Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221091128
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1760
Format : 132 x 198 mm
Dictionnaire du cinéma - Tome 3
Les Films
Date de parution : 09/07/1999
Éditeurs :
Bouquins

Dictionnaire du cinéma - Tome 3

Les Films

Date de parution : 09/07/1999

Ce troisième volume du Dictionnaire du cinéma, consacré aux films, rassemble en plus de mille sept cents pages ce que le septième art compte de meilleur, de plus durable et...

Ce troisième volume du Dictionnaire du cinéma, consacré aux films, rassemble en plus de mille sept cents pages ce que le septième art compte de meilleur, de plus durable et de plus représentatif : classiques du cinéma admirés et révérés depuis longtemps, mais aussi films moins connus, plus cachés, l'histoire...

Ce troisième volume du Dictionnaire du cinéma, consacré aux films, rassemble en plus de mille sept cents pages ce que le septième art compte de meilleur, de plus durable et de plus représentatif : classiques du cinéma admirés et révérés depuis longtemps, mais aussi films moins connus, plus cachés, l'histoire du cinéma étant encore riche de nombreux chefs-d'œuvre insuffisamment célébrés.
Quelque trois mille films de toutes langues et de toutes nationalités se trouvent analysés, appréciés ou simplement évoqués. Chaque notice comprend un générique complet, un résumé détaillé, une appréciation critique et, le cas échéant, une note bibliographique.
Ce livre de référence a pour auteur Jacques Lourcelles, scénariste, traducteur, directeur de revue, historien et critique de cinéma.
Guy Schoeller.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221091128
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1760
Format : 132 x 198 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ileana Posté le 29 Mars 2015
    Si vous aimez le cinéma des années 1930-1960, vous apprécierez ce dictionnaire. Il a été publié en 1990, mais trois quarts des films analysés appartiennent aux trois décennies citées. L'auteur nous propose sa vision subjective. Il tient en piètre estime la Nouvelle Vague, les films de S Leone, la saga Star Wars, Fassbinder, Wim Wenders etc. Lorsqu'il parle du Hollywood classique, de l'âge d'or du cinéma français, des œuvres de certains metteurs en scène japonais ou de Rossellini, ses textes sont limpides, bien argumentés et vont droit au but. Un grand plaisir de lecture. Quand il se penche sur ses bêtes noires, il livre quelques délicieuses diatribes. Les cinéphiles ont pardonné les partis pris de ce dictionnaire (1500 films analysés) et lui accordent le titre de grand classique. Extrait p 1462, le film Pour une poignée de dollars (S Leone) « Durant les trente dernières années [1960 – 1990], deux cinéastes ont eu [ ] une influence catastrophique sur l'évolution du cinéma : Jean-Luc Godard et Sergio Leone. le premier en flattant l'ego de certains cinéastes en herbe et leur vocation au bâclage ; le second en abaissant – ce qui est peut-être encore plus grave – le niveau moyen du spectacle cinématographique... Si vous aimez le cinéma des années 1930-1960, vous apprécierez ce dictionnaire. Il a été publié en 1990, mais trois quarts des films analysés appartiennent aux trois décennies citées. L'auteur nous propose sa vision subjective. Il tient en piètre estime la Nouvelle Vague, les films de S Leone, la saga Star Wars, Fassbinder, Wim Wenders etc. Lorsqu'il parle du Hollywood classique, de l'âge d'or du cinéma français, des œuvres de certains metteurs en scène japonais ou de Rossellini, ses textes sont limpides, bien argumentés et vont droit au but. Un grand plaisir de lecture. Quand il se penche sur ses bêtes noires, il livre quelques délicieuses diatribes. Les cinéphiles ont pardonné les partis pris de ce dictionnaire (1500 films analysés) et lui accordent le titre de grand classique. Extrait p 1462, le film Pour une poignée de dollars (S Leone) « Durant les trente dernières années [1960 – 1990], deux cinéastes ont eu [ ] une influence catastrophique sur l'évolution du cinéma : Jean-Luc Godard et Sergio Leone. le premier en flattant l'ego de certains cinéastes en herbe et leur vocation au bâclage ; le second en abaissant – ce qui est peut-être encore plus grave – le niveau moyen du spectacle cinématographique populaire. En trois films [ ] Leone a dévitalisé un genre fondamental du cinéma dont il a accentué complaisamment l'un des éléments (la violence) tout en recourant à des intrigues de plus en plus débiles. Dans la trajectoire fatale qui a mené la plupart des salles de quartier à passer des films hollywoodiens de genre aux westerns italiens puis aux films pornographiques avant de fermer leur porte pour se transformer en supermarchés ou en toute autre forme de commerce, le moment décisif, le point de non-retour a été atteint durant l'invasion des western-spaghetti. Il serait injuste d'attribuer au seul Leone et à ses pairs la responsabilité de cette évolution, mais ils y ont largement contribué et l'ont accélérée. » Extrait p 1463, le film le rayon vert (E Rohmer) « Sur le plan de l'intrigue, le rayon vert pourrait être décrit comme l'histoire d'une héroïne antonionienne effectuant à travers la France des randonnées à la Wim Wenders et se retrouvant à chaque fois plongée dans l'univers de Michel Lang. Un cauchemar. » Extrait p 1221, le film Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (R Aldrich) « C'est un fabuleux duel de monstres [ ] qu'orchestre ici Aldrich dans un mélange complexe et explosive de qualités : virtuosité technique et dramatique, humour sardonique, férocité mêlée à un étrange sentiment de compassion pour ses personnages [ ]. Alors que le film semble se dérouler, au sein de l'horreur, dans un manichéisme bon teint, le dénouement vient pulvériser cette apparence et fait éclater au visage du spectateur le pessimisme gigantesque et total d'Aldrich. Ayant parcouru (en un seul film génial Kiss Me Deadly) tout l'univers du film noir, rendu plus noir encore après son passage, Aldrich se sentit poussé à explorer sa vision apocalyptique du monde. Il les a trouvés ici en créant un genre qui fut beaucoup imité et en indiquant à de vieilles et prestigieuses actrices la route à suivre pour s'éviter à elles-mêmes l'académisme. »
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.