magnifique.
  • polarjazz Posté le 6 Décembre 2020
    J'ai découvert Sebastiao Salgado grâce au film "Le sel de la Terre", césar 2015 du meilleur documentaire. Sebastiao est né en 1944 au Brésil et se destinait à une carrière d'économiste avant de fuir son pays avec sa femme. Ils s'exilent en France comme beaucoup de leurs compatriotes. Sa femme - qui suit des études d'architecture lui fait découvrir la photo. Et tout naturellement, dans le prolongement de son engagement politique, il s'intéresse à la photographie sociale. La photographie est un langage très puissant et permet une vision du monde personnelle. Le photographe est un témoin de la mutation des sociétés. Grâce aux expositions de part le monde, à ses albums photos, à ses documentaires et à son militantisme, Sebastiao Salgado nous dévoilent sans voyeurisme sa réalité. Ses photographies en noir et blanc révèlent un bilan sociétal et environnemental peu brillant. Mais dans le même temps, il réalise que les peuples dits primitifs ont un rapport à la terre, à la nature, qui promet un avenir meilleur. Aux sociétés modernes de se transformer.
  • Patmarob Posté le 27 Novembre 2020
    « DE MA TERRE A LA TERRE » retrace le parcours personnel et professionnel de Sebastão Salgado. Isabelle Francq, journaliste, a recueilli les propos et les souvenirs de Sebãstao Salgado. Photographe de renommée mondiale, Sebastão Salgado retrace son parcours depuis le Minas Gerais, au Brésil, son engagement politique, son arrivée en France, en 1969, pour échapper à la dictature et y poursuivre des études économiques .Recruté par l'organisation mondiale du café il voyage beaucoup. Il décide de se consacrer à la photographie et se spécialise dans le noir et blanc. Chaque reportage est le fruit de plusieurs années de travail, il parcourt les milieux extrêmes (l'altitude, le grand froid des pôles, les régions désertiques..). Il s'intéresse au travail manuel et ses évolutions (« La Mine d'or de Serra Pelada » « la main de l'homme »). « Exodes » ,paru en 2000, présente son regard sur les migrations dans le monde. La série « Genesis » porte sur la nature terrestre, ses paysages, faune , flore … et les groupes humains « traditionnels » ( Indiens d'Amazonie…). Il a créé avec son épouse, l'institut Terra dont l'objectif est le reboisement de sa propriété brésilienne. Le livre témoigne de la passion... « DE MA TERRE A LA TERRE » retrace le parcours personnel et professionnel de Sebastão Salgado. Isabelle Francq, journaliste, a recueilli les propos et les souvenirs de Sebãstao Salgado. Photographe de renommée mondiale, Sebastão Salgado retrace son parcours depuis le Minas Gerais, au Brésil, son engagement politique, son arrivée en France, en 1969, pour échapper à la dictature et y poursuivre des études économiques .Recruté par l'organisation mondiale du café il voyage beaucoup. Il décide de se consacrer à la photographie et se spécialise dans le noir et blanc. Chaque reportage est le fruit de plusieurs années de travail, il parcourt les milieux extrêmes (l'altitude, le grand froid des pôles, les régions désertiques..). Il s'intéresse au travail manuel et ses évolutions (« La Mine d'or de Serra Pelada » « la main de l'homme »). « Exodes » ,paru en 2000, présente son regard sur les migrations dans le monde. La série « Genesis » porte sur la nature terrestre, ses paysages, faune , flore … et les groupes humains « traditionnels » ( Indiens d'Amazonie…). Il a créé avec son épouse, l'institut Terra dont l'objectif est le reboisement de sa propriété brésilienne. Le livre témoigne de la passion de Sebastão Salgado pour la photographie . C'est l' humanisme qui prévaut dans sa démarche, celle qui lui permet de saisir l'unité de la nature, de la faune , de la flore avec l'homme . Un livre intéressant, mais l'essentiel demeure dans les photos de Sebastão Salgado.
    Lire la suite
    En lire moins
  • brunowurtz Posté le 3 Novembre 2016
    Un livre qui explique le parcours résumé, peut être trop finalement, de ce photographe renommé. On y découvre tour à tour un jeune révolutionnaire, puis un économiste, se destinant ensuite à la photographie sociale pour enfin devenir un défenseur de l'environnement. Son parcours retracé présente une certaine cohérence, du moins est-il présenté comme cela. Son investissement personnel dans ses projet est indéniable. Son empathie pour la nature humaine est remarquable. Il ne veut pas passer pour un moralisateur mais comme un témoin de son temps et de l'activité de l'Homme dans ce monde. Aujourd'hui son combat (probablement le dernier) est de montrer que la Terre est notre habitat et qu'il devient urgent d'en prendre conscience. Il tente par ses photos de démontrer le lien qui nous unit à toutes les espèces animales.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés