En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Derniers Instants

        Sonatine
        EAN : 9782355840739
        Code sériel : 90
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 220 mm
        Derniers Instants

        Date de parution : 16/10/2014
        Le nouveau thriller de Steve Mosby !
        Le nouveau thriller de Steve Mosby !

        Brisé par le suicide de sa femme, Alex Connor a tout quitté : son métier, ses amis, son pays. Lorsqu’il apprend que Sarah, sa meilleure amie, a été assassinée, il revient pour la première fois dans la ville où il a longtemps vécu. La...
        Le nouveau thriller de Steve Mosby !

        Brisé par le suicide de sa femme, Alex Connor a tout quitté : son métier, ses amis, son pays. Lorsqu’il apprend que Sarah, sa meilleure amie, a été assassinée, il revient pour la première fois dans la ville où il a longtemps vécu. La police ne tarde pas à mettre la main sur le coupable. Mais en dépit des indications données par celui-ci, le corps de Sarah reste introuvable.
        Pendant ce temps-là, à l’autre bout du pays, Paul Kearney est sur les traces d’un tueur en série. Une femme vient d’être enlevée, il sait qu’il n’a qu’une semaine pour la retrouver.
        Alex et Paul sont l’un comme l’autre encore loin de s’imaginer vers quelle monstrueuse réalité ils s’acheminent...
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782355840739
        Code sériel : 90
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 220 mm
        Sonatine
        22.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • casscrouton Posté le 23 Novembre 2015
          Derniers instants est un thriller particulièrement réussi puisqu’il réunit suspens et terreur à chaque instant ! Ce roman nous raconte l’histoire d’Alex, dont la femme s’est suicidée deux ans auparavant. Vagabond après cette tragédie, il erre en Italie, de ville en ville dans l’espoir d’oublier son passé. Un jour, il apprend la mort de sa meilleure amie Sarah, dont il n’a plus de nouvelle depuis qu’il a tout laissé tomber. Il retourne alors en Angleterre pour se rendre compte qu’une menace pèse sur sa vie. Parallèlement à cela, nous suivons le parcours de Paul Kearney, un policier torturé par un lourd secret enfoui… Cela faisait un petit bout de temps que je souhaitais découvrir l’écriture de Steve Mosby et je n’ai pas été déçue ! J’ai été vraiment emballée par l’histoire, la narration, les personnages et le dénouement. J’ai aimé le fait que la narration soit scindée en trois. D’un côté, nous avons le point de vue à la première personne d’Alex, le protagoniste, d’un autre, celui de Kearney à la troisième personne, mais également une focalisation externe omnisciente sur ce qui se trame autour d’eux. L’histoire se déroule ainsi rapidement, les moments de longueurs n’ayant que peu de place entre deux changements... Derniers instants est un thriller particulièrement réussi puisqu’il réunit suspens et terreur à chaque instant ! Ce roman nous raconte l’histoire d’Alex, dont la femme s’est suicidée deux ans auparavant. Vagabond après cette tragédie, il erre en Italie, de ville en ville dans l’espoir d’oublier son passé. Un jour, il apprend la mort de sa meilleure amie Sarah, dont il n’a plus de nouvelle depuis qu’il a tout laissé tomber. Il retourne alors en Angleterre pour se rendre compte qu’une menace pèse sur sa vie. Parallèlement à cela, nous suivons le parcours de Paul Kearney, un policier torturé par un lourd secret enfoui… Cela faisait un petit bout de temps que je souhaitais découvrir l’écriture de Steve Mosby et je n’ai pas été déçue ! J’ai été vraiment emballée par l’histoire, la narration, les personnages et le dénouement. J’ai aimé le fait que la narration soit scindée en trois. D’un côté, nous avons le point de vue à la première personne d’Alex, le protagoniste, d’un autre, celui de Kearney à la troisième personne, mais également une focalisation externe omnisciente sur ce qui se trame autour d’eux. L’histoire se déroule ainsi rapidement, les moments de longueurs n’ayant que peu de place entre deux changements de point de vue (il y en a tout de même et c’est notamment ce qui m’empêche de mettre cinq étoiles). J’ai aimé suivre les personnages mis en scène, même si l’on n’en sait que peu sur eux. Leurs vies nous sont dévoilées succinctement, ne laissant véritablement en exergue que ce qui intéresse l’intrigue du livre. J’ai habituellement du mal à me faire à des personnages qui semblent peu travaillés dans la profondeur de leurs caractères mais ça ne m’a pas posé de souci ici. Le fil de l’histoire est tellement prenant que tout le reste parait presque dérisoire en réalité. Tout est vraiment mystérieux dès le départ. Plus le récit avance et plus l’on se pose de questions que l’on n’aurait jamais imaginées au début. L’auteur a le pouvoir d’instaurer une atmosphère énigmatique particulièrement propice aux interrogations. Parallèlement, si tout l’univers du récit est voilé de secrets, l’inquiétude y règne également en maîtresse. Même si l’on sait que l’histoire est ancrée dans la réalité, on ne peut parfois s’empêcher d’être à la limite du mystique. L’ambiance semble créée pour réveiller les terreurs de l’enfance et les angoisses irrationnelles. L’auteur, par ses descriptions nous envoie des images floues, favorables à l’exacerbation de l’imagination cauchemardesque. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est que cette ambiance si inquiétante ne se dissipe jamais, pas même au dénouement. En bref, j’ai vraiment été enthousiasmée par ce premier thriller que je lis de Steve Mosby. L’atmosphère y est particulièrement effrayante, les thèmes proposés font froids dans le dos, les personnages ne sont pas épargnés, tout est très bien dosé pour proposer à l’amateur de thriller un moment d’angoisse de qualité. Je le conseille !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Bazart Posté le 21 Octobre 2015
          Thriller de Steve Mosby l’auteur si adulé de l’excellent Un sur deux qui prouve à quel point l’auteur sait faire monter la tension autant que l'effroi pour le lecteur qui qui accepte de le suivre dans cette plongée aux tréfonds de la noirceur de l'âme humaine et ne pas être trop sensible. Sur un sujet proche des films d’horreur particulièrement gore comme "Hostel", il nous livre un thriller réussi sur une thématique glauque à souhait qui sonde l'horreur des comportements déviants. Un thriller de bonne facture, même si un peu classique, avec ce qu'il faut de surprises et de retournements pour que cela permette de remplir son parti, celui tenir terriblement le lecteur en haleine... des exemplaires à gagner sur le blog...
        • gwenleen Posté le 12 Mars 2015
          Ne pas se retourner ... Ne-pas-se-retour-ner ... Bon juste une fois alors vite fait! Ouf! rien ... Je deviens folle ? Non! J'ai juste été prise de cette bouffée de délicieuse angoisse qui vient vous serrer la gorge lorsque vous tenez entre les mains un thriller de qualité. "Derniers instants" fut pour moi le premier de ma rencontre avec la plume de Steve Mosby. Et bon sang .... quelle rencontre. C'est un peu comme le coup de foudre, ça vous prend par surprise et ne vous laisse pas indemne, à la différence qu'ici vous n'êtes pas envahis par une douce chaleur et des papillons, mais vous sentez votre sang se glacer et pire encore vous en redemandez. Deux intrigues parallèles, deux histoires effroyables, pour un seul voyage au fin fond de la noirceur humaine (oui oui au début ça peut sembler déroutant mais il faut tenir bon le roman en vaut tellement la peine). Une ambiance pesante, lourde, bâtissant peu à peu une sorte de fascination terrifiante pour la mort. Glauque, sombre mais pourtant pas à l'excès. Juste assez que pour être immergé dans les bas fonds de l'intrigue mais en gardant ce soupçon de pudeur qui fait qu'en aucun cas vous n'êtes dégoûtés et qu'envers... Ne pas se retourner ... Ne-pas-se-retour-ner ... Bon juste une fois alors vite fait! Ouf! rien ... Je deviens folle ? Non! J'ai juste été prise de cette bouffée de délicieuse angoisse qui vient vous serrer la gorge lorsque vous tenez entre les mains un thriller de qualité. "Derniers instants" fut pour moi le premier de ma rencontre avec la plume de Steve Mosby. Et bon sang .... quelle rencontre. C'est un peu comme le coup de foudre, ça vous prend par surprise et ne vous laisse pas indemne, à la différence qu'ici vous n'êtes pas envahis par une douce chaleur et des papillons, mais vous sentez votre sang se glacer et pire encore vous en redemandez. Deux intrigues parallèles, deux histoires effroyables, pour un seul voyage au fin fond de la noirceur humaine (oui oui au début ça peut sembler déroutant mais il faut tenir bon le roman en vaut tellement la peine). Une ambiance pesante, lourde, bâtissant peu à peu une sorte de fascination terrifiante pour la mort. Glauque, sombre mais pourtant pas à l'excès. Juste assez que pour être immergé dans les bas fonds de l'intrigue mais en gardant ce soupçon de pudeur qui fait qu'en aucun cas vous n'êtes dégoûtés et qu'envers et contre tout (envers et contre un mercredi après-midi avec un 6ans malade) vous devez savoir, vous devez tourner les pages . Envie de savoir? Envie d'en finir ? Plus aucune façon de faire la différence, seul compte le besoin entêtant de s'enfoncer encore et encore dans les pages et de voir jusqu'où ira l'auteur. Un thriller captivant et saisissant qui ne laisse pas de marbre. Servi par un rythme constant du début à la fin, il sait ravir les amateurs du genre tout en préservant les plus sensibles (entendez par là ceux qui comme moi détestent les effusions de sang gratuites). C'est sombre oui (très) mais palpitant. Ça ne vous lâche pas (un peu le marche ou crêve du lecteur de thriller), et pourtant si je tiens compte des notes lues à gauche et à droite ce ne semble pas être son meilleur. Un constat s'impose: je dois lire les autres romans de l'auteur!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Livresse_des_Mots Posté le 25 Février 2015
          Avec Derniers Instants, Steve Mosby signe un nouveau polar sombre et dérangeant. Il nous entraîne une fois encore dans les profondeurs de l’âme humaine, dans sa folie la plus morbide, au cœur de ses obsessions et de ses fascinations les plus malsaines. Ce roman est d’une noirceur éblouissante. [...] Lire la suite sur le blog.
        • motspourmots Posté le 27 Janvier 2015
          Il faut reconnaître à Steve Mosby un excellent tour de main. Il sait faire monter la tension autant que l'effroi chez le lecteur qui se demande jusqu'où toute cette histoire va l'emmener. Après, il faut avoir envie de plonger aux tréfonds de la noirceur de l'âme humaine et ne pas être trop sensible. Heureusement, l'auteur tricote son affaire avec une certaine finesse qui évite de sombrer dans le morbide et permet de s'attacher aux personnages au point d'avoir envie qu'ils s'en sortent. Et ce n'est pas gagné d'avance, parce qu'ils ont tous des passés assez chargés sur le plan psychologique. Alex Connor se remet très mal du suicide de sa femme et traîne sa culpabilité dans un voyage sans fin. Sarah, sa meilleure amie est également marquée par le suicide de son père quand elle avait neuf ans ; devenue journaliste, elle se passionne pour les enquêtes criminelles comme si son lien avec la mort était trop fort. Paul Kearney, l'inspecteur de police traque les criminels en série et cherche à comprendre d'où lui viennent ses horribles cauchemars et sa fascination pour certaines vidéos réservées à une catégorie d'amateurs à la perversité morbide. Lorsqu' Alex apprend la disparition de Sarah, il... Il faut reconnaître à Steve Mosby un excellent tour de main. Il sait faire monter la tension autant que l'effroi chez le lecteur qui se demande jusqu'où toute cette histoire va l'emmener. Après, il faut avoir envie de plonger aux tréfonds de la noirceur de l'âme humaine et ne pas être trop sensible. Heureusement, l'auteur tricote son affaire avec une certaine finesse qui évite de sombrer dans le morbide et permet de s'attacher aux personnages au point d'avoir envie qu'ils s'en sortent. Et ce n'est pas gagné d'avance, parce qu'ils ont tous des passés assez chargés sur le plan psychologique. Alex Connor se remet très mal du suicide de sa femme et traîne sa culpabilité dans un voyage sans fin. Sarah, sa meilleure amie est également marquée par le suicide de son père quand elle avait neuf ans ; devenue journaliste, elle se passionne pour les enquêtes criminelles comme si son lien avec la mort était trop fort. Paul Kearney, l'inspecteur de police traque les criminels en série et cherche à comprendre d'où lui viennent ses horribles cauchemars et sa fascination pour certaines vidéos réservées à une catégorie d'amateurs à la perversité morbide. Lorsqu' Alex apprend la disparition de Sarah, il se décide enfin à revenir en Angleterre et à affronter ses démons. Il reprend pas à pas la dernière enquête de Sarah qui va l'emmener sur des terrains glissants et hautement dangereux. Car il existe sur cette terre des individus prêts à tout pour satisfaire leurs fantasmes les plus vils. La réussite du livre tient à la psychologie des personnages prompts à susciter l'empathie, ce qui permet de laisser à distance ce qui doit l'être, c'est à dire l'horreur des comportements déviants. On pourra reprocher à l'auteur quelques ficelles un peu trop marquées pour créer l'attente mais, globalement, c'est un bon thriller avec ce qu'il faut de surprises et de retournements pour que ça marche. Et puis on lui saura gré d'éviter de s'engluer dans le macabre comme c'est souvent le cas avec ce type d'ouvrages. Bref, pour comparer avec ce qui est comparable, je préfère nettement ce "Derniers instants" à "Angor" de Franck Thilliez ; les deux flirtent avec la même thématique mais Steve Mosby semble quelque part avoir un peu plus confiance en la nature humaine, malgré la noirceur qu'il fait ressortir. Et il a surtout la plume plus légère.
          Lire la suite
          En lire moins
        Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
        Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.