RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Deux

            Sonatine
            EAN : 9782355843266
            Code sériel : 133
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 220 mm
            Deux

            Marianne THIRIOUX (Traducteur)
            Date de parution : 05/11/2015
            Deux femmes, deux histoires. Laquelle croirez-vous ?

            Après Désordre, Penny Hancock nous offre un nouveau portrait de femmes à la beauté vénéneuse.


            Au Maroc, la vie de Mona est devenu un calvaire. Elle s’occupe de sa fille et de sa mère malade. Son mari, a disparu depuis plusieurs mois, parti en Angleterre pour...
            Deux femmes, deux histoires. Laquelle croirez-vous ?

            Après Désordre, Penny Hancock nous offre un nouveau portrait de femmes à la beauté vénéneuse.


            Au Maroc, la vie de Mona est devenu un calvaire. Elle s’occupe de sa fille et de sa mère malade. Son mari, a disparu depuis plusieurs mois, parti en Angleterre pour finir ses études. Aussi quand l'opportunité d'aller travailler à Londres s'offre à elle, Mona la saisit.

            Theodora a besoin d'aide. Entre son père qui souffre de la maladie d'Alzheimer, son fils qui passe sa journée devant la télé et son émission de radio, elle ne s'en sort plus. L'arrivée de Mona dans sa vie va tout changer. Enfin elle va pouvoir s'occuper d'elle et des siens en sachant qu'elle peut se reposer sur quelqu'un. Sa maison sera impeccable, sa vie sociale à nouveau trépidante et elle va gagner plus qu'une employée de maison, une véritable confidente.

            Chacune dépend de l'autre mais, très vite, va s'instaurer entre elles un rapport étrange, insidieux et violent. Une lutte feutrée, tout en retenue et en non-dits, qui ne peut que les mener au pire.

            Entre admiration et haine ce duel silencieux entre deux personnalités complexes et tortueuses est un vrai piège pour le lecteur qui assiste, subjugué, à une exacerbation progressive des tensions jusqu'au coup d'éclat final. Magistral.
             
             
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355843266
            Code sériel : 133
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 432
            Format : 140 x 220 mm
            Sonatine
            20.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Fuelyod Posté le 12 Avril 2017
              Je découvre Penny Hancock et je suis conquise. Difficile de parler des deux femmes du roman sans dévoiler le dénouement. Selon leurs affinités, les lecteurs peuvent s'attacher à l'une ou/et à l'autre des deux femmes. Dora ne m'est nullement sympathique et cependant je m'identifie plus à elle qu'à Mona. Mona, j'aurais voulu voler à son secours, j'aurais voulu l'aider. Un seul bémol : la traduction parfois médiocre (fautes d'orthographe et de syntaxe).
            • Stoufnie Posté le 21 Septembre 2016
              C'est le premier roman que je lis de Penny Hancock. Je sais qu'elle a écrit un livre avant celui-là "Désordre" mais il n'est pas passé entre mes mains. Je pense le lire car s'il est du même registre que celui-ci alors je sais que je vais passer un bon moment. Deux est la confrontation entre deux femmes. Vous avez Dora qui a quitté son mari et sa qualité de vie pour un autre homme. Elle vit seule à Londres avec son fils qui ne bouge pas ses fesses du canapé et son père qu'elle a accueilli après la mort de sa mère. Entre son travail à la radio, le ménage et les soins pour son père atteint d’Alzheimer, Dora se noie. Pour l'aider, elle embauche Mona. Mona est une jeune Marocaine qui quitte son pays afin de gagner de l'argent pour élever au mieux sa fille et soigner sa mère. Mais elle a une deuxième raison de venir à Londres, elle recherche son mari disparut depuis plusieurs mois. Deux femmes donc, deux pays, deux vies bien différentes . Rien d’extraordinaire me direz-vous. Au départ non en effet mais petit à petit un grain de sable va faire grincer un rouage et tout doucement les... C'est le premier roman que je lis de Penny Hancock. Je sais qu'elle a écrit un livre avant celui-là "Désordre" mais il n'est pas passé entre mes mains. Je pense le lire car s'il est du même registre que celui-ci alors je sais que je vais passer un bon moment. Deux est la confrontation entre deux femmes. Vous avez Dora qui a quitté son mari et sa qualité de vie pour un autre homme. Elle vit seule à Londres avec son fils qui ne bouge pas ses fesses du canapé et son père qu'elle a accueilli après la mort de sa mère. Entre son travail à la radio, le ménage et les soins pour son père atteint d’Alzheimer, Dora se noie. Pour l'aider, elle embauche Mona. Mona est une jeune Marocaine qui quitte son pays afin de gagner de l'argent pour élever au mieux sa fille et soigner sa mère. Mais elle a une deuxième raison de venir à Londres, elle recherche son mari disparut depuis plusieurs mois. Deux femmes donc, deux pays, deux vies bien différentes . Rien d’extraordinaire me direz-vous. Au départ non en effet mais petit à petit un grain de sable va faire grincer un rouage et tout doucement les choses vont se dégrader. L'auteur prend sont temps. Nous avons un rythme lent pour mieux nous happer ! Et cela marche à merveille. Alors c'est certain que si vous aimez l'action vous risquez d'être déçu, mais j'ai adoré la plume de l'auteur qui dans un prologue nous donne un bref aperçu de ce qui nous attend plus tard dans l'histoire. Et qui revient comme petite piqûre de rappel dans votre esprit, inlassablement . Ce roman est d'une noirceur que vous lisez avec cette sensation d'oppression tel un étau qui se resserre autour de vous. L'auteur donne la parole aux deux personnages. Vous passez donc d'un chapitre avec le regard de Mona puis avec celui de Dora et vous avancez doucement dans l'histoire. Si au départ vous avec un certain équilibre entre les deux, vous allez petit à petit avoir une affinité particulière pour l'une d'entre elle. Vous l'aurez devinez, ce roman tiens énormément de la psychologie des personnages. Mais il nous amène aussi sur une réflexion humaine et un gros problème d'asservissement en Angleterre pour du personnel expatrié légalisé depuis le 06/04/12. La note de l'auteur à la fin du bouquin fait froid dans le dos ! les travailleurs immigrés qui s'engagent à suivre leur employeur au Royaume-Uni sont liés à ce seul employeur. S'ils sont exploités ou maltraités, ils auront le choix : continuer à souffrir ou s'enfuir et devenir clandestins. Un très bon roman, une plume particulièrement efficace, une toile de fond enrichissante et une tension du début jusqu'à la fin. Je pense que je ne peux que vous le conseillez !
              Lire la suite
              En lire moins
            • ROUMANOFFBE Posté le 25 Juin 2016
              Dans le même genre que son premier volume, l'auteur suit son parcours de bons bouquins bien construits. L'histoire est glauque et quelque peu machiavélique, les personnages sont surprenants dans leurs comportements et le lecteur se demande où tout cela va bien nous mener mais connaissant l'auteur, certainement pas à une fin très positive, vu le contexte, il ne pouvait en être autrement :-)
            • Cassy Posté le 26 Mai 2016
              Deux est l’histoire de deux femmes qui nous livrent leur récit, tour à tour. La première est Théodora (surnommée Dora), une divorcée, reine de la radio à Londres et mère d’un adolescent déprimé, Léo. L’autre est Mona, une marocaine qui va travailler pour Dora, en Angleterre. Sa mission principale sera de s’occuper du père de Dora, handicapé et dont la mère de famille a la charge. Moi qui apprécie les romans édités par Sonatine, celui-ci me faisait furieusement de l’œil. Dans l’ensemble, je suis très satisfaite de ma lecture. J’ai aimé suivre ces deux femmes que tout oppose mais qui sont chacune redoutables. Tout va bien dans le meilleur des mondes à l’arrivée de Mona sauf que très vite, des quiproquos naissent, des tensions s’installent. Le lecteur devient de plus en plus oppressé par cette atmosphère. On sent que quelque chose d’énorme va se produire, mais quoi ? Et qui manipule l’autre dans l’histoire ? La fin est implacable et m’a coupé l’herbe sous le pied. Elle est à la fois inattendue et adaptée au reste du récit. Envie de passer une bonne nuit blanche ? Deux est fait pour vous !
            • cocaine Posté le 24 Mai 2016
              Magistral ! pour reprendre l'adjectif de 4ème de couverture. Un roman psychologique d'une rare finesse et d'une précision psychologique taillée au scalpel. Pour ceux qui n'ont jamais croisé le chemin d'un pervers narcissique (là c'est une) c'est difficile de comprendre ce qui anime le bourreau et pourquoi la victime se soumet. le roman de Penny Hancok est puissant car elle ne met pas en scène un homme et une femme dans une relation amoureuse dominant dominé. Trop classique, trop exploitée et toujours très mal comprise dans ce que j'ai pu lire. Non, elle utilise la relation patron employée, du même sexe et hétéro donc vide du pouvoir de séduction et de réconciliation sur l'oreiller. C'est plus clair. Deux femmes. L'une, Théodora, appartient à une moyenne bourgeoisie anglaise. Divorcée elle vit seule avec son père dépendant et son fils qui ne se décide pas à chercher un job. Célèbre animatrice d'une émission de radio elle est l'image de la réussite, élégante, sûre d'elle. En apparence... L'autre, Mona dont le mari c'est volatilisé, arrive du Maroc pour travailler et faire vivre sa fille encore enfant laissée à la charge de sa mère âgée et malade qui sont restées au pays. Elle n'a rien... Magistral ! pour reprendre l'adjectif de 4ème de couverture. Un roman psychologique d'une rare finesse et d'une précision psychologique taillée au scalpel. Pour ceux qui n'ont jamais croisé le chemin d'un pervers narcissique (là c'est une) c'est difficile de comprendre ce qui anime le bourreau et pourquoi la victime se soumet. le roman de Penny Hancok est puissant car elle ne met pas en scène un homme et une femme dans une relation amoureuse dominant dominé. Trop classique, trop exploitée et toujours très mal comprise dans ce que j'ai pu lire. Non, elle utilise la relation patron employée, du même sexe et hétéro donc vide du pouvoir de séduction et de réconciliation sur l'oreiller. C'est plus clair. Deux femmes. L'une, Théodora, appartient à une moyenne bourgeoisie anglaise. Divorcée elle vit seule avec son père dépendant et son fils qui ne se décide pas à chercher un job. Célèbre animatrice d'une émission de radio elle est l'image de la réussite, élégante, sûre d'elle. En apparence... L'autre, Mona dont le mari c'est volatilisé, arrive du Maroc pour travailler et faire vivre sa fille encore enfant laissée à la charge de sa mère âgée et malade qui sont restées au pays. Elle n'a rien d'élégant, mal habillée, les cheveux ternes, parle très mal l'anglais sans un sous en poche. Et pourtant... L'une a une profonde blessure narcissique, alors ne jamais lâcher prise pour dominer la peur du rejet, de ne pas être aimer, d'être licenciée, la peur de disparaître. Il lui faut dominer et soumettre les autres pour masquer sa nullité, son vide. L'autre aurait pu être belle mais elle est forte, déterminée, emphatique, elle aime les autres. Elle devra user de son intelligence et de sa ruse pour ne pas sombrer, c'est tout ce qu'elle a. Le pire dans cette histoire c'est de découvrir à la fin du livre qu'une loi anglaise de 2012 autorise l'esclavage dans son propre pays. Ce n'est pas dit comme ça, je vous laisse découvrir la note de l'auteur p. 425
              Lire la suite
              En lire moins
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !