Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259193948
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 540
Format : 132 x 201 mm

Dictionnaire amoureux de la mer et de l'aventure

Date de parution : 14/03/2002

Un "dictionnaire de la mer" très personnel, par un grand navigateur, dans lequel se mêlent définitions de termes marins et aventures extraordinaires de capitaines courageux.

Un Dictionnaire amoureux de la mer ne pouvait avoir pour auteur qu'un marin passionné, Jean François Deniau. «La mer est libre, les mots aussi», dit-il avant de nous entraîner à sa suite sur les routes de toutes les aventures.
Un marin raconte bien sûr des histoires de marins : celles...

Un Dictionnaire amoureux de la mer ne pouvait avoir pour auteur qu'un marin passionné, Jean François Deniau. «La mer est libre, les mots aussi», dit-il avant de nous entraîner à sa suite sur les routes de toutes les aventures.
Un marin raconte bien sûr des histoires de marins : celles des baleines, des grands explorateurs, celles des corsaires et des pirates. Au fil des pages, nous croisons Barbe-Noire, Christophe Colomb ou bien encore Olivier de Kersauson. On découvre Tahiti, on cherche le Grand Passage du Nord-Ouest pour aller plus vite en Chine, on essuie les tempêtes du cap Horn, on affronte les mystères du triangle des Bermudes. Passe au loin un vaisseau fantôme. Le vent fouette nos visages et le sel brûle les lèvres. La houle est forte mais les plus grands, le capitaine Cook ou Eric Tabarly, tiennent la barre, pendant que le lecteur ébloui va à la pêche miraculeuse de termes enchanteurs, jusant ou nadir, et s'initie aux secrets des îles mystérieuses. Passez-moi la bouteille de rhum. Jean François Deniau raconte la mer.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259193948
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 540
Format : 132 x 201 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • briochinho Posté le 28 Février 2021
    J'avais pris ce livre à la bibliothèque pour avoir une lecture facile simple, style chronique autour de la mer pour voyager un peu durant les longs mois d'hiver parisiens. Bien m'en a fait. Je ne connaissais pas Jean-François Deniau. Mes parents m'ont expliqué qu'il était un de ces académiciens, intellectuels arrivé au stade Immortel sans en être un de ces membres les plus connus. Quelle agréable lecture. Simple et facile à lire. On sent Chez cet homme cette passion pour la mer qui l'a suivie toute sa vie et qu'il parle avec son cœur. Ses courtes chroniques m'ont emmené à travers les mers des cinq continents. Je partais chaque soir de mes soirées parisiennes pour naviguer et découvrir des ports nouveaux, où règnent les saveurs d'iode, le vent et la solidarité. Je souhaite maintenant lire le dictionnaire de Yann Quéffelec, pour continuer à voyager à travers les souvenirs d'un autre homme dont le cœur appartient aussi à l’Océan.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…