En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        De mal à personne

        Presses de la cité
        EAN : 9782258092266
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        De mal à personne

        Collection : Terres de France
        Date de parution : 15/03/2012

        Deuxième opus des aventures du duo d’experts lyonnais : le commissaire Kolvair et le professeur Salacan allient leur savoir et leur science du crime pour résoudre une affaire qui les confronte à la délinquance des mineurs et à la peine de mort.

        Installés dans les combles du palais de justice de Lyon, le commissaire Kolvair et le professeur Salacan sont, dans les années 1920, les premiers experts. L’un est unijambiste, mélomane, rescapé des tranchées. Le second est marié, père de famille, dévoué à la criminologie.
        Initiateurs de la police scientifique, ils sont...

        Installés dans les combles du palais de justice de Lyon, le commissaire Kolvair et le professeur Salacan sont, dans les années 1920, les premiers experts. L’un est unijambiste, mélomane, rescapé des tranchées. Le second est marié, père de famille, dévoué à la criminologie.
        Initiateurs de la police scientifique, ils sont chargés d’élucider la mort de Firmin Dutard, riche industriel tué à l’arme blanche.
        Les premières conclusions révèlent que le meurtrier mesure 1mètre vingt-huit : la taille du fils de la victime, celle de nombreux enfants… Parricide ? Crime crapuleux ?
        A une époque où les colonies pénitentiaires pour mineurs délinquants sont des bagnes pour enfants qui n’avouent pas leur nom, à une époque où la science n’a pas les moyens de ses intuitions, le commissaire devra remettre en question ses rares certitudes pour faire la vérité sur cette affaire...

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258092266
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 240
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • thisou08 Posté le 26 Mars 2017
          Si je n'ai pas aimé son style d'écriture, j'ai été touchée par le sort de ces enfants " martyrs ", on peut le dire, taillables et corvéables à merci, même pas propriétaire de leur corps. Pouah !
        • argali Posté le 12 Février 2014
          Second polar historique d’Odile Bouhier, ce roman nous plonge dans la France d’entre deux guerres. Gueules cassées, justice expéditive, injustice sociale, guillotinage public, maison de correction…et de corruption… c’est dans ce sombre décor que se déroule l’histoire. On retrouve avec plaisir les protagonistes du « Sang des bistanclaques » L’inspecteur Kolvair, Bianca, l’aliéniste, le professeur Salacan, Durieux, Puzin, Rocher… De nombreux rebondissements s’enchainent suite au seul meurtre de Firmin Dutard et nous entrainent dans une histoire sordide et triste. Enfance bafouée et sacrifiée pour qu’une enquête aboutissent vite ; pistes non explorées car la science n’a pas encore les moyens de ses intuitions; traitement inhumain réservée aux miséreux par une bourgeoisie dominante… Plus que l’intrigue et l’enquête sur le meurtre de l’industriel, c’est le cadre historique et social qui m’a plu le plus. Les avancées de la police scientifique, l’émergence d’un tribunal pour enfants, la vie de la bourgeoisie lyonnaise de l’époque, les recherches génétiques, prémices à l’ADN… rendent ce roman particulièrement intéressant. La psychologie des personnages est fouillée et les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres sont intéressantes car elles apportent un éclairage particulier à l’affaire. Ce deuxième opus des aventures du commissaire Kolvair tient toutes ses... Second polar historique d’Odile Bouhier, ce roman nous plonge dans la France d’entre deux guerres. Gueules cassées, justice expéditive, injustice sociale, guillotinage public, maison de correction…et de corruption… c’est dans ce sombre décor que se déroule l’histoire. On retrouve avec plaisir les protagonistes du « Sang des bistanclaques » L’inspecteur Kolvair, Bianca, l’aliéniste, le professeur Salacan, Durieux, Puzin, Rocher… De nombreux rebondissements s’enchainent suite au seul meurtre de Firmin Dutard et nous entrainent dans une histoire sordide et triste. Enfance bafouée et sacrifiée pour qu’une enquête aboutissent vite ; pistes non explorées car la science n’a pas encore les moyens de ses intuitions; traitement inhumain réservée aux miséreux par une bourgeoisie dominante… Plus que l’intrigue et l’enquête sur le meurtre de l’industriel, c’est le cadre historique et social qui m’a plu le plus. Les avancées de la police scientifique, l’émergence d’un tribunal pour enfants, la vie de la bourgeoisie lyonnaise de l’époque, les recherches génétiques, prémices à l’ADN… rendent ce roman particulièrement intéressant. La psychologie des personnages est fouillée et les relations qu’ils entretiennent les uns avec les autres sont intéressantes car elles apportent un éclairage particulier à l’affaire. Ce deuxième opus des aventures du commissaire Kolvair tient toutes ses promesses. Je vous le recommande.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Loubhi Posté le 24 Juillet 2013
          Voilà un registre de polar qui m'a séduit tant par son originalité (fond historique réel celui des lendemains de la première guerre mondiale, Brigade du Tigre entre autres), par son cadre lyonnais que par une riche galerie de personnages ; le riche industriel (coureur de jupons après ses domestiques, des enfants illégitimes), un procureur très prompt à condamner, un inspecteur au passé sombre, un journaliste prêt à tout pour faire avancer sa carrière, des films très litigieux, des relations homosexuelles très peu admises et surtout deux héros atypiques se basant sur les récentes découvertes scientifiques et un solide bon sens pour résoudre un meurtre pour lequel on a trop vite désigné le coupable. Histoire sordide et polémique sous certains aspects avec des foyers de redressement pour mineur plus qu'inhumains, la venue du bourreau pour l'éxécution d'un condamné à mort avec le cortège de manifestations populaires voyeuses et tapageuses. Une seule victime mais de nombreux rebondissements qui font de cette histoire un livre dont on veut connaître le dénouement. Touche sensible avec ces hommes / vicitmes de cette immense boucherie que fut la première guerre mondiale,revenus lourdement handicapés obligés de reprendre une activité professionnelle et personnelle à l'armistice sous le regard le plus... Voilà un registre de polar qui m'a séduit tant par son originalité (fond historique réel celui des lendemains de la première guerre mondiale, Brigade du Tigre entre autres), par son cadre lyonnais que par une riche galerie de personnages ; le riche industriel (coureur de jupons après ses domestiques, des enfants illégitimes), un procureur très prompt à condamner, un inspecteur au passé sombre, un journaliste prêt à tout pour faire avancer sa carrière, des films très litigieux, des relations homosexuelles très peu admises et surtout deux héros atypiques se basant sur les récentes découvertes scientifiques et un solide bon sens pour résoudre un meurtre pour lequel on a trop vite désigné le coupable. Histoire sordide et polémique sous certains aspects avec des foyers de redressement pour mineur plus qu'inhumains, la venue du bourreau pour l'éxécution d'un condamné à mort avec le cortège de manifestations populaires voyeuses et tapageuses. Une seule victime mais de nombreux rebondissements qui font de cette histoire un livre dont on veut connaître le dénouement. Touche sensible avec ces hommes / vicitmes de cette immense boucherie que fut la première guerre mondiale,revenus lourdement handicapés obligés de reprendre une activité professionnelle et personnelle à l'armistice sous le regard le plus souvent désapprobateur des autres, forcément très humains. Découvrir ainsi les premières adaptations des découvertes scientifiques (étude des cheveux, utilisation de chimpanzés, première réflexion aliéniste....) est très crédible, et reste à vérifier d'un point de vue chronologique mais j'ai bien aimé cette nouvelle approche dans le domaine du polar. Un livre que je conseille fortement et dont je vais suivre l'évolution en commençant par son premier volet. Ecriture soignée, documentée et équilibrée.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Alexmotamots Posté le 2 Juillet 2013
          De l'auteure, j'avais beaucoup aimé "Le sang des bistanclaques". Mais comme souvent avec une suite, j'ai été déçue. Malheureusement, je ne peux pas en dire autant de ce tome. Il n'est pas mal ceci dit, bien écrit, l'action est ramassée, et l'on apprend pleins de choses sur les origines de la police scientifique (notamment les premières analyses ADN). Mais je n'ai pas retrouvé l'histoire de la ville. Certes, l'auteure se focalise dans ce tome sur les bagnes pour enfants et leur arrière-cuisine peu ragoutantes. Mais comme son écriture va à l'essentiel, elle ne laisse que peu de place au développement de son sujet. En revanche, on en apprend un peu plus sur les personnages récurrents et leurs vices. Affaires à suivre avec son troisième opus. L'image que je retiendrai : Celle de la première crèche d'entreprise créée par la femme de Firmin Dutard.
        • Bigmammy Posté le 24 Mars 2013
          Lyon, septembre 1920. Dans la ville où fut créé en 1910 (par Edmond Locard) le premier laboratoire de police scientifique de France, le commissaire Victor Kolvair et le professeur Hugo Salacan travaillent en étroite collaboration. Les techniques que nous connaissons aujourd’hui n'en sont pourtant qu’à l’état embryonnaire : les fichiers anthropométriques inventés par Alphonse Bertillon sont largement utilisés, mais on commence à peine à travailler sur le génome. En fait, toute la ville est en attente d’un spectacle alléchant : le bourreau Deibler doit bientôt venir de Paris pour procéder à une exécution capitale. On organise des « soirées guillotine ». Un important industriel vient d’être retrouvé dans l’arrière-cour d’un grand hôtel, transpercé de violents coups de couteau dont l’angle d’attaque semble prouver que l’assassin ne mesure qu’un mètre vingt-huit … Un enfant ? Un nain ? Comment, pourquoi ? Le commissaire Kolvair ne répète jamais ses questions : il laisse le temps à ses interlocuteurs d’y répondre. Il a appris de son père que rien ne servait de courir. Plus tard, sa jambe en moins, tribut à la Grande Guerre, lui a confirmé que l’existence était une épreuve de fond. Le procureur, lui, a hâte de boucler cette affaire et le premier suspect correspondant... Lyon, septembre 1920. Dans la ville où fut créé en 1910 (par Edmond Locard) le premier laboratoire de police scientifique de France, le commissaire Victor Kolvair et le professeur Hugo Salacan travaillent en étroite collaboration. Les techniques que nous connaissons aujourd’hui n'en sont pourtant qu’à l’état embryonnaire : les fichiers anthropométriques inventés par Alphonse Bertillon sont largement utilisés, mais on commence à peine à travailler sur le génome. En fait, toute la ville est en attente d’un spectacle alléchant : le bourreau Deibler doit bientôt venir de Paris pour procéder à une exécution capitale. On organise des « soirées guillotine ». Un important industriel vient d’être retrouvé dans l’arrière-cour d’un grand hôtel, transpercé de violents coups de couteau dont l’angle d’attaque semble prouver que l’assassin ne mesure qu’un mètre vingt-huit … Un enfant ? Un nain ? Comment, pourquoi ? Le commissaire Kolvair ne répète jamais ses questions : il laisse le temps à ses interlocuteurs d’y répondre. Il a appris de son père que rien ne servait de courir. Plus tard, sa jambe en moins, tribut à la Grande Guerre, lui a confirmé que l’existence était une épreuve de fond. Le procureur, lui, a hâte de boucler cette affaire et le premier suspect correspondant aux premières conclusions des experts sera le bon. Pour lui, le jeune criminel, qui a signé d’une croix des aveux, n’attire pas la compassion. C’est un enfant de l’Assistance, déjà épinglé pour de menus larcins et il n’a que onze ans. La France, depuis l’Armistice, ne considère pas comme prioritaire la délinquance des mineurs. Encore moins sa protection. Depuis 1912 existe pourtant une loi qui prévoit la constitution de tribunaux pour enfants. Mais il n’en existe pas encore à Lyon. Cette triste affaire va au moins permettre au juge Puzain d’en initier un. Sombre victoire ! Au cœur de ce roman ramassé, l’enfance saccagée et la peine de mort. La plongée dans l’horreur de ce temps est décrite sans fioritures inutiles. Il y a les « gentils », ceux qui mettent au service de la manifestation de la vérité toute leur énergie et les ressources les plus récentes de la science mais aussi les « méchants » : ceux qui forcent les aveux de personnes fragiles, qui punissent des enfants en les plaçant dans des colonies pénitentiaires qui sont de véritables bagnes, des patrons qui abusent de leurs domestiques, des journalistes prêts à toutes les compromissions pour publier un papier sensationnel. Et puis il y a toujours la splendide Bianca : aliéniste, pulpeuse, subtile … amoureuse de Victor, elle éclaire de son regard les recoins les plus sombres de cette histoire aussi haletante que « Le sang des bistanclaques », premier roman de l’auteur, que j’avais trouvé un peu bâclé. Je révise donc mon jugement dans le sens positif.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Une enquête sur le terrain sensible des mineurs, en cette année qui commémore le centenaire des tribunaux pour enfants. Odile Bouhier, avec un sujet pareil, marche à l’affect. […] Dans son écriture, aussi, qui prend de l’exactitude et de la joliesse, balançant du même coup aux orties la vilaine "efficacité", pseudo-argument littéraire du roman policier. »

        Julie Malaure / Le Point
        Toute l'actualité de la collection Terres de France
        Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.