RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            De regrettables incidents

            Robert Laffont
            EAN : 9782221156933
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 135 x 215 mm
            De regrettables incidents

            Date de parution : 05/02/2015

            Pure comme le cristal et belle à faire damner un saint, Olga mène, auprès de sa famille d’origine kazakhe, une vie sans histoire dans une petite commune de Belgique. Jusqu’au jour où le directeur du théâtre de la ville vient proposer à son père de l’engager. En dépit de ses...

            Pure comme le cristal et belle à faire damner un saint, Olga mène, auprès de sa famille d’origine kazakhe, une vie sans histoire dans une petite commune de Belgique. Jusqu’au jour où le directeur du théâtre de la ville vient proposer à son père de l’engager. En dépit de ses réticences, celui-ci finit par accepter.
            Jalousée par les femmes de la troupe, convoitée par les hommes, la jeune première voit très vite les passions se déchaîner autour d’elle. Sa présence contribue à raviver de douloureux souvenirs et à révéler d’indicibles secrets. « De regrettables incidents », ainsi que les qualifie l’ancien directeur du théâtre.
            Fable cruelle sur l’innocence et la manipulation, ce roman à l’intrigue virtuose et au dénouement aussi surprenant qu’implacable apporte une nouvelle fois la preuve de l’immense talent d’Armel Job.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221156933
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont
            19.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Nathv Posté le 30 Juillet 2015
              Je me faisais un plaisir de retrouver Armel Job - dont j'avais apprécié "Loin des mosquées", "Dans la gueule de la bête", "La femme manquée" et un peu moins "Le Conseiller du Roi". Après avoir refermé ce livre, j'ai comme une impression de rendez-vous manqué. Certes, la trame de l'histoire n'est pas inintéressante; Armel Job fait plonger, via le montage d'une pièce de théâtre, une jeune et jolie femme d'origine kazakhe dans l'histoire trouble d'un village de campagne, faisant resurgir les vieilles histoires, guéguerres intestines de ses habitants. Néanmoins, je n'ai pas retrouvé, dans cet ouvrage, la magie de la plume d'Armel Job. Chez moi, la mayonnaise n'a pas pris; à mes yeux, elle manquait, sans doute, de réalisme, d'empathie pour les personnages et de rythme. Sans être un mauvais roman pour autant, "De regrettables incidents" ne m'a pas emballée, m'a même paru parfois long. Dommage...
            • Maghily Posté le 29 Avril 2015
              Ce roman d’Armel Job est à la fois une fresque sociale et un polar grisant. Par l’intermédiaire des comédiens amateurs et de leurs proches, il raconte la vie de cette société rurale, à l’aube du XXIe siècle : l’importance du qu’en-dira-t-on, l’intégration de la seule famille étrangère de la région, le rôle de moteur culturel du théâtre amateur ou encore l’antique hiérarchisation des relations sociales. Armel Job sait également jouer avec les rebondissements et maintenir l’attention de son lecteur ! J’ai d’ailleurs été assez surprise par le dénouement, ce qui est, finalement, assez rare dans mes lectures « noires ». De plus, l’auteur croque merveilleusement bien ses personnages, les rendant particulièrement exécrables, pour certains ; terriblement attachants et parfois même comiques malgré eux, pour d’autres. J’aime la relation développée entre Olga et sa petite sœur : cet amour teinté de jalousie et de culpabilité. Leur situation est complexe et permet de mettre en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés les candidats réfugiés : l’absence de reconnaissance de leurs qualifications professionnelles, la barrière de la langue, la chute dans l’échelle sociale, l’isolement, … et surtout, cette épée de Damoclès qui pend constamment au-dessus de leur tête. Le cheminement de cette famille est vraiment... Ce roman d’Armel Job est à la fois une fresque sociale et un polar grisant. Par l’intermédiaire des comédiens amateurs et de leurs proches, il raconte la vie de cette société rurale, à l’aube du XXIe siècle : l’importance du qu’en-dira-t-on, l’intégration de la seule famille étrangère de la région, le rôle de moteur culturel du théâtre amateur ou encore l’antique hiérarchisation des relations sociales. Armel Job sait également jouer avec les rebondissements et maintenir l’attention de son lecteur ! J’ai d’ailleurs été assez surprise par le dénouement, ce qui est, finalement, assez rare dans mes lectures « noires ». De plus, l’auteur croque merveilleusement bien ses personnages, les rendant particulièrement exécrables, pour certains ; terriblement attachants et parfois même comiques malgré eux, pour d’autres. J’aime la relation développée entre Olga et sa petite sœur : cet amour teinté de jalousie et de culpabilité. Leur situation est complexe et permet de mettre en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés les candidats réfugiés : l’absence de reconnaissance de leurs qualifications professionnelles, la barrière de la langue, la chute dans l’échelle sociale, l’isolement, … et surtout, cette épée de Damoclès qui pend constamment au-dessus de leur tête. Le cheminement de cette famille est vraiment intéressant et là encore, leur décision est étonnante mais assez grandiose. Enfin, ce roman respire le terroir ! Que ce soit par son ambiance ou par certaines expressions des protagonistes, le lecteur issu du cru ne peut échapper au caractère ardennais de ce livre. A plusieurs reprises, certaines images m’ont rappelé, avec plaisir, de jolis moments de mon enfance. Une raison supplémentaire de vous encourager à lire ce joli roman !
              Lire la suite
              En lire moins
            • DHALLUIN Posté le 3 Avril 2015
              Des incidents regrettables surviennent, tragiques mêmes. Au cœur Werner a lancé une coopérative d’achats mais son hobby est le théâtre. Il fait partie d’une troupe de comédiens amateurs qui se produit une fois l’an au village de Jalbour en Belgique, non loin de la frontière allemande. Arsène Choquier, un bourgeois du coin, président de la troupe théâtrale, est un personnage pour le moins complexe. Vika et Olga sont les enfants d’un couple de réfugiés kazakhs susceptibles d’être renvoyés dans leur pays. Marianne, Rachel, Janine, autant de victimes d’hommes peu scrupuleux. Et des incidents se multiplient suite à la représentation théâtrale particulièrement tumultueuse. Le lecteur suit avec intérêt les rebondissements qui émaillent ce roman. De plus, ce roman nous interpelle sur la réalité-fiction que représente une pièce de théâtre et nous interroge sur la présence des réfugiés et comment on les traite.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.