En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dernière saison dans les Rocheuses

            10/18
            EAN : 9782264071026
            Code sériel : 5288
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 128 x 197 mm
            Dernière saison dans les Rocheuses

            Anne-Marie CARRIÈRE (Traducteur)
            Date de parution : 18/01/2018
            En 1820, aux Amériques, le commerce des fourrures est un moyen périlleux de faire fortune. À peine le jeune William Wyeth s’est-il engagé auprès de la compagnie de trappeurs la plus téméraire de l’État qu’il manque de se faire tuer. Il découvre alors la force des liens entre les hommes,... En 1820, aux Amériques, le commerce des fourrures est un moyen périlleux de faire fortune. À peine le jeune William Wyeth s’est-il engagé auprès de la compagnie de trappeurs la plus téméraire de l’État qu’il manque de se faire tuer. Il découvre alors la force des liens entre les hommes, dont la survie ne dépend que de leur solidarité. Chasse au bison, nuits passées à dormir sur des peaux de bête, confrontations aux forces de la nature ou aux tribus indiennes, la vie de trappeur est rude, mais William a soif d’aventures. Il a quitté sa famille pour le grand Ouest, sauvage et indompté. Il devra réunir plus de courage et d’habileté qu’il ait jamais cru avoir pour en sortir vivant.

            « Un chef-d’oeuvre de justesse historique et de fougue romanesque. L’histoire dure et âpre d’un jeune homme qui voit ses rêves se mesurer à la réalité. »
            Publishers Weekly

            « Enraciné au coeur de l’Amérique, le récit intrépide de la destinée d’un homme nous révèle la force de l’essentiel… magnifiquement conçu. »
            Booklist

            Traduit de l’anglais (États-Unis)
            par Anne-Marie Carrière
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264071026
            Code sériel : 5288
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 128 x 197 mm
            10/18
            17.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • julienmorvan Posté le 15 Octobre 2018
              Attiré par la couverture et le titre - comme, jadis, les vieilles traductions françaises des westerns américains préparaient au rêve dès le guichet du cinéma -, c'est déjà conquis que je me suis lancé aux côtés des trappeurs américains et britanniques pour une jolie aventure, dépaysante et rapide à lire. On se prend assez vite au jeu des stéréotypes de l'époque (le voyageur au grand cœur, le dandy pédant mais courageux, le fourbe traître, la belle rebelle ...) et, même si elle était assez convenue, l'histoire est plaisante à suivre. Toutefois, le style n'est pas toujours ébouriffant, l'action ne s'éloigne pas des sentiers battus et on devine rapidement ce qu'il va se passer.
            • Ben_Tyrion Posté le 25 Septembre 2018
              À la lecture de quelques chroniques très élogieuses ("coup de cœur" de Claude Le Nocher entre autres), j'attendais beaucoup de ce roman de Shannon Burke, dont j'avais particulièrement apprécié "911", ainsi que, dans une moindre mesure, "Manhattan grand angle". J'en attendais peut-être un peu trop... Le récit nous transporte dans l'Ouest américain (entre Saint Louis et les Rocheuses, dans de vastes étendues, accessibles notamment via de grands fleuves devenus mythiques, et par des canyons de tous les dangers), dans le dernier quart du 19e siècle. À l'époque, le commerce des fourrures va bon train, et ce sont des hommes courageux voire téméraires qui s'engagent en tant que trappeurs dans des compagnies qui cherchent à mettre la mains sur des territoires riches en présence animale (castors, bisons, ours...), mais habités jusque-là par des tribus indiennes. Anglais, Canadiens, nouveaux Américains, Espagnols, Suédois... se disputent ces terres convoitées et parfois bien hostiles, au péril de leurs vies. Marchandage, domination, coopération, conflits... sont leur lot quotidien. C'est dans ce décor que Shannon Burke nous convie, et qu'il nous fait suivre le parcours d'une compagnie de trappeurs, à travers le regard de William Wyeth, qui n'a qu'un désir profond: venger, par son engagement, le regard destructeur... À la lecture de quelques chroniques très élogieuses ("coup de cœur" de Claude Le Nocher entre autres), j'attendais beaucoup de ce roman de Shannon Burke, dont j'avais particulièrement apprécié "911", ainsi que, dans une moindre mesure, "Manhattan grand angle". J'en attendais peut-être un peu trop... Le récit nous transporte dans l'Ouest américain (entre Saint Louis et les Rocheuses, dans de vastes étendues, accessibles notamment via de grands fleuves devenus mythiques, et par des canyons de tous les dangers), dans le dernier quart du 19e siècle. À l'époque, le commerce des fourrures va bon train, et ce sont des hommes courageux voire téméraires qui s'engagent en tant que trappeurs dans des compagnies qui cherchent à mettre la mains sur des territoires riches en présence animale (castors, bisons, ours...), mais habités jusque-là par des tribus indiennes. Anglais, Canadiens, nouveaux Américains, Espagnols, Suédois... se disputent ces terres convoitées et parfois bien hostiles, au péril de leurs vies. Marchandage, domination, coopération, conflits... sont leur lot quotidien. C'est dans ce décor que Shannon Burke nous convie, et qu'il nous fait suivre le parcours d'une compagnie de trappeurs, à travers le regard de William Wyeth, qui n'a qu'un désir profond: venger, par son engagement, le regard destructeur de son père qui l'avait décrété "bon à rien". Si ce roman m'a permis d'en savoir un peu plus sur les filières de la fourrure à l'époque, c'est essentiellement parce qu'il m'a invité à me documenter quelque peu "au dehors". La traduction est extrêmement soignée, et les lecteurs en sauront gré à A.-M. Carrière. L'histoire est cependant avant tout un récit d'aventures, plaisant et distrayant, mais qui m'a laissé un brin sur ma faim tant les traits de certains personnages m'ont semblé caricaturaux. Les scènes sont "brutes" et "directes'. D'un autre côté, si l'on s'en tient au simple fait que le narrateur est Wyeth lui-même, et qu'il n'a pas le profil d'un intellectuel, la perspective critique peut être quelque peu nuancée. Il devient évident que les descriptions doivent coller au plus près du "vécu", que ce petit recul que j'apprécie est par trop absent du roman. Voilà à mes yeux un "assez bon" roman, qui ne me laissera sans doute pas une trace indélébile, mais dont l'essentiel mérite (pour moi!) est de nous immerger dans un pan de l'histoire des USA qu'il nous faut aujourd'hui revisiter. Si les personnages ne m'ont pas paru "nuancés", la manière somme toute assez réaliste d'établir les faits donne cependant une vision intéressante de ces éléments qui participèrent à "la conquête de l'Ouest". En tenant compte de cette dernière remarque, je suis d'avis qu'il s'agit là d'un "bon" roman.
              Lire la suite
              En lire moins
            • adelie_altitude Posté le 23 Juillet 2018
              Début du XIXème siècle, Shannon Burke nous entraîne vers le Far-West ! William Wyeth s’engage dans une compagnie de trappeurs dans les Rocheuses. Pour ce garçon venu de l’est du pays, c’est clairement l’aventure avec un grand A ! Cette quête est avant tout motivée par la soif de faire fortune. A l’image des différentes ruées vers l’or, le commerce des fourrures suscitait alors un très vif intérêt. Il n’est pas seul à s’aventurer vers l’ouest. D’autres personnages l’entourent. Tantôt bien intentionnés et courageux, tantôt l’inverse ! Les ingrédients classiques d’un roman d’aventure sont tous là. Apprentissage, suspens, histoire d’amour dans un cadre grandiose. Si le style est décevant, le lecteur en mal de grands espaces passera un bon moment à voyager dans l’Amérique du XIXème, à croiser des Indiens et craindre les ours et à attraper des castors ! Dans cette nature majestueuse et terriblement hostile, la dimension documentaire intéressera également les historiens en herbe. Des rivalités entre Etats, aux terribles rapports avec les Indiens. Extrait « Un vieux trappeur à la barbe emmêlée vint s’installer près de moi. Il alluma une longue pipe noircie qu’il s’était certainement procurée chez les Indiens et fuma en silence. Je finis par lui demander pour... Début du XIXème siècle, Shannon Burke nous entraîne vers le Far-West ! William Wyeth s’engage dans une compagnie de trappeurs dans les Rocheuses. Pour ce garçon venu de l’est du pays, c’est clairement l’aventure avec un grand A ! Cette quête est avant tout motivée par la soif de faire fortune. A l’image des différentes ruées vers l’or, le commerce des fourrures suscitait alors un très vif intérêt. Il n’est pas seul à s’aventurer vers l’ouest. D’autres personnages l’entourent. Tantôt bien intentionnés et courageux, tantôt l’inverse ! Les ingrédients classiques d’un roman d’aventure sont tous là. Apprentissage, suspens, histoire d’amour dans un cadre grandiose. Si le style est décevant, le lecteur en mal de grands espaces passera un bon moment à voyager dans l’Amérique du XIXème, à croiser des Indiens et craindre les ours et à attraper des castors ! Dans cette nature majestueuse et terriblement hostile, la dimension documentaire intéressera également les historiens en herbe. Des rivalités entre Etats, aux terribles rapports avec les Indiens. Extrait « Un vieux trappeur à la barbe emmêlée vint s’installer près de moi. Il alluma une longue pipe noircie qu’il s’était certainement procurée chez les Indiens et fuma en silence. Je finis par lui demander pour quelle brigade il travaillait. – Celle d’Andrew Henry. – Belles prises ? – Environ deux grosses balles. Cent cinquante peaux par homme. Je fis le calcul. Une jolie somme. – Combien étiez-vous ? – Quatre-vingt-quatre. – Beaucoup de pertes ? – Sept. Quatre tués par des sauvages. Deux par des ours. Un mort de faim ou de froid. » Shannon Burke écrit pour la première fois sur cet univers des trappeurs qui traversent les Rocheuses. En 2016, elle avait fait sensation avec 911 : un roman dans l’univers des ambulanciers new-yorkais. La traduction de Dernière saison dans les Rocheuses est signée Anne-Marie Carrière.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Avoslivres Posté le 8 Mai 2018
              En voilà une superbe découverte livresque ! J’ai adoré ce roman pour de nombreuses raisons. C’est un vrai roman d’aventure (on en ressort d’ailleurs tout fringant, les yeux pétillants) avec des personnages incroyables, des paysages sauvages et saisissants. Rien de mieux pour partir à la découverte de l’ouest américain du début du 19è siècle. Mes connaissances historiques dans ce domaine étant plutôt limitées, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la vie des trappeurs américains dans les Rocheuses. Ce récit nous conte l’attirance pratiquement incontrôlable de William Wyeth pour ces contrées sauvages, ainsi que son désir de reconnaissance envers les siens. Une sorte d’odyssée spectaculaire, où Wyeth découvrira la camaraderie au sein d’une compagnie de trappeurs et affrontera moult dangers lors de cette dernière saison dans les Rocheuses. Face aux périls et à la fièvre de la chasse dans leur sang, rien ne pourra les arrêter. Pourtant, un seul faux pas, une seule mauvaise rencontre, peuvent stopper leur envie de richesse pour reposer, scalpés, six pieds sous terre. Un roman accrocheur, coloré par une plume addictive qui laisse le lecteur en émoi face à ce petit groupe pour lequel on ne peut que s’attacher profondément. Un coup de cœur pour le personnage... En voilà une superbe découverte livresque ! J’ai adoré ce roman pour de nombreuses raisons. C’est un vrai roman d’aventure (on en ressort d’ailleurs tout fringant, les yeux pétillants) avec des personnages incroyables, des paysages sauvages et saisissants. Rien de mieux pour partir à la découverte de l’ouest américain du début du 19è siècle. Mes connaissances historiques dans ce domaine étant plutôt limitées, j’ai pris énormément de plaisir à découvrir la vie des trappeurs américains dans les Rocheuses. Ce récit nous conte l’attirance pratiquement incontrôlable de William Wyeth pour ces contrées sauvages, ainsi que son désir de reconnaissance envers les siens. Une sorte d’odyssée spectaculaire, où Wyeth découvrira la camaraderie au sein d’une compagnie de trappeurs et affrontera moult dangers lors de cette dernière saison dans les Rocheuses. Face aux périls et à la fièvre de la chasse dans leur sang, rien ne pourra les arrêter. Pourtant, un seul faux pas, une seule mauvaise rencontre, peuvent stopper leur envie de richesse pour reposer, scalpés, six pieds sous terre. Un roman accrocheur, coloré par une plume addictive qui laisse le lecteur en émoi face à ce petit groupe pour lequel on ne peut que s’attacher profondément. Un coup de cœur pour le personnage de Layton, qui m’aura surpris du début à la fin. Le seul bémol que je pourrais émettre sur cette histoire est sa courte durée de vie… J’aurais aimé tenir dans mes mains, un bon pavé pour n’avoir jamais à le refermer. Je vous encourage à découvrir ce petit bijou et vous souhaite de très belles lectures !
              Lire la suite
              En lire moins
            • cardabelle Posté le 29 Avril 2018
              Au début du 19ème siècle , le jeune William Wyeth de Saint-Louis ( Missouri ) décide de rejoindre une compagnie de trappeurs pour satisfaire son goût de l'aventure mais surtout pour faire fortune et conquérir sa belle. Et, c'est parti pour une aventure qui se veut rocambolesque . Au menu : longues chevauchées , bivouacs improbables , rencontres dangereuses , coups de feu, coups de gueule, coups fourrés , amitié , bagarres , batailles ou alliances : tous les ingrédients du western donc ! C'est aussi l'occasion pour l'auteur de proposer une petite fresque historique relatant par bribes l'avancée de la colonisation de l'Ouest américain par un panel impressionnant d'aventuriers de toutes nationalités ou de militaires se disputant les territoires en utilisant les indiens qu'ils ne déciment pas. Mais, c'est aussi bien sûr, la traque sans états d'âme de tout ce qui porte fourrure . Le récit met en exergue le début du saccage des rivières dues à la surexploitation des compagnies de trappeurs de plus en plus nombreuses et de plus en plus avides . " Peu d'hommes se souviendraient de ce pays tel qu'il avait été dans sa glorieuse pureté originelle . " C'est donc un roman d'aventure ,... Au début du 19ème siècle , le jeune William Wyeth de Saint-Louis ( Missouri ) décide de rejoindre une compagnie de trappeurs pour satisfaire son goût de l'aventure mais surtout pour faire fortune et conquérir sa belle. Et, c'est parti pour une aventure qui se veut rocambolesque . Au menu : longues chevauchées , bivouacs improbables , rencontres dangereuses , coups de feu, coups de gueule, coups fourrés , amitié , bagarres , batailles ou alliances : tous les ingrédients du western donc ! C'est aussi l'occasion pour l'auteur de proposer une petite fresque historique relatant par bribes l'avancée de la colonisation de l'Ouest américain par un panel impressionnant d'aventuriers de toutes nationalités ou de militaires se disputant les territoires en utilisant les indiens qu'ils ne déciment pas. Mais, c'est aussi bien sûr, la traque sans états d'âme de tout ce qui porte fourrure . Le récit met en exergue le début du saccage des rivières dues à la surexploitation des compagnies de trappeurs de plus en plus nombreuses et de plus en plus avides . " Peu d'hommes se souviendraient de ce pays tel qu'il avait été dans sa glorieuse pureté originelle . " C'est donc un roman d'aventure , porteur de messages mais même si j'ai apprécié cette lecture, je n'y ai trouvé vraiment d'intérêt qu'en seconde partie , quand on arrive dans les Rocky Mountains au milieu des tribus Blackfeet et Craw . Il faut dire que certains noms évoquent à eux-seuls luxuriance, et beauté , comme auréolés de magie , d'éternité : Yellowstone River , Bear Lake , Big Horn ...enfin ! Et, dans ces écrins , ( enfin aussi ! ) le coeur de l'action . Des difficultés au démarrage donc ! Un avis en demi-teinte dû aussi au style narratif . C'est un récit à la première personne parfois anachronique me semble-t-il : j'ai trouvé la syntaxe peu adaptée à la personnalité et à l'origine du héro . Et puis , surtout j'ai vraiment cru reconnaître à un moment une inspiration très marquée de scènes de Lonesome Dove ( quand les espagnols contrôlent les routes du Nouveau -Mexique ) . Il n'en fallait pas plus pour que j'imagine cette histoire contée par un Larry McMurtry ! C'est mal , je sais ! Les comparaisons génèrent souvent la déception . Vus le thème et le cadre , j'en attendais sans doute le meilleur . Alors , en résumé , une lecture divertissante mais qui pour moi n'atteint pas les sommets du genre .
              Lire la suite
              En lire moins

            Ils en parlent

            « Un superbe roman américain sur la ruée vers l’Ouest… Une immersion géniale dans le passé.» Kirkus Review
            « Un chef-d’œuvre de précision historique et une histoire passionnante… Une fable mouvementée sur la confrontation entre les rêves d’un jeune homme et la réalité, doublée d’une intrigue divertissante sur l’univers des trappeurs. » Publishers Weekly
             
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com