RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Désir mortel

            Presses de la cité
            EAN : 9782258091757
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 225 mm
            Désir mortel

            Hélène HERVIEU (Traducteur)
            Date de parution : 12/03/2015
            Un égarement fatal.
             
            Anna est une épouse et mère modèle. Pourtant, lors d’un séminaire professionnel, elle succombe à la cour empressée d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle, Erik Månsson. Flattée qu’on s’intéresse à elle plutôt qu’à ses collègues très séduisantes, elle se dit qu’une histoire d’un soir pimentera un peu sa vie sexuelle.... Anna est une épouse et mère modèle. Pourtant, lors d’un séminaire professionnel, elle succombe à la cour empressée d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle, Erik Månsson. Flattée qu’on s’intéresse à elle plutôt qu’à ses collègues très séduisantes, elle se dit qu’une histoire d’un soir pimentera un peu sa vie sexuelle. Si la nuit se passe à merveille, Anna est toutefois décidée à mettre un terme à cette aventure dès le lendemain matin. Mais Erik ne l’entend pas de cette oreille. Il a filmé leurs ébats et commence à la harceler. Quand Anna comprend son erreur, il est trop tard : Erik est un psychopathe prêt à tout pour la garder, même à tuer. Sortira-t-elle indemne de cet engrenage infernal ? 

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258091757
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 225 mm
            Presses de la cité
            20.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • AudreyMarie Posté le 13 Juin 2017
              La première chose que j'ai aimé dans ce roman, ce sont les chapitres très courts qui permettent d'interrompre plus facilement la lecture. Je dois avouer que de mon côté je ne l'ai interrompu qu'une fois pour obligation professionnelle, autrement je pense que je l'aurais lu d'un bout à l'autre sans problème. J'ai aimé pouvoir me glisser dans la tête de chaque personnage, l'écriture s'y prête vraiment bien. On entre tour à tour dans le corps et l'esprit d'une personne, c'est à la fois déroutant et passionnant. J'ai été troublé, par les remords d'Anna et ses angoisses, l'ambivalence psychologique d'Erik et ses manipulations. J'ai aimé la complicité mère/fille d'Anna et sa mère, ou même d'Anna et sa fille, en comparaison à la relation d'Erik et sa mère. Le suspens était au rendez-vous, du début à la fin. J'ai beaucoup aimé l'intrigue et l'ordre dans lequel les événements se déroulent. le fait d'alterner les points de vue rend le roman captivant, aucune lassitude à ce niveau. En revanche, les derniers chapitres me paraissent bâclés. Tout était bien amené jusque là. Les choses arrivaient doucement mais sûrement. Et là ... j'ai eu l'impression que l'auteur s'est dit "bon allez, vite, on termine ce... La première chose que j'ai aimé dans ce roman, ce sont les chapitres très courts qui permettent d'interrompre plus facilement la lecture. Je dois avouer que de mon côté je ne l'ai interrompu qu'une fois pour obligation professionnelle, autrement je pense que je l'aurais lu d'un bout à l'autre sans problème. J'ai aimé pouvoir me glisser dans la tête de chaque personnage, l'écriture s'y prête vraiment bien. On entre tour à tour dans le corps et l'esprit d'une personne, c'est à la fois déroutant et passionnant. J'ai été troublé, par les remords d'Anna et ses angoisses, l'ambivalence psychologique d'Erik et ses manipulations. J'ai aimé la complicité mère/fille d'Anna et sa mère, ou même d'Anna et sa fille, en comparaison à la relation d'Erik et sa mère. Le suspens était au rendez-vous, du début à la fin. J'ai beaucoup aimé l'intrigue et l'ordre dans lequel les événements se déroulent. le fait d'alterner les points de vue rend le roman captivant, aucune lassitude à ce niveau. En revanche, les derniers chapitres me paraissent bâclés. Tout était bien amené jusque là. Les choses arrivaient doucement mais sûrement. Et là ... j'ai eu l'impression que l'auteur s'est dit "bon allez, vite, on termine ce livre, encore 4 petits chapitres et on en parle plus." Tout a été expédié d'un seul coup... j'ai été déçue. C'est dommage de finir sur cette touche de déception, mais cela reste pour moi un bon thriller psychologique.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ROUMANOFFBE Posté le 24 Octobre 2015
              Rien d'extraordinaire ni dans la thématique ni dans le déroulement de l'histoire. Les personnages ont quelques fois des réactions déroutantes mais l'être humain peut être déconcertant en réalité alors pourquoi pas dans un roman fictif. Pas vraiment prenant, se laisse lire facilement, sans ennui mais sans réel empressement.
            • KaylaMerlin Posté le 9 Février 2014
              Je ne suis pas une grande adepte des thrillers, j'ai commencé la lecture de ce livre après avoir lu une critique très positive sur le net. "Désir Mortel" est un roman qui se lit rapidement. Il est bien écrit et le style est fluide. Le gros point fort de cette histoire est le personnage d'Erik Mansson qui, dès le premier chapitre, nous est décrit comme un psychopathe extrêmement dangereux. On tremble pour l'héroïne lorsqu'elle en fait sa rencontre car NOUS lecteurs ... nous savons. Hans Koppel (pseudonyme du romancier suédois Petter Liedbeck) construit tout son suspens sur le contraste entre ce que le lecteur sait et ce que l'héroïne ne voit pas. Et pourtant, cette belle qualité littéraire est aussi la plus grande faille du roman. Je suis restée sur ma faim. Je n'en savais jamais assez sur les intentions d'Erik Mansson, ça ne me suffisait pas pour le craindre réellement. En ne nous donnant à nous mettre sous la dent que le minimum d'informations, la suite des péripéties en deviennent attendues. Je n'ai pas été surprise par la fin de l'histoire. Le récit aurait gagné à être uniquement basé sur le point de vue du psychopathe. Pour résumé, une grande force stylistique... Je ne suis pas une grande adepte des thrillers, j'ai commencé la lecture de ce livre après avoir lu une critique très positive sur le net. "Désir Mortel" est un roman qui se lit rapidement. Il est bien écrit et le style est fluide. Le gros point fort de cette histoire est le personnage d'Erik Mansson qui, dès le premier chapitre, nous est décrit comme un psychopathe extrêmement dangereux. On tremble pour l'héroïne lorsqu'elle en fait sa rencontre car NOUS lecteurs ... nous savons. Hans Koppel (pseudonyme du romancier suédois Petter Liedbeck) construit tout son suspens sur le contraste entre ce que le lecteur sait et ce que l'héroïne ne voit pas. Et pourtant, cette belle qualité littéraire est aussi la plus grande faille du roman. Je suis restée sur ma faim. Je n'en savais jamais assez sur les intentions d'Erik Mansson, ça ne me suffisait pas pour le craindre réellement. En ne nous donnant à nous mettre sous la dent que le minimum d'informations, la suite des péripéties en deviennent attendues. Je n'ai pas été surprise par la fin de l'histoire. Le récit aurait gagné à être uniquement basé sur le point de vue du psychopathe. Pour résumé, une grande force stylistique et des personnages intrigants, mais un point de vue narratif qui n'a pas réussi à combler toutes mes curiosités malsaines sur la personnalité d'Erik Mansson.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.