Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221125434
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 215 mm

Desolation road - NE

Bernard SIGAUD (Traducteur)
Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 24/03/2011

Du rififi au fin fond de la planète mars…
La réédition d'un grand classique de la collection « Ailleurs & Demain ».

Dans le pire désert de Mars, il y a un coin plus perdu que les autres. Le docteur Alimantado, qui l'atteignit par accident, le baptisa Desolation Road. Il sera rejoint par une série de personnages baroques, comiques, excentriques, dont le lot commun est d'être marginaux, à la dérive, à côté...

Dans le pire désert de Mars, il y a un coin plus perdu que les autres. Le docteur Alimantado, qui l'atteignit par accident, le baptisa Desolation Road. Il sera rejoint par une série de personnages baroques, comiques, excentriques, dont le lot commun est d'être marginaux, à la dérive, à côté de la plaque, oubliés du destin et en quelque sorte dépourvus d'avenir.
On rencontre à Desolation Road des personnalités aussi singulières que Persis Tatterdemalion, pilote d'élite clouée au sol qui devient la tenancière du premier bar ; Rajandra Das, vagabond du rail, que les machines aiment tant qu'il les répare d'une caresse ; la grand-mère Babouchka, qui rêve d'un dernier enfant ? conçu et élevé dans un bocal ; Paternoster Jericho, des Familles Exaltées, haut dignitaire du crime organisé qui fuit ses assassins ; Ed, Louie et Umberto Gallacelli, triplés qui se ressemblent tant qu'ils aiment et épousent la même femme.
Et d'autres, et d'autres, et d'autres, descendants, nouveaux Martiens, sainte, pèlerins, militaires, terroristes, réunis sous la houlette du fondateur involontaire de Desolation Road, le docteur Alimantado, chronodynamicien génial, qui disparaitra dans les couloirs innombrables du temps pour sauver sa ville.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221125434
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Philemont Posté le 17 Décembre 2012
    Desolation Road est une ville implantée dans un vaste désert de la planète Mars récemment terraformée. Desolation Road, le roman, conte son histoire, de sa fondation à sa chute, à travers le destin d’une galerie de personnages hauts en couleur. Il s’agit du premier roman de Ian McDONALD, lequel fut récompensé du prix Locus en 1989. De fait l’oeuvre est d’une incroyable richesse. C’est en premier lieu du fait des personnages mis en scène et à leur caractère baroque. C’est en second lieu du fait des idées qui y sont développées, lesquelles font du roman une synthèse de bien des thèmes traditionnels de la science fiction. Le lecteur habitué du genre pensera d’ailleurs probablement à Ray BRADBURY en lisant certains chapitres de Desolation Road. A l’instar de cette illustre référence, le roman est au moins autant une satire sociale qu’un pur récit de science fiction. McDONALD n’hésite d’ailleurs pas à s’engager en pointant du doigt ce qu’il appelle le féodalisme industriel et qui n’est ni plus ni moins que la caricature martienne de notre capitalisme monopolistique, avec tout ce que cela implique humainement parlant. Si le rythme du récit est soutenu et plein d’humour, le fourmillement des idées et des personnages rend toutefois... Desolation Road est une ville implantée dans un vaste désert de la planète Mars récemment terraformée. Desolation Road, le roman, conte son histoire, de sa fondation à sa chute, à travers le destin d’une galerie de personnages hauts en couleur. Il s’agit du premier roman de Ian McDONALD, lequel fut récompensé du prix Locus en 1989. De fait l’oeuvre est d’une incroyable richesse. C’est en premier lieu du fait des personnages mis en scène et à leur caractère baroque. C’est en second lieu du fait des idées qui y sont développées, lesquelles font du roman une synthèse de bien des thèmes traditionnels de la science fiction. Le lecteur habitué du genre pensera d’ailleurs probablement à Ray BRADBURY en lisant certains chapitres de Desolation Road. A l’instar de cette illustre référence, le roman est au moins autant une satire sociale qu’un pur récit de science fiction. McDONALD n’hésite d’ailleurs pas à s’engager en pointant du doigt ce qu’il appelle le féodalisme industriel et qui n’est ni plus ni moins que la caricature martienne de notre capitalisme monopolistique, avec tout ce que cela implique humainement parlant. Si le rythme du récit est soutenu et plein d’humour, le fourmillement des idées et des personnages rend toutefois cette lecture peu simple. Elle nécessite donc une attention de tous les instants, laquelle sera récompensée par la sensation de la découverte d’une oeuvre et d’un auteur hors normes. Dans le cas contraire, le lecteur pourrait bien passer totalement à côté du roman et n’en retenir que son côté décalé.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.