Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265118324
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 130 x 200 mm

Des types comme nous

Date de parution : 25/04/2019
Dusan Savicevic est agent de sécurité. C’est un Cannois discret, sportif et discipliné. Il s’est vu proposer cette année une mission spéciale pour toute la durée du festival : assurer la protection de l’équipe d’un film en compétition avec pour actrice principale Kristen Warwick, l’étoile montante du cinéma américain.
Pour un taiseux...
Dusan Savicevic est agent de sécurité. C’est un Cannois discret, sportif et discipliné. Il s’est vu proposer cette année une mission spéciale pour toute la durée du festival : assurer la protection de l’équipe d’un film en compétition avec pour actrice principale Kristen Warwick, l’étoile montante du cinéma américain.
Pour un taiseux vivant en marge des paillettes, c’est tout autant une aubaine qu’une source d’angoisse. Mais il va faire le job. Et la fiche de poste est claire : Trouver quelqu’un de suffisamment intelligent pour se poser des questions, et d’assez con pour ne pas pouvoir y répondre.
La fiche de poste, Dusan ne la connaît pas.
C’est aussi ça, Cannes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265118324
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • audeLOUISETROSSAT Posté le 23 Août 2019
    J’ai beaucoup aimé la plume de #romanstrajnic 🎥. Les ingrédients pour un bon roman #feelgood et #glamour : l’envers du décor, des anecdotes, des secrets de stars, une bonne intrigue (je suis trop forte, j’avais dénoué la chose 😛), autour du festival de Cannes. À savourer en cette fin d’été. J’ai passé un excellent moment.
  • Manika Posté le 29 Juillet 2019
    C'est l'univers de frasques et paillettes lors du festival de Cannes que nous fait découvrir Roman Strajnic dans ce roman, non sans en avoir un regard drôle et gentiment critique. Nous découvrons la vie tranquille et assez ordinaire, avant l'arrivée des festivaliers, de Dusan, agent de sécurité chez Monoprix à qui est proposé une mission pendant ce fameux festival qui va transformer l'âme de la ville. De jolis passages, poétiques sur les paysages de l'arrière pays cannois, sur les hauteurs en allant vers les belles propriétés alternent avec la folie des artistes, le travail de fourmis des assistants et les grands moments du festival. Il ne faut pas moins de 150 pages pour poser le décor avant que l'action ne commence vraiment mais le texte est tellement vivant et vrai que l'on ne s'ennuie pas pour autant. L'écriture est vive, dynamique, incisive, les chapitres sont courts et les événements s'enchainent sur un bon rythme. L'histoire en elle même n'est pas très originale mais c'est un bon moment de lecture divertissant où l'on sent que l'auteur sait de quoi il parle.
  • merryfantasy Posté le 18 Mai 2019
    La couleur de la couverture m'a attirée. Je sais, c'est bête, mais c'est le premier contact que j'ai eu avec ce titre, et la couleur m'a donné envie d'en savoir plus. Et quand j'ai lu le résumé, je me suis dit que ce serait une lecture qui changerait de mes habitudes, que ça ne pouvait pas me faire de mal. Alors, ce livre a rempli son office : j'ai passé un bon moment, différent de d'habitude. Mais ce ne fut pas plus qu'un bon moment, car l'issue de l'histoire se voyait à des kilomètres. Mais ce n'est pas trop un problème car j'attendais que ce livre soit une distraction, et ça a été le cas. L'intrigue se suit très bien, et le style nous porte relativement bien dans l'histoire. On suit Dusan et ses aventures tranquillement, en souriant un peu car on voit venir des choses que lui ne voit pas encore, mais on se plaît à voir comment l'auteur abordera tout ça. J'aurais juste un petit regret, ce serait que Dusan soit aussi lisse quant à ses découvertes. On a l'impression qu'il vit cette histoire, mais qu'elle lui passe en même temps un peu au-dessus de la tête. Je n'ai pas ressenti... La couleur de la couverture m'a attirée. Je sais, c'est bête, mais c'est le premier contact que j'ai eu avec ce titre, et la couleur m'a donné envie d'en savoir plus. Et quand j'ai lu le résumé, je me suis dit que ce serait une lecture qui changerait de mes habitudes, que ça ne pouvait pas me faire de mal. Alors, ce livre a rempli son office : j'ai passé un bon moment, différent de d'habitude. Mais ce ne fut pas plus qu'un bon moment, car l'issue de l'histoire se voyait à des kilomètres. Mais ce n'est pas trop un problème car j'attendais que ce livre soit une distraction, et ça a été le cas. L'intrigue se suit très bien, et le style nous porte relativement bien dans l'histoire. On suit Dusan et ses aventures tranquillement, en souriant un peu car on voit venir des choses que lui ne voit pas encore, mais on se plaît à voir comment l'auteur abordera tout ça. J'aurais juste un petit regret, ce serait que Dusan soit aussi lisse quant à ses découvertes. On a l'impression qu'il vit cette histoire, mais qu'elle lui passe en même temps un peu au-dessus de la tête. Je n'ai pas ressenti d'implication réelle chez lui, et c'est dommage, car il y avait de quoi jouer un peu avec ce personnage et cette situation. Au final, c'est un livre que j'aurais pu lire à l'ombre d'un palmier, ou à la plage. Une histoire qui ne se prend pas la tête, simple à lire et qui fait passer le temps. Parfois, c'est tout ce qu'on demande !
    Lire la suite
    En lire moins
  • chevalierortega33 Posté le 25 Avril 2019
    Agent de sécurité à Cannes, c’est une sinécure sauf par temps de Festival. La routine de Dusan, émigré Yougoslave porteur d’un secret intime qui lui pourrit la vie, va être bouleversée par un contrat un peu particulier. Il va devoir en effet assurer la protection d’une villa de star et ça ne sera pas de tout repos. Une satire bien plaisante d’un monde superficiel et avant tout guidé par la finance, avec une intrigue qui mériterait de ne pas être spoliée par le prologue trop explicite … un agréable moment de lecture, une pause salutaire sans mort suspecte ni hémoglobine, ou alors si peu ! Un court roman de 208 pages. A noter un contexte social bien abordé également où l’on découvre l’envers du décor de paillettes et de strass, de selfies et de fêtes, d’alcool …
  • croc1706 Posté le 24 Avril 2019
    "Des types comme nous " est le premier roman de Romain Strajnic. Cet ancien distributeur de films nous entraîne sur les traces de son passé, à la découverte des coulisses du cinéma, et plus précisément des coulisses du festival de Cannes. Là on y fait la connaissance de Dusan, agent de sécurité discret, efficace, et au passé plus que mouvementé. Le voilà en charge de la star montante du cinéma américain. Mais bien sur , rien ne va se passer comme prévu. Dans un style simple, efficace mais épuré, l'auteur nous plonge dans un petit roman très sympathique. Des personnages attachants même si caricaturaux, portent ce petit récit plaisant et enlevé. Une belle surprise qui augure de belles choses pour la suite, même si l'histoire aurait pu être un peu plus creusée.
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.