En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Djinn

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265098770
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Djinn

        Collection : Outre Fleuve
        Date de parution : 13/04/2017
        1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
        Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne...
        1130, Princée d’Antioche – au nord de l’actuelle Syrie.
        Fille du roi Baudouin de Jérusalem, la princesse Alix d’Antioche s’apprête à accoucher en secret de son enfant illégitime, fruit de ses amours avec le connétable Renaud Mazoir. Personne ne doit apprendre cette naissance : sa mère a décidé que l’enfant ne survivrait pas.
        Mais son père, prévenu par ses informateurs, arrive à temps pour le sauver. L’accoucheuse, elle, est sacrifiée, non sans avoir jeté sur Alix une malédiction : l’esprit malin d’un Djinn s’attache désormais à ses pas.
        Mis à l’abri des velléités meurtrières de sa mère, le nouveau-né grandira au sein de la mystérieuse secte des Assassins ; son destin sera lié à celle-ci. Et la princesse maudite, poussée par son ambition dévorante, se voit emportée dans les tourments d’une terre dont l’histoire s’écrit trop souvent dans le sang…

        De Byzance à Jérusalem, d’Alep à Damas, une grande fresque où se côtoient l’histoire et le fantastique, dans le fracas des batailles incessantes entre Turcs, Byzantins et Croisés.


         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265098770
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Scaldie Posté le 10 Novembre 2017
          Je ressors globalement mitigée de la lecture de ce roman. Si j'ai apprécié découvrir une fantasy orientale, prenant place au temps des croisades (une époque et un monde que je connais peu, et plutôt rarement mis en scène dans la fantasy) j'ai eu plus de mal avec les nombreuses références historiques et les nombreux noms arabes que j'ai eu du mal à intégrer. Le roman de JL Fetjaine est particulièrement riche et documenté, ce qui ne facilite pas toujours la lecture. Et si j'ai apprécié le style de l'auteur, qui a une plume très agréable, j'ai eu plus de mal avec l'intrigue et les personnages. L'intrigue ne m'a pas particulièrement touchée, je dois dire que je ne l'ai pas trouvée particulièrement immersive ; de même que je n'ai pas trouvé les personnages très attachants. Ils sont nombreux, et j'ai eu l'impression d'à peine effleurer leurs histoires et leurs caractères... En quelque sorte, j'ai eu l'impression de survoler les choses, les évènements et les personnages, comme s'ils manquaient de profondeur. En fait, j'ai eu le sentiment de lire une grosse introduction à quelque chose de plus vaste, à une histoire plus profonde, mais à peine esquissée dans ce premier roman. Je... Je ressors globalement mitigée de la lecture de ce roman. Si j'ai apprécié découvrir une fantasy orientale, prenant place au temps des croisades (une époque et un monde que je connais peu, et plutôt rarement mis en scène dans la fantasy) j'ai eu plus de mal avec les nombreuses références historiques et les nombreux noms arabes que j'ai eu du mal à intégrer. Le roman de JL Fetjaine est particulièrement riche et documenté, ce qui ne facilite pas toujours la lecture. Et si j'ai apprécié le style de l'auteur, qui a une plume très agréable, j'ai eu plus de mal avec l'intrigue et les personnages. L'intrigue ne m'a pas particulièrement touchée, je dois dire que je ne l'ai pas trouvée particulièrement immersive ; de même que je n'ai pas trouvé les personnages très attachants. Ils sont nombreux, et j'ai eu l'impression d'à peine effleurer leurs histoires et leurs caractères... En quelque sorte, j'ai eu l'impression de survoler les choses, les évènements et les personnages, comme s'ils manquaient de profondeur. En fait, j'ai eu le sentiment de lire une grosse introduction à quelque chose de plus vaste, à une histoire plus profonde, mais à peine esquissée dans ce premier roman. Je ressors donc un peu mitigée, voire un peu frustrée, de cette lecture qui a pourtant de nombreuses qualités.
          Lire la suite
          En lire moins
        • liliaza Posté le 30 Octobre 2017
          Djinn c’est l’histoire d’une femme, d’une princesse même qui donne naissance à un bâtard. Mais c’est aussi l’histoire d’une femme qui veut le pouvoir et d’un homme qui veut juste protéger son fils. Le début peut sembler un peu confus par certain aspect. Dès qu’il est question de fantasy il est toujours difficile de commencer le livre. On entre dans un nouvel univers avec ses propres codes. Ici l’aspect historique est vraiment très fort à tel point qu’on se demande si on n’est pas plutôt dans un roman historique. On sent qu’il y a un réel travail de recherche pour l’écriture de ce livre. Le « peu » de fantasy que l’on trouve nous tient en haleine et dénote presque dans cet univers. Intrigues politiques, religion, combat : voilà ce que vous trouverez dans ce livre. Le personnage d’Alix est intriguant. C’est rare de voir un personnage féminin avec autant de volonté destructrice. Le djinn aurait pu apporter une touche encore plus mystérieuse au livre mais la presque absence de fantasy est un des aspects qui m'a le plus déçu. Au vu du résumé je m'attendais à autre chose. Mais à côté de ça l'histoire des assassins est vraiment excellente.... Djinn c’est l’histoire d’une femme, d’une princesse même qui donne naissance à un bâtard. Mais c’est aussi l’histoire d’une femme qui veut le pouvoir et d’un homme qui veut juste protéger son fils. Le début peut sembler un peu confus par certain aspect. Dès qu’il est question de fantasy il est toujours difficile de commencer le livre. On entre dans un nouvel univers avec ses propres codes. Ici l’aspect historique est vraiment très fort à tel point qu’on se demande si on n’est pas plutôt dans un roman historique. On sent qu’il y a un réel travail de recherche pour l’écriture de ce livre. Le « peu » de fantasy que l’on trouve nous tient en haleine et dénote presque dans cet univers. Intrigues politiques, religion, combat : voilà ce que vous trouverez dans ce livre. Le personnage d’Alix est intriguant. C’est rare de voir un personnage féminin avec autant de volonté destructrice. Le djinn aurait pu apporter une touche encore plus mystérieuse au livre mais la presque absence de fantasy est un des aspects qui m'a le plus déçu. Au vu du résumé je m'attendais à autre chose. Mais à côté de ça l'histoire des assassins est vraiment excellente. Le personnage de Renaud apporte un aspect humain et "normal" très fort dans ce royaume où tout n'est que complot. Il s'agit juste d'un homme qui se retrouve avec deux fils de quelques mois d'écart qui ne sont pas de la même mère : l'une est morte, l'autre est une obsédée du pouvoir possédé par un djinn. Rien que pour ce personnage là cela vaut le coup de découvrir ce livre. Si je devais résumer je dirais que le début du roman m’a déplu. C’est vraiment vers le milieu et surtout la fin que je me suis vraiment plongé dans l’histoire. La suite nous annonce plus de fantasy et de magie (j’espère).
          Lire la suite
          En lire moins
        • fangtasia Posté le 22 Septembre 2017
          « Djinn, la maudite » est une fresque historico-fantasy où le côté historique est très prononcé, mené par des figures féminines fortes. J’ai eu plaisir à suivre ce début de saga plein de promesses, au fort potentiel qui nous fait voyager.
        • ChristopheM Posté le 22 Août 2017
          Djinn vaut le coup d'être découvert pour le terrain de jeux plus oriental que " celtes " - on va dire. J'ai eu l'occasion de m'attacher à des personnages... mais chut, je ne suis point un " divulgâcheur ". Moi j'aime plus de bataille épique ou de tension dans un ouvrage de ce type. Il y avait une part de complot à la " Les Piliers de la terre " de K.F, qui était un chouia trop insistant. Vu que le texte est plutôt court, ça prenait beaucoup de place. Il y a eu des raccourcis dans l'intrigue que par contre j'aurais aimé plus long. En gros, une bonne lecture à laquelle on se demande évidemment vu l'ampleur du sujet lancé, était-ce un " one shot " ou un début de saga (du coup, cela expliquerait le manque ressenti dans cet ouvrage) ?
        • celindanae Posté le 12 Juillet 2017
          L’histoire se situe au début du royaume de Jérusalem en 1130, Baudouin II de Jérusalem est roi. Il a 4 filles: Melisende, Alix, Hodierne et Yvette. Alix est princesse d’Antioche, un des premiers états latins d’orient. Elle est mariée à Bohémond II et a une petite fille prénommée Constance. Mais Bohémond meurt en 1130, laissant l’héritage du royaume à sa fille Constance. Alix ne l’entendant pas vraiment de cette oreille : elle veut diriger le royaume elle-même. Elle affrontera la colère de son père avant de se rallier à ses décisions mais poussée par une soif inextinguible de pouvoir, elle continuera à essayer de s’emparer du pouvoir. Alix est un personnage fort qui aime et recherche le pouvoir. Elle saisit l’occasion qui lui est présentée d’accéder à un poste de décision. Le personnage du roman est fidèle à l’histoire même si l’auteur y ajoute une touche de fantasy avec le fait qu’elle soit possédée par un Djinn. L’auteur mêle ainsi habilement des éléments surnaturels et les faits réels et nous offre une très belle fresque de fantasy historique. Le surnaturel est lié aux croyances orientales, on trouve essentiellement des goules et des djinns. Les goules viennent des légendes arabes et perses et... L’histoire se situe au début du royaume de Jérusalem en 1130, Baudouin II de Jérusalem est roi. Il a 4 filles: Melisende, Alix, Hodierne et Yvette. Alix est princesse d’Antioche, un des premiers états latins d’orient. Elle est mariée à Bohémond II et a une petite fille prénommée Constance. Mais Bohémond meurt en 1130, laissant l’héritage du royaume à sa fille Constance. Alix ne l’entendant pas vraiment de cette oreille : elle veut diriger le royaume elle-même. Elle affrontera la colère de son père avant de se rallier à ses décisions mais poussée par une soif inextinguible de pouvoir, elle continuera à essayer de s’emparer du pouvoir. Alix est un personnage fort qui aime et recherche le pouvoir. Elle saisit l’occasion qui lui est présentée d’accéder à un poste de décision. Le personnage du roman est fidèle à l’histoire même si l’auteur y ajoute une touche de fantasy avec le fait qu’elle soit possédée par un Djinn. L’auteur mêle ainsi habilement des éléments surnaturels et les faits réels et nous offre une très belle fresque de fantasy historique. Le surnaturel est lié aux croyances orientales, on trouve essentiellement des goules et des djinns. Les goules viennent des légendes arabes et perses et font leur apparition dans les contes des mille et une nuits. Les Djinns sont des créatures surnaturelles capables de posséder des humains. Le surnaturel est apporté par petites touches et est intégré dans le contexte historique sans changer le comportement des personnages. Cela est très bien fait et apporte un aspect mystérieux au récit tout en gardant l’histoire au premier plan. L’aspect historique du roman est d’ailleurs très développé, on sent qu’il y a beaucoup de recherches afin de coller au plus près à l’histoire du royaume de Jérusalem. On le retrouve notamment dans l’utilisation des noms antiques des villes ou de passages en arabe du Coran. La plume de l’auteur est agréable et fluide. Le roman est très dense mais se lit très bien. Il se déroule sur plusieurs années et suit le destin de plusieurs personnages. Le roman offre un dépaysement garanti avec le folklore et les paysages orientaux, assez peu utilisés en fantasy. Les femmes sont au centre du récit avec le personnage d’Alix et également celui de Melisende, sœur d’Alix et fille ainée du roi, et qui fut rien de Jérusalem de 1131 à 1143. Djinn devrait être le premier tome d’une trilogie, chacun des tomes étant centré sur une des filles du roi ( voir à ce sujet l’excellente interview de l’auteur sur le bibliocosme). Un autre personnage féminin apporte sa touche de mystères en la personne de Malaïka dont on sait peu de choses et qui nous intrigue beaucoup. Parmi les personnages masculins, le duo formé par le connétable Renaud Mazoir et Saïf Ibn Ammar est attachant et très intéressant. Leur amitié malgré leurs différences est touchante, Renaud Mazoir représente le chevalier d’occident, fidèle à ses valeurs et Saïf Ibn Ammar, personnage complexe, chef d’une secte d’assassin et connaisseur des légendes locales. Ma seule petite réserve vient du fait qu’il y a beaucoup de personnages et beaucoup d’actions, ce qui empêche parfois de s’attacher vraiment aux personnages et de vraiment entrer dedans. Le roman aurait peut être gagné à être un peu plus long pour prendre plus de temps avec certains personnages. Cependant, cela ne m’a pas empêché de beaucoup apprécier la lecture de ce roman qui dépeint une période historique et une région complexe. J’espère retrouver la plume de l’auteur prochainement dans cet univers de fantasy historique qui promet de nous offrir de nouvelles merveilles et du dépaysement.
          Lire la suite
          En lire moins
        Outrefleuve, la newsletter de l'imaginaire
        Pour ne rien manquer de l'actualité Science-Fiction et Fantasy.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.