Lisez! icon: Search engine

Djihad 14-18

Perrin
EAN : 9782262070830
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 250
Format : 140 x 210 mm
Djihad 14-18
La France face au panislamisme

Date de parution : 02/11/2017
Le premier livre sur la place de l'islam durant la Première Guerre mondiale, durant laquelle 600 000 soldats musulmans servirent la France.
Entre 1914 et 1918, l’Allemagne de Guillaume II cherche par bien des moyens à allumer dans les Empires français et anglais une rébellion massive des musulmans. Pour ce faire, quoi de mieux que de pousser le sultan de Constantinople à proclamer la guerre sainte contre les chrétiens ? Tout est... Entre 1914 et 1918, l’Allemagne de Guillaume II cherche par bien des moyens à allumer dans les Empires français et anglais une rébellion massive des musulmans. Pour ce faire, quoi de mieux que de pousser le sultan de Constantinople à proclamer la guerre sainte contre les chrétiens ? Tout est pensé, mûri, réfléchi par les stratèges allemands : le panislamisme et le djihad assureront la victoire du Reich.
Ce projet, pris très au sérieux dans les ministères de Berlin, Londres et Paris, fut un échec, au sein d’un Empire ottoman en décomposition comme au Maghreb : Marocains, Tunisiens et Algériens servirent massivement dans l’armée française, et tous payèrent leur fidélité au prix du sang. Si les peuples musulmans exigèrent, durant et après la guerre, des droits nouveaux, ce fut le panarabisme, non le panislamisme, qui servit d’étendard commun.
Pour rendre compte de cette réalité totalement méconnue, et pourtant passionnante, de l’histoire de la Grande Guerre et restituer tant les plans allemands que les questions qui traversèrent alors le monde musulman sous domination européenne, il fallait la connaissance intime de la période et le sens du récit de Jean-Yves Le Naour.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262070830
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 250
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

Jean-Yves Le Naour,qui depuis 2011 raconte avec une verve rare chez les historiens français chaque année de la Première Guerre mondiale a ouvert ce dossier du djihad méconnu, mais étonnant.Avec le même bonheur d'écriture, il décrit sa genèse, les circonstances de son élaboration 
Le Point
Une synthèse réussie qui comblera les amateurs de coup bas et d'opérations clandestines.
GUERRES & HISTOIRE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LettresItBe Posté le 3 Janvier 2018
    Avec Djihad 14-18 : La France face au panislamisme, Jean-Yves Le Naour nous amène à penser une période de la Grande Guerre qui restait jusqu’à présent plutôt méconnue. En effet, c’est la figure du djihad qui est étudiée ici, à l’aube du premier conflit mondial. Passionnant, touffu, Lettres it be vous en dit un peu plus sur ce livre. Gavrilo Princip mûrit encore son assassinat de l’archiduc d’Autriche François-Ferdinand, l’Empire ottoman cherche le moyen de grandir encore et encore, l’Allemagne de Guillaume II veut profiter de cette opportunité pour essaimer une rébellion des musulmans britanniques et français et semer le trouble dans toute l’Europe. C’est dans cette véritable poudrière que va naître la Première Guerre Mondiale, avec des conséquences humaines, historiques, politiques et sociales que nous connaissons tous. Et pourtant, dans ce brasier à ciel ouvert, l’Histoire donnera à la figure du djihad l’occasion de faire parler d’elle. Comme dit précédemment, c’est par l’intermédiaire de l’empereur allemand Guillaume II que l’Empire ottoman va entrevoir la possibilité d’appeler les musulmans d’Europe à se révolter et mener ce qui appellerait à devenir une guerre sainte. Par le jeu des colonies, par le jeu des sensibilités nationales qui divergent terriblement, par le jeu d’une propagande... Avec Djihad 14-18 : La France face au panislamisme, Jean-Yves Le Naour nous amène à penser une période de la Grande Guerre qui restait jusqu’à présent plutôt méconnue. En effet, c’est la figure du djihad qui est étudiée ici, à l’aube du premier conflit mondial. Passionnant, touffu, Lettres it be vous en dit un peu plus sur ce livre. Gavrilo Princip mûrit encore son assassinat de l’archiduc d’Autriche François-Ferdinand, l’Empire ottoman cherche le moyen de grandir encore et encore, l’Allemagne de Guillaume II veut profiter de cette opportunité pour essaimer une rébellion des musulmans britanniques et français et semer le trouble dans toute l’Europe. C’est dans cette véritable poudrière que va naître la Première Guerre Mondiale, avec des conséquences humaines, historiques, politiques et sociales que nous connaissons tous. Et pourtant, dans ce brasier à ciel ouvert, l’Histoire donnera à la figure du djihad l’occasion de faire parler d’elle. Comme dit précédemment, c’est par l’intermédiaire de l’empereur allemand Guillaume II que l’Empire ottoman va entrevoir la possibilité d’appeler les musulmans d’Europe à se révolter et mener ce qui appellerait à devenir une guerre sainte. Par le jeu des colonies, par le jeu des sensibilités nationales qui divergent terriblement, par le jeu d’une propagande à toute épreuve, Français, Allemands et Britanniques vont faire du djihad un outil supplémentaire pour servir leurs intérêts propres. Jean-Yves Le Naour rassemble tous les éléments connus pour offrir un ouvrage pullulant de connaissances et de faits. Rarement il a été proposé de penser la Première Guerre Mondiale sous cet angle, avec cet épisode méconnu et pourtant si important dans le déroulé de l’Histoire passée jusqu’à aujourd’hui. La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…