RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dictionnaire amoureux de Napoléon

            Plon
            EAN : 9782259211994
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 608
            Format : 132 x 201 mm
            Dictionnaire amoureux de Napoléon

            Date de parution : 16/02/2012

            Expliquer pour comprendre et donc mieux juger. Tel est l'objet de ce livre qui se veut objectif, rigoureux et pourtant personnel sur l'un des héros les plus célèbres de notre histoire.

            Napoléon est le personnage le plus admiré et le plus haï de notre histoire. Il est le fondateur de nos institutions et le synonyme de gloire militaire, mais on lui reproche les morts de la Grande Armée et le rétablissement de l’esclavage dans nos colonies. On peut toutefois évoquer Napoléon...

            Napoléon est le personnage le plus admiré et le plus haï de notre histoire. Il est le fondateur de nos institutions et le synonyme de gloire militaire, mais on lui reproche les morts de la Grande Armée et le rétablissement de l’esclavage dans nos colonies. On peut toutefois évoquer Napoléon avec admiration sans dissimuler ses erreurs et ses faiblesses. Par ailleurs, il faut détruire une certaine légende noire concernant les conséquences des guerres napoléoniennes, du « million » de morts à la ruine financière du pays. Il faut expliquer les conditions de l’exécution du duc d’Enghien et pourquoi l’Empereur fut battu à Waterloo. Tel est le projet de ce dictionnaire qui se veut objectif et rigoureux, sans pour autant dissimuler le vif intérêt de son auteur pour l’une des périodes les plus passionnantes de notre histoire.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259211994
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 608
            Format : 132 x 201 mm
            Plon
            24.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Jean Tulard : "Napoléon et moi"
            Seul l'historien napoléophile pouvait consacrer à l'Empereur un "Dictionnaire amoureux". Entretien.

            Le Point

            Sur l'Empereur, on pensait que Jean Tulard avait tout dit, tout écrit. Que nenni!

            L'Express

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • ileana Posté le 21 Février 2018
              C’est un livre qui interpelle. L’historien JT assume sa subjectivité. Parfois un discours brouillon : lecteur, débrouilles-toi. Lecteur, si tu aimes Napoléon, tu dois creuser, chercher d’autres sources. A défaut de mises en perspective, l’auteur de ce dico a quelques fulgurances. Je suppose qu’il y a quelques inexactitudes. Un exemple : au sujet du tableau Napoléon sur le trône impérial par Ingres : « Warhol n’en fit-il pas un pastiche en hommage au King Elvis Presley. » p 425. Je n’ai pas trouvé de pastiche par Warhol, c’est un phantasme de JT. Extraits : Les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes n’a jamais embarrassé Napoléon. p555 Adolphe Thiers est, depuis la répression de la Commune, l’homme que vous aimez haïr. Cependant, il a écrit une bonne histoire de la FR sous Napoléon, p541 Bainville dit de Napoléon : sauf pour la gloire, sauf pour l’art, il eût probablement mieux valu que Napoléon n’eût pas existé. (Au chapitre consacré à Adolphe Thiers) p540 Avancer le chiffre de 500 000 disparus ayant franchi le Niémen et n’étant pas revenus ne paraît guère sérieux, p 411, chapitre sur les morts de la Grande Armée La haine de la France sera en Allemagne la première forme... C’est un livre qui interpelle. L’historien JT assume sa subjectivité. Parfois un discours brouillon : lecteur, débrouilles-toi. Lecteur, si tu aimes Napoléon, tu dois creuser, chercher d’autres sources. A défaut de mises en perspective, l’auteur de ce dico a quelques fulgurances. Je suppose qu’il y a quelques inexactitudes. Un exemple : au sujet du tableau Napoléon sur le trône impérial par Ingres : « Warhol n’en fit-il pas un pastiche en hommage au King Elvis Presley. » p 425. Je n’ai pas trouvé de pastiche par Warhol, c’est un phantasme de JT. Extraits : Les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes n’a jamais embarrassé Napoléon. p555 Adolphe Thiers est, depuis la répression de la Commune, l’homme que vous aimez haïr. Cependant, il a écrit une bonne histoire de la FR sous Napoléon, p541 Bainville dit de Napoléon : sauf pour la gloire, sauf pour l’art, il eût probablement mieux valu que Napoléon n’eût pas existé. (Au chapitre consacré à Adolphe Thiers) p540 Avancer le chiffre de 500 000 disparus ayant franchi le Niémen et n’étant pas revenus ne paraît guère sérieux, p 411, chapitre sur les morts de la Grande Armée La haine de la France sera en Allemagne la première forme de la conscience nationale. P363, chapitre sur les manuels d’histoire. Si un roi vaincu peut continuer à régner, ce n’est pas le cas de Napoléon. Chaque fois il remet en cause sa couronne. Commet résister à ces perpétuels lancers de dés superbement mis en scène, de l’entrée des Français à Milan vue par Stendhal au soleil d’Austerlitz évoqué par Tolstoï ? P263, chapitre La Guerre selon Napoléon. Une autre Europe va naître au Congrès de Vienne. Ce n’est plus l’Europe des baïonnettes mais celle des diplomates. Metternich oublie que c’est le principe des nationalités qui a précipité la chute du Grand Empire. Il rattache la Belgique à la Hollande, soumet les Polonais à la Russie et rétablit les vieilles dynasties en Italie. P196 Comment définir le Conseil d’Etat napoléonien, celui qui discuta toutes les grandes réformes ? [ ] Il est un condensé des élites de l’époque. P138 L’Eglise avait perdu ses biens, elle perd ses traitements. Il ne lui reste rien. Sauf la foi de ses fidèles. P125, chapitre Concordat.
              Lire la suite
              En lire moins
            • EricB Posté le 29 Décembre 2013
              Une découverte (parmi d'autres) : la Bérézina, c'est une victoire française ! Qui l'eût cru, à l'heure où le terme est devenu synonyme de fiasco, de débandade, d'échec retentissant ? Une confirmation : non, Napoléon n'est pas comparable à Hitler. Bien que je n'en aie jamais douté, voilà qui me réconforte... Un avis à retenir : le Mémorial de Sainte-Hélène est un chef-d'œuvre de la littérature française. (J'ai donc une lacune à combler, puisque je ne l'ai pas lu...) Parfois teintée d'humour, l'érudition de l'auteur n'est jamais pesante ; aussi ce "dictionnaire amoureux " est-il particulièrement attrayant.

            les contenus multimédias

            Chargement en cours...
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…