En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        DERNIERE SORTIE AVANT L'AUTOROUTE

        Sonatine
        EAN : 9782355840180
        Code sériel : 67
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 220 mm
        DERNIERE SORTIE AVANT L'AUTOROUTE

        Julie SIBONY (Traducteur)
        Date de parution : 17/09/2009
        Adeptes du politiquement correct, passez votre chemin !
        Après des années de débauche médiatique, une rédemption est-elle encore possible ? C’est la question que se pose Fraser, star de la télé écossaise qui, après avoir été au cœur d’un scandale sexuel, décide de se refaire une virginité en gagnant la Floride, à l’invitation de deux jumeaux nés d’une... Après des années de débauche médiatique, une rédemption est-elle encore possible ? C’est la question que se pose Fraser, star de la télé écossaise qui, après avoir été au cœur d’un scandale sexuel, décide de se refaire une virginité en gagnant la Floride, à l’invitation de deux jumeaux nés d’une soirée de débauche entre leur mère et le Rat Pack de Frank Sinatra.

        Après des années de mariage sans amour et sans autre horizon que la maladie, reste-t-il encore un espoir ? C’est ce que se demande George, un avocat de Glasgow, en route pour un dernier tour de piste entre Londres et Paris, où l’attend une femme merveilleuse dont les six derniers maris sont décédés de mort violente. Fraser et George, les deux amis d’enfance, auraient-ils perdu leur âme ? Et comment la retrouver dans un monde où télévangélistes, scientologues, patrons de studios bipolaires et escort girls hystériques finissent par rendre les serial killers sympathiques ?

        Dans la lignée de Seth Greenland et Jonathan Tropper, Craig Ferguson tire à vue, dans ce roman diablement contemporain, et témoigne d’une incroyable capacité à saisir les travers de notre culture. Féroce et drôle, ce récit est de ceux qu’on n’oublie pas.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355840180
        Code sériel : 67
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        20.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Laurence64 Posté le 15 Septembre 2012
          Hautement déjanté et réjouissant en diable, ce premier livre de Craig Ferguson m'a autant amusée que les livres de Jim Dodge. Epinglant les travers d'une Amérique puritaine et ultra-libérale, Ferguson narre quatre destinées (deux frères d'un côté, deux amis perdus de vue de l'autre) avec un enthousiasme décapant et une tendresse permanente. A ouvrir en cas de déprime et autre coup de blues.
        • Lencreuse Posté le 4 Juillet 2011
          Enfants, George et Fraser étaient amis mais un incident les a éloignés sans que ni l’un ni l’autre n’essaient de renouer le fil de l’amitié. Des années plus tard, les deux hommes se sont perdus de vue. George quitte femme et enfant pour vivre de son côté ses derniers jours. Atteint d’un cancer, il refuse de subir les traitements déjà infligés à ses deux parents et choisit d’en finir au plus vite. Fraser, télévangéliste, profite d’une invitation aux Etats-Unis pour fuir la ville où ses frasques alcooliques et sexuelles font la une des journaux à scandale. Ce premier roman foisonnant (un peu trop peut-être) de Craig Ferguson suit en parallèle les parcours de George et Fraser, comme un road movie déjanté et improbable où les deux protagonistes croisent des personnages hauts en couleurs. George s’exile à Paris et y rencontre Claudette, une femme dont la destinée est irrémédiablement liée à la mort. Elle aura été pour chacun de ses partenaires amoureux la dernière femme, comme une ultime image du bonheur. Fraser, lui, se fait rattraper par une vie faite de mensonges et de frasques en tout genre. Embarqué dans un périple tumultueux sur les routes des Etats-Unis, il se retrouve, aveugle et illuminé, à la... Enfants, George et Fraser étaient amis mais un incident les a éloignés sans que ni l’un ni l’autre n’essaient de renouer le fil de l’amitié. Des années plus tard, les deux hommes se sont perdus de vue. George quitte femme et enfant pour vivre de son côté ses derniers jours. Atteint d’un cancer, il refuse de subir les traitements déjà infligés à ses deux parents et choisit d’en finir au plus vite. Fraser, télévangéliste, profite d’une invitation aux Etats-Unis pour fuir la ville où ses frasques alcooliques et sexuelles font la une des journaux à scandale. Ce premier roman foisonnant (un peu trop peut-être) de Craig Ferguson suit en parallèle les parcours de George et Fraser, comme un road movie déjanté et improbable où les deux protagonistes croisent des personnages hauts en couleurs. George s’exile à Paris et y rencontre Claudette, une femme dont la destinée est irrémédiablement liée à la mort. Elle aura été pour chacun de ses partenaires amoureux la dernière femme, comme une ultime image du bonheur. Fraser, lui, se fait rattraper par une vie faite de mensonges et de frasques en tout genre. Embarqué dans un périple tumultueux sur les routes des Etats-Unis, il se retrouve, aveugle et illuminé, à la tête d’une troupe de cabossés de la vie. Deux trajectoires liées sans en avoir l’air, deux introspections ponctuées par l’humour de Craig Ferguson qui pointe aussi du doigt, ça et là, les travers de nos sociétés modernes. Il faut accepter avant d’ouvrir ce livre qui file à 100 à l’heure quelques invraisemblances qui finalement en feraient plus une fable qu’un roman réaliste, tant par les destins de Fraser et de George que par la galerie de personnages tous plus étonnants les uns que les autres. Au final, une lecture agréable qui apporte un peu de folie et ça fait toujours du bien !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Skorpionnan Posté le 4 Juillet 2011
          Lecture Georges est avocat, il va sans doute mourir prochainement ; Fraser est télé-évangéliste ; Saul et Leon sont deux frères. Saul l’obèse, le calculateur, Leon la star de sitcom, devenus fondateurs de l'Eglise Unie d'Amérique. Pour le reste, je ne me lancerais pas dans un résumé de ce que j'ai trouvé intéressant dans l'histoire. Avis Cette histoire, ces histoires plutôt sont en effet assez farfelues. Les différents personnages vivent ou fantasment des aventures gargantuesques. On peut aussi les trouver onirique puisqu'ils se retrouvent parfois dans leurs rêves avec comme invité spécial Carl Jung. Mais il ne faut pas chercher raison dans tout ce cirque. L'auteur joue dans le registre de la fantaisie, tantôt burlesque, tantôt sordide mais souvent cynique. On a donc des morts qui se moquent d'être morts, normal personne ne les a prévenus, les voyous de la pire race qui font leur coming-out, une Eglise de dresseurs de serpents, une star de la télé et une femme fatale, vraiment fatale puisque sa mission sur terre est d'embellir les derniers jours des bientôt mourants. C’est donc le cirque, on pense à la lecture à « O’Brother », film que j’adore. Mais là où les frères Coen font transparaître une poésie bienveillante... Lecture Georges est avocat, il va sans doute mourir prochainement ; Fraser est télé-évangéliste ; Saul et Leon sont deux frères. Saul l’obèse, le calculateur, Leon la star de sitcom, devenus fondateurs de l'Eglise Unie d'Amérique. Pour le reste, je ne me lancerais pas dans un résumé de ce que j'ai trouvé intéressant dans l'histoire. Avis Cette histoire, ces histoires plutôt sont en effet assez farfelues. Les différents personnages vivent ou fantasment des aventures gargantuesques. On peut aussi les trouver onirique puisqu'ils se retrouvent parfois dans leurs rêves avec comme invité spécial Carl Jung. Mais il ne faut pas chercher raison dans tout ce cirque. L'auteur joue dans le registre de la fantaisie, tantôt burlesque, tantôt sordide mais souvent cynique. On a donc des morts qui se moquent d'être morts, normal personne ne les a prévenus, les voyous de la pire race qui font leur coming-out, une Eglise de dresseurs de serpents, une star de la télé et une femme fatale, vraiment fatale puisque sa mission sur terre est d'embellir les derniers jours des bientôt mourants. C’est donc le cirque, on pense à la lecture à « O’Brother », film que j’adore. Mais là où les frères Coen font transparaître une poésie bienveillante sur leurs personnages, Craig Ferguson met en scène des affreux opportunistes, allumés, vindicatifs et pour certains complètement crétins. L’Histoire de Georges et Claudette marque heureusement un contrepoint volontaire, comme pour montrer que le monde n'est peut-être pas que totalement fou et absurde. Dans ce genre de délire, deux possibilités : soit vous adhérez et le livre vous émerveille, soit il ne sait pas vous attraper et vous énerve. J'avoue que même si certains moments m’ont vraiment plu, l'ensemble ne m'a pas émerveillé. Le style de l'auteur est assez hirsute. Les chapitres sont bien écrits et construits., d'autres aussi bien écrits, mais dans lesquels surgissent n'importe quand des obscénités, des vulgarités, ou plus plaisantes, des images totalement farfelues. Parfois cela fonctionne et donne un résultat pétillant, parfois non, et là on est plus dans la mélasse que dans le champagne. On ne peut nier à Craig Ferguson un vrai talent picaresque et truculent, on prend ou pas. Conclusion Je crois que ce qui résume le mieux ce livre est son exergue « les lois de la physique démontrent que les bourdons ne peuvent pas voler () Et pourtant ils volent » Je suis resté au sol malgré de bons moments. Ma note : 12.5/20
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Un déluge de vitalité et d’enthousiasme ! Achetez ce livre. Lisez-le. Vous me remercierez. 
        Lawrence Block
        Craig Ferguson en dit plus sur la vie en un paragraphe que la plupart des livres en cent pages.
        Mitch Albom
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.