Lisez! icon: Search engine
Gründ
EAN : 9782324011191
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 280
Format : 209 x 280 mm

Dictionnaire amoureux illustré de la Bretagne

Date de parution : 05/11/2015

De l’Aber-Ildut, son village familial, à tous ces hauts-fonds sur lesquels il a failli plus d’une fois déchirer ses bateaux, de Bécassine à la tante Sabote, Yann Queffélec, Armoricain pure souche, évoque une Bretagne tout à la fois mythique et bien réelle, c’est-à-dire éternelle.

"Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Elle est d’Armor, elle est d’Argoat – mer et forêts –, arrimée par l’ouest à ses destinées atlantiques, et par l’est à la pointe aiguë du socle européen.
On y allait en train quand j’étais enfant. Le Paris-Brest à vapeur des années...

"Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Elle est d’Armor, elle est d’Argoat – mer et forêts –, arrimée par l’ouest à ses destinées atlantiques, et par l’est à la pointe aiguë du socle européen.
On y allait en train quand j’étais enfant. Le Paris-Brest à vapeur des années 50, la moleskine olivâtre du compartiment pour huit, les oeufs durs écalés sur les genoux, neuf heures de rail sans voir la mer ou si peu vers Saint-Brieuc.
Ma Bretagne est d’abord le pays des miens. Ma mère, Yvonne, la première à me bercer de chansons marines et d’histoires. Mon père, Henri Queffélec, l’homme et l’écrivain que j’ai le plus admiré, le bel indifférent aux yeux d’horizon.
Entre nous, l’Armor est mon pays usuel, mon pays définitif, j’y naîtrai toujours."
Yann Queffélec
 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782324011191
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 280
Format : 209 x 280 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Flaubauski Posté le 13 Février 2021
    Beau livre qui m'a été offert il y a un certain nombre d'années, ce Dictionnaire amoureux illustré de la Bretagne joue parfaitement son rôle : présenter la Bretagne par l'intermédiaire d'un regard approprié pour ce faire, ici celui de Yann Queffélec, auteur d'origine bretonne qui, même si né à Paris, a toujours eu un pied-à-terre dans son Finistère familial. L'on retrouve bien sûr avec plaisir la patte de l'auteur à travers les entrées qu'il a choisi de présenter dans son Dictionnaire (de la nourriture, bien sûr, avec par exemple le homard ou le kouign-amann, mais aussi des lieux ou des personnages qui lui sont chers, comme Florence Arthaud, ou encore divers écrivains bretons dont son père, Henri Queffélec), accompagnée d'illustrations diverses et variées - photographies, dessins... - qui mettent plutôt bien en valeur les textes proposés. L'on découvre ainsi sa Bretagne, avec laquelle il a une histoire particulière, puisqu'il en est toujours resté en partie dedans, en partie dehors. Ce Dictionnaire a donc certes tout son intérêt, mais ce n'est pas le genre de beau-livre que j'apprécie spécialement : j'aime moi aussi la Bretagne, mais je préfère la découvrir, ou la redécouvrir, par mes propres yeux et ma propre histoire.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER GRÜND JEUNESSE
Ne manquez aucune information sur notre catalogue jeunesse !