Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782258075238
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 392
Format : 132 x 201 mm
Dédicaces 2 - Le Chapelet de jade
Odette Chevalot (traduit par)
Date de parution : 20/05/2009
Éditeurs :
Presses de la cité

Dédicaces 2 - Le Chapelet de jade

Odette Chevalot (traduit par)
Date de parution : 20/05/2009

Moscou, fin du XIXe siècle. Après avoir servi pendant quatre ans comme vice-consul de Russie à Yokohama, Eraste Fandorine est de retour dans son pays.

Toute la ville en parle avec des frémissements d'horreur : dans la Soukharevka, célèbre quartier de Moscou, un antiquaire spécialisé dans la vente d'objets asiatiques a été retrouvé sauvagement assassiné....

Toute la ville en parle avec des frémissements d'horreur : dans la Soukharevka, célèbre quartier de Moscou, un antiquaire spécialisé dans la vente d'objets asiatiques a été retrouvé sauvagement assassiné. Le criminel l'a torturé avant de retourner son magasin de fond en comble, cherchant à l'évidence un objet bien précis....

Toute la ville en parle avec des frémissements d'horreur : dans la Soukharevka, célèbre quartier de Moscou, un antiquaire spécialisé dans la vente d'objets asiatiques a été retrouvé sauvagement assassiné. Le criminel l'a torturé avant de retourner son magasin de fond en comble, cherchant à l'évidence un objet bien précis. Eraste Fandorine se lance dans une périlleuse enquête à travers le vieux Moscou populaire et le quartier chinois, avec ses bouges et ses fumeries d'opium. Il va bientôt découvrir que l'objet tant convoité était un chapelet de jade aux pouvoirs prétendument magiques...

La nouvelle qui donne son titre à ce recueil est dédiée à Robert Van Gulik, le célèbre écrivain orientaliste qui a créé le personnage du juge Ti ; les deux autres au Japonais Sanyutei Encho et à Washington Irving, l'un des pères fondateurs de la littérature américaine. Trois maîtres du roman à énigme dont Akounine revisite l'univers avec l'extraordinaire virtuosité qu'on lui connaît.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258075238
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 392
Format : 132 x 201 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanouche 01/04/2022
    Trois nouvelles mettant en scène Eraste Petrovitch Fandorine, héros que j'aime beaucoup. Dans Shigumo, Eraste Fandorine, alors vice-consul de Russie au Japon, cherche qui a assassiné un compatriote et ex-collègue, devenu moine bouddhiste. Au monastère on pense qu'il a été victime du spectre Shigumo. Mais Fandorine ne croit pas aux esprits. Bien que cette nouvelle soit très courte, Boris Akounine arrive à me balader. Et me réjouit, comme toujours : "Tout bien réfléchi, il en vint à la conclusion que, pour sa rencontre avec le monstre japonais, mieux valait se vêtir d'un costume local. Dans la garde-robe de l'assesseur de collège, figuraient deux accoutrements japonais : un kimono blanc (cadeau d'un prince de sang royal pour le remercier de ses conseils dans une affaire épineuse) et une tenue noire près du corps telle qu'en portent les shinobis, maîtres du clan des espions professionnels. Ce costume complété par un masque noir rendait presque invisible dans la nuit. Après une courte hésitation, Eraste Petrovitch opta pour le kimono blanc." Le chapelet de jade se déroule à Moscou où un antiquaire spécialisé dans les chinoiseries a été littéralement découpé en morceaux. Fandorine enquête dans la communauté chinoise de la ville, secondé de son fidèle... Trois nouvelles mettant en scène Eraste Petrovitch Fandorine, héros que j'aime beaucoup. Dans Shigumo, Eraste Fandorine, alors vice-consul de Russie au Japon, cherche qui a assassiné un compatriote et ex-collègue, devenu moine bouddhiste. Au monastère on pense qu'il a été victime du spectre Shigumo. Mais Fandorine ne croit pas aux esprits. Bien que cette nouvelle soit très courte, Boris Akounine arrive à me balader. Et me réjouit, comme toujours : "Tout bien réfléchi, il en vint à la conclusion que, pour sa rencontre avec le monstre japonais, mieux valait se vêtir d'un costume local. Dans la garde-robe de l'assesseur de collège, figuraient deux accoutrements japonais : un kimono blanc (cadeau d'un prince de sang royal pour le remercier de ses conseils dans une affaire épineuse) et une tenue noire près du corps telle qu'en portent les shinobis, maîtres du clan des espions professionnels. Ce costume complété par un masque noir rendait presque invisible dans la nuit. Après une courte hésitation, Eraste Petrovitch opta pour le kimono blanc." Le chapelet de jade se déroule à Moscou où un antiquaire spécialisé dans les chinoiseries a été littéralement découpé en morceaux. Fandorine enquête dans la communauté chinoise de la ville, secondé de son fidèle Massa. La vallée du rêve emmène le lecteur aux Etats-Unis où une communauté d'utopistes russes, disciples de Fourier et de Tchernychevski, a créé son phalanstère. Malheureusement une bande de malfrats, les Foulards noirs, vient troubler cette existence paisible et le richissime Maurice Star, protecteur de la communauté, fait appel à Fandorine pour tirer cela au clair. Dans le lointain Wyoming notre héros croise aussi un groupe de mormons dissidents et la fille d'un gros éleveur de bestiaux, jeune femme audacieuse, bien différente de celles qu'il a l'habitude de fréquenter. Pas de mauvaise surprise avec Boris Akounine, c'est toujours un régal pour moi. Personnage perspicace mais dont l'auteur se moque gentiment à l'occasion, humour fin : une lecture qui fait plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bilonico 25/07/2014
    Recueil de trois nouvelles relatant des aventures d'Eraste Fandorine et permettant de combler certains trous de sa biographie. Ces nouvelles, comme les deux autres tomes (La prisonnière de la tour et Avant la fin du Monde), sont dédiées à des auteurs de romans (policiers principalement) renommés. A noter particulièrement la nouvelle éponyme permettant d'éclaircir l'origine du chapelet de jade qui ne quitte jamais le héros dans ses autres aventures et la nouvelle se passant dans le Far West où Fandorine doit faire face à de nombreuses menaces cachées. Toujours un plaisir simple de lecture !
  • annie 25/05/2013
    - très bien - Deuxième livre des aventures de ce dandy russe que je lis. Sans pour autant avoir eu de coup de coeur, j'avoue avoir passé un très bon moment avec ces trois nouvelles qui m'ont emmené de Russie au Japon puis dans le far-west américain. Tout à fait le genre de lecture plaisante et délassante, avec un brin d'humour que j'aime bien de temps en temps et surtout le genre pastiche que là j'adore.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.